Rumeur : le Leica SL-3 en approche avec un capteur de 60 Mpx ?

Leica en avance sur Panasonic ?

Si le CP+ 2024 fera la part belle aux constructeurs japonais, il ne faudrait pas oublier Leica ! Ainsi, les rumeurs vont bon train concernant un potentiel hybride Leica SL-3. Doté d’un capteur plein format de 60 Mpx, comme le Q3 ou le M11, il damerait le pion à son (futur) cousin Panasonic dans la course au boîtier très défini.

Leica SL-3

2024, l’année de la très haute définition chez Leica ?

Leica n’est pas un constructeur comme les autres. La firme de Wetzlar avance à un rythme plus posé que les fabricants japonais. Il peut ainsi se passer une année sans aucune grosse sortie. Et à l’inverse, certains millésimes, comme en 2023, peuvent compter jusqu’à 4 appareils : M11 monochrom, Q3, SoFort 2, M11-P.

Leica SL-3
Le Leica Q3

L’année 2024 pourrait aussi accueillir au moins deux nouveaux boîtiers. On sait déjà que la firme planche sur un hybride moyen format qui répondrait au doux nom de S4, si on suit la logique germanique. À présent, les rumeurs se bousculent concernant l’annonce du prochain hybride plein format, le Leica SL-3.

Voici la liste des caractéristiques techniques principales supposées du Leica SL-3 :

  • capteur : 24×36 CMOS BSI 60 Mpx
  • filtre passe-bas : non
  • processeur : Maestro IV + L2 technology
  • monture : Nikon Z
  • viseur électronique : OLED, 5,76 millions de points, grossissement 0,78x, dégagement oculaire 21 mm, 120 Hz
  • écran LCD : tactile, inclinable, 3,2 pouces, 2,1 millions de points
  • autofocus : AF hybride à détection de phase / de contraste
  • nombre de points AF : 315 points
  • couverture AF : N.C.
  • détection et suivi automatique : humains, chats, chiens (œil et visage)
  • plage AF : N.C.
  • sensibilité : 100 à 100 000 ISO (extensible à 50 ISO)
  • rafale : 4 i/s avec suivi AE/AF ; 15 i/s sans suivi AE/AF
  • obturation : 120 s – 1/2 000s (mécanique) / 1 s – 1/16 000s (électronique)
  • stabilisation : oui, jusqu’à 6,5 stops
  • vidéo : C8K / 8K 30 fps 4:2:0 / 10 bit ; C4K / 4K 60 fps 4:2:2 10 bit
  • profils colorimétriques vidéo : Log et HLG
  • stockage : SD UHS-II et CFexpress type B
  • connectivité sans fil : Wi-Fi 6 (2,4 et 5 GHz), Bluetooth 5.0 Low Energy
  • batterie : Leica BP-SCL6, 2200 mAh
  • rechargement par port USB : recharge et alimentation directe USB-C
  • tropicalisation : résistant à l’eau et à la poussière
  • dimensions : N.C.
  • poids : 769 g (avec batterie et carte mémoire)
  • prix au lancement (nu) : environ 7000 €

Un capteur plein format de 60 Mpx sous le capot du Leica SL-3 ?

Les personnes les mieux informées estiment que le Leica SL-3 utiliserait le même capteur plein format de 60 Mpx que les Leica M11 et Q3. Ce serait logique que Leica réutilise ce capteur. C’est, à date, la cellule sensible 24×36 la plus définie du marché et elle offre un niveau de détails exceptionnel. Il conserverait aussi la fonction permettant de shooter à 36 ou 18 Mpx en ayant recours au pixel-bining.

Leica SL-3
Le capteur plein format de 60 Mpx intégré aux Leica M11 et Q3.

Le capteur du SL-3 serait toujours placé dans une nacelle le stabilisant sur 5 axes pour un gain théorique maximal de 6,5 stops. Cela serait mieux que les 5,5 stops que le Leica SL-2. On est encore un peu en deçà des meilleures performances du marché (8 stops avec le Sony A7R V), mais toute amélioration est bonne à prendre dans ce domaine.

Un autofocus à détection de phase ?

