Que s’est-il passé aujourd’hui au CP+ 2019 à Yokohama, Japon ? Phototrend est sur place et voici un petit florilège de ce que nous avons pu découvrir aujourd’hui. Quoi, tout n’y est pas ? C’est normal, ce n’est que le jour 1, rendez-vous les prochains jours pour de nouveaux épisodes de la série « Kesketavu au CP+ » par Phototrend.

Avant de parler photo, parlons machine automatique pour se désaltérer. Au Japon, on a le choix et on peut même acheter de la Volvic avec un drapeau français dessus.

Allez, on passe aux choses sérieuses. On prend son badge et on rentre dans l’arène. Bon, je triche un peu avec cette photo, le badge presse est à retirer dans un autre bâtiment et il aura fallu faire plusieurs aller-retour dans la journée sous la pluie, mais avec un parapet, on pense à tout pour le confort au Japon, c’est un très bon point ça !

Première étape de la journée : le stand de Samyang, qui a annoncé sa Spring Collection et déjà dévoilé trois objectifs dont ce nouveau grand-angle premium XP 10 mm f/3.5 « distortion-free ».

Ainsi que deux objectifs MF à monture RF (il faut suivreF), les MF 14 mm f/2.8 RF et MF 85 mm f/1.4 RF qui sont exposés sur le stand et ont très belle allure.

Si on n’aime pas les gros spots de lumière, le CP+ permet de se plonger plusieurs fois dans le noir pour apprécier de très beaux tirages photo, sur papier photo comme ici chez Fujifilm avec des images réalisées au GFX, ou sur écran chez Sony (oui, des écrans HDR Sony bien entendu).

Sur le stand de Canon, la part belle est faite au système EOS R, qui compte désormais l’EOS R et l’EOS RP comme boîtier et 10 objectifs (quoi, vous ne les voyez pas ? On en reparle demain). Mais dis-donc Roger, c’est quoi le truc jaune au milieu à droite ?

Bah c’est l’EOS RP GOLD ! Oui, petite surprise Canon, même si je ne suis pas certain que ce produit fasse le chemin jusque nos contrées européennes, mais on ne sait jamais (ça vous intéresse ?).

Sans transition, on passe maintenant au stand de Kipon, spécialiste des adaptateurs en tout genre (plus de 700 adaptateurs toutes montures existent, même les plus exotiques) qui se met également aux objectifs depuis quelques années. Mais aujourd’hui, Kipon a annoncé la sortie d’une nouvelle bague avec autofocus pour Nikon Z qui permet… d’utiliser des optiques Canon EF. Quoi, t’es Nikon et t’aime pas Canon ? Dommage pour toi.

Pendant ce temps-là, dans le monde du Micro 4/3, on s’amuse à faire des rallyes pour gagner des badges… D’ailleurs, on dirait un peu le logo de Phototrend non ? On va essayer de gagner le badge demain pour voir.

Petit passage sur le stand de Tamron, au milieu du CP+, qui présente, en plus de son offre grand publique, ses objectifs pour l’industrie. Oui, le CP+ est également un salon professionnel, contrairement au Salon de la Photo plus orienté grand public, et on parle aussi de ces choses là en photo (surveillance, caméras infrarouges ou miniatures, etc.)

Et du côté de la photo grand public ? Et bien on nettoie les objectifs grâce à un service de nettoyage proposé directement sur le stand.

Bon et si on veut parler objectif, on peut découvrir les trois nouvelles optiques que Tamron lancera en 2019 : SP 35 mm F/1.4 Di USD, le 35-150 mm f/2,8-4 Di VC OSD et le zoom 17-28 mm f/2,8 Di III RXD pour Sony FE.

Chez Ricoh, on a également plusieurs nouveautés, à commencer par la Ricoh Theta Z1 qui permet de filmer en 360 en 4K. Elle ressemble à une grosse batterie externe USB, mais permet de faire des photos en RAW et des vidéos.

