Test-Phototrend-Tamron-35mm-SP_13
Matériel, Test 5

Test terrain de l’objectif Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD

Hors du 50mm, point de salut ? C’est ce que de nombreux photographes clament haut et fort en mettant en avant le sacro-saint Nifty Fifty, le 50mm à grande ouverture. Mais une autre focale est tout aussi intéressante et plus méconnue, le 35mm. Chaque constructeur propose sa version, et voici notre test et avis sur l’objectif SP 35 mm f/1,8 Di VC USD de Tamron que nous avons testé pendant plusieurs semaines sur le terrain.

Il y a maintenant deux ans, deux objectifs ont annoncé un véritable virage chez l’opticien Tamron : les 35 et 45mm f/1.8 de la gamme SP. Ces deux focales fixes disposent d’une grande ouverture à f/1.8 et d’une stabilisation optique, chose peu fréquente sur une focale fixe de ce type (mais pas impossible, comme l’a déjà fait Canon avec le 35 mm EF f/2 IS USM).

Pourquoi stabiliser une focale fixe lumineuse ? C’est une réponse à laquelle nous essayerons de répondre dans ce test terrain.

À lire également : notre test terrain du Tamron SP 45mm f/1.8 Di VC USD

Présentation du Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD

Le Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD est un objectif à focale fixe de 35mm très polyvalent. Monté sur un reflex APS-C, il équivaut à une focale un peu plus serrée qu’un 50mm (environ 52-56 mm selon le coefficient multiplicateur du capteur APS-C).

Test-Phototrend-Tamron-35mm-SP_9

Annoncé en septembre 2015 , il a obtenu le Prix TIPA 2016 de la meilleure focale fixe pour reflex de l’année. Il fait partie de la gamme SP (pour Super Performance) de Tamron, des optiques aux finitions haut de gamme et à la qualité d’image supérieure. Pour information, le premier objectif SP date de 1978 avec un 90 mm ouvrant à f/2.5.

Voici quelques caractéristiques à noter sur ce 35mm :

  • focale fixe de 35mm équivalent 55mm en APS-C
  • ouverture maximum : f/1.8
  • ouverture minimale : f/16
  • construction optique : 10 lentilles en 9 groupes, dont 2 verres asphériques moulés XGM, 1 verre LD, un traitement eBand et BBAR et un revêtement fluorine
  • diaphragme : 9 lamelles
  • angle de champ : 63°-43°
  • distance de mise au point minimale : 0,2m
  • rapport de grossissement maximal : 1:2.5
  • diamètre du filtre : 67mm
  • tropicalisation : oui, 5 joints d’étanchéité
  • poids : 480g
  • stabilisation : oui, stabilisation optique VC
  • dimensions : diamètre 80,4mm x longueur 80,8mm
  • montures compatibles : Canon EF, Nikon F et Sony A (sans stabilisation)

L’objectif est également compatible avec la console TAP-in, qui permet de personnaliser l’AF, corriger un problème de front-back focus, régler la sensibilité de la mise au point manuelle, etc.

Prise en main du Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD

Comme tous les objectifs récents de la gamme SP, Tamron a mis l’accent sur le design et l’aspect extérieur de cette optique est tout simplement séduisant. On est en présence d’un produit doté d’une excellente construction. Le style est épuré et sobre. Le fût en aluminium noir mat ainsi que l’anneau aux reflets dorés au niveau de la baïonnette sont les signes distinctifs de la gamme SP.

Test-Phototrend-Tamron-35mm-SP_11

En main, l’objectif qui avoisine les 500g respire la solidité et nous n’avons pas peur de l’emporter avec nous dans les pires conditions. En effet, l’objectif est tropicalisé grâce à 5 joints d’étanchéité, dont un au niveau de la baïonnette, ce qui réduit les risques de faire rentrer des poussières, de l’eau ou bien du sable dans l’optique et le boîtier.

Test-Phototrend-Tamron-35mm-SP_7

Ce 35mm dispose, comme tous les objectifs de la gamme SP, d’une large bague de mise au point précise et dotée d’un revêtement en caoutchouc doux. Pour passer de la mise au point minimale à l’infini, il faut un peu plus qu’une demi-rotation de la bague.

Sur le fût en aluminium, on retrouve deux boutons : l’un pour activer/désactiver la stabilisation VC, l’autre pour passer de la mise au point manuelle à la mise au point automatique. Une petite pastille en aluminium clair affiche fièrement le symbole « SP » et une fenêtre sur le dessus permet de voir l’indicateur de distance de mise au point (en mètre et en feet). Pour que le tableau soit parfait, il manque juste des indications sur l’hyperfocale avec des petits indices affichant la plage de mise au point pour quelques réglages d’ouverture.

Test-Phototrend-Tamron-35mm-SP_10

L’objectif dispose d’un pare-soleil en plastique et est vendu sans housse de protection.

