Sigma dévoile deux nouveaux objectifs à focale fixe pour hybrides plein format. Résolument premium, les Sigma 24 mm f/2 DG DN Contemporary et Sigma 90 mm f/2,8 DG DN Contemporary misent sur un format compact, un excellent niveau de finition et une ouverture lumineuse. Tous deux seront disponible à la fin du mois de septembre au tarif de 619 €.

Sigma Série I : deux nouvelles focales fixes premium

En décembre 2020, Sigma nous avait surpris en lançant sa série I (à lire comme le chiffre romain). Cette dernière regroupe une nouvelle gamme de focales fixes élégantes, compactes et performantes.

En cette rentrée 2021, Sigma ajoute deux objectifs à sa nouvelle gamme. Le Sigma 24 mm f/2 DG DN vient offrir une alternative plus lumineuse à l’objectif 24 mm f/3,5, lancé il y a 9 mois.

Série I de Sigma : 3 focales fixes compactes (35 mm f/2, 65 mm f/2 et 24 mm f/3,5) pour hybrides plein format

De son côté, le Sigma 90 mm f/2,8 DG DN devient la focale la plus longue de la nouvelle série I et se range aux côtés des optiques 35 mm f/2, et 65 mm f/2 lancées en décembre 2020. Sans oublier l’objectif Sigma 45 mm f/2,8 DG DN Contemporary, annoncé en juillet 2019.

En toute logique, ces 2 nouvelles focales fixes appliquent la même recette : une construction entièrement métallique (baïonnette, fût, bagues), une ouverture lumineuse – réglable depuis une bague décrantable –, ainsi qu’un autofocus rapide. Sans oublier un gabarit plutôt compact et un prix assez modéré.

Enfin, notons que ces deux objectifs sont fabriqués par Sigma au Japon, au sein de son usine située à Aizu – que nous avions d’ailleurs pu visiter en 2019.

Visite d’usine : la fabrication des objectifs Sigma à Aizu, Japon

Sigma 24 mm f/2 DG DN Contemporary

Avec sa focale de 24 mm, cet objectif promet une grande polyvalence. Paysage, reportage, événementiel, architecture… La largeur du champ ouvre de multiples possibilités de cadrage.

Voici les caractéristiques du Sigma 24 mm f/2 DG DN Contemporary de la série I : 

  • distance focale : 24 mm
  • ouverture maximale : f/2
  • ouverture minimale : f/22
  • construction optique : 13 lentilles répartis en 10 groupes dont 1 élément en verre SLD, 1 élément en verre FLD et 2 lentilles asphériques
  • diaphragme : circulaire, 9 lamelles
  • rapport de grossissement maximal : 1:6,7
  • angle de champ : 84,1° (24 x 36 mm)
  • distance de mise au point minimale : 24,5 cm
  • diamètre du filtre : 62 mm
  • tropicalisation : résistant à la poussière et aux éclaboussures
  • autofocus : oui, moteur pas à pas
  • poids : 365 g
  • stabilisation : non
  • dimensions : 70 mm x 72 mm (D x L)
  • montures compatibles : Monture L, Sony FE

Son ouverture lumineuse à f/2 est assurée par un iris circulaire à 9 lamelles, promesse d’un bokeh crémeux et de belles performances en astrophotographie. À condition, bien sûr, que les aberrations de coma soient suffisamment maîtrisées, comme le promet Sigma.

L’objectif dispose d’une construction optique complexe. Comptez 13 lentilles réparties en 11 groupes. On dénombre 1 élément en verre FLD, 2 éléments en verre SLD et 2 lentilles asphérique en verre moulé de haute précision. Grâce à ces lentilles à très faible dispersion, les aberrations (chromatiques, sphériques) devraient être réduites.

Ainsi paré, l’objectif doit offrir une excellente homogénéité – ainsi qu’une résolution très élevée. Il pourra donc être utilisé sans problème avec les capteurs les plus définis (comme le Lumix S1R ou les Sony A7R III et IV).

Hélas, ce nouvel objectif 24 mm f/2 ne réédite pas l’exploit de son frère jumeau. Ainsi, la distance minimale de mise au point est située à 24,5 cm – contre 10,8 cm seulement pour la version ouvrant à f/3,5.

Très compact, l’objectif mesure 7,2 cm de long, 7 cm de diamètre. Malgré sa taille réduite, il intègre une motorisation AF pas-à-pas. Selon Sigma, elle doit se montrer à la rapide, précise et silencieuse. Idéal en photo, mais aussi en vidéo.