Toujours chez Ricoh, on peut découvrir les nouveaux compacts baroudeurs WG-6 et le G900 destiné au marché des professionnels avec une construction renforcée (il résiste même aux produits chimiques). La lampe LED annulaire permet notamment d’éclairer des sujets avec un mode « microscope » pour faire de la macro.

Et pour terminer chez Ricoh, on retrouve également toute la famille des GR, mais le GR III est toujours sous verre, difficile de l’approcher celui-là.

Bon, ça y est il est presque 12h, et le grand public va enfin pouvoir découvrir toutes les nouveautés et les stands. Et à 11:45, il y a déjà du monde qui fait la queue, comme au premier jour des soldes.

A qui appartient cette roadmap dessinée sur un morceau de cloison ? C’est à Irix, qui prévoit de sortir ou d’annoncer d’ici 2019 pas moins de 6 nouveaux objectifs. Ambitieux ? On verra, mais en attendant leur 150mm Macro vient de remporter un iF Design Awards.

Juste à côté, un petit stand Yongnuo très discret nous présente ses copies de 50mm Canon, on commence à y être habitué. Mais sur le bord de la table, comme si de rien n’était, on retrouve également leur premier appareil photo basé sur Android, le Yongnuo YN450, un hybride au capteur 4/3 et utilisant la monture Canon EF. Nous avons pu le prendre en main et l’expérience est assez originale. Le produit n’est pas encore commercialisé mais devrait arriver d’ici avril sur les étales, à un prix encore inconnu.

Du côté de la photographie argentique, on retrouve un petit stand Lomography très coloré, presque kawaii. Dommage que la Gallery Store de Lomography ferme ses portes à Paris

Si l’on revient sur le smartphone, on peut apercevoir un objectif x18, qui transforme l’objectif 28mm d’un smartphone en un 500mm comme ça, les doigts dans le nez. C’est la marque Kapkur qui fait cela et pour l’utiliser mieux vaut un trépied de table. Oh, et puis il faut zoomer à 1,4x dans l’image pour éviter d’avoir l’effet sniper avec le rond noir dans le viseur 😉

« Non mais on arrête avec les gadgets pour smartphone ? C’est quoi encore ce truc Damien ? » Bah un viseur optique pourquoi ? La startup israélienne Miggo lance en ce moment une campagne Kickstarter pour sa nouvelle poignée Pictar Pro pour smartphone qui fonctionne par onde sonore pour donner des instructions à l’application mobile, permettant d’utiliser différents boutons et molettes sans aucune connexion (seul le micro est nécessaire). Smart, et en financement sur Indiegogo. Et donc ce viseur optique en option s’utiliser avec la poignée et permet de regarder l’écran en plein soleil.

Bon, on a quand même un peu l’air d’un imbécile avec son smartphone devant la tête, mais si ça dépanne ?

Encore dans les smartphones, nous avons également découvert ShiftCam, un ingénieux système à optiques multiples qui se glisse devant l’objectif pour transformer le grand angle ou le zoom en très grand angle, fisheye, zoom ou macro. Pas mal de choses intéressantes, on y reviendra sûrement.

Et si on parlait un peu photographie maintenant ? Peu de gens le savent, mais le Salon de la Photo, via les Zooms, est en partenariat avec les Zooms Japan du CP+. Chaque année, deux photographes français mais aussi jamais sont sélectionnés pour le Zoom du Public et le Zoom de la Presse.

Cette année, ce sont Cédric Roux (Zoom du Public) et Chloé Sharrock (Zoom de la Presse) qui ont remporté les Zooms. Pour les Zooms Japan 2019, Ryo Takagi remporte le Zoom de la Presse et Hitomi Sato le Zoom du Public. Les deux français sont donc exposés au CP+, et en novembre ce sera le tour des photographes japonais d’être présents à Paris au Salon de la Photo.

Le CP+ a également ses propres récompenses, avec un très beau tableau. Saurez-vous retrouver les produits primés ?

