Guides d’achat photo 2017 : les meilleurs smartphones photo, applications et accessoires

Mise à jour le 26 juin 2017

Alors que certains segments du marché de la photo peinent à garder la tête hors de l’eau (reflex et hybrides) et que d’autres voient rouge (les compacts), il est un segment qui continue de croître sans cesse au point de devenir omniprésent : les smartphones. Si avoir un téléphone intelligent était à la pointe il y a quelques années, ces produits se sont totalement généralisés, au point que l’entrée de gamme offre déjà les principales fonctions indispensables.

Cette vulgarisation a eu un impact fort sur la photo : l’appareil que vous avez toujours sur vous, celui que vous sortez en toute occasion n’est plus un compact mais votre téléphone. Il est là, allumé, prêt et connecté. Pour autant, tous les smartphones ne se valent pas en photographie et il faudra éviter les premiers prix si vous voulez un appareil performant.

D’où l’idée de ce guide pour vous aider – dans la jungle des appareils – à choisir le meilleur modèle pour vos besoins, en particulier si vous prenez beaucoup de photos. Et pour compléter ces conseils, nous prendrons le temps de vous présenter quelques applications vraiment pertinentes en photo et quelques accessoires bien pensés pour doper votre usage.


Des smartphones haut de gamme toujours plus complets

Fin 2014, nous avions déjà un trio de tête. Et cette année ce sont deux de leurs représentants respectifs qui restent sur le podium. Non que d’autres n’ont pas des atouts à faire jouer. Mais aucun ne nous semble aussi complet et aussi polyvalent, sans réel point faible en photo.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, quelques petites précisions :

  • Toujours plus de pixels ? Oui et non. Nous répétons depuis longtemps que la course aveugle aux pixels n’apporte rien et les meilleurs appareils ne sont pas ceux ayant le plus de pixels. En revanche dans certains cas une définition trop faible pose problème : nous n’avons pas sélectionné certains smartphones car, malgré leur performance équivalente en terme de rendu des couleurs, le moindre recadrage ou agrandissement leur est fatal.
  • Ouverture maximale : plus f/ est petit, mieux c’est. L’objectif d’un smartphone se caractérise par une focale (28mm pour la plupart) et une ouverture maximale (par exemple f/1.8). Ce chiffre est important, notamment en photo en basse lumière. Plus le f/ est petit, plus l’objectif est lumineux et plutôt il sera capable de réussir les photos en basse lumière.
  • Stabilisation numérique ou optique ? Sur les smartphones actuels, on peut trouver deux types de stabilisation afin de réduire le flou lié au flou de bougé : la stabilisation numérique et la stabilisation optique. Si la première ne consiste qu’à faire jouer des algorithmes pour prédire les mouvements, la stabilisation optique est la solution la plus efficace car l’objectif « bouge » dans le sens inverse de vos mouvements pour compenser vos tremblements et prendre une photo ou vidéo nette et stable.
  • 4K ou pas 4K pour la vidéo ? L’absence d’un mode vidéo en 4K n’est pas un vrai frein à nos yeux, en revanche c’est une évolution qui s’avère très pratique pour obtenir un film en 1080p parfaitement stable. Les pixels supplémentaires servent à fluidifier la vidéo et à supprimer tous les mouvements, “à la” Hyperlapse (nous reviendrons sur cette app par la suite).
  • Photophone ou appareil photo connecté ? Nikon et Samsung ont lancé des appareils photo connectés mais ces derniers ne nous ont pas laissé de souvenirs impérissables : le concept d’appareil photo compact connecté et permettant de téléphoner était prometteur mais peu abouti. Vos expériences sont les bienvenues en commentaires si vous avez au contraire réussi à intégrer ces appareils dans vos habitudes. Reste le Panasonic Lumix CM1, doté du même capteur que le RX100 Mark III, que nous avons testé.

iPhone 7 (et 7 Plus)

iPhone7

L’iPhone reste le roi des smartphones, avec une finition premium et un usage simple mais complet. Déjà sur notre podium en 2015 avec le 6s, l’iPhone 7 continue à être un excellent smartphone photo. La dernière version est équipée d’un capteur de 12 Mpx avec un objectif stabilisé f/1.8 équivalent à 28mm. Cet objectif permet d’obtenir des images bien piquées et très homogènes, le comportement de l’autofocus est impressionnant (rapidité et précision sont au rendez-vous et les visages sont détectés presque toujours sans faille) et exposition comme couleurs sont justes. Les progrès en basse lumière sont eux aussi notables, même si l’iPhone 6s avait déjà proposé quelques bonnes améliorations. Un léger bruit reste présent mais l’appareil s’en sort bien dans la plupart des contextes. En plus de cela, l’iPhone 7 et 7 Plus permet de filmer en 4K, prend ce que l’on appelle des Live Photos et l’appareil photo avant est de 7 Mpx, une résolution suffisante pour de beaux selfies.

