Canon EOS R6 Mark II
© Nicolas Laffaille

Canon EOS R6 Mark II : 24 Mpx, rafale à 40 i/s et de nouveaux modes AF et vidéo

À la surprise générale, Canon renouvelle l’un des piliers de sa gamme d’appareils photo hybrides plein format. Le Canon EOS R6 Mark II s’appuie sur les ingrédients ayant fait le succès de son aîné, mais présente plusieurs améliorations pertinentes. Au menu : un nouveau capteur 24 Mpx, une rafale à 40 i/s, de nouveaux modes AF hérités de l’EOS R3 et des options vidéo supplémentaires. Décryptons ensemble les caractéristiques de ce nouvel hybride prometteur.

Canon EOS R6 Mark II
The Canon EOS R6 Mark II – Mastery of Stills and Motion

Canon EOS R6 Mark II : l’héritier d’un best-seller

Deux ans à peine après la sortie de l’EOS R6, Canon prend tout le monde de court et dévoile une toute nouvelle version de son hybride plein format polyvalent. Ce nouvel EOS R6 Mark II aura la lourde tâche de succéder à l’un des boîtiers les plus vendus de Canon – toutes gammes confondues.

Canon EOS R6 Mark II

Interrogé par Phototrend, Canon France n’a pas donné de réelle justification à ce renouvellement. Cette nouvelle version semble cependant mieux armée face aux boîtiers de la concurrence (l’A7 IV de Sony, pour ne pas le nommer), tant en photo qu’en vidéo. De même, il s’avère plus en phase avec les récents hybrides APS-C de Canon (EOS R7 et R10), notamment du côté de l’autofocus. 

Canon EOS R6 Mark II
© Nicolas Laffaille

Ce nouveau boîtier s’appuie cependant sur les (nombreux) points forts de son aîné : un boîtier assez robuste et léger, capable d’offrir une très belle qualité d’image et une cadence en rafale très élevés. Autant de points sur lesquels nous reviendrons au cours de cet article.

Capteur 24,2 Mpx et rolling shutter réduit

Pour son nouvel EOS R6 Mark II, Canon mise sur un nouveau capteur de… 24,2 Mpx. Soit une hausse de 20 % du nombre de photosites par rapport à celui de l’EOS R6, et une définition identique à celle de l’EOS R3, soit dit en passant. 

Canon EOS R6 Mark II

Cette définition (un peu) plus élevée permet à Canon d’être davantage en phase avec ses rivaux, tout en conservant l’une des forces de son aîné, à savoir un rapport signal/bruit très élevé, avec une excellente montée en ISO. Cela étant, ces 24 Mpx font toujours pâle figure face à l’A7 IV (et même face à l’EOS R), qui dépassent la barre des 30 Mpx – offrant plus de latitude pour recadrer ses images.

Comme la grande majorité des capteurs Canon (à l’exception de l’EOS R3), le capteur de l’EOS R6 Mark II est de type CMOS « classique ». Il n’est donc ni rétroéclairé, ni empilé. Cependant, Canon nous promet une vitesse de lecture du capteur plus rapide, afin d’obtenir un effet de rolling shutter beaucoup moins marqué.

La sensibilité ISO va de 100 à 102400 ISO (extensible à 204 800 ISO, en photo comme en vidéo). À ce titre, Canon nous promet que la montée en ISO « reste équivalente à celle de l’EOS R6, malgré une définition supérieure ». Autant de points qu’il nous faudra vérifier sur le terrain.

Canon EOS R6 Mark II

Le capteur est toujours stabilisé sur 5 axes, offrant un gain maximal de 6,5 stops – et jusqu’à 8 stops avec certaines optiques stabilisées – comme le RF 135 mm f/1,8 L IS USM, lancé conjointement..

Enfin, notons que ce capteur est associé au processeur Digic X, qui a déjà fait ses preuves sur les précédents boîtiers de la marque. 