Dans l’ensemble, le Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD offre une excellente prise en main avec de bonnes proportions et un bon équilibre de poids lorsqu’il est monté sur un boîtier reflex plein format. On croirait presque avoir un Sigma ART entre les mains, ce qui montre que Tamron a désormais rattrapé le japonais sur les optiques haut de gamme. Avec 480g, il pourra peut être semblé un peu lourd sur un reflex amateur.

L’intérêt de la stabilisation optique sur un 35mm

Avant d’aborder la qualité d’image de cet objectif, nous souhaitions nous attarder sur un point important, les choix que Tamron a faits dans le développement de ce produit. Les focales fixes sont généralement des objectifs lumineux, voire très lumineux avec une ouverture à f/1.4.

Sur le SP 35 mm f/1,8 Di VC USD, Tamron a fait le choix de la stabilisation optique VC et d’une ouverture à f/1.8 alors que ses concurrents directs, Canon, Nikon, Sony et Sigma, proposent tous une version à f/1.4 non stabilisée.

Test-Phototrend-Tamron-35mm-SP_15

Est-ce que la stabilisation a un intérêt pour ce genre de focale ?

D’un point de vue purement technique, de nombreux photographes ne voient pas l’intérêt de la stabilisation et préfèrent avoir un objectif plus lumineux. Malgré tout, durant notre test nous avons trouvé la stabilisation optique véritablement confortable et efficace, permettant d’améliorer la netteté des photos prises à main levée. Nous avons même réalisé des images à 1/5s voire 0,5s à main levée avec une bonne netteté, de nuit et sans trépied.

Test-Phototrend-Tamron-35mm-SP_12

Voici par exemple deux photos réalisées à 1/5s et 0.5s. Vous pouvez télécharger sous l’image le fichier JPEG à pleine résolution pour voir que la netteté, quoique relative à f/1.8, est bien au rendez-vous.

Nikon D800 - Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD - 0,5s - f/1.8 - ISO 100

Nikon D800 – Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD – 0,5s – f/1.8 – ISO 100 – Télécharger le fichier HD

Nikon D800 - Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD - 1/5s - f/1.8 - ISO 320

Nikon D800 – Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD – 1/5s – f/1.8 – ISO 320 – Télécharger le fichier HD

Entre f/1.4 non stabilisé et f/1.8 stabilisé, on pourrait dire qu’il y a deux philosophies. Les optiques f/1.4 sont plus lumineuses, mais plus encombrantes et plus lourdes. Voici par exemple un comparatif de taille entre le Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD et le Sigma 35mm f/1.4 DG HSM Art.

35mm-Tamron-vs-Sigma

En termes de poids, la version 1.8 VC de Tamron pèse 480g contre 660g pour la version 1.4 de Sigma.

Un rapport poids/encombrement/facilité d’usage intéressant

Nous avons demandé à Tamron France de nous en dire un peu plus sur ce choix du f/1.8 VC par rapport à une focale f/1.4. « Beaucoup de fabricants d’optiques proposent des objectifs aux résultats de labo excellents. Mais qu’est-ce qui fait vraiment la différence pour le photographe à l’usage ? Comment l’aider à réussir ses meilleures photos sur le terrain ? C’est la recherche de ce savant équilibre qui occupe nos ingénieurs et qui va faire que l’on va proposer aux photographes des outils performants, faciles à utiliser et qui vont les aider à réussir les meilleures images. »

Test-Phototrend-Tamron-35mm-SP_14

Ainsi, Tamron s’intéresse à la qualité optique, mais aussi au « rapport poids/encombrement et à la facilité d’usage. » au coeur de son approche « Human Touch » appliquée à la gamme Super Performance. Sur ce point, la stabilisation optique et le bon compromis poids/encombrement du 35mm SP (et du 45mm SP) de Tamron sont plus compréhensibles.

Si vous souhaitez obtenir la profondeur de champ la plus faible ou le bokeh le plus beau, il reste cependant conseillé de choisir un objectif ouvrant à f/1.4. Mais pour le reste, ce modèle f/1.8 stabilisé tient ses promesses, notamment celle de compenser les flous des bougés, impardonnables sur les boîtiers à capteurs très définis.

Nikon D800 - Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD - 1/160s - f/8 - ISO 100 - Télécharger la photo HD

Nikon D800 – Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD – 1/160s – f/8 – ISO 100 – Télécharger la photo HD

Pour aller plus loin, Tamron a publié un article intéressant sur son blog sur le choix de l’ouverture f/1.8 sur le SP 35mm.

La stabilisation optique du 35mm, idéale pour la vidéo

Un dernier point que nous avons apprécié : la stabilisation de l’optique en mode vidéo. Sur les boîtiers reflex, le boîtier n’est quasiment jamais stabilisé. Utiliser un objectif stabilisé comme ce 35mm permet d’avoir un setup vidéo efficace et performant pour réaliser des vidéos rapidement, sans nécessiter d’équipement supplémentaire. Par contre, l’autofocus USD est un pas à pas et s’entend rapidement si vous utilisez le micro interne de votre boîtier.

