Le parc optique pour les hybrides Canon plein format s’agrandit. Le constructeur japonais présente deux nouveaux objectifs : le Canon RF 50 mm f/1,8 STM, et le Canon RF 70-200 mm f/4L IS USM. Sans oublier un nouveau flash professionnel, le Speedlite EL-1. Examinons ensemble toutes leurs caractéristiques.

Deux nouveaux objectifs en monture RF

Le suspense aura été de courte durée. Déjà mentionné par des rumeurs le mois dernier, les nouveaux objectifs 50 mm et 70-200 mm pour la monture RF viennent d’être officialisés par Canon. Ils viennent agrandir le parc optique pour les hybrides plein format de la marque, qui compte désormais pas moins de 16 objectifs. Ces derniers couvrent une plage allant de 15 à 800 mm, pour des budgets situés entre 229 et 3249 €.

Canon RF 50 mm f/1,8 STM : l’optique « standard » fait son grand retour

L’une des deux optiques dévoilées aujourd’hui par Canon n’est autre que la focale fixe incontournable, le 50 mm f/1,8. Ainsi, le nouveau Canon RF 50 mm f/1,8 STM vient prendre la suite de l’optique « classique » EF 50 mm f/1,8 STM, dont la 2e version avait été lancée en 2015.

Ce nouvel objectif figure déjà parmi la liste des incontournables de la monture RF. Il demeure fidèle à la philosophie de ses aînés : une focale de 50 mm ultra-polyvalente, une ouverture très lumineuse, une construction simple et légère et… un prix réduit.

Voici la liste détaillée des caractéristiques techniques du Canon RF 50 mm f/1,8 STM :

  • plage focale : 50 mm (équivalent 80 mm en APS-C)
  • ouverture maximum : f/1,8
  • ouverture minimale : f/22
  • construction optique : 6 éléments répartis en 5 groupes
  • diaphragme : 7 lamelles
  • angle de champ : 40°
  • distance de mise au point minimale : 0,30 m
  • rapport de grossissement maximal : 0,25x
  • autofocus : oui, motorisation STM
  • diamètre du filtre : 43 mm
  • tropicalisation : non
  • poids : 160 grammes
  • stabilisation optique : non
  • dimensions : 62,9 x 40,5 mm (diamètre x longueur)
  • monture compatible : Canon RF

Toujours aussi compact, le nouveau Canon RF 50 mm f/1,8 STM mesure 40,5 mm de long, 69,2 mm de diamètre et pèse seulement 160 grammes. On notera aussi son diamètre de filtre particulièrement réduit de 43 mm. Point de détail, le pare-soleil peut maintenant être monté à l’envers, permettant de gagner de la place lors du transport de l’optique.

La formule optique de l’objectif a également été revu. Selon Canon, cette dernière a été optimisée en tenant compte du faible tirage mécanique et du grand diamètre de la monture RF. Ainsi, le Canon RF 50 mm f/1,8 STM est composé de 6 lentilles réparties en 5 groupes. Son ouverture à f/1,8 est assurée par un diaphragme circulaire à 7 lamelles. Il devrait ainsi offrir un bokeh agréable à l’œil et un bel effet starburst en photo de nuit.

On notera la présence d’une lentille asphérique PMo (lentille de précision en verre moulé) pour une plus grande précision de l’image dans les angles. Car pour Canon, l’enjeu de cette nouvelle version de son objectif phare est d’accroître ses performances optiques, notamment aux bords de l’image. L’optique doit ainsi gagner en homogénéité, avec un meilleur piqué au centre et en périphérie. Mentionnons aussi la distance minimale de mise au point de 30 cm, plus réduite que la version EF.

Du côté de l’autofocus, le Canon RF 50 mm f/1,8 STM emploie une motorisation STM. Elle doit être souple, réactive et silencieuse. Elle devrait également être très pratique pour la vidéo. Bien évidemment, l’objectif pourra tirer pleinement parti des modes de détection et de suivi de l’œil du sujet des hybrides Canon.

Compacité oblige, l’objectif fait l’impasse sur la bague de commande – contrairement aux autres optiques de la monture RF. Cela étant, la bague de mise au point peut être « convertie » en bague de contrôle, grâce à un petit interrupteur placé sur le côté de l’objectif.

Canon RF 70-200 mm f/4L IS USM : un nouveau zoom ultra-compact pour les hybrides Canon

En parallèle, la marque lance son nouveau téléobjectif abordable en monture RF. Le Canon RF 70-200 mm f/4L IS USM présente ainsi de nombreux atouts pour séduire les photographes passionnés (désignés parfois sous le terme de pro-sumers).

Ce télézoom préfigure ainsi un nouveau trio d’objectifs ouvrant à f/4. Il représentera une alternative à la « trinité des optiques à f/2,8 », qui comprend les 15-35 mm, 24-70 mm et 70-200 mm, qui sont plus lumineux… mais aussi plus onéreux.

