Le 6 octobre 2020, Instagram a fêté ses 10 ans d’existence. À cette occasion, revenons sur les quelques dates-clés qui ont marqué l’histoire de cette plateforme de partage photo aujourd’hui devenue incontournable.

Instagram en quelques chiffres

Commençons par replacer les choses dans leur contexte. Instagram, c’est avant tout 1,08 milliard (!) d’utilisateurs actifs dans le monde en 2020. La grande majorité des utilisateurs viennent des États-Unis (130 millions d’utilisateurs actifs), d’Inde (100 millions) et du Brésil (91 millions). La France arrive en 12e position, avec « seulement » 21 millions de comptes actifs.

Source : Statistica

Chaque jour, quelques 100 millions de photos et vidéos sont postées sur Instagram. Ainsi, pas moins de 4,2 milliards de likes sont générés tous les jours sur la plateforme. De quoi donner le tournis.

Source : Statistica

La majorité des instagrammers sont des femmes (52%). En termes de tranche d’âge, la grande majorité des utilisateurs ont moins de 34 ans (70 %). Ainsi, les 25-34 ans sont les plus représentés sur Instagram (34 % environ).
Les comptes les plus suivis d’Instagram ? En premier lieu, le compte d’Instagram lui-même, qui caracole avec 358 millions d’abonnés. Il est suivi par celui du footballer Cristiano Ronaldo (232 millions d’abonnés), d’Ariana Grande (195 millions), de Dwayne Johnson (191 millions), Kylie Jenner (197 millions), Selena Gomez (184 millions) et de Kim Kardashian (181 millions).

Quant aux hashtags les plus populaires sur Instagram, #love est très largement en tête avec 1,2 milliard de publications. Il est suivi par #instagood (728 millions), #photooftheday (490 millions), #fashion (475 millions) et #beautiful (456 millions). #photography arrive en 10e place de ce classement, avec 215 millions de publications.

Le luxe et la nourriture sont deux des thématiques les plus populaires sur Instagram. Ainsi, le hashtag #food est employé sur 411 millions de publication. De même, 55 % des utilisateurs américains et britanniques s’abonnent à des marques de luxe. Leur but : trouver de l’inspiration, se tenir au courant des tendances et découvrir de nouveaux produits.

2010 : des débuts prometteurs

Mais revenons au tout début de l’histoire d’Instagram. L’application est créée en 8 semaines par deux étudiants de l’Université de Stanford, Mike Krieger et Kevin Systrom. Ce dernier, passionné de photographie, était président du club de photo. Il est ainsi amené à pratiquer la photo grâce à un appareil Holga, et capture ainsi des photos… au format carré.

L’application est lancée au mois d’octobre 2010 sur l’App Store, et est téléchargée 25 000 fois en une journée. Il faut toutefois attendre janvier 2011 pour que les hashtags fassent leur apparition. Une fonctionnalité devenue quasi-indissociable de l’application.

Mike Krieger Kevin Systrom Instagram

Mike Krieger et Kevin Systrom, les deux fondateurs d’Instagram

Instagram se distingue de la concurrence en étant exclusivement centré sur l’image. Sa simplicité en fait sans doute sa force : les utilisateurs capturent une photo avec leur iPhone et peuvent appliquer un filtre pour leur donner un aspect « sophistiqué ».

Le succès de l’application est également dû à son design. Le défilement vertical infini incite l’utilisateur à scroller pour voir toujours plus de publications. Le double-tap permet d’ajouter une mention like, facilitant l’interaction avec les posts des autres utilisateurs.

2012 : le rachat d’Instagram par Facebook

En avril 2012, coup de tonnerre dans la Silicon Valley : Facebook, l’intournable réseau social de Mark Zuckerberg, rachète Instagram pour un montant final d’environ 747 millions de dollars. Ironie de l’histoire : au cours de son histoire, en 2004, Facebook avait déjà cherché à recruter Kevin Systrom, qui avait refusé à l’époque, estimant que la plateforme n’était qu’un simple effet de mode.

