En juillet 2019, Fujifilm annonçait le Fujinon XF 16-80 mm f/4 R OIS WR, un nouveau zoom standard à ouverture constante qui venait compléter la gamme des zooms pour hybrides Fuji X. Doté d’une stabilisation puissante, d’un autofocus rapide et silencieux et d’une compatibilité intéressante, ce zoom offre une plage focale plus large et une tropicalisation par rapport aux zooms existants XF 18-55 mm f/2,8-4 R LM OIS et XF 16-55 mm f/2,8 R LM. Comment se positionne ce nouvel objectif dans la gamme ? Est-il à la hauteur ? Nous avons testé cet objectif sur le terrain avec un Fuji X-T3 et voici notre test complet du Fujinon XF 16-80 mm f/4 R OIS WR.

La famille de zooms standard Fuji X, le 16-80 mm f/4 est au milieu – © Chris Upton

Présentation du XF 16-80 mm f/4 R OIS WR

Lancé en 2019, Fujifilm propose avec le XF 16-80 mm f/4 R OIS WR une redéfinition de l’objectif transstandard qui adresse les critiques faites aux deux précédentes offres déjà commercialisées. Le XF 16-80 mm f/4 R OIS WR est introduit comme le couteau suisse attendu par tous, seul objectif dont on aurait besoin. Capable à la fois d’être une solution de paysage, de rue, de portrait et d’animalier tout en proposant une capacité pour mini pose longue sans trépied avec une stabilisation annoncée à 6IL.

Le premier élément marquant est la plage focale offerte. Avec un équivalent plein format de 24 à 122 mm, le XF 16-80 mm f/4 R OIS WR devient le zoom le plus flexible à cette ouverture, bien plus que les populaires 24-105mm f/4 offerts par Canon ou Sony ou le 24-120 mm proposé par Nikon.

Un zoom standard à ouverture f/4 n’est pas une très grande nouveauté, mais le format compact offert ici est certainement bienvenu. Avec seulement 440 grammes, cet objectif s’intercale parfaitement entre le XF 18-55 mm f/2,8-4 R LM OIS et le XF 16-55 mm f/2,8 R LM au chapitre du poids et de la taille.

Fujifilm réussi à faire tenir une formule optique de 16 éléments en 12 groupes dont 3 lentilles asphériques et 1 lentille asphérique ED. Son diaphragme circulaire dispose de 9 lamelles et l’ensemble offre une stabilisation et une tropicalisation intégrale dans un fût de seulement 89 mm de long et 78 mm de diamètre.

Au seul chapitre des fonctionnalités, il coche toutes les cases et on peut difficilement lui reprocher une quelconque omission. Monté sur notre Fuji X-T3, l’ensemble pèse seulement 979 grammes, un bonheur en balade.

Voici les caractéristiques techniques de l’objectif Fujinon XF 16-80 mm f/4 R OIS WR :

  • plage focale 16-80mm (équivalent 24-122 mm en 24×36)
  • ouverture maximum : f/4
  • ouverture minimale : f/22
  • construction optique : 16 lentilles en 12 groupes (dont 3 lentilles asphériques et 1 lentille asphérique ED)
  • diaphragme : 9 lamelles circulaires
  • rapport de grossissement maximal : 0,25x en telephoto
  • angle de champ : 83.2°-20.1°
  • distance de mise au point minimale : 35 cm
  • diamètre du filtre : 72mm
  • tropicalisation : oui, 10 joints d’étanchéité
  • autofocus : oui, moteur pas à pas
  • poids : 440g
  • pare-soleil : oui, amovible
  • stabilisation : oui, OIS avec gain de 6 IL norme CIPA
  • dimensions : 78,3 x 88,9 mm (D x H), jusqu’à 131,5 mm de longueur déplié
  • monture compatible : Fujifilm X

Prise en main du Fujinon XF 16-80 mm f/4 R OIS WR

Fujifilm offre sur cet objectif une construction en polycarbonate, mais pas un plastique comme les autres. Certains objectifs de kit peuvent sonner un peu creux ou faire un peu « cheap », mais celui-ci n’est pas de cette gamme. La construction rassure. Le plastique parait très qualitatif, l’ensemble des composants resserré et des joints en caoutchouc sont visibles à l’avant et à l’arrière.

Il n’y a cependant aucun bouton ni commutateur pour la stabilisation ou l’autofocus AF/MF, ce qui réduit les points de vulnérabilité et vous laisse utiliser votre boîtier sous une pluie légère en toute sérénité (Attention, le mot clé est « légère »).

