En avril dernier, Samyang a annoncé un nouvel objectif grand angle à focale fixe, le Samyang AF 24 mm f/1,8 FE. Membre de la gamme Tiny, qui rassemble les focales fixes compactes de Samyang pour hybrides Sony plein format, cet objectif est présenté par Samyang comme une nouvelle référence pour l’astrophotographie. Nous avons pu le tester cet été sur un Sony A7 III et voici notre test complet du Samyang AF 24 mm f/1,8 FE.


Présentation du Samyang AF 24 mm f/1,8 FE

Le Samyang AF 24 mm f/1,8 FE est le 7e objectif de la gamme Tiny. C’est la 4e focale fixe à ouverture f/1,8 (après les 35 mm, 45 mm et 75 mm f/1,8). Cet objectif dispose d’une ouverture lumineuse mais surtout d’une longueur focale plus large de 24 mm, plus adaptée à la photographie de paysage, d’architecture ou bien à de l’astrophotographie, comme le présente son constructeur coréen.

Avec sa distance de MAP minimale de seulement 19 cm, cet objectif est également adapté à du packshot et permet de pratiquer la proxiphotographie avec une perspective assez large ainsi qu’un bokeh doux.

C’est le second objectif 24 mm de Samyang en monture hybride après le Samyang AF 24 mm f/2,8 FE, objectif grand-angle pancake que nous avions testé en 2018.

Test du pancake Samyang AF 24mm f/2.8 FE

Avec un poids de 230 g et une longueur de 71,5 mm, cet objectif est compact et léger et dispose d’un gabarit très proche du Samyang AF 75 mm f/1,8 FE. Il s’accordera ainsi très bien avec un boîtier hybride Sony plein format ou APS-C.

Le Samyang AF 24 mm f/1,8 FE dispose de 11 éléments optiques répartis en 8 groupes, dont 2 lentilles asphériques, 3 lentilles HR (High Resolution) et 2 lentilles en verre ED. Ces différents éléments sont pensés pour réduire les aberrations, notamment les aberrations chromatiques et sphériques (coma), pour une haute résolution d’image.

Cet objectif dispose d’un moteur STM linéaire pour un AF présenté comme rapide et silencieux. Nous aurons l’occasion de revenir sur ses performances dans la suite de ce test. L’objectif n’est pas stabilisé et se repose sur la stabilisation IBIS du capteur.

La principale nouveauté de cet objectif par rapport aux autres modèles est la présence d’une fonction de réglage de mise au point personnalisable, utile pour l’astrophotographie. Grâce à un indicateur LED et un système interne, la mise au point peut être effectuée automatiquement à l’infini par simple pression sur le bouton latéral présent sur l’objectif. Cette fonctionnalité offre une grande précision pour qui passe son temps à photographier des sujets à l’infini, comme c’est le cas des astrophotographes.

Voici les caractéristiques techniques du Samyang AF 24 mm f/1.8 FE :

  • plage focale : 24 mm (équivalent 36 mm en APS-C)
  • format : plein format
  • ouverture maximale : f/1,8
  • ouverture minimale : f/22
  • construction optique : 11 éléments répartis en 8 groupes dont 2 lentilles asphériques, 3 lentilles HR et 2 lentilles en verre ED
  • diaphragme : circulaire, 9 lamelles
  • rapport de grossissement maximal : 0,21x
  • angle de champ : 83,7° (60,9° en APS-C)
  • distance de mise au point minimale : 0,19 m
  • diamètre du filtre : 58 mm
  • tropicalisation : protection contre l’humidité et la poussière.
  • autofocus : oui, moteur linéaire STM
  • poids : 230 g
  • stabilisation : non
  • pare-soleil : oui, amovible
  • dimensions : 71,5 mm x 65 mm (L x D)
  • accessoires fournis : bouchon avant et arrière, pare-soleil et étui de transport
  • montures compatibles : Sony E

Vous pouvez retrouver l’ensemble des caractéristiques du Samyang AF 24 mm f/1,8 FE dans notre article publié lors de son lancement :

Samyang AF 24 mm f/1,8 FE : l’astrophotographie en ligne de mire

Prise en main du Samyang AF 24 mm f/1,8 FE

Ce 24 mm est fourni avec un étui de transport semi-rigide rouge et noire, un point toujours appréciable chez Samyang.