Au moment de son rachat par Facebook, Instagram compte déjà près de 30 millions d’utilisateurs. Il faut dire que le lancement de l’application pour Android a fait exploser le nombre d’inscrits. Pour Mark Zuckerberg, l’acquisition d’Instagram permet évidemment d’absorber l’un des concurrents les plus sérieux de Facebook.

Mais il s’agit également de se positionner sur le segment du mobile : Instagram est centré autour du smartphone, là où Facebook demeure à l’époque un service centré sur l’ordinateur classique. Selon certaines sources, le rachat d’Instagram visait également à couper l’herbe sous le pied de Google, qui s’était montré fortement intéressé par l’application de Systrom et Krieger.

Instagram racheté par Facebook pour 1 milliard de dollars !

 

Toujours en 2012, l’application gagne également en fonctionnalités. Ainsi, le volet Explorer fait son apparition, et permet aux utilisateurs de découvrir les publications d’autres comptes.

En 2013, Instagram permet à ses utilisateurs d’identifier un ou plusieurs comptes sur leurs photos. Dans le même temps, un nouvel onglet « photos de vous » vient regrouper les photos où l’utilisateur a été taggé. La même année, Instagram met fin à l’exclusivité des images fixes, et permet pour la 1e fois de partager des vidéos, d’une durée maximale de 15 secondes. Une manière pour Facebook de répondre à l’application Vine – lancée par Twitter – qui connaît un succès retentissant.

Enfin, en 2014, l’application ajoute de nouveaux outils de retouche. Au-delà des simples filtres, Instagram permet maintenant de régler la luminosité, le contraste, les hautes lumières et les ombres d’une photo directement dans l’appli.

Sans oublier la monétisation des contenus, inaugurée la même année – et qui est l’une des premières mesures instaurées par Mark Zuckerberg depuis son rachat d’Instagram.

2015-2016 : le temps de la maturité

En août 2015, petite révolution : Instagram autorise enfin la publication d’images au format paysage. Un changement majeur pour une application dont le format carré avait toujours été au cœur de l’identité.

En septembre 2015, Instagram inaugure une nouvelle fonctionnalité spécialement conçue à destination des annonceurs. Ces derniers peuvent ainsi poster des vidéos publicitaires de 30 secondes – contre 15 secondes pour les vidéos des utilisateurs « classiques ». Quelques mois plus tard, nouveau changement : les instagrammeurs peuvent maintenant déposer des vidéos de 60 secondes sur la plateforme.

2016 est une année charnière pour Instagram. L’un des changements les plus marquants est indéniablement au niveau de l’interface. L’application abandonne son logo blanc sur fond bleu, ainsi que sa barre inférieure noire. À la place, elle arbore un nouveau design à la fois plus sobre et plus moderne. L’icône est également entièrement redessinée, délaissant l’imitation d’un petit appareil photo au profil d’une nouvelle icône aux dégradés violet, rouge et jaune.

Toujours en 2016, un changement majeur intervient dans la manière dont sont classées les publications. Ainsi, le flux d’Instagram abandonne son classement chronologique, et opte pour un classement déterminé par un algorithme, à la manière de Facebook.

Instagram : comment l’algorithme choisit les photos que vous voyez quand vous ouvrez l’appli

Devant le succès de Snapchat, Facebook décide d’ajouter une fonctionnalité permettant d’ajouter des Stories à Instagram. Aujourd’hui, les Stories représentent la fonction la plus populaire d’Instagram, étant utilisées par de 500 millions de personnes par jour.  Enfin, à la fin de l’année 2016, Instagram permet de diffuser des vidéos en live, d’une durée maximale d’une heure.

2017 à nos jours : un milliard d’utilisateurs

En février 2017, Instagram inaugure une nouvelle fonctionnalité : les carrousels. À la clé, la possibilité de publier 10 contenus dans la même publications, photos comme vidéos. Pour autant, cette fonctionnalité n’est pas totalement nouvelle sur la plateforme, Instagram ayant déjà ouvert les carrousels pour les annonceurs en 2015.

Le mois de juin 2018 est déterminant. D’une part, Instagram dépasse le cap du milliard d’utilisateurs actifs par mois. L’application se positionne à la 3e position des réseaux sociaux les plus actifs au monde, juste derrière Youtube (1,9 milliard d’utilisateurs mensuels) et surtout Facebook (2,3 milliards).

