La monture RF s’agrandit. Canon dévoile (enfin !) son nouvel objectif macro professionnel, le Canon RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM. Outre une formule optique entièrement revue, il se pare de 2 principales nouveautés : un grandissement maximal de 1,4x, et une bague de contrôle des aberrations sphériques inédite.

L’arrivée de l’objectif Canon RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM était particulièrement attendue par les possesseurs d’un hybride en monture RF. Certes, Canon avait lancé en 2018 l’optique RF 35 mm f/1,8 IS macro STM. Toutefois, son grandissement maximal de 0,5x (et sa focale de 35 mm) ne pouvaient lui permettre de rivaliser pleinement avec l’objectif Canon EF 100 mm f/2,8 L macro IS USM, véritable incontournable pour tous les amateurs de faune et de flore.

Canon RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM

Voici les caractéristiques techniques du Canon RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM :

  • focale : 100 mm
  • compatible plein format
  • ouverture maximale : f/2,8
  • ouverture minimale : f/32
  • construction optique : 17 éléments répartis en 13 groupes
  • diaphragme : 9 lamelles circulaires
  • rapport de grandissement maximal : 1,4x
  • angle de champ : 24°
  • distance de mise au point minimale : 0,26 m
  • diamètre du filtre : 67 mm
  • tropicalisation : oui
  • autofocus : oui, moteur Dual Nano USM
  • poids : 730 g
  • stabilisation : oui
  • pare-soleil : oui, amovible
  • dimensions : 81,5 mm x 148 mm (D x L)
  • monture compatible : Canon RF

Canon RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM : un rapport de grandissement inédit de 1,4x

Avec ce nouveau Canon RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM, la marque rouge et noire livre une optique résolument premium. Cependant, Canon réussit à nous surprendre avec ce grandissement maximal de 1,4x. En allant au-delà du traditionnel rapport 1:1 , il permettra de grossir encore davantage le sujet, ce qui devrait ainsi ravir les photographes d’insectes ou de fleurs, notamment.

Couplé à une distance minimale de mise au point de seulement 26 cm par rapport au plan focal, il devrait permettre de s’approcher à 8,6 cm du sujet. Une distance suffisamment faible pour saisir les détails du sujet, mais suffisamment lointaine pour ne pas risquer de l’effrayer.

Ajoutez à cela une ouverture à f/2,8, et vous obtenez une optique parée pour la capture de sujets de très petite taille.

Canon RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM

Bague de contrôle de l’aberration sphérique

L’autre nouveauté de cet objectif Canon RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM, c’est cette nouvelle bague de contrôle de l’aberration sphérique. Elle vient prendre place à proximité de la bague de mise au point, et prend le nom de « SA Control ». Son but : modifier le rendu du bokeh à l’avant-plan et à l’arrière-plan. Une fonction totalement inédite, et qui devrait prendre tout son sens pour la photographie d’objets ou de portraits – deux disciplines où le 100 mm macro en monture EF excellait déjà.

Cette bague vient changer l’alignement des lentilles, ce qui entraîne une modification du rendu de l’image, avec un effet de « soft focus » très apprécié de certains photographes.

Canon RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM

Lorsque la bague est tournée vers le signe « moins », les contours du sujet deviennent plus doux, de même que les bulles de bokeh à l’arrière-plan, créant une image d’une très grande douceur. À l’inverse, en tournant la bague vers le « plus », les contours des bulles de bokeh à l’arrière-plan deviennent plus prononcés – ce qui nous fait légèrement penser à la version « Defocus Smoothing » (DS) de l’objectif 85 mm f/1,2 de Canon.

Bien évidemment, il est possible de conserver le rendu « naturel » de l’optique en positionnant la bague au point neutre.

On notera également que cet objectif dispose, comme la majorité des optiques RF, d’une bague de contrôle entièrement paramétrable.

Une formule optique revue

Le Canon RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM bénéficie en outre d’une formule optique revue. Il s’appuie sur un total de 17 lentilles, réparties en 13 groupes.

Par rapport à la version EF, l’optique gagne légèrement en complexité (l’ancienne version s’appuyant sur 15 lentilles et 12 groupes). Cette hausse du nombre de lentilles n’est pas sans incidence sur le poids de l’optique, comme nous le verrons ci-après.