D’extérieur, l’objectif reprend le style des objectifs Samyang : une robe noire avec deux liserés argent et rouge et un fût en polycarbonate renforcé. On aurait aimé un fût métallique pour cet objectif, mais cela aurait ajouté un poids – et un coût – supplémentaire. Malgré tout, la qualité de construction est bonne et l’objectif est résistant à l’humidité et à la poussière grâce à 5 joints d’étanchéité.

Le Samyang AF 24 mm f/1,8 FE est fourni avec un pare-soleil en plastique qui vient ajouter 38 mm à l’ensemble, pour une longueur totale de 12 cm.

Monté sur un hybride Sony A7 III, l’objectif offre un très bon équilibre et constitue une solution polyvalente grâce à la focale 24 mm. D’ailleurs, l’objectif est quasiment resté vissé sur le boîtier durant tout notre test.

Il dispose d’une bague de mise au point située à l’avant. Elle est suffisamment large et facile à manier. Elle n’a pas de butée et la course de mise au point n’est ni trop courte, ni trop longue, avec une rotation de 180°.

Sur le côté gauche de l’objectif, on retrouve un commutateur CUSTOM avec les MODE 1 et MODE 2. Il s’agit du même commutateur que sur le Samyang AF 75 mm f/1,8 FE et il reprend les mêmes fonctionnalités.

En position 1, la bague permet de régler la mise au point en modes MF et DMF. En position 2, la bague se transforme en bague d’ouverture et permet de régler le diaphragme de l’objectif sans bruit. Comme sur le 75 mm, nous avons trouvé que ce mode de réglage n’était pas très précis en photo : difficile de trouver l’ouverture voulue du premier coup tant le changement de valeur de diaphragme est rapide. Samyang devrait proposer de nouvelles options de personnalisation pour ce commutateur via une mise à jour firmware.

L’objectif dispose également d’un bouton de verrouillage de mise au point. Ce dernier peut également être personnalisé dans les menus du boîtier Sony avec de nombreuses autres fonctions, comme l’activation de l’Eye AF.

L’objectif ne dispose pas de commutateur AF/MF, le réglage s’effectue directement sur le boîtier.

Dans l’ensemble, cet objectif 24 mm, à la fois léger et compact, offre une très bonne prise en main et un usage simple. Mais pourquoi Samyang parle d’une optique « référence pour l’astrophotographie » ? Voici la réponse.

Fonctionnement du mode astrophotographie du Samyang AF 24 mm f/1,8 FE

L’objectif est doté d’un mode astrophotographie, avec lequel Samyang se démarque grandement de la concurrence. Avec ce mode, l’astrophotographie est grandement facilitée puisque l’appareil est capable de régler automatiquement la distance de mise au point sur l’infini afin d’offrir la netteté maximale sur les étoiles. Les astrophotographes savent bien que faire le point sur l’infini est quelque chose de fastidieux, surtout qu’à chaque manipulation de l’appareil – ou en l’éteignant – vous pouvez perdre le réglage et devez recommencer du début.

© Samyang

Samyang a ajouté une LED et un microprogramme dans l’objectif pour que celui-ci fasse la mise au point à l’infini lorsque vous appuyez sur le bouton de verrouillage de mise au point.

Le fonctionnement est le suivant :

  • avant d’allumer votre boîtier, l’optique montée, vous devez maintenir enfoncé le bouton situé sur l’objectif
  • ensuite, il faut allumer l’appareil tout en conservant le bouton appuyé
  • la LED présente sur l’objectif devient rouge, puis passe au vert : c’est bon, l’appareil photo est passé en mode MF et la mise au point a été faite à l’infini (par défaut).

Voyant rouge : la mise au point n’est pas faite

Voyant verte : la mise au point est sur l’infini

A chaque fois que vous modifiez la mise au point manuelle de l’objectif, la LED passe au rouge pour vous l’indiquer. Si vous voulez revenir à l’infini, il faut appuyer à nouveau sur le bouton, et l’objectif retrouve sa position.

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – 8,0 s – ƒ / 1,8 – ISO 3200

En pleine nuit, cette fonction est utile car le réglage est instantané, fait gagner beaucoup de temps et permet de se concentrer sur sa composition plutôt que sur la mise au point.

Par contre, il faut noter que si vous éteignez l’appareil photo, il faudra refaire la manipulation pour réactiver ce mode, car l’appareil photo ne peut pas le garder en mémoire pour le prochain allumage. Cela prend à chaque fois quelques secondes, c’est dommage.

