Canon présente un nouveau zoom ultra-grand-angle pour ses hybrides plein format. Ce Canon RF 14-35 mm f/4L IS USM mise sur une ouverture à f/4, et une longueur focale 2 mm plus large que les « traditionnels » objectifs 16-35 mm. Il sera disponible en septembre prochain – au tarif très salé de 1829 €. Retour sur ses caractéristiques.

Un 3e objectif ouvrant à f/4 en monture RF

Lentement mais sûrement, la monture RF s’agrandit. Avec ce nouveau RF 14-35 mm f/4L IS USM, Canon vient compléter son trio de zooms ouvrant à f/4, déjà composée des Canon RF 70-200 mm f/4L IS USM et RF 24-105 mm f/4L IS USM.

Pour mémoire, la « trinité des zooms » ouvrant à f/2,8, avait été « bouclée » en 2019 avec la sortie de l’excellent Canon RF 70-200 mm f/2,8L IS USM. Point notable, la trilogie des zooms f/4 doit se montrer 30 % plus légère que celle ouvrant à f/2,8, selon Canon (1935 g pour les 3 objectifs vs 2810 g).

La marque japonaise vient ainsi offrir un successeur en monture RF de l’excellent Canon EF 16-35 mm f/4L IS USM, lancé en 2014.

Néanmoins, on regrettera l’envolée tarifaire de ce nouveau zoom ultra grand-angle. 1829 € pour un objectif ouvrant à f/4, voilà qui est onéreux ! D’autant que son prédécesseur en monture EF s’affiche à 1100 €

Test Canon EF 16-35 mm f/4 L IS USM, le zoom ultra grand-angle « abordable »

Voici la liste complète des caractéristiques du Canon RF 14-35 mm f/4L IS USM :

  • plage focale : 14-35 mm
  • objectif pour capteur plein format
  • ouverture maximum : f/4
  • ouverture minimale : f/22
  • construction optique : 16 lentilles réparties en 12 groupes, dont 3 lentilles UD et 3 lentilles asphériques (dont une lentille asphérique à faible dispersion)
  • diaphragme : 9 lamelles (circulaire)
  • rapport de grossissement maximal : 0,15x (à 14 mm), 0,38x (35 mm)
  • angle de champ : 114°00′ – 63°00′
  • distance de mise au point minimale : 20 cm
  • diamètre du filtre : 77 mm
  • tropicalisation : joints d’étanchéité
  • autofocus : oui, moteur Nano USM
  • poids : 540 g
  • pare-soleil : oui, inclus
  • stabilisation : oui
  • dimensions : 84,1 x 99,8 mm (D x L)
  • monture compatible : Canon RF

Canon RF 14-35 mm f/4L IS USM : plus large que large

Avec ce nouvel ultra grand-angle, Canon rompt avec la focale « traditionnelle » 16-35 mm. En effet, le constructeur nous livre une focale ultra-large de 14 mm. Une différence de 2 mm qui devrait profiter aux photographes d’architecture, de paysage ou d’immobilier, en leur permettant de capturer des images encore plus larges.

Autre nouveauté, la distance minimale de mise au point passe à seulement 20 cm sur toute la plage focale (contre 28 cm avec son prédécesseur en version EF). À fond de zoom (35 mm), le grandissement maximal est de 0,38x (contre 0,23x auparavant). De quoi faciliter la capture en proxiphoto.

Enfin, Canon réussit à rendre son objectif encore plus compact. Le nouveau Canon RF 14-35 mm f/4L IS USM mesure en effet 84,1 mm de diamètre pour seulement 99,8 cm de long (contre 112,8 pour son prédécesseur). En actionnant le zoom, l’objectif s’allonge très légèrement (0,8 cm environ). Côté poids, comptez 540 g – contre 615 g pour la version en monture EF.

Sur ce point, la prouesse de Canon est remarquable. Ce nouvel objectif permet d’honorer la promesse des écosystèmes hybrides, qui se voudraient à la fois plus compacts et plus légers que leurs alter ego reflex.

Du reste, l’ergonomie est similaire à celle des objectifs Canon récents. On retrouve ainsi une bague de zoom assez large, une bague de mise au point plus mince et la « nouvelle » bague de contrôle, présente sur les objectifs en monture RF.

