Loin des clichés d’un pays surpeuplé et en perpétuelle effervescence, Roberto Badin capture un Japon fait de silence et de solitude quotidienne, rythmé par les us et codes rigides que les japonais utilisent entre eux. « On ressent une distance entre les gens, c’est ce que j’ai essayé de transmettre avec mes images. » Une distance et une solitude qui transparait à travers l’architecture des zones urbaines – mêlant béton brut et bois, modernité et tradition – où l’homme se retrouve seul et isolé dans le dédale japonais.

© Roberto Badin

© Roberto Badin

« Quand j’étais un enfant qui grandissait au Brésil dans les années 1970, la plupart de mes références visuelles étaient des séries de dessins animés japonais et de séries télévisées : Le Japon était comme une planète distante qui me faisait rêver », explique Roberto Badin. D’où peut-être cet aspect onirique qui caractérise ses images aux contrastes de lumière tranchant : « l’image comme un morceau de la réalité ».

© Roberto Badin

© Roberto Badin

© Roberto Badin

Pour le journal du Japon « c’est avant tout le mâ qui est l’objet de la photographie. Ce mot signifie l’intervalle, l’espace, la distance, mais pas le vide qui sépare, mais l’espace qui rapproche, qui lie, une notion très présente dans l’esthétique japonaise qui est ici brillamment mise en avant. » Une vision minimaliste du pays du soleil levant, pour laquelle Roberto Badin attend avec patience que le cadre parfait se dessine. Travaillant sans trépied et utilisant uniquement des lumières ambiantes avec un cadrage souvent frontal, ces images apaisent et attirent l’oeil dans ce vide calme des espaces japonais.

© Roberto Badin

© Roberto Badin

« La chose importante c’est la perspective et le point de vue personnel. Je ne fais que rapporter ce que j’ai vu. Toutefois, le cadrage est déjà un medium ; un acte personnel qui implique plus d’émotion que de raison. » – Roberto Badin

Pour en voir plus : Une exposition a lieu du 25 janvier au 3 mars à l’hôtel Jules et Jim, 11 rue des Gravilliers à Paris. Le photographe a également publié le livre Inside Japan qui regroupe ses meilleures photos du Japon.

Découvrez les autres photos de Roberto Badin sur son site internet.