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – 10,0 s – ƒ / 1,8 – ISO 100

Nuit américaine, pleine lune – Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – 10,0 s – ƒ / 2,2 – ISO 100

On notera également que ce mode peut s’appliquer à d’autres distances de mise au point, puisqu’il est personnalisable. Vous pouvez régler la mise au point sur une autre distance puis faire un appui long sur le bouton de maintien de la mise au point. Cette distance sera ensuite enregistrée dans la ROM de l’objectif. Cela peut être utile si le réglage par défaut à l’infini n’est pas parfait, ou si vous avez besoin de conserver une autre distance de MAP en mémoire.

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – 10,0 s – ƒ / 1,8 – ISO 3200

Qualité d’image du Samyang AF 24 mm f/1,8 FE

Nous avons testé le Samyang AF 24 mm f/1,8 FE avec un hybride plein format Sony A7 III doté d’un capteur de 24,2 Mpx. Les photos présentées sont les images RAW développées sous Lightroom avec une légère correction de l’exposition, du contraste et de la balance des blancs, selon les images.

Vous pouvez cliquer sur les images de ce test pour les voir en meilleure qualité.

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₂₀₀ s – ƒ / 8,0 – ISO 100

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₂₀₀₀ s – ƒ / 1,8 – ISO 100

De manière générale, la qualité d’image obtenue avec le Samyang AF 24 mm f/1,8 FE est très bonne, avec un rendu agréable et des couleurs bien contrastées.

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₁₂₅ s – ƒ / 10 – ISO 100

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – 6,0 s – ƒ / 1,8 – ISO 3200

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – 6,0 s – ƒ / 1,8 – ISO 3200

Le Samyang AF 24 mm f/1,8 FE offre un excellent piqué dès la pleine ouverture au centre de l’image. On s’en surprend même à se demander si l’appareil n’a pas ajouté du sharpening, mais non. En fermant le diaphragme, le piqué grimpe encore au centre pour attendre son plus haut entre f/4 et f/8.

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₄₀₀ s – ƒ / 1,8 – ISO 100

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₂₀₀ s – ƒ / 10 – ISO 100

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₁₆₀ s – ƒ / 8,0 – ISO 100

En termes d’homogénéité, l’objectif est un peu mou sur les bords à pleine ouverture, mais s’améliore en fermant progressivement, avec une bonne homogénéité dès f/2,5 et un piqué maximal sur l’ensemble de l’image à f/5,6 et jusqu’à f/8.

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₂₅₀₀ s – ƒ / 1,8 – ISO 200

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₂₅₀₀ s – ƒ / 1,8 – ISO 100

On notera cependant qu’à f/1,8, la séparation entre le centre et les bords de l’image est très intéressante pour isoler son sujet. L’objectif présente du vignetage à f/1,8, même avec les corrections du boîtier, mais ce dernier s’estompe en fermant pour devenir invisible à f/2,5.

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₈₀₀₀ s – ƒ / 1,8 – ISO 100

On observe une distorsion en barillet assez légère et habituelle pour un objectif grand-angle, malgré les corrections du boîtier.

Petite distorsion en barillet visible sur les bâtiments – Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₈₀₀ s – ƒ / 1,8 – ISO 100

Le Samyang AF 24 mm f/1,8 FE est-il sujet aux aberrations chromatiques ? À la pleine ouverture, il n’est pas rare de voir apparaître une légère frange violette sur les contours de sujets photographiés en contre-jour, comme pour du feuillage. C’est peu visible et facilement corrigé en post-production.

Un peu de frange violette en haut à droite, sur le feuillage – Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₃₂₀ s – ƒ / 1,8 – ISO 100

Par contre, en astrophotographie, cette frange violette est visible à pleine ouverture sur les points lumineux. Elle se corrige heureusement facilement en post-production.

Frange violette très présente sur un ciel étoilé, à f/1,8

On observe également de légères aberrations sphériques (coma) à f/1,8 sur les bords de l’image au niveau des étoiles. En fermant à f/2,8, ces aberrations s’atténuent, mais pour photographier la Voie lactée, l’ouverture maximale à f/1,8 permet de capter le maximum de lumière et ainsi réduire son temps de pose.

Présence d’un léger coma sur le bord de l’image

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – 8,0 s – ƒ / 1,8 – ISO 6400

Est-ce que l’objectif gère bien le flare ? Oui. A pleine ouverture, le flare est quasiment absent de l’image, même lorsque vous le pointez vers un source lumineuse forte. L’image conserve tout son contraste, notamment grâce au traitement optique multicouches anti-reflets.