Le barillet s’allonge assez considérablement pour passer de 16 mm à 80 mm. Si nous regrettons l’absence d’un bouton de verrouillage pour éviter l’extension du zoom lorsque tenu verticalement, la résistance du mécanisme paraît bonne. Nous n’avons noté d’extension du barillet qu’en randonnée lorsque nous nous déplacions de façon très sportive. Dans un usage traditionnel, le zoom n’a pas quitté sa position repliée à 16mm.

Le pare-soleil se fixe solidement à l’avant sans trop alourdir la silhouette de l’ensemble. Le profil reste compact et relativement discret. La forme en pétale de fleur assure une bonne protection contre les lumières parasites et occasionnellement les gouttes de pluie si vous souhaitez garder votre lentille propre.

La bague d’ouverture présente la bonne résistance. Enfin une bague chez Fujifilm qui ne bouge pas au moindre contact de votre main sur le barillet, dans la lignée des toutes récentes productions de la marque. Le zoom est lui aussi très ferme. La texture et la largeur permettent de le reconnaitre au toucher sans quitter son viseur des yeux et l’amplitude de rotation se situe aux alentours de 45 degrés. C’est très appréciable, nous trouvons pénible que certains zooms nécessitent plusieurs mouvements de rotation pour passer d’une extrémité à l’autre.

La bague de mise au point manuelle est elle aussi correcte, mais ne renvoie pas de véritable sensation à l’usage. Il faudra prendre le coup de main pour s’y habituer, car celle-ci est couplée à l’AF de manière électronique.

On devine aisément que l’usage de plastique a contribué à maintenir le poids de cet objectif au plus bas, cette formule est une réussite. L’objectif est très bien fini, parait robuste et prêt à endurer une utilisation tout terrain.

Qualité d’image du Fujinon XF 16-80 mm f/4 R OIS WR

Nous avons testé cet objectif sur un Fujifilm X-T3 doté d’un capteur 26,2 Mpx. Vous pouvez cliquer sur chaque image pour la voir en meilleure qualité.

Fujifilm X-T3 – XF 16-80 mm f/4 R OIS WR – ISO 160 – 28mm – f/4 – 1/8s à main levée

Fujifilm X-T3 – XF 16-80 mm f/4 R OIS WR – ISO 160 – 24mm – f/11 – 30s + Filtre ND1000

Fujifilm X-T3 – XF 16-80 mm f/4 R OIS WR – ISO 160 – 80mm – f/4 – 1/640s

Cet objectif semble avoir été optimisé pour être utilisé à la pleine ouverture. Quelle que soit la focale, à f/4, le centre est très bon et ceci ne progressera pas en fermant à f/5.6 ou même à f/8. Qu’il soit inutile de fermer le diaphragme pour profiter du meilleur piqué au centre est enviable compte tenu de l’ouverture f/4 qui n’est pas des plus lumineuses.

Couvrir une plage focale aussi impressionnante tout en gardant une certaine compacité implique des compromis sur la performance des bords que nous allons détailler ici.

À 16 mm, les bords sont honnêtes sans être grandioses. Les coins paraissent légèrement déformés pour corriger la distorsion et ceci contribue à une sensation de netteté en retrait. Fermer le diaphragme ne change pas grand-chose si ce n’est dégrader l’image d’ensemble dès que l’on atteint f/11. Le vignetage, significatif à la pleine ouverture, est très bien pris en charge par le boîtier. Notons toutefois que le bruit numérique introduit par la correction des coins devient très visible à partir d’ISO 3200. Attention également à l’usage de filtre qui accentuera le vignetage à 16 mm.

Fujifilm X-T3 – XF 16-80 mm f/4 R OIS WR – ISO 160 – 16mm – f/8 – 1/75s

Fujifilm X-T3 – XF 16-80 mm f/4 R OIS WR – ISO 160 – 16mm – f/7.1 – 60s + Filtre ND1000

Entre 22 et 50 mm, nous atteignons la portion la plus qualitative du zoom et si ce n’est l’ouverture maximale limitée à f/4, nous sommes « raisonnablement » proches de ce que proposent les focales fixes de la marque. Le centre est excellent dès la pleine ouverture et les coins très homogènes entre f/5.6 et f/8. Les images à f/11 et au-delà sont en retrait.

