Rien ne semble arrêter Fujifilm. Le constructeur japonais dévoile lors de son X Summit une nouvelle roadmap pour ses objectifs en monture X. Au programme, un nouveau zoom polyvalent XF 18-120 mm et, plus inattendu encore, un super-télézoom XF 150-600 mm. Ces deux nouveaux objectifs doivent arriver en 2022.

Last but not least, le constructeur a aussi évoqué un futur boîtier APS-C doté d’un capteur CMOS X-Trans empilé (stacked) à très haute performance.

Lancée en 2012 avec le X-Pro1, la monture X de Fujifilm s’apprête à fêter ses 10 ans. À cette occasion, le constructeur japonais prévoit de dévoiler un certain nombre de nouveautés. Dans le cadre de son X Summit Prime 2021, Fuji présente donc une nouvelle roadmap pour ses objectifs APS-C, portant à 40 le nombre d’objectifs pour ses hybrides APS-C.

À ce titre, notons que la marque vient de dévoiler 2 nouvelles focales fixes : les XF 23 et 33 mm f/1,4 R LM WR. Selon les dires de la marque, Fujifilm prépare l’avenir, et cherche à anticiper les évolutions technologiques des 10 années à venir.

Enfin, notez que Fujifilm a aussi dévoilé une 2nde roadmap, cette fois dédiée aux objectifs moyen format en monture G.

Roadmap objectifs Fujifilm monture G : un zoom UGA, une focale fixe ultra-lumineuse et un objectif tilt-shift confirmés pour 2022 et 2023

Fujinon XF 18-120 mm : un futur zoom polyvalent pour le voyage

Le premier objectif mentionné par cette nouvelle roadmap est le Fujinon XF 18-120 mm. Pour l’heure, peu d’informations ont été dévoilées à son sujet.

Cependant, sa plage focale de 18-120 mm lui permet d’aller plus loin que le Fujinon XF 16-80 mm f/4 R OIS WR. Équivalent à un 27-183 mm en plein format, il devrait se montrer très polyvalent, se situant pile à l’intermédiaire entre les « classiques » 24-105 et 24-240 mm de l’univers des reflex (et hybrides) plein format.

Cependant, il rencontrera sur sa route le Tamron 18-300 mm f/3,5-6,3 Di III-A VC VXD, que l’opticien japonais a annoncé en août dernier pour les hybrides APS-C de Sony… et de Fujifilm.

Tamron 18-300 mm f/3,5-6,3 Di III-A VC VXD : premier objectif pour les hybrides APS-C de Fujifilm et Sony

Selon Fujifilm, le XF 18-120 mm a été conçu afin de répondre notamment aux besoins des vidéastes. Ainsi, il sera le premier objectif XF doté d’une fonction « facilitant la prise de vue par un seul opérateur d’une vidéo complète »… sans que le constructeur ne se montre plus loquace à ce sujet.

Dans tous les cas, le virage opéré par Fujifilm vers la vidéo semble de plus en plus net. De plus en plus de photographes ajoutent la vidéo comme une corde supplémentaire à leur arc – ce que la marque a bien compris en proposant la 4K à 60 i/s sur le X-T3 et un mode vidéo ultra-complet sur le X-T4.

Fujifilm X-T3 vs Fujifilm X-T4 : quel hybride expert choisir ?

Fujinon XF 150-600 mm : la plus longue focale de la monture X

Par ailleurs, Fujifilm a levé le voile sur un futur télézoom à très, très longue portée. Le Fujinon XF 150-600 mm deviendra la plus longue focale jamais proposée par Fuji pour ses hybrides APS-C. Il dépasse (et de loin) le XF 200 mm f/2 R LM OIS WR, compatible avec les téléconvertisseurs 1,4x et 2x de la marque. Mais il viendra également compléter l’excellent télézoom XF 50-140 mm f/2,8 R LM OIS WR.

Test téléobjectif Fujinon XF 50-140 mm f/2,8 OIS WR : l’excellence pour hybrides APS-C Fujifilm

Équivalent à 229-914 mm en plein format, il devrait faire baver d’envie les photographes de sport et d’animaux sauvages. Mais pour cela, Fujifilm devra trouver un savant équilibre entre une ouverture suffisamment lumineuse, un poids suffisamment contenu… et un tarif relativement accessible.

Car si Fujifilm tient à rivaliser avec les objectifs super-télézooms pour reflex et hybrides plein format, le constructeur devra cependant rester en-dessous de la barre des 1500 € et des 1,7 kg affichés par un certain Tamron 150-500mm f/5-6.7 Di III VC VXD pour les hybrides Sony plein format… dont la plage focale est justement équivalent à un 225-750 mm une fois monté sur un hybride APS-C de Sony.

Test Tamron 150-500 mm f/5-6,7 Di III VC VXD : les longues focales à portée de main

Sur ce sujet, Fujifilm tient à se montrer rassurant, et promet « une conception compacte et légère », qui rend l’objectif « très maniable, et facile à prendre en main pour explorer de nouveaux territoires photographiques ». Autant vous dire que nous sommes impatients de pouvoir vérifier les dires de la marque japonaise !

Un nouveau boîtier APS-C à capteur X-Trans empilé (stacked CMOS)

One more thing : à la toute fin de sa conférence X Summit Prime 2021, Fujifilm a évoqué le développement d’un futur boîtier haut de gamme, qui devrait arriver en 2022.

Ce dernier serait doté d’un capteur APS-C CMOS X-Trans rétroéclairé (BSI) et empilé (stacked). Pour la première fois, Fujifilm utiliserait donc ce type de capteur tout en le couplant à sa technologie maison X-Trans, qui vient modifier la disposition des pixels par rapport à la « traditionnelle » matrice de Bayer.

Concrètement, le support photosensible (les photosites BSI) est monté sur une mémoire DRAM, elle-même placée sur une couche de silicium. Les avantages de cette technologie, exploitée depuis plusieurs années par Sony, sont indéniables.

D’une part, une plus grande plage dynamique ; d’autre part, une vitesse de lecture du capteur (readout) beaucoup plus rapide. Le capteur peut ainsi être lu plusieurs dizaines de fois par seconde, autorisant des rafales extrêmement élevées et une réduction de l’effet de rolling shutter. On pense notamment au récent hybride plein format Sony A1, capable de livrer une rafale à 30 i/s (avec l’obturateur électronique) sans distorsion.

Là encore, nous sommes particulièrement impatients de voir les surprises que nous réserve Fujifilm pour les 10 ans de son écosystème hybride APS-C.