newyork

Mise à jour : il y a désormais plus de 100 Mercredi Pratique sur Phototrend, donc ce guide n’est plus exhaustif. Retrouvez l’ensemble des Mercredi Pratique sur cette page.

Voilà maintenant 40 Mercredi Pratique écrits par Phototrend pour vous permettre de mieux comprendre tous les aspects et les techniques photographiques. 40 semaines, 40 mercredis, cela fait beaucoup de contenus et d’informations. Et même si certains nous suivent depuis longtemps et ont lu ces MP au fur et à mesure, il devenait de plus en plus pressant de faire le point sur comment bien utiliser toutes ces « leçons » les unes avec les autres.

Cet article est donc une sorte de lexique vous permettant de naviguer facilement à travers nos MP en fonction de ce que vous voulez apprendre ou réviser.

Réviser la théorie

Si la photo s’apprend en pratiquant, il y a aussi de nombreuses règles qu’il est bon de connaître pour progresser. Car c’est d’abord de la physique et de la chimie : des sujets parfois bien loin des préoccupations du photographe qu’il est pourtant utile de comprendre. Cela commence par le fonctionnement de votre boîtier pour capturer la lumière de votre scène : ouverture, vitesse d’obturation et couple vitesse / ouverture sont un bon début. Lié à ces deux facteurs, la sensibilité (ISO) de votre appareil, mais également la balance des blancs et le bracketing.

Une fois que l’on maîtrise tous ces points (ou en tout cas que l’on comprend leur fonctionnement et leur interaction), on peut s’aventurer sur le terrain du HDR, très à la mode. C’est également plus facile de comprendre ce que l’on entend par piqué. Mais surtout on peut travailler l’esprit serein en évitant (ou en jouant avec) les aberrations optiques et le flare.

strommen

Mais la théorie ne s’arrête pas là. Il ne faut pas oublier qu’une fois vos photos prises, vous allez probablement les montrer, le plus souvent sur internet. Vient alors les problèmes de copyright et les réponses apportés par le Creative Commons. Pour conclure cette partie, je pense qu’il faut parler de tous les autres sites ou blogs photos que nous lisons et qui nous apportent une vision différente avec d’autres conseils pour continuer à progresser.

Le point sur le matériel et les accessoires

Avoir un bon matériel est relativement peu important, à condition de le maîtriser et de connaître ses atouts et points faibles. A vous progressivement de l’améliorer et d’acquérir ce dont vous avez besoin, en fonction de vos envies et de votre budget. Nous sommes là pour vous donner des pistes de réflexion ou pour vous aider avant un achat.

C’est le cas notamment des objectifs : avec ou sans stabilisateur ? le fisheye, gadget ou génial ? où acheter du matériel d’occasion ? On essaie également de vous donner des idées concernant le flash, tant sur le matériel que sur son utilisation, ou tout simplement sur le pare-soleil.

off-camera-flash-1_4000-sec

Enfin, on parle des nouvelles possibilités offertes par les derniers reflex : la fonction vidéo, souvent en HD, et  la prise de photos directement par ordinateur, qui peut s’avérer pratique pour les photographes ayant besoin de voir ou traiter instantanément leurs images.

Après la technique, la pratique

Et c’est bien la partie la plus importante, avec un grand nombre de Mercredi Pratique pour essayer de vous donner des conseils ou idées.

Quelques règles d’esthétiques s’imposent, comme dans tout art. Nous avons également parlé du bon moment pour prendre une photo, plus souvent appelé The Golden Hours. Durant ces moments où le contrejour peut exister, la technique du fill-in est la bienvenue, pour garder intact les détails d’une photo portrait, par exemple. Mais avant d’en arriver là, il faut bien se préparer avant son départ.

Quand la technique est maîtrisée, vous pouvez user d’astuces créatives pour obtenir des photos qui sortent du cadre. Cela peut passer par le noir et blanc, ou bien par l’utilisation de filtres (qui vous permettent également de protéger votre matériel). Essayez également de prendre des photos sans faire la mise au point et vous serez étonnés du résultat.

En pratique, vous rencontrez également beaucoup de situations qui nécessitent des prise de vue particulières. Nous vous avons donc donner des conseils pour faire vos premiers pas en photo de concert ou pour réussir à bien photographier une cascade (deux articles réalisés grâce à deux blogueurs invités, que l’on remercie). Dernièrement, et parce que cela collait à l’actualité, vous avez pu également réviser vos classiques pour savoir comment prendre des photos de feu d’artifice.

Nous avons aussi abordé quelques techniques pour réaliser des montages (panoramique avec duplication ou panoramique tout court) et essayer la technique du Tilt Shift, très en vogue à l’heure actuelle. Enfin, parce qu’avec un peu d’obscurité et quelques lumières on peut faire de belles compositions, nous vous avons expliqué la technique du light painting.

light

Et enfin, le post-traitement

Une fois que vous avez pris toutes vos images vient le temps du traitement. A l’époque de l’argentique, la question ne se posait pas : à moins d’avoir une chambre noire, vous alliez chez le photographe faire développer vos photos, et vous n’avez guère de mot à dire sur le résultat final. Le numérique et plus récemment les logiciels de traitement relativement grand public ont changé la donne et permettent à tous de gérer soit même le traitement de ses photos. Pourtant, c’est bien plus complexe qu’on ne le pense et cela prend beaucoup de temps. Quelques connaissances et astuces de base, ainsi qu’une bonne organisation, devraient vous éviter de nombreux ennuis.

D’abord vous devez réfléchir au format que vous allez utiliser pour prendre vos images : nous vous conseillons vivement le format RAW, dont les avantages sont détaillés dans le MP. Pour exploiter au mieux ce format, il est important d’utiliser les bons logiciels : l’un d’eux, Lightroom (mais il existe de nombreux concurrents tel Aperture sur Mac ou Bible) est notre préféré. Outre un MP pour bien l’exploiter, nous vous conseillons d’apprivoiser les presets qui vous permettront de gagner beaucoup de temps de développement. L’histogramme, parfois un peu difficile à appréhender au premier abord, devient également un outil très performant au quotidien.

Pour finir sur le post-traitement, il est important de rappeler que la perte de données est un véritable fléau pour la photo numérique et qu’il nous est tous arrivé de perdre des images que nous n’avions jamais sauvegardé. C’est le sujet d’un MP stockage, sauvegarde et archivage pour bien comprendre quelles sont les solutions de stockage (les gigaoctets de photos s’accumulent de plus en plus rapidement), de sauvegarde (pour ne pas perdre de photos ou retrouver un original après traitement) et d’archivage (pour mettre de côté définitivement des photos déjà traitées que l’on peut supprimer de sa machine de travail).

Conclusion

Durant ces 40 premiers Mercredi Pratique, nous avons pu vous expliquer beaucoup de choses et aider de nombreuses personnes à appréhender le plus facilement possible la photo avec des explications les plus simples possibles (on l’espère). Mais ce n’est qu’un début et il reste encore beaucoup de points à explorer.

N’hésitez pas à nous proposer d’autres thèmes à développer, en nous envoyant votre participation. Si vous êtes spécialiste dans un domaine en particulier, nous sommes intéressés par votre expérience et vous pourriez être publié sur le blog.