Fujifilm X-T3 – XF 16-80 mm f/4 R OIS WR – ISO 160 – 41mm – f/5.6 – 1/3200s

Fujifilm X-T3 – XF 16-80 mm f/4 R OIS WR – ISO 250 – 22mm – f/4 – 1/125s

À l’extrémité longue, la copie rendue est un peu moins glorieuse. À 80 mm, nous perdons en contraste et les aberrations chromatiques s’invitent plus régulièrement. Le piqué dans le centre est légèrement en retrait et les bords sont assez mous. Ici aussi, fermer le diaphragme n’aidera pas à améliorer les bords.

Fujifilm X-T3 – XF 16-80 mm f/4 R OIS WR – ISO 160 – 80mm – f/4 – 1/550s – Teinte magenta sur les rochers en premier plan et sur le contour du pantalon du sujet

Fujifilm X-T3 – XF 16-80 mm f/4 R OIS WR – ISO 320 – 80mm – f/4 – 1/250s

Cette caractéristique fait du fond de zoom une bonne solution de portrait. En effet, il est rare de composer son sujet sur les bords et il n’est généralement pas désirable d’avoir un maximum de résolution au risque de dévoiler le grain de peau de votre sujet. Même si l’ouverture f/4 n’est pas impressionnante, le bokeh est qualitatif et il est possible, avec un bon positionnement, de séparer « raisonnablement » son sujet de l’arrière-plan.

Fujifilm X-T3 – XF 16-80 mm f/4 R OIS WR – ISO 160 – 80mm – f/4 – 1/3200s

Fujifilm X-T3 – XF 16-80 mm f/4 R OIS WR – ISO 160 – 80mm – f/4 – 1/850s

Nous n’avons jamais noté de manifestation flagrante de distorsion après application des profils par le boîtier. Les aberrations chromatiques sont bien contrôlées même si on peut en apercevoir entre 50 mm et 80 mm à la pleine ouverture. Enfin, il est aisé d’intégrer le soleil dans ses compositions tant la gestion du flare est excellente. Il existe, mais il est rare.

Fujifilm X-T3 – XF 16-80 mm f/4 R OIS WR – ISO 160 – 26mm – f/6.4 – 1/1400s

Fujifilm livre dans l’ensemble une copie très équilibrée qui, si elle n’atteint pas le niveau des zooms professionnels de la marque, reste très cohérente. Il est facile de tolérer un manque de définition des coins à 80mm au regard de la performance d’ensemble.

Autofocus du Fujinon XF 16-80 mm f/4 R OIS WR

L’objectif dispose d’un autofocus à moteur pas à pas qui assure la mise au point de façon très silencieuse. Celle-ci est très rapide et fera le bonheur des vidéastes qui ne souhaitent pas voir s’inviter de cliquetis dans leur enregistrement audio. Fujifilm ne propose pas ici le moteur linéaire qui équipe les zooms f/2,8 de la marque, mais les performances sont très similaires. La légèreté de l’ensemble contribue à cette bonne prestation.

Fujifilm X-T3 – XF 16-80 mm f/4 R OIS WR – ISO 1250 – 80mm – f/4 – 1/250s

Toujours au chapitre vidéo, nous sommes heureux de noter que cette optique ne souffre pas de focus breathing. Attention toutefois, la mise au point n’est pas conservée en cas de zoom pendant la prise.

Malgré une ouverture de « seulement » f/4, les performances en environnements faiblement éclairés sont honnêtes tant qu’on a suffisamment de contraste sur son sujet. Il ne faut cependant pas s’attendre à l’efficacité de solutions plus haut de gamme.

Stabilisation du Fujinon XF 16-80 mm f/4 R OIS WR

Le système de stabilisation intégré à cet objectif est excellent. L’optique n’étant pas pourvue de commutateur ON/OFF, elle détectera l’utilisation sur trépied et se désactivera automatiquement. À main levée, nous avons pu atteindre 1/2 s à 80mm et 1,3 s à 16 mm soit quasiment 6 IL sur un X-T3 dont le capteur n’est pas stabilisé. En intérieur ou en soirée, ceci sera un véritable gain par rapport à un XF 16-55 mm f/2.8 R LM WR pour des sujets statiques.

Fujifilm X-T3 – XF 16-80 mm f/4 R OIS WR – ISO 250 – 80mm – f/4 – 1/4s à main levée

Quelles sont les alternatives au Fujinon XF 16-80 mm f/4 R OIS WR ?

L’absence de constructeurs tiers majeurs sur la monture X limite le choix aux trois autres options de zooms transstandards de la marque.

Le XF 16-55 mm f/2.8 R LM WR est la référence professionnelle de la marque. Il a l’avantage d’une ouverture f/2.8 et performe de façon excellente dans le centre dès f/2.8. Commercialisé à 1149 €, il fait payer cher ses prestations et n’offrira pas de stabilisation optique si vous n’utilisez pas un boîtier de type X-T4 ou X-H1.

