Votez pour la série « Coexistence » de Pierre-Louis Ferrer aux Zooms 2024 du Salon de la Photo

Test Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM : un objectif à deux visages

8.2
sur 10

Dévoilé en juillet 2020, l’objectif Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM est la 3e optique 85 mm du constructeur japonais. Elle vient offrir une alternative (beaucoup) plus abordable à l’optique RF 85 mm f/1,2 L USM – et à sa variante DS –, autrement plus onéreuses. Il vient ainsi compléter le trio « entrée de gamme » composé des RF 50 mm f/1.8 STM et RF 35 mm f/1.8 Macro IS STM que nous avons testés pour vous. Que peut-on penser de cette proposition « abordable » signée Canon ? La qualité d’image est-elle au rendez-vous en portrait ainsi qu’en macro ? La réponse dans notre test complet du Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM.

Bon plan : jusqu’au 9 mai 2022, le Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM bénéficie d’une remise de 50 € chez Digixo et passe à 649 €.

Présentation du Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM

L’un des objectifs reflex les plus populaires est sans doute le Canon EF 85 mm f/1,8 USM. En avance sur son temps et très raisonnablement tarifé, il a été l’un des piliers de l’ère EOS après le passage au numérique. Il reste, 30 ans plus tard, très apprécié par les canonistes. Pas étonnant qu’il soit encore en production.

Avec l’introduction de la monture RF, Canon se devait de proposer une alternative tout aussi ambitieuse, qui pourrait elle aussi servir d’argument d’adhésion à la monture : voici donc le Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM, troisième membre du trio de focales fixes « abordables » à destination des amateurs éclairés.

Les évolutions apportées à cette optique se lisent dans son nom. Cette nouvelle optique dédiée à la photographie de portrait opte pour une ouverture lumineuse à f/2, qui devrait permettre d’obtenir un bel effet bokeh… même si certains auraient peut-être aimé conserver une ouverture à f/1,8 de son ancêtre.

Notons aussi l’arrivée de la désignation Macro et de la stabilisation optique, peut-être les éléments les plus différentiant proposées ici. Plutôt qu’un simple objectif de portrait, Canon vise à offrir un couteau suisse, capable de dépanner en proxi-photographie ou en très faible luminosité à main levée.

Cela nous rappelle l’approche de Tamron sur reflex avec ses focales fixes 35 et 45 mm f/1,8 stabilisées, plutôt que d’offrir un modèle f/1,4 non stabilisé.

L’objectif est doté d’une motorisation STM pas-à-pas, parfois assez bruyante sur les autres objectifs de la marque. Elle devrait toutefois permettre de tirer parti des algorithmes de détection et de suivi de l’œil, pour le plus grand plaisir des portraitistes. Sa formule optique est composée de 12 éléments répartis en 11 groupes et son diaphragme est constitué de 9 lamelles. Point notable, l’objectif est assez timide en matière d’éléments spéciaux, avec seulement une lentille UD (dispersion ultra-faible, conçue pour limiter les aberrations chromatiques)

Enfin, l’objectif n’appartient pas à la prestigieuse série L de Canon. De fait, Canon se permet certaines omissions : point de tropicalisation, ni de pare-soleil inclus. Sur un objectif comme le RF 50mm f/1.8 STM, ceci peut se justifier par un tarif plancher à 229 €. En revanche, sur un objectif proposé à 700 €, ces « oublis » sont plus difficiles à avaler.

Voici les caractéristiques techniques du Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM :

  • focale : 85 mm (équivalent 136 mm en APS-C)
  • ouverture maximum : f/2
  • ouverture minimale : f/29
  • construction optique : 12 éléments répartis en 11 groupes, dont 1 lentille ED
  • diaphragme : circulaire, 9 lamelles
  • angle de champ : 28°30
  • distance de mise au point minimale : 35 cm
  • rapport de grossissement maximal : 0,5x
  • autofocus : oui, motorisation STM
  • diamètre du filtre : 67 mm
  • tropicalisation : non
  • poids : 500 g
  • stabilisation optique : oui
  • dimensions : 78 mm x 90,5 mm (D x L)
  • monture compatible : Canon RF
  • Accessoires fournis : bouchon arrière, cache objectif

Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM : un vrai-faux objectif macro

Comme son nom l’indique, l’un des principaux arguments de vente de cette optique réside dans sa position macro. Dans les faits, l’objectif dispose bel et bien d’une distance minimale de mise au point de seulement 35 cm (vs 85 cm pour les objectifs équivalents), ce qui permet de s’approcher très près du sujet et de multiplier ses possibilités créatives.