Pour finir sur l’iPhone : le californien propose toujours deux modèles, l’un de 4,7 “ (iPhone 7) et l’autre de 5,5” (iPhone 7 Plus). Leur capteur photo sont identiques, stabilisé sur les deux modèles. L’iPhone 7 Plus dispose cependant d’un second capteur photo (téléobjectif) qui permet de zoomer dans l’image sans perte de qualité ou de simuler une faible profondeur de champ avec le mode portrait. Si nous conseillons l’iPhone 6s Plus en raison d’un vrai stabilisateur optique, désormais l’iPhone 7 est suffisant. Le 7 Plus permet cependant d’avoir l’accès au mode Portrait, une autonomie bien supérieure pour utiliser votre appareil en smartphone ET en appareil photo, un écran plus grand pour cadrer et retoucher vos images. La version 4,7“ (iPhone 7) sera naturellement plus transportable et plus discrète.

L’iPhone 7 est disponible à partir de 613 euros et l’iPhone 7 Plus est disponible à partir de 741 euros, dans leurs versions 32 Go.

Samsung Galaxy S7 / S7 Edge

samsung galaxy s7

Nous avons souvent conseillé la gamme Galaxy de Samsung, et les Galaxy S7 et S7 Edge, sortis l’an dernier, restent des valeurs sûres et performantes. Ils ont pourtant fait un pari risqué : passer d’un capteur 16 Mpx à un capteur de « seulement » 12,2 Mpx, dit Dual-Pixel. Pourquoi réduire le nombre de pixels ? Pour obtenir des photosites plus gros, capable de mieux capter la lumière et de restituer ainsi une meilleure qualité d’image. Comme sur la précédente version, le capteur du S7 offre une très belle définition d’image, surtout lorsque l’éclairage est bon et s’améliore en basse lumière. Côté vidéo, les Galaxy S7 gèrent bien entendu la 4K et différents modes et résolution vidéo.

Le Samsung Galaxy S7 est disponible à partir de 445 euros, le S7 Edge à partir de 483 euros.

Depuis avril 2017, les Samsung S8 et S8 Plus viennent remplacer leurs aînés, en s’imposant avec un écran plus large et une ergonomie plus confortable. Bien que l’interface et la gestion logicielle soient améliorées, les différences de caractéristiques restent très minimes. En photo, par rapport au Galaxy S7 Edge, il n’y a d’ailleurs aucune variante puisque les S8 et S8 Plus reprennent les mêmes modules : capteur de 12,2 Mp, flash Dual-LED, une stabilisation optique utile pour la photo en faible luminosité, une ouverture à f/1,7. Rien de nouveau donc, mais toujours de bonnes performances ! Comme les précédents ils filment aussi en 4K.

Le Samsung Galaxy S8 est disponible à partir de 587€, et le S8 Plus à partir de 700€.

LG G6

Pour succéder à la monture G5 sortie en 2016, LG a lancé en avril 2017 une nouvelle version améliorée et plus homogénéisée. En effet le LG G6 préserve son double capteur photo mais abandonne la résolution 16 Mp pour le principal capteur tout en améliorant celle du second : tous deux passant à 13 Mp, avec une ouverture de f/1,8 pour le premier et f/2.4 pour le second, ils permettent de créer des images de bonne qualité et plus homogènes. Associés à une stabilisation optique, ces deux capteurs évitent ainsi les flous de bougé en prise de photo et vidéo.

 

En photo de jour, il reste très bon et lumineux, mais se montre plus faible en photo de nuit tout comme le G5. Le capteur frontal, quant à lui, passe de 8 Mp à 5 Mp, ce qui est un peu dommage, mais reste suffisant pour les selfies. Tout comme son aîné, il enregistre les vidéos en 4K également et intègre une définition de 2880×1440 (un peu plus haute que le G5) avec un écran plus grand, de 5,7 pouces.