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₂₅₀ s – ƒ / 14 – ISO 100

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₂₀₀₀ s – ƒ / 1,8 – ISO 100

Par contre, plus vous fermez le diaphragme, plus le flare peut être présent, avec notamment du ghosting en prolongation des branches de l’effet Starburst (étoile à 18 branches sur cet objectif). Ce n’est clairement pas un gros défaut, l’image conserve du contraste et cela peut même ajouter du caractère à vos images, mais on préfère vous prévenir.

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₂₀₀ s – ƒ / 5,6 – ISO 100

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₃₀ s – ƒ / 16 – ISO 125

Enfin, parlons du bokeh de cet objectif. À f/1,8 et avec une focale de 24 mm, le bokeh n’est pas forcément des plus prononcé. L’objectif permet cependant de générer un beau flou d’arrière-plan, avec un bokeh doux et plaisant. Par contre, il ne permet par contre pas d’isoler suffisamment le sujet de l’arrière-plan, sauf à photographier à la distance minimale de mise au point, comme on peut le voir sur ces images :

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₃₂₀₀ s – ƒ / 1,8 – ISO 100

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₂₀₀₀ s – ƒ / 1,8 – ISO 100

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₄₀₀₀ s – ƒ / 1,8 – ISO 100

Autofocus du Samyang AF 24 mm f/1,8 FE

Le Samyang AF 24 mm f/1,8 FE dispose d’un moteur linéaire STM. Sur le papier, cet autofocus est présenté comme rapide, précis et très silencieux.

Sur le terrain, c’est confirmé : l’autofocus est rapide, précis et quasiment inaudible. Que ce soit en photographie ou en vidéo, l’autofocus fonctionne à merveille dans toutes les situations, sauf peut-être lorsque la lumière manque cruellement.

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₈₀₀₀ s – ƒ / 1,8 – ISO 100

En mode rafale AF-C, l’appareil est capable de suivre le sujet très facilement et accroche bien, même en contre-jour. Ici, l’objectif exploite à merveille le suivi AF en temps réel du sujet ou de l’oeil.

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₅₀ s – ƒ / 5,0 – ISO 100

Si à pleine ouverture f/1,8 l’autofocus est très réactif, c’est un peu moins bon lorsque l’on ferme le diaphragme, par exemple à f/11. A ce moment là, l’objectif peut légèrement pomper avant de faire la mise au point, mais cela reste relativement rapide.

Le Samyang AF 24 mm f/1,8 FE face à la concurrence

La focale fixe 24 mm est très populaire en grand-angle, et il existe de nombreux objectifs dans ce domaine, à la fois sur reflex et pour hybrides plein format. Nous allons ici nous contenter des objectifs disponibles en monture Sony E.

Chez Sigma, il existe trois objectifs 24 mm : le Sigma 24 mm f/1,4 DG HSM Art, le Sigma 24 mm f/3,5 DG DN Contemporary ainsi que le nouveau Sigma 24 mm f/2 DG DN Contemporary. Le premier objectif, qui est un portage en monture E du très bon 24 mm f/1,4 Art reflex, est très lumineux et offre une très bonne qualité d’image, mais il paye cela cher en étant très lourd (760 g) et très encombrant (11,6 cm de long). Il est également plus cher (759 €) contre 479 € pour Samyang.

Les deux objectifs Sigma de la série I affichent quant à eux un format compact et une construction soignée. Le Sigma 24 mm f/3,5 DG DN Contemporary est aussi lourd que le Samyang, plus compact mais par contre moins lumineux. On le trouve à 539 €. Le Sigma 24 mm f/2 DG DN Contemporary reprend la même construction robuste mais avec une qualité optique encore meilleure. Il est cependant plus lourd que le Samyang (365 g) et un peu plus trappu. Si Sigma promet de bonnes performances en astrophotographie, avec notamment la suppression du coma, l’optique reste moins lumineuse et coûte 619 €.

