DLSP est une rubrique qui vous permet de découvrir les « setups » photo de photographes, professionnels ou amateurs, connus ou anonymes, afin de dévoiler ce qu’il se cache dans leurs sacs photo.

Aujourd’hui, c’est François Guillermet, photographe baroudeur, qui nous partage son sac photo et sa passion pour l’observation de la montagne.


Je suis un photographe orienté outdoor, paysages et parfois voyage. Habitant en Haute-Savoie, au coeur du massif des Aravis, sur les hauteurs d’Annecy, j’aime particulièrement faire des photos en montagne, souvent en bivouac pour profiter des belles lumières.

Bien qu’étant auteur photographe, je ne vis pas de la photographie et cela reste avant tout une passion.

Mon sac photo est variable en fonction des situations mais je vais vous présenter ici les éléments qui pour moi constituent la base de mon équipement (c’est le genre de configuration que j’utilise pour une sortie « à la journée »).

Voici mon sac photo :

  • F-Stop Kashmir UL : Mon sac photo est un F-Stop Kashmir UL. J’ai sélectionné ce sac photo pour son rapport poids/encombrement/capacité de chargement mais aussi pour sa qualité de fabrication et de portage. C’est un sac idéal à utiliser sur une randonnée, à ski ou encore en voyage. Lors de mes sorties plus longues avec bivouac, j’utilise un F-Stop Ajna qui est un peu plus grand.
  • Nikon Z 6 (Lire notre test) : Je suis Nikoniste et après avoir longtemps utilisé des reflex pleins formats (d’abord un Nikon D610 puis un D750), je suis passé depuis l’automne 2019 sur un hybride, le Nikon Z6. Ce boitier, je l’attendais depuis longtemps et je ne suis pas déçu. Réactif, précis avec une superbe montée en ISO.
  • Nikkor Z 24-70 mm f/4 S : C’est l’objectif à tout faire idéal pour ma pratique. Compact, léger, qualitatif. Il n’ouvre qu’à f/4 mais la sensibilité du Z6 compense ce manque d’ouverture. Lorsque je veux voyager léger, le setup Z6 + 24-70mm f/4 forment un combo léger et maniable parfait.
  • Nikkor 50mm f/1.8 S : Une optique fabuleuse. J’ai redécouvert le plaisir de photographier au 50mm avec. Précision chirurgicale et bokeh au top. Idéal quand la lumière vient à manquer.
  • Nikon 24mm f/1.8 S : La p’tite dernière. Je n’ai pas encore eu vraiment le temps de découvrir tout son potentiel mais c’est une optique prometteuse. Elle devrait faire des merveilles en paysages nocturnes.
  • Nikon AF-S 70-200 mm f/2.8 VRII + adaptateur Nikon FTZ : On ne présente plus ce grand classique de chez Nikon. Optique idéale pour les paysages au téléobjectif mais aussi pour la photo de sport ou quelques portraits à la volée (même si ce n’est pas ma spécialité). Une optique lourde pour laquelle je fais volontier l’effort de porter un sac un peu plus lourd.
  • DJI Mavic Air : Il n’a pas la qualité d’image du Mavic Pro 2 mais il est léger et facile à emmener en montagne. Idéal pour changer un peu les points de vue.
  • Pochettes de filtres Lee Filters : L’outil indispensable du paysagiste. Un polarisant, des filtres ND pour les poses longues et des filtres dégradés.
  • Trépied Gitzo Traveller série 1 : Compact, léger et suffisament robuste pour ma pratique.
  • Gourde Hydroflask : En plus d’éviter de polluer la planète avec du plastique, elle garde mon eau fraiche l’été et mon thé chaud l’hiver.
  • Lampe frontale Led Lenser NEO10R : Une lampe frontale c’est indispensable pour les photos de nuit. Ce modèle à l’avantage d’être très puissant et d’avoir une lentille qui focalise la lumière pour créer un faisceau bien concentré. Idéal lorsque l’on veut intégrer le faisceau de la lampe dans la photo.

Ce setup est une bonne base que je module en fonction de mes sorties (parfois je m’allège notamment pour des bivouacs, parfois j’en rajoute lorsque le poids du sac n’est pas un problème). J’en suis pour le moment très satisfait et ne pense pas le faire évoluer pour le moment.

Ambiance de feu sur le massif du Mont-Blanc et sur le Lac Blanc © François Guillermet

Une nuit face au Mont-Blanc © François Guillermet

Le Delta Du Lac © François Guillermet

Vous pouvez retrouver François Guillermet sur Instagram et sur son site web.