Test du Canon RF 70-200 mm f/2,8L IS USM : Une (R)évolution de taille

Voici la liste détaillée des caractéristiques techniques du Canon RF 70-200 mm f/4L IS USM:

  • plage focale : 70-200 mm (équivalent 112-300 mm en APS-C)
  • ouverture maximum : f/4
  • ouverture minimale : f/32
  • construction optique : 16 éléments répartis en 11 groupes
  • diaphragme : 9 lamelles
  • angle de champ : 29° – 10°
  • distance de mise au point minimale : 0,60 m
  • rapport de grossissement maximal : 0,28x
  • autofocus : oui, motorisation Nano-USM
  • diamètre du filtre : 77 mm
  • tropicalisation : résistance à la poussière et à l’humidité
  • poids : 695 grammes
  • stabilisation optique : oui
  • dimensions : 83,5 x 119 mm (diamètre x longueur)
  • monture compatible : Canon RF

D’emblée notons l’extrême compacité de ce nouveau Canon RF 70-200 mm f/4L IS USM. La marque réitère l’exploit accompli avec son premier télézoom, le RF 70-200 mm f/2,8L IS USM, et réussit même à livrer une optique encore plus légère et compacte.

Le nouveau Canon RF 70-200 mm f/4L IS USM adopte ainsi un format réduit à l’extrême. Pesant 695 grammes, il mesure seulement 11,9 cm de long – ce qui en fait l’objectif 70-200 mm le plus compact du marché. Naturellement, ce téléobjectif fait l’impasse sur le zoom interne. À 200 mm, il mesure donc 17,4 cm, soit la longueur « habituelle » des optiques de la même catégorie.

Pour son nouveau téléobjectif, Canon a choisi une formule optique en 16 éléments répartis en 11 groupes. On notera la présence de 4 lentilles en verre UD (à dispersion ultra-faible). Leur but : réduire l’apparition du flare et d’artefacts lumineux parasites.

L’ouverture à f/4 est assurée par un diaphragme circulaire à 9 lamelles. Ce faisant, l’objectif devrait permettre d’obtenir un beau flou d’arrière-plan, avec un bel effet bokeh.

Canon a également raccourci la distance minimale de mise au point de l’objectif. Cette dernière passe à 60 cm, sur toute la plage focale. De quoi faire plaisir aux amateurs de proxiphotographie !

Du côté de l’autofocus, Canon mise à nouveau sur la motorisation Nano-USM, qui devrait lui offrir d’excellentes performances sur le terrain. Nous avions déjà croisé cette motorisation sur l’optique Canon RF 24-70 mm f/2,8 L IS USM, mais aussi sur les télézoom Canon RF 100-500 mm f/4,5-7,1L IS USM et Canon RF 70-200 mm f/2,8 L USM USM. Cette motorisation AF devrait a priori faire des merveilles avec les nouveaux modes de détection et de suivi des humains et des animaux (chats, chiens, oiseaux) inaugurés par Canon avec les EOS R5 et R6.

Canon RF 100-500 mm f/4,5-7,1 L IS USM et RF 85 mm f/2 IS Macro STM : la famille d’objectifs RF s’agrandit

Enfin, ce nouveau téléobjectif devrait offrir un excellent niveau de performances en stabilisation. Selon Canon, le Canon RF 70-200 f/4L IS USM offrirait un gain maximal de 5 stops. Monté sur un hybride EOS R5 ou R6, la double-stabilisation (optique + capteur) permettrait d’obtenir un gain maximal de 7,5 stops. Une valeur particulièrement élevée, et qui devrait autoriser la capture d’images à main levée, même dans des environnements peu lumineux.

Au niveau de l’ergonomie, l’optique se dote de la bague de contrôle propre aux optiques RF. Elle permet de régler rapidement l’ouverture, la vitesse, la sensibilité ISO ou encore l’exposition directement depuis l’optique. Sur le côté de l’objectif, 4 commutateurs permettent de régler le mode de stabilisation, d’activer/désactiver l’AF et la stabilisation, ou encore de limiter la plage de mise au point. Enfin, notons le diamètre de filtre de 77 mm.

Nouveau flash professionnel Canon Speedlite EL-1

Last but not least, le constructeur japonais lance un nouveau flash, le Canon Speedlite EL-1. Résolument destiné aux professionnels de l’image, il doit offrir un très haut niveau de performances aux possesseurs d’un reflex ou d’un hybride Canon. Point notable, ce nouveau flash fait partie de la prestigieuse série L, signe d’un fort investissement de la marque. On notera ainsi l’apparition d’un fin liseré rouge sur le pourtour de la lampe.

Ce nouveau flash haut de gamme vient se placer aux côtés du flash expert Canon Speedlite 600EX II-RT. Toutefois, il se distingue en offrant un délai de recharge très court, allant de 0,1 à 0,9s. On notera aussi son nombre guide de 60 et son réglage de puissance minimale de 1/8192, largement inférieure aux flashs « standard » de 1/128. Ainsi, le flash est capable de produire un rendu très proche de la lumière naturelle, pour des images de très belle facture et même sur des sujets placés à distance.

