Nikon D500

Guide d’achat photo 2022 : les meilleurs reflex APS-C et plein format (profitez tant qu’il en reste encore)

Guide d’achat mis à jour le 4 novembre 2022

À la recherche d’un boîtier reflex ? Ce guide d’achat est consacré aux meilleurs appareils photo reflex dans les gammes amateurs, passionnés et experts à capteur APS-C De même, nous passons en revue les meilleurs reflex plein format abordables – et ceux destinés aux photographes les plus exigeants.

De quoi vous permettre de trouver le boîtier qui correspond le mieux à vos besoins et à votre budget.

Le Canon EF 35 mm f/1,4 L II USM associé au Canon EOS 6D Mark II.

Pourquoi acheter un boîtier reflex en 2022 ?

Omniprésents il y encore quelques années, les reflex cèdent de plus en plus leur place aux boîtiers hybrides. Plus évolués, dotés de modes autofocus plus élaborés et, pour certains, d’une réactivité hors-pair, ils surclassent bien souvent les anciens modèles reflex. À tel point que certains constructeurs (Nikon, notamment) retirent progressivement certaines références de leur catalogue.

Pourtant, le reflex conserve plusieurs avantages. D’une part, il s’agit d’une formule fiable et éprouvée. L’ergonomie des reflex est arrivée depuis longtemps à maturité : tous les boîtiers de cette sélection sont agréables à utiliser et présentent un excellent ratio entre durabilité et légèreté. Certains modèles (même en entrée de gamme !) sont notamment tropicalisés. On aimerait pouvoir en dire autant des boîtiers hybrides actuels…

Le reflex présente aussi – d’une manière générale – une autonomie supérieure. Par ailleurs, certains photographes continuent de préférer la visée optique « traditionnelle » – même si les viseurs électroniques des hybrides ont fait d’énormes progrès ces dernières années, avec d’autres utilités, notamment en photo de nuit.

Du reste, la recette des reflex est toujours aussi efficace : celle d’un boîtier polyvalent, offrant de nombreux réglages de prise de vue, et que l’on peut coupler à une foultitude d’objectifs. Le parc optique reflex des différents constructeurs étant très étendu, il est possible de trouver le couple boîtier + objectif correspondant parfaitement à ses envies, sa pratique photo et son budget.

Tel est le but de ce guide d’achat : vous permettre de faire le bon choix et d’acquérir le reflex qui vous suivra pendant de longues années.

Quelle différence entre APS-C et plein format ?

  • Capteur APS-C :
    • Il fait environ la moitié de la taille d’un capteur plein format, et mesure 22,2 x 14,8 mm (Canon) ou 23,6 x 15,6 mm (Nikon, Sony, Pentax).
    • Les capteurs de ce type sont plus petits et moins chers que leurs équivalent plus format. De fait, les boîtiers APS-C et leurs objectifs sont moins onéreux (à caractéristiques techniques égales) et plus compact.
    • Néanmoins, à définition égale, les photosites du capteur sont plus resserrés, engendrant une moins bonne qualité d’image et une montée en sensibilité ISO moins qualitative qu’avec un capteur plein format équivalent.
  • Capteur plein format (full frame) :
    • Il est environ 2 fois plus grand qu’un capteur APS-C (36 x 24 mm). Il peut ainsi accueillir plus de pixels – pour une définition plus élevée (30, 40 ou 50 Mpx).
    • Les photosites étant moins resserrés qu’en APS-C, on obtient une meilleure qualité d’image et une meilleure montée en sensibilité ISO.
    • La profondeur de champ est plus courte avec un boîtier full frame, permettant d’obtenir un effet de flou d’arrière-plan (bokeh) plus harmonieux.
    • Revers de la médaille : les boîtiers et objectifs plein format sont souvent assez lourds, encombrants et onéreux.
Plein-format-vs-APS-C
La surface couverte par un capteur APS-C est plus petite que celle d’un capteur plein format

Bon à savoir : il est tout à fait possible d’utiliser des optiques plein format sur un boîtier APS-C – d’autant que ces dernières sont souvent de meilleure qualité. Ce faisant, on obtient un coefficient multiplicateur de la longueur focale de 1,5x chez et Nikon et Pentax et 1,6x chez Canon – ce qui peut être très intéressant pour la photo animalière ou sportive. De plus, vous pourrez continuer à utiliser ces objectifs si vous passez un jour à un boîtier plein format.