Voici un tableau des caractéristiques de l’EOS R6 Mark II comparé à l’EOS R6 :

 Canon EOS R6 Mark IICanon EOS R6
Capteur CMOSPlein format de 24,2 MpxPlein format de 20 Mpx
Filtre passe-basOuiOui
ProcesseurDigic XDigic X
MontureRFRF
Viseur électroniqueOLED, 3,68 M pointsOLED, 3,68 M points
Écran LCDTactile, orientable, 3 pouces, 1,62 M pointsTactile, orientable, 3 pouces, 1,62 M points
Écran de contrôle monochromeNonNon
AutofocusDual Pixel AF IIDual Pixel AF II
Nombre de points AF48976072
Couverture AF100% (auto), 100x90% (manuel)100% (auto), 100x90% (manuel)
Plage de fonctionnement AFDe -6,5 à 20 ILDe -6,5 à 20 IL
Algorithmes de suivi AFHumains, animaux (chiens, chats, oiseaux, chevaux), véhicules (voitures, motos, trains, avions)Humains, animaux (chiens, chats, oiseaux), véhicules (voitures, motos)
Sensibilité du capteur100-102400 ISO (extensible à 50-204800 ISO)100-102400 ISO (extensible à 50-204800 ISO)
Rafale (obturateur mécanique)12 i/s (avec suivi AE/AF)12 i/s (avec suivi AE/AF)
Rafale (obturateur électronique)40 i/s (avec suivi AE/AF)20 i/s (avec suivi AE/AF)
Obturation30-1/8000s30-1/8000s
Vidéo6K 60p (HDMI), 4K 60 i/s, Full HD 120 i/s (sans crop)4K 60 i/s, Full HD 120 i/s (sans crop)
Profils colorimétriques vidéoC-LOG HDRC-LOG HDR
Stockage2x SD UHS-II2x SD UHS-II
Wifi2,4 et 5 Ghz2,4 Ghz
BluetoothBluetooth 4.2 Low EnergyBluetooth 4.2 Low Energy
BatterieLP-E6NHLP-E6NH
Autonomie photo760 photos (LCD), 450 photos (viseur)510 photos (LCD), 380 photos (viseur)
Rechargement par port USBOuiOui
TropicalisationRésistant à la poussière et à l’humiditéRésistant à la poussière et à l’humidité
Dimensions138,4 × 98,4 × 88,4 mm138,4 × 97,5 × 88,4 mm
Poids (avec carte et batterie)670 g680 g
Prix de lancement nu2899 €2699 €

AF amélioré et nouveaux algorithmes de suivi du sujet

Il y a tout juste un an, l’EOS R3 s’était distingué par son système AF nourri à l’IA et au Deep Learning, capable d’accrocher et de suivre tous les types de sujet sans difficulté. Un système que l’on retrouve d’ailleurs au sein des EOS R7 et EOS R10, lancés cette année. 

Canon continue donc de décliner ce nouveau mécanisme d’AF sur le reste de sa gamme. L’EOS R6 Mark II hérite donc du Dual Pixel AF II accompagné du nouveau système prédictif, paré pour la photographie de sport ou d’animalier. Ainsi, l’AF est capable d’accrocher intelligemment le sujet, même lorsque la croix de sélection n’est pas positionnée dessus.

Canon EOS R6 Mark II

Concrètement, le boîtier hérite des modes d’Eye-tracking pour les humains et les animaux. En plus des chiens, des chats et des oiseaux, l’EOS R6 Mark II profite d’un nouveau mode de suivi des équidés. À noter que le boîtier doit permettre de choisir facilement entre l’œil (ou la tête) de la monture ou du cavalier.

Photo capturée lors de notre test du Canon EOS R3

De la même manière, l’EOS R6 Mark II rajoute la détection et le suivi des avions et des trains – en plus de voitures et des motos (avec détection et suivi de la tête du pilote). Autant de points que nous avions déjà croisés sur l’EOS R3, mais aussi sur le Nikon Z 9, le Fujifilm X-H2S ou le récent Sony A7R V.