Instagram dépasse le milliard d’utilisateurs

Le mois de juin 2018 voit également l’arrivée d’Instagram TV (IGTV), qui permet aux utilisateurs de poster des vidéos d’une durée maximale de 10 minutes. Les utilisateurs dotés d’une large audience, quant à eux, peuvent poster des vidéos d’une heure entière.

Enfin, en septembre 2018, Kevin Systrop et Mike Krieger, les deux fondateurs d’Instagram, décident de claquer la porte au nez de Mark Zuckerberg. En cause, les mauvaises relations entretenues avec le PDG de Facebook, sur fond de divergences au niveau du traitement des données par l’entreprise et sur la question des « bulles de filtres ».

La pression liée au nombre de likes étant l’un des principaux motifs de critique, Instagram décide de tester la fin de l’affichage du nombre de mentions « J’aime » sous chaque publication. De quoi mettre fin à la « course aux likes » et rendre l’application plus agréable à utiliser, selon le réseau social. Ce changement majeur démocratisé au début de l’année 2020, mais ne concerne pas tous les utilisateurs de la plateforme.

Instagram : le compteur de likes vit-il ses dernières heures ?

Enfin, en 2020, Instagram adopte 2 fonctionnalités majeures. D’une part, la monétisation des vidéos d’IGTV pour une sélection de 200 utilisateurs de la plateforme. De quoi venir concurrencer Youtube sur son propre terrain. D’autre part, l’application inaugure Reels, réponse directe d’Instagram à son nouveau rival TikTok.

Pour ses 10 ans, l’application inaugure 2 nouvelles fonctions. La première permet de parcourir ses anciennes Stories à travers une vue sous forme de calendrier ou de carte. La seconde s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le cyberharcèlement. Sans oublier un petit bonus, qui permet de changer l’icône de l’application.

Cet « Easter egg » caché dans la dernière mise à jour de l’application Instagram permet de retrouver les anciens icônes de l’application sur mobile. Pour les débloquer, vous devez vous rendre dans la partie « Paramètres » de l’application et tirer l’écran vers le bas jusqu’à voir apparaître une suite d’émojis.

A ce moment, vous verrez les anciens icônes de l’application d’Instagram – ainsi que de nouveaux icônes plus sobres – que vous pourrez choisir pour remplacer l’icône actuel sur votre téléphone.

Instagram Easter egg 10 ans application icône

Instagram : une application plus qu’incontournable

Au fil des années, Instagram a su s’installer durablement dans le paysage des réseaux sociaux – et surtout dans le quotidien d’un nombre astronomique de personnes.

Sa simplicité d’utilisation, ses nombreuses possibilités d’interactions avec les autres utilisateurs et ses multiples manières de partager du contenu font d’Instagram l’une des plateformes les plus appréciées par les photographes et les vidéastes.

À l’inverse, l’impact d’Instagram sur nos sociétés contemporaines est indéniable. Ainsi, de nombreux photographes tendent, consciemment ou non, à adapter leurs sujets – et la manière dont ils capturent leurs images – pour correspondre à une esthétique particulière. De la même manière, certains lieux (des bars ou des restaurants par exemple), adoptent certains codes esthétiques à la mode pour être plus « instagrammable », expression entrée depuis longtemps dans le langage courant.

Dossier : quelle influence Instagram exerce-t-il sur les photographes professionnels ?

Instagram doit toutefois faire face à une concurrence exacerbée. Ainsi, la jeune génération (souvent désignée sous le terme de « Millenials ») lui préfère souvent Snapchat et surtout TikTok. Cette dernière, développée par l’entreprise chinoise ByteDance, est cependant sous le feu des critiques de l’administration Trump, et pourrait potentiellement être rachetée par un acteur américain. Les noms de Twitter et de Microsoft avaient ainsi été récemment évoqués.

Mais au-delà de ces considérations, le succès indéniable d’Instagram a permis à Facebook d’asseoir une position hégémonique sur le marché des réseaux sociaux. Le groupe Facebook a ainsi engrangé plus de 17 milliards de dollars de recettes publicitaires au cours du 1er semestre 2020, dont 1/4 généré grâce à… Instagram.