À l’inverse, seul Nikon permet d’utiliser des optiques APS-C (notées DX) sur un boîtier plein format – au prix d’un recadrage dans l’image. Cette fonction n’est pas disponible sur les reflex des autres constructeurs.


Les meilleurs reflex d’entrée de gamme : pour débuter la photographie sans se ruiner

Si vous débutez en photographie et que vous ne souhaitez pas casser votre tirelire, les boîtiers suivants vont vous permettre de progresser en ayant une bonne liberté de création grâce aux réglages manuels, à la qualité d’image de leur capteur APS-C et à leur polyvalence.

Canon EOS 250D : simple, mais pas basique

Véritable porte d’entrée dans l’univers reflex Canon, l’EOS 250D se targue d’être le plus léger au monde avec seulement 449 grammes sur la balance. Muni de l’objectif de kit 18-55 mm, il ne pèsera donc que 649 grammes et pourra vous accompagner partout. Son grip généreux assure une prise en main confortable et rassurante.

Au-delà, ce reflex dispose de caractéristiques séduisantes. Il profite d’un capteur APS-C de 24,2 Mpx et de 9 collimateurs AF, couplé au processeur Digic 8. Il peut ainsi monter en sensibilité jusqu’à 25 600 ISO (extensible à 51 200 ISO) et permettra de générer des images de très bonne facture jusqu’à 3200 ISO.

Disposant d’un véritable viseur reflex (avec une couverture de 95 %), il profite également du Dual Pixel AF pour une mise au point automatique plus rapide et plus douce, utile en vidéo. On aime particulièrement son grand écran tactile de 3 pouces monté sur rotule, offrant un confort de visée très appréciable.

Performant, agréable à utiliser et très léger, le Canon EOS 250D est un très bon choix pour débuter la photographie avec un reflex. Il est proposé à partir de 629 € nu mais nous vous recommandons de l’acquérir en kit avec l’objectif 18-55 IS STM pour 729 €.

Pentax K-70, un boîtier d’entrée de gamme tropicalisé

Le Pentax K-70 est le seul reflex d’entrée de gamme à être tropicalisé. Il fera donc la joie de celles et ceux voulant faire des photos sous la pluie (voire dans la boue) sans craindre pour leur boîtier ou leur optique… à condition que celle-ci soit également tropicalisée.

Il s’équipe d’un capteur APS-C de 24 Mpx, d’un viseur 100 % et de deux molettes de réglage pour un confort amélioré. On apprécie également son écran de 3 pouces monté sur rotule… même si ce dernier n’est hélas pas tactile. En revanche, l’appareil dispose de nombreuses options qui pourront être très utiles aux photographes, comme un intervallomètre intégré ou un niveau électronique. L’appareil s’avère assez réactif et autorise une rafale à 6 i/s.

Si vous voyagez, pensez à acheter une seconde batterie, car ce boîtier n’est pas très autonome (environ 400 vues). À noter que la tropicalisation rend ce boîtier un peu plus lourd (650g) et plus onéreux que ses concurrents.

Disponible à 1099 € en kit avec un objectif 18-50 mm et un téléobjectif 50-200 mm, il constitue un boîtier reflex amateur très bien équipé pour l’aventure.


Les meilleurs reflex milieu de gamme : pour une solution polyvalente et abordable

Après ces boîtiers d’entrée de gamme, voici l'(unique) appareil photo APS-C milieu de gamme que nous vous recommandons, dédié aux photographes souhaitant obtenir un peu plus de leur boîtier, avec une qualité d’image supérieure et quelques fonctions plus manuelles voire expertes.

Dans cette gamme, nous continuons d’indiquer le prix en kit avec un objectif, mais si vous voulez véritablement tirer parti de ces boîtiers, nous vous invitons à consulter notre guide des objectifs.

Pour rappel, lors de l’achat d’un reflex, ne mettez pas tout votre budget dans le boîtier, mais choisissez également de bonnes optiques qui seront là pour durer.

Canon EOS 850D : l’équilibre

Lancé en 2020, le Canon EOS 850D est un reflex séduisant. Il vient succéder aux Canon EOS 800D et 77D, présents dans la précédente version de ce guide d’achat.

L’EOS 850D bénéficie d’un capteur APS-C de 24,2 Mpx, couplé à un processeur récent (Digic 8). À la clé, une très belle qualité d’image, et une bonne gestion de la montée en ISO. Du côté de l’autofocus, ce boîtier compte 45 points AF – tous croisés.