Photo de train capturée lors de notre test du Canon EOS R3

Enfin, d’une manière plus générale, l’AF doit être moins facilement « distrait » par les éléments du décor (y compris sur les scènes complexes), et doit offrir un meilleur suivi de l’œil du sujet, même lorsque ce dernier se déplace rapidement et/ou lorsqu’un autre sujet apparaît dans le champ.

En termes de spécifications brutes, l’AF du capteur du Canon EOS R6 est très proche de celui de l’EOS R3. On dispose ainsi de 4897 points AF (4067 en mode vidéo), avec une couverture de 90 x 100 % (manuel) et de 100 % (auto) et une plage de fonctionnement allant de -6,5 à 20 IL

Canon EOS R6 Mark II

Rafale ultra-rapide à 40 i/s

En termes de rafale, l’EOS R6 de 1e génération était déjà plutôt bien loti : 12 i/s avec l’obturateur mécanique, 20 i/s avec l’obturateur électronique. 

Cependant, l’EOS R6 Mark II se permet d’aller encore plus loin, en doublant la vitesse en rafale avec l’obturateur électronique. Montant à 40 i/s, il grille même la priorité à l’EOS R3, qui plafonne à « seulement » 30 i/s en rafale « standard ». Cette rafale doit ainsi permettre aux photographes de décomposer les mouvements du sujet dans ses moindres détails, afin de ne pas manquer l’instant critique. 

Du reste, l’EOS R6 Mark II semble disposer du même buffer que son prédécesseur… ce qui n’est pas forcément une excellente nouvelle. Ainsi, le boîtier doit être capable de capturer jusqu’à 190 images en JPEG, 140 images en CRaw ou 75 fichiers RAW en rafale à 40 i/s. En clair, vos rafales devront être assez ciblées, compte tenu de la capacité relativement limitée de la mémoire tampon. Un point que nous notions déjà sur l’EOS R7. Naturellement, les valeurs sont plus élevées en optant pour la rafale mécanique à 12 i/s, (1000 images en JPEG, 110 RAW et 1000 CRaw). 

Canon EOS R6 Mark II

Par ailleurs, l’EOS R6 Mark II hérite du mode « rafale RAW » des EOS R7 et R10. Très pratique, ce dernier permet la capture des images en continu à 30 i/s (avec un léger crop de 1,25x), dont on peut extraire une vue en JPEG, en HEIF ou en RAW, avec un maximum de 191 images. De surcroit, une fonction de préenregistrement de 0,5 sec est disponible, afin de ne pas manquer une action précédant l’appui sur le déclencheur. 

Du reste, le boîtier gère nativement le format HEIF. Les fichiers conservent un poids similaire à celui d’un JPEG, tout en offrant une plus grande qualité d’image, notamment sur les dégradés, grâce à la profondeur de couleurs 10 bits de l’HEIF.

Enfin, Canon rajoute en toute discrétion un mode de Focus Bracketing, très utile pour les images de nature ou de packshot en employant la technique du Focus Stacking en post-traitement. 

Vidéo : 4K 60p suréchantillonnée et 6K 60p ProRes RAW

Lors de ce lancement, Canon a beaucoup mis l’accent sur la partie vidéo de l’EOS R6 Mark II. Résolument pensé pour les créateurs de contenus les plus exigeants, le boîtier se dote de nombreuses options vidéo.

En premier lieu, le boîtier filme en 4K UHD à 60 fps, en exploitant la totalité des pixels du capteur (via la méthode de l’oversampling très répandue). À la clé, des images plus détaillées et un crop réduit à néant. La limitation à 30 minutes a également été supprimée, permettant de filmer en continu pendant 40 minutes sans surchauffe en 4K 60p et jusqu’à 6 heures en 4K 30p, dixit Canon. 

