Léo Tchoubaev

« One day in Paris », un voyage à travers les décors de la ville lumière avec Erlend Mikael Saeverud

De la street-photographie aux airs de shootings plateaux, c’est l’impression première que donne la nouvelle série photo « One Day in Paris » de Erlend Mikael Saeverud. Des hommes et des femmes émergent de ruelles sombres, des silhouettes s’avancent dans le dédale urbain, et la ville apparait comme un vaste labyrinthe de couleurs, de lumières tranchées au couteau et d’ombres portées avec la noirceur de taches d’encre s’étendant sur le trottoir.

« Henkō » de Massimo Giovannini : Photos d’identité(s)

Deux portraits, une seule personne, deux genres ; c’est l’objectif du projet « HENKO » mené par le photographe Massimo Giovannini. Sur son site officiel l’artiste explique : « Henkō est un mot japonais composé par les kanjis 変 Hen, qui signifie « changement », et Kō, qui signifie « lumière variable / inhabituelle ».

Etienne Buyse : l’attente à travers les vitres d’abri-bus

La série « Temps d’arrêt » d’Etienne Buyse, finaliste du LensCulture’s Street Photography Awards 2017, offre à première vue au « regardeur » ainsi que le définissait Duchamp (celui qui prends le temps de regarder à la différence du « voyeur ») la banalité de l’attente. Mais ce temps de pose ouvre un nouvel espace, celui du temps de regard sur l’espace urbain et les individus qui le peuplent.