En Live View (visée par l’écran), il hérite du Dual Pixel AF, qui fait des merveilles sur les hybrides Canon. Ainsi, les portraitistes seront ravis de disposer de la détection et du suivi automatique de l’œil du sujet. Enfin, on apprécie sa rafale à 7 i/s (et 7,5 i/s en Live View).

Pesant seulement 515 grammes (730 g avec l’objectif 18-55 mm de kit), il se montre très confortable avec un grand viseur optique et un écran tactile de 3 pouces monté sur rotule.

Et si le cœur vous en dit, vous pourrez aussi capturer des vidéos en 4K à 30 i/s ou en Full HD en 60 i/s. Le boîtier bénéficie en outre d’une connectivité sans fil complète, étant équipé du WiFi et du Bluetooth.

Léger, performant et polyvalent, le Canon EOS 850D est disponible au tarif de 849 € nu, et de 999 € avec l’objectif 18-55 mm.

N.B. Cette catégorie est aujourd’hui en net repli, largement remplacée par les hybrides APS-C des différents constructeurs. Pour en savoir plus, consultez notre guide d’achat dédié.


Les meilleurs reflex experts à capteur APS-C : pour des performances de pointe

Passons maintenant à la gamme des « amateurs experts », où l’on retrouve des boîtiers reflex APS-C taillés pour la performance, avec des rafales intéressantes, un boîtier résistant et des réglages complets. Nous n’indiquons que le prix du boîtier nu dans cette gamme car si vous voulez véritablement tiré parti de ces boîtiers, nous vous invitons à choisir un autre objectif que celui disponible en kit, souvent limitant pour la suite.

Canon EOS 90D : le reflex polyvalent et réactif

Canon a dévoilé en août 2019 le Canon EOS 90D, un reflex expert ultra-polyvalent. Il vient remplacer l’EOS 80D, mais également l’EOS 7D Mark II, l’ancien reflex « pro » APS-C de Canon.

Il se démarque par son capteur APS-C inédit de 32,5 Mpx, accompagné du processeur Digic 8 et de l’autofocus Dual Pixel de Canon, très efficace en Live View. En visée optique, l’EOS 90D mise sur 45 points AF de type croisé. L’ensemble assure une bonne réactivité et génère de belles images jusqu’à 6400 ISO.

Les photographes animaliers et sportifs apprécieront sa rafale à 10 i/s avec suivi AF en visée optique, ainsi que l’obturateur électronique permettant de capturer des images jusqu’à 1/16 000 s. Enfin, les portraitistes seront ravis de retrouver la fonction de détection de l’oeil en photo et en vidéo.

Du reste, l’EOS 90D dispose de nombreux joints d’étanchéité sur l’ensemble du boîtier. On retrouve aussi l’écran tactile de 3 pouces monté sur rotule, toujours aussi confortable et pratique. En revanche, on regrettera que Canon n’ait pas doté ce boîtier d’un double-slot pour carte SD. On se consolera avec le nouveau joystick multicontrôleur offrant une bonne ergonomie.

En vidéo, l’EOS 90D filme en 4K 30/25p sans recadrage. En Full HD, le boîtier est capable de réaliser des ralentis à 120 fps.

Ainsi paré, l’EOS 90D demeure un excellent boîtier expert, particulièrement polyvalent et réactif. Il est disponible au tarif de 1299 € nu et de 1389 € en kit avec l’objectif Canon 18-55 mm standard.

Nikon D7500 : un boîtier performant et assez abordable

Annoncé en avril 2017, le Nikon D7500 s’adresse aux photographes amateurs experts qui recherchent de bonnes performances, une excellente qualité d’image et une ergonomie améliorée, tout en restant accessible.

Ainsi, il intègre le processeur Expeed 5 et un capteur APS-C de 20,9 Mpx hérité du D500, ainsi qu’une plage de sensibilité de 100 à 51 200 ISO. Il peut faire des rafales jusqu’à 8 i/s (avec un buffer de 50 images en RAW et de 100 images en JPG). En vidéo, il livre des images en Full HD avec stabilisation et en 4K.

Il s’équipe aussi d’un système d’autofocus de 51 collimateurs pouvant accrocher jusqu’au – 3 IL, utile en condition de basse lumière. Le D7500 intègre aussi le Wifi et le Bluetooth avec la connectivité SnapBridge.

Du reste, le D7500 possède une très bonne ergonomie, avec un grip très confortable et un écran inclinable et tactile, très utile notamment en vidéo. Sans oublier un poids assez contenu de 720 g (avec carte mémoire et batterie).