A la fois complet et plus homogène et équilibré que le G5, le LG G6 est disponible à un prix intéressant, à partir de 489€ en version 32 Go. Le G5 peut toujours intéresser pour son petit prix, à partir de 299€ aujourd’hui (en version 32 Go).

Avant de conclure ce guide des smartphones haut de gamme capables de remplacer bien souvent un compact, un point nous a interpellés une fois notre sélection réalisée : la taille des écrans. Tous les meilleurs en photo sont immenses : si l’on met de côté l’iPhone 7, notre Top 3 est au dessus des 5,5” ! Au delà de l’effet de gamme que certains constructeurs mettent en place, les plus grands appareils bénéficient plus souvent de la stabilisation, d’écrans magnifiques, d’une autonomie supérieure… Reste qu’il est dommage à nos yeux que les nombreux clients de smartphones normaux, autour de 4,7″, ne soient pas plus gâtés.

Huawei et Honor, l’outsider qui excelle en photographie

Depuis quelques années, Huawei et sa marque digitale Honor gravissent le haut du tableau grâce des smartphones biens pensés et dotés d’amélioration matérielle et logicielle intéressante sur le plan de la photographie.

huawei-p9

Huawei P9

Huawei, avec le Huawei P9 conçu en partenariat avec le constructeur de lentilles Leica, offre une expérience photo très agréable. Ce smartphone utilise une optique Leica Summariot 27mm f/2.2 asphérique ainsi que deux capteurs de 12 Mpx (l’un en couleur, l’autre en monochrome) afin d’améliorer le contraste de l’image et la quantité de lumière absorbée. La qualité d’image est très bonne en couleur, du même niveau que les G5 et S7, mais c’est le mode monochrome (noir et blanc) qui nous a étonné. Malheureusement, ce smartphone n’est pas exempt de défauts, avec quelques lenteurs, l’absence de stabilisation optique et une qualité vidéo en retrait.

Le Huawei P9 fait cependant bouger les lignes. Il est vendu 365 euros en version 32 Go.

Honor8

Honor, qui est en fait la marque digitale de Huawei depuis 2013, avec le Honor 8, propose un smartphone sous Android accessible et tourné vers la photographie. En effet, comme le Huawei P9, le Honor 8 utilise deux capteurs photo de 12 Mpx, l’un pour la couleur, l’autre pour le monochrome. Cela permet d’avoir une image de meilleure qualité et, comme sur le Huawei P9, de jouer avec la profondeur de champ même une fois la photo prise. Les menus photo du Honor 8 sont très complets et offrent la possibilité de réaliser des choses inédites sur un smartphone : de la pose longue, du lightpainting, sans problème ou véritable limitation, si ce n’est la taille du capteur. A l’aide du lecteur d’empreintes digitales situé à l’arrière du smartphone, il est possible de lancer le mode photo et déclencher en quelques secondes, même lorsque le téléphone est verrouillé.

Au final, le Honor 8 est un excellent smartphone photo, surtout lorsque l’on regarde son prix de 347€.

Honor 6X

En dessous du Honor 8, smartphone haut de gamme, la marque sait aussi attirer les plus petits porte-monnaie avec des produits se plaçant à la frontière du milieu de gamme et de l’entrée de gamme, comme le Honor 6X que nous avons testé (lire le test ici). Comme son grand frère haut de gamme, il est doté de deux appareils photo frontaux mais dont les usages différent : le principal est de 12 Mp et le second de 2 Mp est monochrome et sert en fait uniquement à calculer la distance du sujet, offrant ainsi la possibilité de moduler la profondeur de champ de l’image finale.

C’est grâce à son mode « Grande Ouverture » en particulier, qui permet de créer un effet bokeh, que le Honor 6X se démarque et est intéressant à explorer. Les couleurs sont respectées et la qualité d’image reste bonne et suffisante pour de la photo quotidienne, de rue, de paysage, bien qu’il a du mal à se défendre en photo de nuit. Smartphone polyvalent accessible, le Honor 6X s’adresse surtout à ceux qui souhaitent un appareil correct, solide, qui exigent un peu de capacité en photo mais ne sont pas si exigeants sur la qualité et le détail.