Cependant, le rapport de grossissement est de seulement 1:2, là où une « véritable » optique macro offre un rapport de 1:1 au minimum. De fait, cette optique n’est en aucun cas comparable au Canon RF 100 mm f/2,8 Macro USM, porte-étendard des objectifs macro chez Canon.

En guise d’aperçu du mode « macro », voici un comparatif entre le Sigma 85 mm f/1.4 ART DG HSM à sa distance minimale de mise au point de 85 cm comparé au Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM.

Ne faisons pas la fine bouche : ce gain en polyvalence s’avère très appréciable sur le terrain comme vous le verrez plus loin, dans la partie qualité d’image de ce test.

Prise en main

Le Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM ressemble à s’y méprendre à son petit frère 35mm qui a accompagné le lancement de la monture. Il est moins compact que ce dernier et est d’ailleurs plus volumineux que le 85 mm f/1.8 reflex qu’il remplace.

L’objectif pèse 500 g et mesure 90,5 mm de long, sans compter les 3 cm supplémentaires en position macro. C’est ainsi 75 g de plus sur la balance, et pas moins de 15,5 mm supplémentaires par rapport au 85 mm f/1,8 de Canon en monture EF.

Si on peut regretter ce défaut de compacité, on imagine que l’ajout d’une stabilisation optique et d’une fonction macro le justifie aisément.

Comme sur le 35 mm, nous apprécions le niveau de finition. Les matériaux utilisés ne font absolument pas cheap. Mais comme sur le 35 mm, nous observons les mêmes défauts. La mise au point se fait à l’extérieur via un mouvement de la lentille avant qui s’avance de plus de 3 cm en position Macro.

D’une part, c’est une véritable invitation à l’accumulation progressive de poussière dans un fût qui n’est pas tropicalisé. D’autre part, ceci accroit aussi le risque de fragiliser l’autofocus si cet élément frontal devait subir un choc. Outre l’ouverture, telles sont les concessions que Canon propose pour abaisser le tarif.

À l’avant de l’objectif, on retrouve la « nouvelle » bague de réglages personnalisable, à laquelle Canon nous a habitués sur ses optiques en monture RF. Mentionnons aussi la bague de mise au point : elle actionne un moteur pour effectuer le réglage du point et ne possède donc pas de butée. Sa course (virtuelle) est plutôt longue, très longue. Comme sur les autres optiques RF, les indications de distance sont fournies via le viseur électronique ou l’écran du boîtier.

Ce 85 mm se distingue du 35 mm par un 3e commutateur présent sur le barillet. En plus des traditionnel AF/MF et Stabilisation On/Off, ce 85 mm introduit un limiteur de plage autofocus pour optimiser le fonctionnement du moteur. On peut choisir de travailler entre 0,35 m et 0,5 m, entre 0,5 m et l’infini ou laisser la plage complète. Nous verrons dans la section « autofocus » à quel point cet ajout de Canon est judicieux.

Une fois ces quelques détails mentionnés, la prise en main est fidèle à ce que l’on peut attendre de Canon sur la gamme « non-L ». Il n’y a donc aucune vraie surprise ni véritable déception.

Qualité d’image du Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM

Nous avons testé cet objectif sur un Canon EOS R de 30,3 Mpx. Vous pouvez cliquer sur chaque image pour la voir en meilleure résolution.

Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM – 1/125s – f/2.8 – ISO 640
Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM – 1/60s – f/5.6 – ISO 640
Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM – 1/60s – f/5.6 – ISO 1000

La qualité optique délivrée ici est très convaincante. À f/2, tant que l’on ne s’intéresse pas aux coins, on ne perçoit nullement le besoin de critiquer le rendu. Ces coins sont déjà très bons à f/2 et à f/2.8, nous avons un objectif de compétition. L’image est détaillée, le bokeh est crémeux. Si la capacité à totalement effacer l’arrière-plan n’est pas celle des objectifs plus haut de gamme, on ne reste pas sur notre faim pour autant. Le simple fait de pouvoir se rapprocher de son sujet nous autorise à produire plus de flou que sur un objectif classique f/1.4 avec une mise au point à 80 cm.

La bave la plus piquée de Paris – Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM – 1/125s – f/2 – ISO 125
Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM – 1/50s – f/2 – ISO 640
Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM – 1/200s – f/2 – ISO 400

En fermant à f/4, on atteint le maximum de résolution et la performance offerte est comparable aux références bien plus coûteuses. Optiquement, le Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM évolue plus haut que les autres objectifs en entrée de gamme de la marque – et heureusement car il coûte aussi plus cher.

Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM – 1/60s – f/4 – ISO 160

Notons cependant que les images livrées en macro manquent de contraste jusque f/5.6, ce qui peut être boosté assez facilement en post-traitement. Le piqué reste bon mais il y a une légère sensation de voile. Gardons à l’esprit que la profondeur de champ est ridiculement faible avec un 85 mm à cette distance. 

Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM – 1/60s – f/5.6 – ISO 1000

Cet objectif est bien né. Les défauts récurrents de type aberrations chromatiques, distorsion et flare sont bien contrôlés. Nous n’en avons jamais souffert. S’il fallait chipoter, on pourrait mentionner une légère teinte verte des billes de bokeh en zoomant à 200 %. Oui, nous sommes de mauvaise foi mais c’est parce qu’on n’a rien trouvé d’autre.

Distorsion en coussinet parfaitement corrigée, pas de franges violettes autour des lampadaires – Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM – 1/50s – f/2 – ISO 1000

Performances autofocus du Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM

Si la qualité d’image a été la très belle surprise, l’autofocus a lui aussi été une surprise… mais plus amère. Les moteurs STM sont bruyants. Nous nous y attendions, puisque c’était le cas du 35 mm et du 50 mm ouvrant à f/1.8, c’est aussi le cas ici.

Les moteurs STM n’ont pas la vivacité de leurs contreparties USM. Ce point aussi était prévisible ; mais force est de constater que chez Canon, les moteurs STM ne sont pas nés égaux. Non seulement ce moteur est le plus lent du trio de focales fixes RF mais il est aussi moins performant que le 85 mm f/1.8 en monture EF.

Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM – 1/2500s – f/2 – ISO 100

Sur un usage photo type documentaire avec des sujets à 3 mètres et au-delà, il fonctionne très bien, totalement dans les standards du marché (exception faite du bruit). Si la lumière manque ou si l’on s’intéresse à des sujets beaucoup plus proches, ça patine. Ça patine beaucoup. Le passage d’une position proche à une position éloignée peut être très long et il est impératif d’utiliser les limiteurs de MAP sur le barillet pour accélérer le processus. Néanmoins, le résultat est loin d’être parfait.

En usage macro, la mise au point peut être longue et capricieuse : il faudra s’armer de patience. Nous ne pouvons même pas conseiller de passer en mise au point manuelle car il est nécessaire d’opérer une quinzaine de rotations de bague pour réaliser un mouvement significatif (vous avez bien lu, 15).

Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM – 1/125s – f/2 – ISO 1000

En vidéo, le tableau est encore plus noir. Le boitier ralentit le moteur pour atténuer le bruit et la tortue devient limace. Cet objectif ne fera pas l’unanimité auprès des vidéastes ou des professionnels qui couvrent des évènements en photo et vidéo, ce qui est dommage car la présence d’une stabilisation laissait penser qu’il était conçu avec les vidéastes en ligne de mire. Le focus breathing est énorme, clairement la vidéo ne sera pas une considération.