Il est disponible à partir de 1199 € nu et de 1479 € avec l’objectif polyvalent AF-S DX 18-140mm f/3.5-5.6 G ED VR.

Pentax K-3 Mark III : le reflex APS-C qui a tout d’un pro

Début 2021, Pentax n’a pas dévoilé de boîtier hybride, mais un nouveau reflex APS-C très haut de gamme. Résolument conçu pour la photo d’action, le Pentax K-3 Mark III s’équipe d’un capteur rétroéclairé de 25,7 Mpx sans filtre passe-bas, d’un processeur Prime V couplé à une « unité accélératrice » nouvelle génération. À la clé, une sensibilité allant de 100 à 1 600 000 ISO (non, il n’y a pas un zéro en trop).

Son capteur est stabilisé sur 5 axes, ce qui permet au boîtier d’offrir une fonction « Pixel Shift Resolution ». Côté obturation, le K-3 Mark III monte à 12 i/s, et le mécanisme doit être capable d’endurer 300 000 déclenchements. Enfin, son autofocus s’avère sensible jusqu’à -4IL, et se base sur un total de 41 points (dont 25 en croix).

Enfin, les photographes baroudeurs aimeront la robustesse de l’appareil. Construit en alliage de magnésium, il est capable de résister aux températures extrêmes (de -10 à 40°C) et à des taux d’humidité allant jusqu’à 85 % !

On regrettera simplement que la partie vidéo soit un peu limitée, le boîtier se contentant de filmer en 4K à 24 ou 30 i/s. La durée d’enregistrement, quant à elle, est limitée à 25 minutes.

Ainsi paré, le Pentax K-3 Mark III est disponible à 1999 € nu, et au tarif de 2399 € avec un objectif 18-135 mm, une carte mémoire, un sac et 3 ans de garantie.


Les meilleurs reflex plein format « accessibles » : les joies du 24×36 sans se ruiner

Place aux boîtiers plein format, véritables pillers de l’écosystème reflex des différents constructeurs. Ils sont aujourd’hui largement concurrencés par les hybrides plein format de Canon, Nikon et Sony. Cependant, ils conservent leurs adeptes, qui apprécient leur ergonomie et leur vaste parc optique.

Enfin, notez que les reflex plein format n’ont jamais été aussi abordables qu’aujourd’hui, même neufs. Ainsi, on trouve de très bons boîtiers plein formant à partir de 1500 euros, voire moins en cherchant bien.

Canon EOS 6D Mark II : un très bon rapport qualité-prix

Lire notre test du Canon EOS 6D Mark II

Sur le segment du full-frame grand public, le Canon 6D Mark II s’avère très séduisant et a tout pour plaire pour débuter en plein format. Proposé à 1299 € nu et à 1825 € avec l’objectif Canon EF 24-105 mm f/4, il est doté d’un capteur full-frame de 26,2 Mpx et se démarque par le GPS présent sur le boîtier. On aime aussi beaucoup son écran tactile monté sur rotule, qui offre un confort non-négligeable.

Il dispose aussi d’un autofocus Dual Pixel réactif et précis. Son viseur « n’est que de » 98% et comme souvent chez Canon, le boîtier ne propose pas de flash intégré. Accompagné d’une optique de qualité (comme le Canon EF 24-105 mm f/4 L IS USM II), il permet toutefois d’obtenir des images de très belle facture et gère très bien la montée en ISO.

S’il n’est pas exactement destiné à un usage sportif, son processeur d’image Digic 7 lui permet d’assurer une cadence d’acquisition montant à 6,5 i/s. En vidéo, l’appareil permet de capturer des séquences en Full HD à 60 i/s. Hélas, point de 4K à l’horizon sur ce modèle – sans doute pour ne pas faire de concurrence au 5D Mark IV.

L’une des alternatives au Canon EOS 6D Mark II est incarnée par le Canon EOS RP. Hybride plein format abordable du constructeur japonais, il offre de sérieux arguments (dont un poids particulièrement réduit). Il est proposé au tarif plancher de 1299,99 €.

Nikon D780 : performant, ergonomique et endurant

Le Nikon D780 vient se placer en digne héritier du D750, pilier de la gamme reflex de Nikon. Doté de caractéristiques très équilibrées, il s’équipe d’un capteur de 24,5 Mpx issu du Nikon Z 6, il profite d’une rafale à 7 i/s (voire 12 i/s en mode silencieux), d’un autofocus rapide et sensible (jusqu’à -3IL), d’un écran orientable à 90° et d’une connectivité Wifi.