A 249€ à sa sortie en janvier 2017, le Honor 6X est aujourd’hui disponible sur Amazon et la Fnac à partir de 220€.

Voir notre test du Honor 6X

Pour les budgets plus serrés : LG G5, Moto G* et Zenfone 3 Asus

Nous n’allons pas nous étendre sur les capacités photos de cette sélection mais il est important de noter que certains appareils plus accessibles (autour de 300€ sans abonnement) peuvent se débrouiller dans de nombreux cas, sans trop rougir face aux meilleurs.

Moto G5 Plus

En voici trois exemples :

  • Le LG G5 faisait partie de notre sélection avant l’arrivée du G6 qui a harmonisé l’ensemble de la qualité d’image. Ainsi, sa baisse de prix, compilée à son double capteur photo (16 Mp et 8 Mp) lui-même agrémenté d’une stabilisation optique efficace, le rendent encore très intéressant. Il est aujourd’hui disponible à partir de 299 €.
  • Après la lancée de ses Moto G de 3ème génération, la marque Lenovo a décidé de monter en gamme avec ses Moto G* Plus. Ainsi le Moto G4 Plus, commercialisé en juin 2016, tient ses promesses en photo. Avec un capteur de 16 Mp, un autofocus laser et à détection de phase et une ouverture de f/2.0, il offre de bons détails et effets de flou d’arrière-plan et de belles couleurs. Il a aussi un mode HDR efficace, mais reste limité en photo de nuit. Il est disponible à partir de 269 € en version 16 Go.  Son successeur, le Moto G5 Plus se dote des mêmes modules et offre de bonnes performances avec un capteur de 12 Mp et une ouverture à f/1.7. La différence notable étant son design de métal, plus solide que le plastique du G4 Plus et son prix, à peine plus haut, de 299 € en version 32 Go (donc plus intéressant !).
  • Remplaçant le Zenfone 2 Asus, le Zenfone 3, sorti en 2016, corrige certaines faiblesses de son aîné et s’avère être un smartphone bon marché mais efficace. Doté d’un capteur 16 Mp et d’une optique stabilisée, la qualité d’image est correcte bien que peu détaillée, ce qui était le même problème chez le Zenfone 2. Cependant les couleurs sont bien respectées et contrastées. Il est aujourd’hui disponible à partir de 269€.

Des applications pour tirer encore plus partie de votre smartphone

En plus de leur connectivité constante, l’écosystème applicatif sans pareil est la grande force des smartphones. Que ce soit pour prendre des photos ou des vidéos, pour les retoucher ou les partager, tout est faisable sans lâcher votre appareil. Nous avons donc essayé de vous présenter notre sélection pour vous donner des idées afin d’exploiter plus efficacement les fonctions photos des smartphones : vos propres expériences sont les bienvenues en commentaire !

Les applications de prise de vue indispensables

Le plus simple est bien souvent d’utiliser l’application photo native fournie avec votre système. Simple et rapide, elle permet de photographier sans perdre de temps. C’est d’autant plus vrai qu’elle est souvent activable depuis l’écran verrouillé de votre smartphone : on voit bien ici l’intérêt de l’appareil toujours sur soi et allumé, qui d’un swipe et d’un tap prend des photos très satisfaisantes.

Mais si les applications photos de vos smartphones sont en général suffisantes dans la majorité des cas, la concurrence permet de tirer encore mieux partie des possibilités.

Cameras-iPhone

Camera+ est l’un des vétérans de l’App Store (iOS), sortie en juin 2010. L’app a toujours permis d’enrichir les fonctions de l’appareil de l’iPhone, trop simples pour les photographes aimant modifier eux mêmes certains réglages. Aujourd’hui elle offre une grande flexibilité, avec un accès à l’ensemble des réglages manuels du smartphone (exposition, ISO, mise au point, vitesse d’obturation) alors que l’application Photos d’iOS se contente de la correction d’exposition.

Manual est une appli concurrente intéressante pour sa plus grand simplicité de prise de vue, mais en permettant toujours de gérer de nombreux réglages manuels.

Sur Android, l’application appareil photo dépend du modèle et de la marque du smartphone, puisque Google Camera n’existe plus. Il existe également d’autres applications d’appareils photo complets et différents de ce que peut proposer votre smartphone, comme Open Camera ou encore Camera MX (open source).

