Fujifilm est en forme. Après avoir annoncé le Fuji X-T3 en amont de la Photokina, le constructeur vient de dévoiler le futur de sa gamme moyen format avec un nouveau GFX 50r, trois nouveaux objectifs GF dont un 50mm compact et léger, ainsi qu’un boîtier qui fera sûrement beaucoup parler de lui, le GFX 100M doté d’un capteur stabilisé de 100 Mpx.

Fuji GFX 50r : look télémétrique, plus léger, moins épais

Après avoir annoncé le Fuji X-T3, Fujifilm vient de dévoiler le GFX 50r, le petit frère du GFX 50s qui reprend presque toutes ses caractéristiques dans un gabarit plus compact, léger et au look télémétrique.

Doté du même capteur CMOS moyen-format de 43,8×32,9 mm avec une définition de 51,4 Mpx (sans filtre passe-bas), le Fujifilm GFX 50r offrira la même qualité d’image que son grand frère le GFX 50s. Les changements et évolutions sont plutôt à chercher du côté du boîtier en lui-même : 145g plus léger et 25mm plus mince que le GFX 50s, pour un poids de 775g et les mensurations suivantes 160.7mm (W) × 96.5mm (H) × 66.4mm (D).

On retrouve le X-Processor Pro du GFX 50s, et Fujifilm n’a pas parlé d’améliorations en termes de performances ou de réactivité.

Si le GFX 50s était prévu à la base pour être un boîtier moyen-format de studio, de nombreux photographes l’utilisaient sur le terrain. On pense notamment à Eric Bouvet. Avec le GFX 50r, Fujifilm s’adresse aux photographes de terrain, que ce soit pour du reportage, que pour du portrait ou même du mariage, avec un boîtier plus compact et léger.

Le GFX 50r à côté du Fuji X-T3

Nous avons pu prendre en main le boîtier quelques instants, et l’impression de légèreté est étonnante. Avec sa taille et ce poids réduit, on a presque l’impression que ce boîtier en alliage de magnésium est rempli d’air. Avec 64 points d’étanchéité (contre 58 sur le GFX 50s) et un fonctionnement garanti jusqu’à -10°C, ce boîtier répondra aux besoins des photographes les plus exigeants sur le terrain.

Le GFX 50r adopte un style télémétrique qui plaira aux personnes qui sont tombées amoureuses des Fuji X-Pro et X-Pro2. D’ailleurs, le boîtier nous fait franchement penser à un X-Pro2 géant. Le viseur électronique n’est plus sur le dessus du boîtier mais sur sa droite, et il reprend la dalle OLED de 3,69 millions de points avec un grossissement cette fois de 0,77x. Dans l’ensemble, le boîtier a un look bien plus compact grâce au déplacement de l’EVF.

Sur le dessus du boîtier, l’écran de contrôle monochrome disparait pour laisser place à deux couronnes (vitesses et correction d’exposition). A l’arrière, les boutons de sélection (haut, bas, gauche, droite) sont remplacés par un joystick. On aurait bien aimé avoir le joystick en plus de ces boutons qui permettent d’avoir accès à des réglages rapides… Fujifilm affirme que cette disparition permettra une meilleure prise en main du boîtier.

En termes de connectivité, le GFX 50r adopte le Bluetooth basse consommation, ce qui permet de transférer les images depuis le boîtier vers un smartphone ou une tablette de manière automatique en utilisant l’application Fujifilm Camera Remote.

L’autonomie du GFX n’a pas changé, avec toujours la possibilité réaliser environ 400 photos sur une seule batterie. Le boîtier utilise d’ailleurs une prise USB 3.1 Type-C, ce qui pourrait peut-être permettre la recharge via USB.

Prix et disponibilité du Fuji GFX 50r

Le Fujfilm GFX 50r sera disponible à partir de novembre 2018 au tarif de 4499€. Nous ignorons encore le prix du boîtier en Europe, mais Fujifilm abaisse une nouvelle fois le prix planché pour accéder au moyen-format et devrait séduire davantage de photographes avec ce nouveau boîtier.

De nouvelles optiques Fujinon en monture G en développement

Fujifilm profite de cette annonce du GFX 50r pour partager sa dernière feuille de route de développement des objectifs GF. Trois nouveaux objectifs sont en cours de développement : le FUJINON GF100-200mmF5.6 R LM OIS WR, le FUJINON GF50mmF3.5 R LM WR et le FUJINON GF45-100mm F4 R LM OIS WR.

Le FUJINON GF100-200mmF5.6 R LM OIS WR (équivalent à 79-158mm en 24×36) permet à Fujifilm d’ajouter un téléobjectif zoom à sa gamme GF. Ce dernier est compatible avec le téléconvertisseur 1.4X de la marque.

le FUJINON GF50mmF3.5 R LM WR sera sûrement très attendu par les photographes à la recherche d’une optique discrète : c’est l’objectif le plus compact et léger de la gamme GF. Il est l’équivalent d’un 40mm en 24×36).

Le FUJINON GF45-100mm F4 R LM OIS WR, qui devrait être lancé en 2020 offrira un zoom à ouverture constante très polyvalent, avec une plage équivalente à un 36-79mm en 24×36.

Un GFX 100 Mégapixels en 2019 !

Fujifilm, comme pour insister sur son système GFX « Super Full Frame » (un nom donné au moyen-format par Fuji durant la conférence), a également annoncé pour 2019 un nouveau boîtier GFX 100M doté d’un capteur de 100 Mpx stabilisé ! Oui, voilà l’annonce que Toshi Iida a laché à la fin de sa présentation, comme pour enfoncer le clou.

Ce capteur moyen format – de 102 Mpx pour être précis – disposera de pixels à corrélation de phase sur l’ensemble de sa surface, une première dans le monde du moyen-format. Stabilisé, il devrait permettre de réaliser des images à main levée sans risquer d’entraîner un flou de bougé, aussi léger soit-il. On imagine ainsi ce moyen format en studio, mais aussi en extérieur, pour une utilisation en reportage.

Pour traiter ces très gros fichiers, le GFX 100M utilisera une nouvelle puce X Processor 4 capable de traiter les images fixes mais également la vidéo, avec de la 4K à 30p en 10 bits. Nous n’avons pas plus de détails, notamment sur la rafale de ce boîtier, mais Fujifilm frappe fort sur la table avec ce nouveau boîtier.

Le Fuji GFX 100M sortira durant l’année 2019 au tarif de 10 000$, sans plus de précisions.

« Fujifilm Never Stop », voilà ce qu’il faut retenir de ces annonces.