Par ailleurs, l’EOS R6 Mark II permet désormais de filmer en 6K 60p au format ProRes RAW, via la sortie HDMI et un enregistreur externe comme l’Atomos Ninva V+. Un point qui devrait séduire les vidéastes chevronnés – et qui permet à Canon de réduire l’écart avec la concurrence.

Introducing the Canon EOS R6 Mark II – Mastery of Stills and Motion with Teddy Morellec

Un mode de slow motion en Full HD à 180 fps avec suivi AF (et non pas 120 fps) est également disponible. On notera également l’arrivée d’une fonction de préenregistrement de 3 ou 5 secondes. Comme en photo, cette dernière permet de récupérer des séquences avant l’appui sur le bouton d’enregistrement. 

La marque rajoute également une option de « fausses couleurs », afin de faciliter le réglage de l’exposition sur les scènes les plus complexes. En parallèle, Canon indique avoir intégré une fonction de maintien de la mise au point lorsque le sujet sort du champ. Ainsi, l’appareil ne fait plus une transition vers l’arrière-plan, mais conserve le point sur l’endroit où était situé le sujet, plutôt pratique pour des séquences au rendu professionnel.

En outre, on retrouve une fonction de compensation automatique du focus breathing – qui ressemble beaucoup à celle inaugurée l’an dernier par le Sony A7 IV. À la clé, une variation du cadrage ultra-réduite. Seuls 7 objectifs en monture RF sont compatibles avec cette fonction : 

Enfin, on retrouve le Canon Log 3, ainsi que la capture de vidéos en HDR PQ (Perceptual Quantization).

Du reste, Canon indique avoir perfectionné les algorithmes de sa stabilisation vidéo (qui couple stabilisation optique et numérique). Cette dernière doit faciliter la capture de vidéos à main levée, en lisant les mouvements parasites de l’utilisateur. De quoi rivaliser avec l’Active Mode de Sony ? Il est encore trop tôt pour pouvoir en juger. 

Canon EOS R6 Mark II

Last but not least, le Canon EOS R6 Mark II est compatible avec les protocoles USB UVC/UAC et peut ainsi être utilisé facilement comme une webcam haut de gamme sur Mac et PC, via Skype, Zoom et Teams, sans nécessiter de logiciel complémentaire. 

Ergonomie (légèrement) revue

En termes d’ergonomie, le Canon EOS R6 Mark II ne bouleverse pas les code de l’écosystème R… tout en apportant quelques nouveautés. Il mise sur un châssis en alliage de magnésium, censé se montrer durable et résistant. Plusieurs joints d’étanchéité doivent le protéger des projections d’eau et de la poussière. 

Canon EOS R6 Mark II

La plus grande nouveauté concerne le commutateur situé à gauche du viseur. Ce dernier permet désormais de choisir entre les modes photo et vidéo, dont les options sont soigneusement séparées. De son côté, le commutateur On/Off/Lock prend place à côté du sélecteur de modes.

Canon EOS R6 Mark II

Au rayon des nouveautés, on notera que le joystick multi-contrôleur a été légèrement redessiné, afin d’offrir un plus grand confort. De même, le sélecteur de modes (PASM) a été enrichi des modes Auto et Scènes. Enfin, le boîtier profite de la griffe multifonctions de nouvelle génération, déjà croisée sur les EOS R3, R7 et R10. 

Canon EOS R6 Mark II

Du reste, l’EOS R6 Mark II reprend à l’identique le boîtier de son aîné. On retrouve donc le design très arrondi, caractérisé par une poignée très creusée et ergonomique. L’écran LCD tactile de 3 pouces (1,62 Mpts) est toujours monté sur rotule.