Formule optique complexe et traitement avancés contre le flare et les reflets parasites

Le nouveau Canon RF 14-35 mm f/4L IS USM est composé de 16 lentilles réparties en 12 groupes. Pour améliorer la qualité aux bords de l’image (y compris aux focales les plus larges), Canon a inclus de nombreuses lentilles spéciales destinées à réduire les aberrations, les distorsions, ainsi que les reflets parasites et images fantômes.

On compte ainsi 3 lentilles asphériques (en verre moulé et poli) et 3 lentilles en verre à dispersion ultra-faible. Par ailleurs, la lentille frontale reçoit un traitement avancé aux nanoparticules (SWC, Subwavelenght Structure Coating). De même, la lentille de mise au point reçoit un traitement ASC (Air Sphere Coating). Ainsi combinées, ces deux technologies doivent venir lutter contre les effets de ghosting et de flare en réduisant au maximum les reflets parasites à l’intérieur de l’objectif, même lorsque la source lumineuse est placée sur le côté du champ.

Vert : lentilles UD ; vert clair : lentilles asphériques polies ; jaune : lentille asphérique UD. © Canon.jp

Tirant parti du large diamètre de la monture RF et du faible tirage optique, Canon a réussi à loger une lentille de grand diamètre à l’arrière de l’objectif, très près du capteur. À la clé, une meilleure qualité d’image, y compris avec des capteurs à haute résolution (comme l’EOS R5).

Enfin, l’ouverture constante à f/4 est assurée par un iris circulaire à 9 lamelles.

Autofocus Nano USM et stabilisation optique : Canon en grande forme

Côté autofocus, on retrouve avec plaisir la motorisation Nano USM – qui équipe déjà des objectifs tels le Canon RF 100 mm f/2,8 L Macro IS USM, ou les téléobjectifs Canon RF 70-200 mm (f/2,8 et f/4), entre autres. À la clé, une mise au point plus fluide (y compris en vidéo), plus rapide (le moteur offrant plus de couple) et plus précise, et un AF toujours aussi silencieux.

Naturellement, il faudra vérifier ses performances sur le terrain, mais la multiplication des objectifs dotés de cette technologie est un bon signe.

Pour celles et ceux voulant capturer des images à main levée en basse lumière (photographie événementielle, par exemple), la stabilisation optique du Canon RF 14-35 mm f/4L IS USM doit offrir un gain de 5,5 IL. Une fois monté sur un boîtier dont le capteur est stabilisé (comme les EOS R5, R6 et le futur EOS R3), la double-stabilisation boîtier + optique doit offrir un gain maximal (et théorique) de 7 IL.

Photo capturée avec un temps de pose de 4 secondes

Du reste, on notera la présence de plusieurs joints d’étanchéité au niveau des différentes bagues, des 2 commutateurs (stabilisation et autofocus). Enfin, la lentille frontale reçoit un traitement à la fluorine pour faciliter le nettoyage.

Prix et disponibilité du Canon RF 14-35 mm f/4L IS USM

Le nouvel objectif Canon RF 14-35 mm f/4L IS USM sera disponible dès le mois de septembre 2021, au tarif de 1829 €.

Il sera fourni avec les bouchons avant et arrière, un pare-soleil et un étui souple en tissu.

Notre premier avis sur le Canon RF 14-35 mm f/4L IS USM

Canon nous livre un nouvel ultra grand-angle certes très séduisant, mais particulièrement onéreux. Plus de 600 € viennent le séparer de son prédécesseur en version EF ! Interrogé par Phototrend, Canon justifie cette envolée tarifaire par les coûts de R&D (recherche et développement) engendrés pour le développement de la monture RF.

Pour voir le verre à moitié plein, il est vrai que Canon surprend à nouveau avec la compacité de cet objectif (10 cm de long, 8,4 cm de diamètre, seulement 540 g sur la balance). De même, le champ focal encore plus large (14 vs 16 mm) peut être assez pratique dans certains scénarios.

Néanmoins, les nouveautés de cet objectif peinent à justifier pleinement ce tarif en (très) nette hausse. D’autant plus que le 15-35 mm f/2,8, lui aussi en monture RF, est disponible à 2499 €, soit « à peine » 670 € supplémentaires – et une ouverture autrement plus lumineuse.

Au final, cet objectif ne manque a priori d’aucun argument pour séduire les propriétaires d’un hybride Canon. Mais un tarif aussi élevé pour un objectif ouvrant « seulement » à f/4 nous paraît hélas déraisonnable.