Chez Sony, on retrouve également deux optiques 24 mm avec le Sony FE 24 mm f/2.8 G et le Sony FE 24 mm f/1.4 G Master. La première a été pensée pour la photographie de paysage. Grâce à son ouverture f/2,8, elle dispose d’un poids plume de 162 g et d’une belle compacité (45 mm de long). Par contre, elle sera moins lumineuse et est proposée au tarif de 699 €. De l’autre côté, on retrouve le Sony FE 24 mm f/1.4 G Master. Ultra lumineux, cet objectif a les mensurations de ses ambitions : 445 g pour 92,4 mm de long. S’il offre une qualité d’image supérieure à l’objectif Samyang testé ici, son tarif de 1499 € l’écarte d’emblée de la comparaison, sauf pour les photographes professionnels à la recherche du maximum de luminosité et de piqué.

Chez Tamron, le 24 mm f/2,8 Di III OSD M1:2 est également intéressant à plus d’un égard. Certes moins lumineux, il est un peu plus compact, un peu plus léger que le Samyang et bénéficie d’une faible distance minimale de mise au point à 0,12 m, ce qui en fait un allié de taille pour les plans très rapprochés. Enfin, son tarif, passé de 449 € au lancement à 199 € aujourd’hui en fait une alternative très bon marché pour qui ne cherche pas le 24 mm le plus lumineux.

Citons enfin le Samyang AF 24 mm f/2.8 FE, grand frère de ce 24 mm. Sorti en juin 2018, il offre une solution pancake ultra légère et compacte (37 mm de long pour 93 g sans pare-soleil). Autant dire qu’il est le plus léger et compact du marché, mais est moins lumineux. Proposé à 249 €, il reste toutefois assez abordable.

Comme nous avons pu le voir, le Samyang AF 24 mm f/1,8 FE bénéficie d’un très bon positionnement. Pour le moment, il s’agit de la seule optique 24 mm plein format f/1,8 disponible en monture E, ce qui est plutôt intéressant.

A qui se destine le Samyang AF 24 mm f/1,8 FE ?

Le Samyang AF 24 mm f/1,8 FE adopte une focale 24 mm très polyvalente. A la fois compact et lumineux, cet objectif peut vous suivre partout dans votre sac photo.

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – 30,0 s – ƒ / 1,8 – ISO 100

Si Samyang le présente comme une solution pour l’astrophotographie, nul doute que cet objectif servira pour du paysage, mais sera également à l’aise pour la photographie de rue, d’architecture, d’intérieur, ainsi que pour du packshot, de la photo culinaire, etc. Avec une ouverture f/1,8, une faible distance de mise au point et son positionnement unique sur la monture E (voir plus haut), il y a beaucoup de choses à aimer.

Sony A7 III – Samyang AF 24 mm f/1,8 FE – ¹⁄₅₀₀ s – ƒ / 4,0 – ISO 100

L’objectif pourra d’ailleurs être utilisé à la fois en photo et en vidéo grâce à son réglage silencieux de l’ouverture ainsi que son autofocus quasiment silencieux.

Samyang AF 24 mm f/1,8 FE : le choix évident

Compact, léger, lumineux, avec un très bon piqué et un bokeh agréable : le Samyang AF 24 mm f/1,8 FE nous a clairement séduit durant notre test. A 24 mm, cet objectif peut être utilisé pour de nombreuses pratiques photographiques et coche toutes les cases d’un objectif polyvalent de qualité qui vous suit au quotidien.

Son bouton paramétrable, qui permet d’effectuer un réglage de mise point à l’infini, est très utile pour la pratique de l’astrophotographie, mais n’en fait pas qu’un objectif spécialisé dans ce domaine. On apprécie notamment sa distance minimale de mise au point qui permet de réaliser des prises de vue rapprochées.

En bref, cet objectif Samyang est une très bonne focale fixe grand-angle lumineuse, de nuit comme de jour.

Le Samyang AF 24 mm f/1.8 FE est disponible à partir de 479 € chez Digit-Photo, Miss Numérique, Camara, Fnac, Digixo et toutes les boutiques photo spécialisées.

Samyang propose également une extension de garantie de 3 ans gratuite sur simple inscription en ligne.

Test Samyang AF 24 mm f/1,8 FE : il a tout pour plaire
compact et légertrès bonne qualité d'imagerendu colorimétrique plaisantmode astrophotographie utilerésistant à l'humidité et à la poussièrecommutateur pour choisir le comportement de la baguebon rapport qualité/prix
fût en plastiqueun peu d'aberrations chromatiques à pleine ouvertureghosting présent à faible ouverturepas de commutateur AF/MFbague d'ouverture trop rapide
8.3Note finale
Fabrication / finitions8
Qualité d'image8.5
Ergonomie / praticité8.5