Stabilisation optique

Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM – 1/20s – f/2 – ISO 160

L’ouverture f/2 fait déjà de cette optique une solution sympathique lorsque la lumière manque, mais l’ajout d’un mécanisme de stabilisation optique renforce véritablement la polyvalence de l’objectif. Le mécanisme aide ainsi à conserver une image stable dans le viseur lorsque l’on compose mais il devient aussi particulièrement intéressant si on souhaite fermer le diaphragme pour augmenter sa profondeur de champs en usage Macro.

Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM – 1/5s – f/4 – ISO 5000

Nous sommes parvenus à réaliser des prises à 1/5 de seconde sur un EOS R soit 4 IL de gain en stabilisation. Sur un R5, on pourrait passer la demi-seconde sans grande difficulté. Comme pour le 35 mm de la même gamme, la position macro profite un peu moins bien du mécanisme de stabilisation qui se montre plus efficace lors de la mise au point à l’infini.

A qui s’adresse le Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM ?

Un 85 mm est une référence pour le portrait. C’est la focale la plus flatteuse pour les traits du visage avec un bon rapport à l’arrière-plan, sans la distorsion d’un grand-angle ou l’aplatissement d’un téléobjectif. Le Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM est destiné au grand public. Les portraitistes amateurs seront ravis et avec un modèle patient, les aléas de l’autofocus pourraient passer totalement inaperçus. Ceux qui pratiquent la photographie de packshot seront très satisfaits du rapport de grossissement – et plus globalement de la qualité optique.

Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM – 1/200s – f/5.6 – ISO 100

Cet objectif est aussi une belle solution pour les professionnels qui n’utilisent pas souvent un 85 mm, car il est difficile de justifier un investissement conséquent pour un objectif dont on a qu’un usage très occasionnel. Avec un poids de seulement 500 grammes, il peut se faire oublier dans un sac et est suffisamment performant pour les rares occasions où il serait sollicité.

Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM – 1/200s – f/2 – ISO 3200

En revanche, nous sommes plus hésitants à le recommander aux photographes de rue ou évènementiel pour qui la réactivité s’avère fondamentale. Oui, l’objectif est efficace… mais il faut s’attendre à quelques loupés.

Quelles alternatives au Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM ?

Le Canon RF 85 mm f/1,2 L USM et son équivalent DS représentent le standard en monture RF. Et ce sont malheureusement les seules alternatives « natives » à cette date. Ces objectifs n’ont pas grand-chose de comparables avec ce 85 mm f/2. D’une part, la qualité optique est exceptionnelle et le look très distinct même à ouvertures identiques. D’autre part, ces optiques sont significativement plus coûteuses (à partir de 3199 €), beaucoup plus lourdes (1195 grammes). Enfin, elles ne proposent ni la stabilisation ni la fonction macro.

Toujours en monture RF, mentionnons le Samyang AF 85 mm f/1,4 RF, que nous avions beaucoup apprécié. Il est un chouïa meilleur sur les bords aux grandes ouvertures, tropicalisé et lui aussi très léger. Son seul défaut est une légère teinte chaude qui peut contraindre à systématiquement corriger sa balance des blancs. Il n’est malheureusement plus en production pour le marché français mais peut encore se trouver chez certains revendeurs (comme Amazon)

Cette absence quasi-totale d’équivalents en monture RF oblige à vite se tourner vers les objectifs pour reflex comme le Tamron 85 mm f/1.8 Di VC USD qui est probablement l’objectif le plus comparable. Avec ses 700 grammes (en plus de l’usage d’un adaptateur), il apparait plus encombrant mais reste très petit et est surtout nettement mieux fini, avec une conception métallique et tropicalisé. Il est lui aussi doté de la stabilisation optique – mais cette dernière ne se cumulera pas avec la stabilisation capteur des Canon R3/R5/R6. Il est un poil moins piqué que le Canon mais pas suffisamment pour que cela se remarque à l’œil nu. Bonus, il dispose d’un pare-soleil. Il n’est plus produit par la marque mais demeure disponible en occasion.

Un autre 85 mm stabilisé à adapter serait le Canon EF 85 mm f/1.4 L IS USM. Offrant lui aussi une construction irréprochable, il s’avère cependant beaucoup plus gros et lourd. Optiquement il ne s’impose pas sur notre objectif du jour mais c’est sa construction, son autofocus et l’ouverture f/1.4 qui vont justifier son tarif très premium à 1799 €.