Les applications de partage d’image indispensables

Passé la prise de vue, la plupart des photographes amateurs ou passionnés souhaitent ajuster leurs images, que ce soit pour de petites corrections, pour des filtres créatifs ou pour de la retouche plus approfondie. Si l’ordinateur reste l’outil le plus performant pour cela, les appareils nomades répondent de mieux en mieux à des impératifs de retouche « on the go », rapide et simple.

VSCO Cam

Dans ce contexte, l’un des leaders du monde de la retouche photo sur ordinateur, VSCO, s’est fait une belle place sur le mobile avec son application VSCO Cam (disponible sur iOS et Android). En plus de proposer des options de retouche avancée, ou l’usage de filtres qui ont fait la renommé du service, cette application est également un réseau social de photos “premium” (hipster diront les mauvaises langues).

VSCO Cam

VSCO Cam sur iOS et Android

Instagram

Bien sûr, vous connaissez tous Instagram, le réseau social de photo racheté par Facebook. L’application est désormais disponible sur iOS, Android, et Windows Phone (en version Beta) et vous propose de partager vos photos mobiles. Dans les dernières versions, l’outil de retouche s’est grandement amélioré, permettant désormais de retoucher son image en profondeur alors qu’auparavant seul les filtres prédéfinis étaient proposés.

Désormais, plus besoin de faire appel à une application tierce comme Whitagram si vous n’aimez pas le format carré : Instagram permet de partager des photos au format portrait ou paysage.

Les applications de retouche d’image indispensables

Il existe de nombreuses alternatives pour retoucher vos images directement sur vos appareils mobiles, il est difficile de toutes les détailler ici. Pour ceux à la recherche de leur bonheur, voici une sélection des incontournables que nous trouvons très efficaces.

Snapseed

Snapseed, qui a rejoint le giron de Google en 2012 après le rachat de Nik Software, est une application de retouche d’image reconnue et très complète. Meilleure application photo mobile en 2012, elle fonctionne sur iOS et Android et permet de sublimer ses photos en quelques clics. Nul doute que Google cherche à intégrer la technologie de Snapseed dans ses autres applications, comme Google Plus, Google Photos ou l’appareil photo Google Camera.

Photo Editor par Aviary

Récemment rachetée par Adobe (l’éditeur de la suite Creative Cloud), Photo Editor par Aviary (iOSAndroid et Windows Phone) est une application mobile remplie de fonctionnalités pour retravailler vos images (exposition, contraste, netteté, recadrage, etc.) mais aussi leur appliquer des filtres photo, ou bien encore des cadres, des stickers, du texte, etc. Cette application est gratuite, mais les packs d’effets sont normalement payants. Cependant, jusqu’à la fin de l’année, Adobe offre l’ensemble des effets de l’application (valeur de 160€) à tous les utilisateurs disposant d’un Adobe ID (compte Adobe).

Photo Editor par Aviary

Photo Editor par Aviary

Adobe propose également différentes applications nommées Photoshop (Photoshop Mix, PS Express, ou bien encore Photoshop Touch (payante)) mais aucune ne nous a réellement séduite.

Pour conclure, voici quelques applications en vrac qui valent le coup d’y jeter un œil : Metapho (iOS) qui permet de masquer les EXIFS de vos photos avant de les partager, Diptic (iOS et Android) pour réaliser des montages de plusieurs images et Frontback (iOS et Android) (pour prendre en photo simultanément avec l’appareil photo avant et arrière de votre téléphone).

Les applications vidéo indispensables

Nous n’allons pas être aussi complet sur la partie vidéo, mais cette fonction est tout de même de plus en plus utilisée, notamment grâce à l’augmentation de la qualité des capteurs : 1080p généralisé et passage en cours au 4K, fps qui s’envolent (120 voir 240 images par secondes pour de beaux ralentis)… les smartphones sont de vrais petites caméras !

Parmi les perles, difficile de ne pas citer Hyperlapse (iOS uniquement pour le moment), l’app créée par Instagram qui permet de réaliser des vidéos timelapse de haute qualité même en mouvement. L’application dispose d’une stabilisation logicielle ultra puissante qui permet de stabiliser vos scènes vidéos, et donc de pouvoir bouger en même temps que vous capturez votre timelapse, avec un rendu final très fluide.

