Rien ne semble plus arrêter Sony. Quelques jours après son appareil photo hybride plein format A7 IV, la marque dévoile son nouveau smartphone très haut de gamme, le Sony Xperia Pro-I. Dédié aux professionnels de l’image, il se distingue en intégrant un capteur type 1 pouce identique à celui du RX 100 VII. Il sera disponible à partir du mois de décembre, au tarif de… 1799 €.

Sony Xperia Pro-I : un nouveau smartphone pensé pour les professionnels

Sony continue d’étoffer sa gamme de smartphones haut de gamme. Quelques mois après le Xperia 1 III (lire notre test) et son petit frère le Xperia 5 III, la marque dévoile son Xperia Pro-I, un nouveau smartphone pensé pour les photojournalistes et les vidéastes sur le terrain. Ce dernier vient donc se ranger aux côtés du Sony Xperia Pro, lancé par la marque en février dernier aux Etats-Unis.

Toutefois, le paradigme de départ du Xperia Pro-I est assez différent du Xperia Pro. Ce dernier se destinait à être couplé à une caméra professionnelle ou un hybride. A l’inverse, le Xperia Pro-I doit pouvoir capturer tout seul des images en haute qualité, qui pourront être envoyées (en 5G) à une rédaction.

De fait, le Xperia Pro-I se dote d’une partie matérielle très ambitieuse – mais qui mérite quelques éclaircissements.

Sony Xperia Pro : ceci n’est pas un smartphone

Le capteur du Sony RX100 VII – à un détail près

Le Sony Xperia Pro-I se dote d’un triple capteur photo arrière. Au centre, on retrouve un capteur 1 pouce – qui n’est autre que celui du compact expert Sony RX100 VII. On retrouve donc les capteurs photo suivant :

  • CMOS Exmor RS type 1 pouce, 12 Mpx, optique 24 mm stabilisée, f/2.0-4, PDAF, OIS
  • CMOS Exmor RS (type 1/2,9 pouce), 12 Mpx, optique 50 mm stabilisée, f/2,4, PDAF, OIS
  • CMOS Exmor RS (type 1/2,5 pouce), 12 Mpx, optique 16 mm, f/2,2, PDAF, OIS
  • Capteur iToF dédié à l’autofocus

Le Sony Xperia Pro-I rejoint donc le club des (rares) smartphones à être dotés d’un capteur 1 pouce, aux côtés du Sharp Aquos R6 et de son alter-ego le Leica Leitz Phone 1 (sans oublier le Panasonic CM1, lancé en 2015).

Comme pour le Sony RX100 VII, on retrouve donc un capteur rétroéclairé et empilé. Le support photosensible (les photosites) est monté « à l’envers » et placé sur une mémoire DRAM, elle-même placée sur une couche de silicium. Cette technologie présente des avantages indéniables en termes de performance.

Cependant, le Sony RX100 VII affiche 20 Mpx. De son côté, le Xperia Pro-I ne compte que… 12 Mpx. Pourquoi donc un tel écart ? Pour réussir à préserver la compacité de son smartphone, Sony a conçu une optique trop petite pour couvrir toute la surface du capteur type 1 pouce. Dès lors, le Xperia Pro-I n’exploite donc que la partie centrale du capteur (environ 60 %). C’est donc de cette façon qu’il livre des images de 12 Mpx au format 4:3.

Ainsi, même si Sony vante la présence d’un capteur type 1 pouce, la surface réellement utilisée par le capteur est beaucoup plus proche de celle d’un capteur type 1/1,3 pouce – comme celui du récent Google Pixel 6.

Du côté de l’autofocus, le capteur principal est doté de 315 points AF à détection de phase. Pour effectuer la mise au point plus rapidement, l’appareil a recours au capteur iToF, qui mesure la distance entre le smartphone et le sujet. Ainsi paré, le smartphone doit offrir une grande réactivité. À ce titre, notons aussi la rafale à 20 i/s (avec suivi AE/AF), comme sur le Xperia 1 III. Enfin, l’appareil est capable de capturer des photos en RAW 12 bits.

Google Pixel 6 et Pixel 6 Pro : deux nouveaux smartphones doués en photo et dopés à l’IA

Double-ouverture f/2.0-4.0

Le Xperia Pro-I se distingue également par la double-ouverture de l’objectif principal. On peut donc passer aisément de f/2,0 à f/4,0 en fonction des conditions de luminosité, mais aussi en fonction de la profondeur de champ désirée – même s’il convient de rappeler que la profondeur de champ sera de facto beaucoup plus grande qu’avec un boîtier plein format, puisque le capteur est considérablement plus petit.