 

Le XF 18-55 mm f/2.8-4 R LM OIS est l’objectif de kit le plus populaire de la marque. Offert pour seulement 200 € additionnel en kit lors de l’achat d’un boîtier, il offre des prestations très correctes à l’exception de ses deux extrémités.

Son autofocus de précédente génération est un peu plus lent et bruyant. On peut lui reprocher d’avoir une ouverture maximum variable sur sa plage focale ou de ne pas offrir de protection contre les éléments, mais il reste un rapport qualité/prix impressionnant si acheté en kit. Vendu seul, il est proposé à 649 €, ce qui en fait une offre beaucoup moins attractive.

Enfin, le zoom motorisé XC 15-45 mm f/3,5-5,6 OIS PZ est commercialisé avec les boîtiers entrée de gamme de la marque tel que le X-A7. Il peut être très appréciable au regard de sa taille et de son tarif, mais il n’est pour nous pas très comparable. D’abord, il offre une plage focale significativement plus courte et est 1 IL moins lumineux en bout de course. Ensuite, il n’est jamais très homogène tant les bords sont en retrait. Enfin, le moteur est assez lent pour le déployer de 15 mm à 45 mm. Il représente une offre beaucoup moins experte que notre objectif de test. On le trouve au tarif de 269 €.

À qui s’adresse le Fujinon XF 16-80 mm f/4 R OIS WR ?

Le XF 16-80 mm f/4 R OIS WR est particulièrement adapté au voyage, sa plage focale autorisera à naviguer entre photos des paysages rencontrés et portraits de personnes en passant par la photographie de rue et les intérieurs faiblement éclairés de grottes / églises.

Fujifilm X-T3 – XF 16-80 mm f/4 R OIS WR – ISO 160 – 16mm – f/8 – 1/15s à main levée

Il sera aussi un excellent compagnon de randonnée. Sa légèreté ne pénalisera pas votre sac à dos et sa capacité à offrir un équivalent 122 mm sera intéressante pour approcher des animaux.

Fujifilm X-T3 – XF 16-80 mm f/4 R OIS WR – ISO 250 – 74mm – f/5.6 – 1/250s

Enfin, le XF 16-80 mm f/4 R OIS WR est une solution très abordable pour un vidéaste. Fujifilm a développé une offre convaincante en 4k et la possibilité d’offrir du slow-motion 240 im/s en Full HD. La stabilisation 6 IL couplée à un autofocus impeccable est un atout pour ceux qui ne peuvent se permettre l’encombrement d’un stabilisateur externe.

Fujinon XF 16-80 mm f/4 R OIS WR, copie réussie

Une ouverture f/4 sur un capteur APS-C n’est pas la solution idéale pour capturer de l’action en basse luminosité. Également, le manque d’homogénéité aux extrémités de la plage focale n’en fera pas nécessairement le premier choix des professionnels. Toutefois, nous imaginons aisément bon nombre d’utilisateurs Fujifilm garder cet objectif vissé sur leur boîtier en permanence.

Le XF 16-80 mm f/4 R OIS WR est un choix facile à faire tant il offre de polyvalence au photographe. Il est rarement décevant, la qualité optique est satisfaisante et les nombreuses fonctionnalités pratiques telles que stabilisation et tropicalisation ouvrent un ensemble varié de champs d’application. Le compromis parait convaincant si l’on met en rapport ses qualités avec son encombrement et l’extrême portabilité du kit ainsi composé.

L’objectif est disponible en kit avec les boîtiers de la gamme X-T ou bien vendu seul. Lancé en 2019 au tarif de 849 €, il est aujourd’hui proposé à 799 €. Il est disponible chez Digit-Photo, Miss Numérique, Camara, Photo-Univers, Digixo ou encore à la Fnac.

Test Fujinon XF 16-80 mm f/4 R OIS WR : une belle leçon d'équilibre
Plage focale très importantePoids très contenuConstruction tout tempsUne ouverture f/4 constanteUn des meilleurs autofocus de la marque5 à 6 IL de stabilisation effectiveTarif attractif en kit
Manque d'homogénéité aux extrémités de sa plagePlage 55-80mm en retrait quelle que soit l'ouvertureOuverture maximale f/4 limitée en intérieur ou en soirée si sujet en déplacementTarif hors kit assez élevé
8.1Note finale
Fabrication / finitions8
Qualité d'image7.5
Ergonomie générale / praticité8.8