Le flash doit également être capable de produire jusqu’à 170 flashs en rafale. Par ailleurs, le Speedlite EL-1 intègre un système de refroidissement actif. Dans la pratique, la tête du flash intègre un petit ventilateur, qui vient refroidir la nouvelle lampe au xénon. À la clé, une meilleure dissipation de la chaleur – et donc la possibilité d’utiliser le flash plus longtemps, sans interruption.

En utilisation sans-fil (par radio), le Speedlite EL-1 prend en charge la synchronisation au 2e rideau. Une fonction réclamée depuis longtemps par les canonistes.

Le flash intègre également une double-lampe pilote bicolore. D’après Canon, elle permet d’avoir « un aperçu du modelé de la lumière produite par le flash », et de contrôler la mise au point du sujet. La teinte de la lampe-pilote et sa puissance peuvent être réglés depuis les menus du flash.

À l’arrière, le nouveau flash s’équipe d’un écran LCD, et intègre une nouvelle interface plus intuitive. On notera aussi l’apparition d’un mini-joystick, qui vient remplacer la touche principale. Par ailleurs, notons que la tête peut s’incliner sur 120°. De même, il peut pivoter sur un angle de 180°.

Le Speedlite EL-1 inaugure également une nouvelle batterie, nommée LP-EL. Cette dernière reprend le format des batteries classiques LP-E6, mais se montre plus longue. Malgré tout, elle reste compatible avec le chargeur LC-E6E habituel. D’une capacité de 1920 mAh, cette batterie comporte 2 contacteurs supplémentaires. Leur but : permettre la transmission d’une plus grande quantité d’énergie lors du déclenchement du flash.

Grâce à cette nouvelle batterie, le flash Speedlite EL-1 doit bénéficier d’une autonomie accrue : 335 flashs, contre 100 flashs environ avec le Speedlite 600EX II-RT. Avec la batterie externe CP-E4N, l’autonomie peut être portée à 680 flashs, d’après Canon.

D’une manière assez prévisible, ce nouveau flash Speedlite EL-1 est plus encombrant et plus lourd que ses prédécesseurs. Mesurant 84,4 x 149 x 136,4 mm, il pèse 687 grammes (batterie incluse). Il compense ce point en étant résistant à l’eau à la poussière. Et ce, malgré l’ajout d’une grille destinée à l’entrée de l’air pour le système de ventilation. Enfin, notons que le Speedlite EL-1 sera fourni avec 2 filtres de couleur de 4700K et 3200K, ainsi qu’avec un diffuseur.

Prix et disponibilité des objectifs Canon RF 50 mm f/1,8 STM, Canon RF 70-200 mm f/4L IS USM et du flash Canon Speedlite EL-1

Le nouvel objectif à focale fixe Canon RF 50 mm f/1,8 STM sera disponible à partir de mi-décembre, et sera proposé au tarif de 229 € – ce qui en fait l’optique la moins chère de la monture RF.

De son côté, le téléobjectif Canon RF 70-200 mm f/4L IS USM sera commercialisé à partir du début du mois de décembre, au tarif de 1799 €.

Enfin, le flash professionnel Canon Speedlite EL-1 sera disponible à partir de janvier 2021, au tarif de 1189 €. La nouvelle batterie LP-EL sera vendue 129 €.

Notre premier avis sur ces 2 nouveaux objectifs et le nouveau flash Canon

Cette nouvelle focale fixe et ce nouveau téléobjectif représentent deux ajouts très stratégiques à la gamme RF Canon.

D’un côté, le RF 50 mm f/1,8 STM vient incarner la nouvelle optique « standard » pour les hybrides plein format de Canon. Légère, lumineuse et peu onéreuse, elle accompagnera à merveille un Canon EOS RP, par exemple. On imagine fort bien cette optique trouver sa place dans un futur kit. Canon continue d’agrandir son portfolio d’optiques abordables – un enjeu extrêmement important pour la marque qui doit convaincre les photographes amateurs et pro de faire le grand saut vers son écosystème hybride.

En parallèle, le téléobjectif Canon RF 70-200 f/4L IS USM s’avère très alléchant. Ultra-compact, il se montre à peine plus long qu’une canette de soda et pourra donc être emporté partout sans alourdir le sac à dos de son propriétaire. Canon montre ainsi sa volonté de proposer des optiques plus légères pour ses hybrides. Un atout différenciateur très judicieux. Nombreux sont les photographes à regretter que leurs optiques (et leurs boîtiers) hybrides ne soient guère plus légers que leurs équivalents pour reflex.

Et n’oublions pas le flash Speedlite EL-1, qui devient le modèle le plus haut de gamme de Canon. De par ses capacités et son positionnement tarifaire, il vient concurrencer directement les modèles proposés notamment par Profoto. Il dispose de nombreux atouts pour séduire les photographes professionnels et devrait trouver facilement son public.

Au final, c’est un Canon en très grande forme que nous retrouvons cet automne, avec des nouveautés particulièrement intéressantes. Il nous tarde de découvrir les prochaines optiques en monture RF – et de pouvoir tester celles dévoilées aujourd’hui.