On notera que Zeiss est toujours à la manoeuvre pour les optiques.

Ce mécanisme de double-ouverture est une première chez Sony. Cependant, nous l’avions déjà croisé sur le Samsung Galaxy S9. Sans oublier le drone DJI Mavic 2 Zoom, lancé en 2018, et qui s’équipait d’une ouverture variable comprise entre f/2,8 et f/11.

Décryptage : les Samsung Galaxy S9 et S9+ et leur optique à double ouverture

 

Ultra grand-angle 16 mm et téléobjectif 50 mm

Du reste, les objectifs « secondaires » du Xperia Pro-I sont relativement classiques. Sony rejoue une partition bien connue, en reprenant une partie de la fiche technique du Xperia 1 III.

On retrouve donc un capteur de 1/2,55 pouce pour l’ultra grand-angle (équivalent 16 mm), et un capteur de 1/2,9 pouce pour le téléobjectif. Cependant, Sony fait l’impasse sur l’objectif à double-focale, et opte pour un téléobjectif très raisonnable, équivalent 50 mm.

Vlog Monitor : un écran LCD supplémentaire

Le Xperia Pro-I se distingue aussi par la présence d’un écran complémentaire. Nommé Vlog Monitor par Sony, ce petit moniteur de 3,5 pouces vient se fixer au dos du smartphone. Ainsi, les vloggers pourront se filmer avec le capteur 1 pouce – plutôt qu’avec la caméra selfie, tout en continuant à voir ce qu’ils enregistrent.

À noter que le Vlog Monitor est doté d’une prise jack 3,5 mm, permettant de brancher un micro externe pour une meilleure qualité de son. De quoi se constituer un setup ultra-complet en l’utilisant avec la poignée Bluetooth Sony GP-VPT2BT, dévoilée avec le compact expert Sony ZV-1.

Nouvelle appli Videography Pro

Pour capturer des photos et des vidéos, on retrouve les applis Photography Pro et Cinematography Pro – qui permettent de régler manuellement tous les paramètres de prise de vue. Cependant, Sony ajoute une appli supplémentaire, nommée Videography Pro. D’après Sony, cette dernière se destine prioritairement aux vloggers et aux journalistes. Elle dispose d’un mode auto pour déclencher rapidement, tout en permettant de reprendre la main à tout moment.

Ainsi paré, le Xperia Pro-I est capable de filmer en 4K à 120 i/s. À noter qu’il permet d’utiliser le suivi de l’œil du sujet – une première pour un smartphone. Son capteur rapide devrait également réduire considérablement le phénomène de rolling shutter.

Les autres caractéristiques du Sony Xperia Pro-I

Au-delà de toutes ces caractéristiques, le Sony Xperia Pro-I est très proche du récent Xperia 1 III. On retrouve ainsi l’écran OLED 4K de 6,5 pouces, avec une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz.

Le smartphone est propulsé par un processeur Snapdragon 888, accompagné de 12 Go de RAM. Côté stockage, comptez 512 Go de mémoire, extensible avec une carte micro SDXC (jusqu’à 1 To). Et côté batterie, l’appareil s’équipe d’une batterie de 4500 mAh.

Le smartphone dispose d’un port USB-C compatible USB 3.2 Gen 2, de quoi offrir des performances de transfert jusqu’à 10 Gbit/s ou bien d’y connecter un moniteur à l’aide d’un adaptateur HDMI ou DisplayPort. Le smartphone dispose également d’une prise jack 3.5 mm.

Prix et disponibilité du Sony Xperia Pro-I

Fort de ces caractéristiques, le Sony Xperia Pro-I sera disponible pour la modique somme de 1799 €, à partir du 1er décembre 2021. De son côté, le Vlog Monitor sera proposé en option au tarif de 199 €.

Notre premier avis sur le Sony Xperia Pro-I

Le cas de Sony est assurément intéressant. Le constructeur japonais se taille la part du lion sur le marché des boîtiers plein format. Et il continue de s’arroger plus de la moitié du marché des capteurs photo. Pour autant, la marque est toujours à la peine du côté des smartphones. En jouant sur un marché d’ultra-niche, Sony cherche donc à relancer la machine, en tendant de séduire les journalistes et les vloggers. Reste que son tarif reste particulièrement salé, même avec l’armada de technologies embarquées par ce smartphone.