On continue notre visite en passant par le stand Skylum, l’éditeur de logiciel ukrainien qui propose notamment Luminar 3 et Aurora HDR. Skylum, qui a lancé son Skylum AI Lab il y a presque un an, va lancer une AirMagic, une version de son logiciel d’édition photo automatisé Photolemur, mais cette fois-ci optimisé pour les images réalisés au drone. Le logiciel semble très proche de Photolemur, mais a été entrainé avec une base de photos de drone, et n’applique pas les mêmes corrections d’images. AirMagic sort dans quelques jours selon Evgeny Tchebotarev, fondateur de 500px et désormais VP of Growth région Asie pour Skylum.

Que diriez-vous d’un petit passage chez Sigma pour découvrir leurs 11 nouvelles optiques en monture L ? Bon, elles ne sont pas si nouvelles que cela, vous les connaissez déjà avec la gamme de focales fixes Art qui a été adaptée pour la monture Sony FE. Passons, nous reviendrons plus tard sur ce stand dans la journée.

Allez, vous prendrez bien un peu de longues focales chez Sigma ? Le 500mm F4 DG OS HSM et le 200-500mm F2.8 DG APO EX sont à portée de main, pourquoi s’en priver ?

Quoi, Ricoh sort un boitier modulable ? C’est so 2009 cette histoire, avec le GXR de Ricoh qui avait comme ambition de proposer un système modulaire avec non pas des optiques interchangeables, mais des blocs contenant optique, capteur et processeur uniques. De quoi optimiser chaque objectif à son capteur pour des performances améliorées, mais bon, ça commençait à coûter un peu cher de remplacer l’ensemble que Ricoh a abandonné l’idée.

Ce boîtier a donc rejoint la collection du JCII Camera Museum de Tokyo dont une partie des pièces historiques est exposée durant le CP+.

Pendant ce temps-là, le ZX1 de Zeiss, cet appareil photo 24×36 qui intègre Lightroom, est toujours sous cloche…

« – Allez, arrêtez de bouger, j’essaie de faire une photo de l’affiche ! »

« – C’est écrit en japonais, t’y comprendra rien de toute façon. »

C’est pas faux. Pendant ce temps-là dehors, la météo n’est pas très clémente. Allez, on retourne à l’intérieur.

« – Je choisis quelle poubelle pour jeter ma bouteille en plastique ? »

« – Bah regarde, c’est simple non ? »

Acte de recyclage effectué, direction le stand de Sony pour la première interview du CP+. Nous avons rencontré Yutaka Iwatsuki, Senior Manager ILC Product Planning. Il nous a parlé de la stratégie de Sony sur le marché de l’hybride plein format, des optiques G Master (dont le nouveau 135mm f/1.8) et de plein d’autres sujets qui seront à découvrir sur Phototrend dans les jours à venir.

Et parce que je vous avais dit que nous devions retourner sur le stand Sigma, nous avons eu l’honneur de rencontrer le PDG de Sigma, Kazuto Yamaki, a qui nous avons posé nos questions. L’interview est déjà en ligne, ça c’est de l’efficacité, hein Céline.

Sur le chemin de la sortie, parce qu’il est déjà l’heure de la fermeture du CP+, sous un air musical de « ce n’est qu’un au revoir » (ce qui n’est pas faux) nous passons par le stand de Fujifilm pour admirer le GFX 100 Mégapixels annoncé l’an dernier à la Photokina.

Voici sa face avant :

Et son dos. On ignore s’il s’agit d’une version définitive, mais le gris ressemble beaucoup à un mockup encore, soyons patient.

Allez, cette fois c’est la bonne : il est temps de rentrer à l’hôtel, le CP+ jour 1 est terminé. Et on termine par une bonne nouvelle : la prochaine édition est déjà prévue et elle aura lieu du 27 février au 1er mars 2020.

A demain pour le Kesketavu au CP+ jour 2.