De son côté, le Sigma 85 mm ART DG HSM est encore considéré comme le 85 mm le plus performant du monde des reflex. S’il est très bon optiquement, certains le trouvent trop clinique, révélant toutes les imperfections de la peau du sujet. Quoi qu’il en soit, ses 1130 grammes s’équilibrent mal sur un EOS R avec une bague EF/RF. L’ensemble est particulièrement inconfortable.

Enfin, l’un des premiers grands succès de Canon en monture EF, le Canon EF 85 mm f/1,8 USM, conserve une belle cote de popularité après déjà 30 ans de commercialisation. Son bokeh n’est pas le plus doux et les aberrations chromatiques s’invitent régulièrement à pleine ouverture. Toutefois, papy fait de la résistance avec un piqué convaincant si l’on n’utilise pas le capteur de 45 Mpx du Canon R5. À 399 €, il s’avère très pertinent. Et encore plus si vous réussissez à le trouver d’occasion.

Conclusion

Au terme de ce test, le Canon RF 85 mm f/2 IS STM nous laisse une impression… mitigée. On peut voir le verre à moitié vide : l’ouverture f/2 n’est pas impressionnante et l’absence de tropicalisation sur un objectif vendu 700 € en 2022 devient difficile à digérer. Devoir dépenser 45 € de plus pour un pare soleil n’est pas génial non plus. 

Ceci s’ajoute à notre plus grosse déception concernant l’autofocus, qui sera une source de frustration pour beaucoup. Si vous envisagez un usage en vidéo ou en photo de rue, le Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM ne sera peut-être pas l’investissement le plus approprié.

Mais on peut également voir le verre à moitié plein. Dans un contexte d’absence de proposition de constructeurs tiers, le 85 mm f/1.2 est la seule alternative crédible en monture RF (hors Viltrox) et parce que celui-ci réclame un chèque de 3199 €, notre objectif du jour devient très séduisant.

Si vous ne souhaitez pas adapter un objectif EF et si la qualité optique est votre seule préoccupation, il n’est pas nécessaire d’aller voir ailleurs. Piqué, bokeh, gestion des aberrations chromatiques et du flare tiennent la dragée haute aux meilleures propositions du moment. La fonction macro et la stabilisation ajoutent une touche de polyvalence et l’encombrement mini sera très appréciable sur une longue journée de shooting.

Canon offre malheureusement 2 propositions trop extrêmes avec d’un coté des compromis difficiles à tolérer et de l’autre l’excellence hors de portée. Ceci laisse énormément de place pour une proposition plus équilibrée. Canon proposera-t-il un modèle ouvrant à f/1.4 à 1600€ ? Tout ceci nous fait souhaiter secrètement l’arrivée de Sigma ou un retour de Samyang.

Le Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM est disponible à la Fnac, chez Digit-Photo, Miss Numérique, Digixo, Camara, Photo-Univers et IPLN.

Bon plan : jusqu’au 9 mai 2022, le Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM bénéficie d’une remise de 50 € chez Digixo et passe à 649 €.

Test Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM : un objectif à deux visages
Fabrication / Finitions
8
Qualité d'image
8.5
Ergonomie générale / praticité
8
Points forts
Ouverture lumineuse f/2
Petit format
Poids contenu
Macro 0,5x
Très bon piqué dès f/2
Points faibles
Absence de tropicalisation
Autofocus délicat
Tarif élevé pour un f/2 sans tropicalisation
Pas de pare-soleil fourni
8.2
sur 10

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Il me semble que vous oubliez le viltrox 85 mm f1,8 en monture RF dans
    les alternatives. Même s’il n’est pas « légal »…

    1. Bonjour Pierre. Nous n’avons pas inclus cet objectif de Viltrox car, au-delà de l’aspect « légal », l’autofocus fonctionne assez mal. Dès lors, difficile de recommander cette optique.

      1. Vos tests sont décidément très séduisants ,bravo, on est à des KM de certains de vos « concurrents » (les.nu..).