Plus anecdotique à notre goût mais rendant le service fun, il est possible avant le partage de sa vidéo de l’accélérer de x2 à x12 : couplé à la stabilisation, cette fonction permet de créer rapidement des petites vidéos aux effets surprenants. Une petite astuce en bonus : en tapant à 4 doigts sur votre écran (il faut parfois essayer plusieurs fois), vous accédez aux fonctions cachées : enregistrement en 1080p, accélération x40, etc.

Quik (iOS et Android) est la seconde application de post-production que nous vous conseillons. Sélectionnée par Apple comme “App de l’année”, c’est une petite pépite pas toujours assez connue mais qui permet de créer des vidéos très rapidement et très facilement. Et elle est désormais disponible sur Android.

Les applications indispensables pour transformer votre smartphone en compagnon de votre appareil photo ou de votre flux de travail

Le smartphone, pour la plupart d’entre vous, n’est pas un remplaçant de votre appareil photo dédié, mais plutôt un bon complément. Mais il peut aussi être un très bon compagnon et enrichir votre reflex ou hybride des fonctions qui lui manquent (retouche et partage principalement).

Avant tout, pour tous les appareils photos dotés d’une fonction WiFi, vous pouvez partager vos photos très rapidement vers votre smartphone grâce à l’application dédiée du constructeur. C’est un bon moyen de partager une image sur le vif sans devoir sortir votre ordinateur, ou bien de les retoucher en utilisant les applications présentées plus haut. Vous pouvez également importer vos photos sur votre smartphone ou tablette à l’aide d’un lecteur de carte SD. Par contre, le format RAW n’est que très rarement supporté, donc vous travaillerez sur des images au format Jpeg.

Lightroom Mobile

Lightroom Mobile

Le smartphone permet également de travailler ses photos, ou du moins faire un premier tri. Pour cela, nous vous conseillons l’incontournable Adobe Lightroom avec la version Lightroom Mobile (iOS et Android). Véritable extension de la version bureau du logiciel Lightroom, cette application permet sur son iPhone ou son iPad (nous recommandons d’ailleurs plutôt ce dernier pour son plus grand confort) de voir vos collections Lightroom synchronisées dans le cloud et surtout de les retoucher en mobilité. Difficile de travailler sur un petit écran ? Vous pouvez malgré tout en profiter pour faire un tri dans votre catalogue photo et marquer les photos à retenir, ou bien les photos rejetées. Les corrections sont elles aussi synchronisés et apparaissent dans votre catalogue Lightroom principal à sa prochaine ouverture. C’est donc bien un compagnon très agréable et il nécessite plus d’abonnement payant au Creative Cloud. Toutes les fonctions de l’application sont désormais gratuites, sauf la synchronisation des photos avec sa bibliothèque Lightroom présente sur l’ordinateur, qui nécessite d’être abonné à la formule Creative Cloud Photographie.


Des accessoires pour compléter votre smartphone

Nos smartphones sont de plus en plus performants en photo, et de plus en plus d’accessoires nous permettent de combler un manque ou enrichir les fonctions de nos smartphones, pour parfois les transformer en outil redoutable pour la capture d’image et de vidéo.

Des coques spécialisées pour votre smartphone

Le premier accessoire qui vient en tête est la coque, pour protéger nos smartphones qui, rappelons-le, sont tout de même bien fragiles et peuvent facilement se retrouver au sol, la vitre fissurée. Difficile de vous conseiller sur une coque ou une protection en silicone pour votre smartphone, mais pensez bien à essayer la protection si possible avant de l’acheter, pour vous donner un aperçu de la protection, et surtout la sensation en poche et en main. Rien de pire que d’acheter une protection pour vous retrouver avec un smartphone protégé, mais qui ne rentre plus dans votre poche.

En plus de protéger votre smartphone, cette coque peut également proposer de nouvelles possibilités : un support en déplacement, une protection contre les chocs et les intempéries pour un usage sportif, voire une housse étanche pour les plongeurs.