Couplé au processeur Expeed 6, il offre une excellente qualité d’image. Concernant l’autonomie, l’appareil peut prendre plus de 2000 photos sur une seule batterie : Nikon a ici fait le choix de garder la compatibilité avec les batteries EL-EN15 déjà en place dans nombre de ses boîtiers. Un bon point si vous en possédez plusieurs.

En vidéo, il permet de capturer des séquences en 4K UHD à 30/25/24 i/s en interne et en 4:2:2 10 Bit N-Log via un enregistreur externe. Il propose également de filmer au format HLG pour des images plus contrastées et riches en détails.

Ainsi paré, cet excellent reflex est disponible à 2299 € nu et à 3199 € avec l’objectif Nikkor 24-120 mm f/4. Ce reflex 24×36, sous ses airs de reflex tranquille, pourrait être l’alchimie parfaite entre reflex et hybride.

Si vous mettez à jour votre matériel en passant à un boîtier full frame, n’oubliez pas de vérifier que vos objectifs sont compatibles et de bonne qualité, ces boîtiers étant extrêmement exigeants (gros capteurs et de nombreux mégapixels).


Les meilleurs reflex full frame pour les plus exigeants : des boîtiers sans compromis

Si vous êtes exigeant et souhaitez utiliser un boîtier full frame sans concession sur la qualité et la réactivité, voici une sélection de boîtiers taillés pour la performance.

Canon EOS 5D Mark IV : la référence des reflex plein format Canon

Le Canon 5D Mark IV a été lancé en août 2016 et demeure l’un des meilleurs reflex plein format disponibles sur le marché, très apprécié par les adeptes du reportage. Il est doté d’un capteur plein format de 30,4 Mpx et d’un processeur Digic 6+, qui permet d’obtenir une rafale à 7 i/s et de très belles images.

Très réactif, l’appareil tire parti du système autofocus Dual Pixel (en live View), permettant une mise au point ultra rapide. En visée optique, l’appareil se base sur 61 collimateurs dont 41 en croix. Au-delà, on apprécie son grand écran tactile, ainsi que la présence du Bluetooth, du NFC et du Wifi. En vidéo, l’appareil est capable de filmer en 4K à 60 i/s. .

Malgré son âge, le Canon 5D Mark IV reste un boîtier extrêmement qualitatif. On lui reprochera seulement l’absence d’écran inclinable ou orientable (que certains professionnels considéraient encore récemment comme une véritable hérésie), un poids conséquent et… un tarif très salé : comptez 2999 € pour cet excellent reflex.

Pour un tarif équivalent, nous vous recommandons de regarder du côté de l’hybride Canon EOS R6 Mark II, doté d’un capteur plus récent, d’une bien meilleure montée en ISO, d’une rafale considérablement plus élevée et de capacités vidéo supérieures. Pour en savoir plus, consultez notre guide d’achat des meilleurs hybrides plein format.

Nikon D850 : le poids lourd des reflex plein format

Annoncé pour les 100 ans de Nikon, en 2017, le D850 est un boîtier abouti et polyvalent qui produit à coup sûr des images de qualité et servira à de nombreux photographes professionnels. Selon Nikon, le D850 vise à offrir « la polyvalence de trois appareils photo » en un seul modèle. Il pourra ainsi être à l’aise en photographie de studio comme en photo de sport.

Sur le terrain, il s’avère très performant. Il allie à la fois la définition (capteur plein format de 45,7 Mpx), la vitesse (AF ultra performant et rafale de 7 i/s voire 9 i/s avec le grip) et la sensibilité (un capteur rétroéclairé, le processeur d’images Expeed 5 pour une sensibilité allant de 64 à 25 600 ISO). On apprécie particulièrement le système AF de pointe, hérité du Nikon D5, capable d’accrocher jusqu’à -4 IL – soit des conditions lumineuses très faibles

Le Nikon D850 répond ainsi aux attentes des professionnels tout comme à celles des amateurs passionnés qui veulent ce qu’il se fait de mieux en matière de qualité d’image.

Le Nikon D850 est disponible à partir de 3239 euros boîtier nu. Pour en savoir plus sur ce boîtier, vous pouvez consulter notre article sur le Nikon D850.


Notre guide d’achat sur les appareils photo reflex se termine. Pour rappel, ces guides ne se veulent pas exhaustifs et certains bons appareils risquent de ne pas y figurer car nous avons sélectionné les meilleurs ou les plus intéressants d’un point de vue rapport performances/qualité/prix.

Les autres guides d’achat photo