Le SL-3 récupérerait aussi le processeur Maestro IV et l’autofocus hybride avec détection de phase inauguré avec le Q3. On pourrait alors compter sur une mise au point automatique bien plus véloce qu’avec les précédents hybrides de la firme. Reste à savoir si Leica aura peaufiné sa formule, et que l’AF du SL-3 soit un peu plus efficace que celui du Q3. Et surtout, on espère qu’il autorisera la reconnaissance de sujets plus variés que les humains ou les animaux de compagnie.

Pour la rafale, le SL-3 permettrait de capturer toujours jusqu’à 9 i/s, comme pour le SL-2 ou le Q3. On parle toutefois pour ces deux derniers appareils d’une rafale « rapide » sans mise au point en continu. On est ainsi curieux de voir si le SL-3 autoriserait l’AF-C à près de 10 i/s. Ce qui, en obturation mécanique, rendrait la performance appréciable, surtout avec un capteur si défini.

Leica SL-3

Néanmoins, le Q3 voyant sa rafale avec AF-C plafonner à… 4 i/s, nous restons sceptiques quant à une hausse drastique des performances. Mais, peut-être que, dans la perspective des Jeux Olympiques à l’été 2024, Leica « doperait » la rafale de son boîtier phare. On peut imaginer sinon une rafale en Jpeg à 20 ou 30 i/s et AF-C.

Mode vidéo 8K : avec ou sans crop ?

Pour la vidéo, le SL-3 reprendrait également la base du Leica Q3. Le boîtier permettrait donc de filmer en 8K DCI, 30 fps et 4:2:0 10 bits en interne. Il devrait aussi générer des séquences en 4K DCI ou UHD, voire à 60 fps en 4:2:2 10 bits. La sortie HDMI permettrait de récupérer de du 4:2:2 10 bits en 8K. Cependant, si on suit la même fiche technique, il faudra aussi jouer avec un gros recadrage APS-C (ou Super35 mm pour les cinéphiles), que ce soit en 4K 60 fps ou en 8K.

La 4K à 30 fps serait néanmoins épargnée par le recadrage. On sera aussi vigilant à l’effet de rolling shutter qui était très marqué sur le Q3.

Un boîtier plus compact et moins dépouillé ?

Pour le châssis, Leica opterait pour un boîtier un peu plus compact que le SL-2, ce qui est une bonne nouvelle étant donné le gabarit de ce dernier (tout de même 920 g sur la balance pour rappel). Il serait curieux que le viseur soit modifié et on resterait sur un très bon EVF de 5,76 Mpts. Pour le design, on sait que l’entreprise teutonne demeure assez conservatrice et les changements ne devraient être que marginaux.

Leica SL-3
L’écran inclinable du Q3, une « révolution » pour Leica !

Comme le pour le Q3, on peut espérer que Leica opte pour un écran articulé, ce qui faciliterait la prise de vues. Aussi, on apprécierait une compatibilité avec des cartes CFexpress (type A ou B), qui siéraient davantage aux gros fichiers du capteur 60 Mpx. On rêve aussi d’un stockage interne, à l’image des 256 Go intégrés du M11-P.

Prix et disponibilité du Leica SL-3

Le boîtier pointerait le bout de son nez avant la fin du 1er trimestre 2024, et sortirait donc avant un éventuel Panasonic Lumix S1R II (ou S2R). Ce serait un petit chamboulement dans l’histoire du partenariat entre Panasonic et Leica.

Leica SL-3
Le futur SL-3 est bien trouble

En effet – et c’est un secret de polichinelle – les SL-2 / SL-2S, sont dérivés des Panasonic Lumix S1R / S1. Ces derniers ayant été annoncés en février 2019, suivi par le SL-2 en novembre de la même année. Ainsi, Leica, grillerait la priorité à Panasonic en ce qui concerne un nouvel hybride très défini – tout en se basant sur le système autofocus initié avec le Panasonic Lumix S5 II,

Enfin, d’après les rumeurs, le prix de lancement se situerait au-dessus des 7000 €. Cela constituerait une jolie hausse de prix par rapport au SL-2 qui avait entamé sa commercialisation à 5990 € (quand le S1R démarrait à 3699 €). Notez néanmoins, que le SL-2 se négocie aujourd’hui entre 6400 et 6800 €.

Le tarif supérieur 7000 € serait assez salé, mais pas si invraisemblable pour Leica. Chez Phototrend, nous parions sur un prix plus « abordable » à seulement 7650 €… Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant des prochains développements.

Et vous, quels sont vos pronostics pour un éventuel Leica SL-3 ?