Snap! 6

Un exemple de très bonne idée : le Snap! 6 de BitPlay, une coque qui transforme votre smartphone en un appareil photo redoutable. En plus de protéger votre smartphone, cette coque permet d’avoir une très bonne prise en main du téléphone pour de la photo, et de fixer des objectifs grand angle et zoom pour changer l’angle de prise de vue de votre appareil selon les situations (très souvent, les smartphones ne disposent pas de zoom optique mais se contentent d’une focale fixe). Nous avons déjà commandé un Snap! 6 et le testeront très bientôt pour voir si l’essai est transformé.

Des batteries externes pour augmenter l’autonomie

Ensuite vous pouvez vous tourner vers les batterie externes si vous êtes du genre à tout faire sur votre téléphone ou si vous aimez partir en week-end sans fil. En fonction des usages, faites attention à la taille et à la capacité : rien ne sert d’avoir une batterie surpuissante pour tablette si vous voulez juste être sur de tenir toute la journée en prenant beaucoup d’images.

Par exemple, la batterie externe Anker PowerCore+ Mini 3350mAh (disponible pour 11 euros) fait la taille d’un rouge à lèvre et permet de recharger complètement un smartphone et d’avoir encore de la batterie disponible au cas où. Si vous cherchez un autre modèle, attention à bien choisir une batterie aux normes CE

Anker

Batterie externe Anker Astro Mini 3200mAh

Des optiques supplémentaires pour plus de polyvalence

Dans un autre registre, les smartphones ont fait des progrès immenses côté capteur mais ils restent par définition assez limités sur la partie optique, en particulier sur la focale. Certaines marques comme Olloclip proposent des kit “tout en un” avec plusieurs adaptateurs pour enrichir votre smartphone : macro très puissante, grand angle, fisheye, zoom…

olloclip

Il existe plusieurs concurrents de qualité variable mais dans tous les cas il faut connaître les avantages et inconvénients de ces objectifs : c’est pratique pour obtenir un angle différent et c’est assez fun à utiliser, en revanche, selon le prix, la qualité optique varie, et dans tous les cas vous perdrez un peu en qualité, au profit d’un angle différent et original. Enfin, cela nécessite de les avoir sur soi, dans une poche ou un sac, ce qui n’est pas toujours naturel.

Une fixation trépied pour profiter des réglages manuels

Maintenant que certains smartphones permettent de débrailler le tout automatique et proposent des réglages manuels (vitesse d’obturation, ISO, etc.), il devient raisonnable de s’équiper d’un accessoire apprécié des photographes : le trépied.

Glif

Support Glif compatible avec tous les smartphones

Pour fixer votre smartphone sur un trépied, Studio Neat a inventé le Glif (à partir de 30€), une fixation très bien conçue qui permet de monter votre smartphone sur n’importe quel trépied (pas de vis standard) et sert également dans la vie de tous les jours pour faire tenir votre smartphone sur une table, pour de la lecture par exemple. Manfrotto propose en complément un trépied de table, le Manfrotto Pixi (25€), qui pourra vous plaire. De son côté, Joby propose le Joby GripTight (20 euros) qui combine un trépied flexible type Gorillapod et une pince pour maintenir le smartphone.

Sony QX, un objectif externe pour votre smartphone ?

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi envisager de déporter la prise de vue à des capteurs & optiques externes, comme le fait Sony avec ses Sony QX10, QX30 et QX100.

QX10

L’idée est ici de les coupler à un smartphone pour que ce dernier contrôle l’objectif et permette de viser. Le résultat est un smartphone dopé côté photo, avec un capteur et un zoom plus performants que sur le smartphone lui-même, mais l’encombrement supérieur, la perte d’autonomie pour le smartphone et enfin la réactivité quelque peu limité nous fait douter de cette solution pour les plus photophiles d’entre vous. Disponibles à partir de 149€, nous ne saurions vous conseiller ce produit face à un compact classique.


En conclusion de cette partie sur les smartphones, on peut voir que, cette année encore, la partie photo de nos smartphones a continué à s’améliorer, proposant une qualité d’image en progression par rapport à l’année dernière, notamment en cas de faible luminosité. Globalement, les performances des smartphones haut de gamme sont désormais d’une qualité suffisante pour se poser sérieusement la question d’acheter un appareil photo compact si vous n’êtes pas un minimum passionné. Pour la plupart des utilisateurs souhaitant seulement faire des photos souvenirs, un smartphone leur permettra d’avoir un appareil photo toujours près d’eux.

Les autres guides d’achat photo