Côté poids, il se montre cependant plus lourd que la version ouvrant à f/2 : 395 g vs 220 g. Entre ouverture plus lumineuse et légèreté, il faut choisir !

Sigma 90 mm f/2,8 DG DN Contemporary

Léger et compact, ce téléobjectif 90 mm s’appuie lui aussi sur une solide fiche technique.

Particulièrement adapté aux portraits resserrés, il vise à séduire les photographes événementiels (entre autres). Il faut dire que son ouverture lumineuse à f/2,8 (assurée par un iris circulaire à 9 lamelles) en fait un candidat idéal pour les amateurs de bokeh crémeux et de transitions ultra-douces.

Voici les caractéristiques du Sigma 90 mm f/2,8 DG DN Contemporary de la série I : 

  • distance focale : 90 mm
  • ouverture maximale : f/2,8
  • ouverture minimale : f/22
  • construction optique : 11 lentilles répartis en 10 groupes dont 5 élément en verre SLD et 1 lentilles asphériques
  • diaphragme : circulaire, 9 lamelles
  • rapport de grossissement maximal : 1:5
  • angle de champ : 27° (24 x 36 mm)
  • distance de mise au point minimale : 50 cm
  • diamètre du filtre : 55 mm
  • tropicalisation : résistant à la poussière et aux éclaboussures
  • autofocus : oui, moteur pas à pas
  • poids : 295 g
  • stabilisation : non
  • dimensions : 64 mm x 59,7 mm (D x L)
  • montures compatibles : Monture L, Sony FE

Le Sigma 90 mm f/2,8 DG DN repose sur une construction en 11 éléments en 10 groupes. Du côté des lentilles spéciales, point d’éléments FLD (dispersion ultra-faible), mais un total de 5 lentilles SLD et une lentille asphérique. Ces dernières doivent lutter efficacement contre le flare et les images fantômes.

La distance minimale de mise au point est particulièrement courte : 50 cm seulement. Ainsi, il offre un rapport de grossissement de 1:5. De quoi faire plaisir à celles et ceux aimant capturer les détails d’un visage, par exemple.

À l’instar des autres objectifs de la série I, cet objectif 90 mm bénéficie d’une construction résistante aux éclaboussures et à la poussière. On retrouve aussi la bague d’ouverture décrantée (idéale pour la vidéo) et un unique commutateur dédié à l’autofocus.

L’objectif est muni, lui aussi, d’un moteur AF pas-à-pas, et supporte le mode DMF pour la retouche du point.

Enfin, ce 90 mm s’avère ultra-léger – et encore plus au vu de sa longueur focale et de son ouverture à f/2,8. Comptez 295 grammes pour cet objectif premium, et seulement 5,97 cm de long pour 6,4 cm de diamètre.

Prix et disponibilité des Sigma 24 mm f/2 et 90 mm f/2,8 DG DN

Le nouveau Sigma 24 mm f/2 DG DN Contemporary sera disponible dès la fin du mois de septembre au tarif de 619 € en monture E (Sony) et en monture L (Sigma, Panasonic, Leica).

De même, le nouveau Sigma 90 mm f/2,8 DG DN Contemporary est proposé en précommande au tarif de 619 € en monture E (Sony) et en monture L (Sigma, Panasonic, Leica).

Ils seront fournis avec un cache aimanté, un cache « standard » en plastique, un pare-soleil et un bouchon arrière.

Enfin, ils seront tous deux compatibles avec la station d’accueil Sigma USB Dock (en monture L uniquement).

Notre premier avis sur les Sigma 24 mm f/2 et 90 mm f/2,8 DG DN

Ces deux nouvelles focales fixes sont assurément alléchantes. Ouverture lumineuse, design léché… Sigma sait comment séduire les amateurs de belles optiques – et cela se sent.

Offrant aujourd’hui un panel de 4 focales (24, 35, 65 et 90 mm), le constructeur japonais vient répondre à la plupart des besoins des photographes et des vidéastes.

En revanche, la présence de 2 objectifs 24 mm (f/2 et f/3,5) a de quoi interroger, d’autant que moins de 100 € les séparent. Le constructeur veut-il proposer 2 segments au sein de sa gamme I ? Il est encore trop tôt pour pouvoir y répondre.

Quoi qu’il en soit, nous ne manquerons pas de vérifier la qualité de ces objectifs au travers d’un prochain test.