Canon RF 100 Mm F2.8L Macro IS USM Schéma Construction Optique

Notons aussi que les lentilles bénéficient du traitement antireflet Super Spectra de Canon. De même, la lentille frontale est traitée à la fluorine.

Dernier point notable, la surface de la lentille frontale est concave (avec une courbure de l’intérieur). D’après Canon, ce procédé doit contribuer à supprimer l’aberration sphérique en prise de vue rapprochée.

Toujours selon Canon, ce nouvel objectif doit aussi se montrer beaucoup moins prompt au focus breathing que la version EF.

Enfin, l’ouverture à f/2,8 est assurée par un diaphragme circulaire à 9 lamelles.

Autofocus Dual Nano USM

Du côté de l’autofocus, le nouvel objectif macro de Canon se pare d’une motorisation Dual Nano USM. Concrètement, l’optique est dotée de 2 groupes de moteurs AF.

Nous avions déjà rencontré cette double-motorisation Nano USM sur le Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM, mais aussi sur l’excellent RF 70-200 mm f/2,8 L IS USM. Sur ces 2 optiques, l’AF se montre extrêmement rapide et totalement silencieux : il devrait en être de même sur cette nouvelle optique Canon.

Test du Canon RF 70-200 mm f/2,8L IS USM : Une (R)évolution de taille

Stabilisation optique : gain maximal de 8 stops

Canon a également peaufiné la stabilisation de son optique. Ainsi, le constructeur annonce un gain maximal de 5 IL avec un boîtier non-stabilisé (comme les EOS R et RP). Le gain monte à 8 IL grâce à la double-stabilisation optique + boîtier avec un boîtier dont le capteur est stabilisé, comme les EOS R5, EOS R6 et le futur EOS R3.

Notons que ces données sont valables sur des sujets situés à grande distance ; pour la macro, le gain maximal se situerait, d’après Canon, aux alentours de 2 IL au grandissement 1x.

Pour mémoire, le gain maximal annoncé pour la version EF du 100 mm macro était de 4 IL, et de 2 IL (là aussi) pour un grandissement de 1x.

Un gabarit similaire à la version EF (ou presque)

Extérieurement, le Canon RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM est très similaire à son aîné en monture EF.

Seulement voilà : la formule optique un peu plus complexe (et la fonction de contrôle de l’aberration optique) font que le nouvel objectif en monture RF est un peu plus gros et plus lourd que son prédécesseur.

Ainsi, le Canon RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM mesure 148 mm de long et 81,5 mm de diamètre, et affiche 730 g sur la balance.

En comparaison, le Canon EF 100 mm f/2,8 L macro IS USM mesure 123 mm de long, 77,7 mm de diamètre, et pèse 625 grammes

Signe de cette prise de poids, l’objectif est maintenant proposé avec un collier de pied (alors que son prédécesseur en était dépourvu). Notez d’ailleurs qu’il sera proposé… en option.

Prix et disponibilité du Canon RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM

Le nouvel objectif Canon RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM sera disponible à partir du mois de juillet 2021, au tarif de 1549 €.

Notre premier avis sur le Canon RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM

Avec ce nouvel objectif RF 100 mm f/2,8 L macro IS USM, Canon réussit à casser les codes des objectifs macro, et nous surprend agréablement.

Plutôt que de recopier la fiche technique de la version EF (déjà très réussie et extrêmement populaire chez les canonistes), le constructeur japonais va plus loin. Les photographes de détails (fleurs, insectes, objets) apprécieront évidemment le grossissement à 1,4x ; couplé à une distance minimale de MAP de 26 cm, ceci permettra de capter les moindres détails du sujet, aussi petit soit-il.

De même, la nouvelle bague de contrôle de l’aberration sphérique s’avère très prometteuse pour les photos de portrait ou de packshot. Modifier l’apparence du bokeh à l’envi : voilà une idée originale et séduisante !

Canon vient donc (enfin) répondre à la demande des photographes souhaitant bénéficier d’une « vraie » optique macro en monture RF. La qualité d’image est-elle au rendez-vous ? C’est ce que nous ne manquerons pas de vérifier lors d’un prochain test.

A lire également, l’annonce de l’EOS R3 et de deux nouveaux super téléobjectifs 400 mm f/2,8 et 600 mm f/4 en monture RF.