Canon EOS R6 Mark II

On retrouve également le viseur électronique composé d’une dalle OLED de 0,5 pouces offrant 3,69 Mpts, avec un grossissement de 0,76x et un rafraîchissement maximal à 120 fps. Selon Canon, le viseur profite des améliorations introduites par l’EOS R3, avec un affichage des informations plus détaillé, notamment sur les zones sombres et les dégradés.

Canon EOS R6 Mark II

Connectivité complète et autonomie étendue

À l’instar de son illustre prédécesseur, l’EOS R6 Mark II profite d’un double slot pour cartes mémoires SD UHS-II (compatible UHS-I).

Canon EOS R6 Mark II

En parallèle, le boîtier bénéficie d’une connectique complète. En Wifi, le boîtier est compatible avec les bandes 2,4 et 5 Ghz pour des transferts encore plus rapides – notamment vers le service image.canon. Le boîtier gère également les protocoles FTP/FTPS/SFTP, utilisé par les grandes rédactions et agences de presse. 

Canon EOS R6 Mark II

L »EOS R6 Mark II dispose également d’une prise USB-C 3.2 Gen 2 pour une connexion encore plus rapide à un ordinateur ou à un iPhone (le boîtier étant certifié Apple MFI). On retrouve également un port mini-HDMI , une prise micro et une prise casque, ainsi qu’une prise pour télécommande. 

Canon EOS R6 Mark II

Enfin, l’EOS R6 Mark II reprend la batterie LP-E6NH de son aîné. Toutefois, la marque indique avoir optimisé la consommation de batterie, et indique une autonomie supérieure de 50 % via l’écran LCD et de 30 % via le viseur électronique, soit respectivement 760 images et 450 images avec une seule charge.

Prix et disponibilité du Canon EOS R6 Mark II

Le Canon EOS R6 Mark II est actuellement disponible en précommande. Les livraisons débuteront fin novembre 2022

Le boîtier sera proposé nu au tarif de 2899 €, soit 200 € de plus que l’EOS R6 à son lancement. Une hausse de tarif qui trouve sans doute ses racines dans l’évolution du cours du yen, comme pour les dernières nouveautés des autres constructeurs.

Canon propose également son boîtier en kit avec l’objectif RF 24-105 mm f/4-7,1 IS STM à 3259 €, et avec l’objectif RF 24-105 mm f/4 L IS USM à 4199 €.

Vous pouvez le retrouver à la Fnac, chez IPLN, Digit-Photo, Miss Numérique, Digixo, Camara et Photo-Univers – et dans toutes les boutiques photo.

Enfin, notez que Canon ne conservera pas l’EOS R6 de 1e génération à son catalogue.

Notre premier avis sur le Canon EOS R6 Mark II

Par petites touches, Canon modernise son hybride plein format polyvalent afin de lui permettre d’affronter une concurrence particulièrement affûtée. En 2020, l’EOS R6 Mark I devait affronter le Sony A7 III, un boîtier lancé en 2018 ; mais entretemps, Sony a frappé un grand coup avec son A7 IV

Pour rivaliser avec ce véritable couteau suisse, Canon mise sur une réactivité accrue, tant côté AF que côté rafale, mais aussi sur une partie vidéo encore plus travaillée, riche de nombreuses options pour les vidéastes chevronnés. Une recette efficace… bien que la définition de 24 Mpx continue d’être largement inférieure aux 33 Mpx de l’A7 IV. 

Du reste, le Canon EOS R6 Mark II est affiché à un tarif particulièrement salé, signe de son positionnement haut de gamme. Canon fait payer cher ses prestations, visant un public d’amateurs éclairés et de professionnels à la recherche d’un boîtier très polyvalent

Il ne reste donc plus qu’à le tester sur le terrain, afin de voir si le niveau de performances du dernier-né de Canon est à la hauteur de nos espérances.

Voici également les premiers test du Canon EOS R6 Mark II :

Présentation du nouveau CANON R6 Mark II !
[NOUVEAU] CANON EOS R6 Mark II - Nous l'avons testé en EXCLU !!
Advertisement