Nikon D800 - Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD - 1/250s - f/2.2 - ISO 100

Nikon D800 – Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD – 1/250s – f/2.2 – ISO 100

Un objectif pour de la photo proxy

Avec une distance minimale de mise au point de seulement 20cm, le Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD permet de faire bien plus que du portrait environnemental et du reportage. Voici quelques photos réalisées à la distance minimale de mise au point et à f/4 afin d’augmenter un peu la profondeur de champ.

Test-35mm-Tamron-Phototrend-1-2 24022017-_DSC1063 24022017-_DSC1062 24022017-_DSC1056

Qualité d’image du Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD

Nous avons testé le Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD avec un boîtier reflex plein format Nikon D800 doté d’un capteur de 36 Mpx. Ce boîtier est connu pour être exigeant avec les optiques que l’on monte dessus.

Test-Phototrend-Tamron-35mm-SP_5

Pour ce test, nous avons réalisé une série de portraits de rue afin de nous rendre compte du piqué de l’objectif.

Les JPEG en haute résolution sont disponibles sous chaque photo. Ces photos ont été réalisées avec les mêmes réglages : f/8 à 1/500s et en mise au point manuelle (à l’aide de l’hyperfocale.

Nikon D800 - Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD - 1/500s - f/8 - ISO 1600 - Télécharger la photo HD

Nikon D800 – Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD – 1/500s – f/8 – ISO 1600 – Télécharger la photo HD

Nikon D800 - Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD - 1/500s - f/8 - ISO 1600 - Télécharger la photo HD

Nikon D800 – Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD – 1/500s – f/8 – ISO 1600 – Télécharger la photo HD

Nikon D800 - Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD - 1/500s - f/8 - ISO 1600 - Télécharger la photo HD

Nikon D800 – Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD – 1/500s – f/8 – ISO 1600 – Télécharger la photo HD

Nikon D800 - Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD - 1/500s - f/8 - ISO 1600 - Télécharger la photo HD

Nikon D800 – Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD – 1/500s – f/8 – ISO 1600 – Télécharger la photo HD

Nikon D800 - Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD - 1/500s - f/8 - ISO 1600 - Télécharger la photo HD

Nikon D800 – Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD – 1/500s – f/8 – ISO 1600 – Télécharger la photo HD

Nikon D800 - Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD - 1/500s - f/8 - ISO 1600 - Télécharger la photo HD

Nikon D800 – Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD – 1/500s – f/8 – ISO 1600 – Télécharger la photo HD

Nikon D800 - Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD - 1/500s - f/8 - ISO 1600 - Télécharger la photo HD

Nikon D800 – Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD – 1/500s – f/8 – ISO 1600 – Télécharger la photo HD

Comme on peut le voir sur ces images, le piqué est excellent, malgré les conditions de lumière assez mauvaises ce jour-là (ciel gris d’hiver). Nos autres tests de l’objectif ont confirmé l’excellent piqué de l’optique, même à pleine ouverture (f/1.8).

Pas de véritable distorsion sur cet objectif qui correspond à une vision dite « standard ».

Nikon D800 - Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD - 1/50s - f/4 - ISO 1000

Nikon D800 – Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD – 1/50s – f/4 – ISO 1000

Nikon D800 - Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD - 1/80s - f/3.5 - ISO 100

Nikon D800 – Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD – 1/80s – f/3.5 – ISO 100

À pleine ouverture, on note un léger vignettage sur les bords de l’image, qui disparait dès que l’on ferme un peu l’objectif, vers f/2.8. Mais même à f/1.8, il est assez discret et une petite correction permettra de s’en débarrasser.

Nikon D800 - Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD - 1/1600s - f/1.8 - ISO 100

Nikon D800 – Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD – 1/1600s – f/1.8 – ISO 100

Nikon D800 - Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD - 1/2000s - f/1.8 - ISO 100

Nikon D800 – Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD – 1/2000s – f/1.8 – ISO 100

Pour les amoureux du pourpre, l’objectif laisse apparaître, dans certaines conditions, de légères aberrations chromatiques. C’est notamment le cas en fort contre-jour. Cela n’a rien de gênant car les aberrations sont facilement corrigibles automatiquement, notamment dans Lightroom. Nous sommes parti à la plus grosse aberration chromatique de notre shooting et la voici :

23012017-_DSC0082

Zoom à 100% sur une belle aberration chromatique autour du lampadaire

Zoom à 100% sur une belle aberration chromatique autour du lampadaire

Voici l'aberration chromatique corrigée dans Lightroom

Voici l’aberration chromatique corrigée facilement dans Lightroom

Dans l’ensemble, la qualité d’image est vraiment très bonne sur ce 35mm f/1.8, même à pleine ouverture.

Test-35mm-Tamron-Phototrend-7-2

Photo prise à f/16 avec le fameux effet Starburst

Autofocus du Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD

Le SP 35mm utilise un moteur autofocus USD (UltraSonic Drive) qui fonctionne à l’intérieur du fût de l’objectif, ce qui signifie que l’optique ne change pas de longueur au cours de la mise au point. L’autofocus autorise également une retouche du point en manuel sans débrayer l’optique en mode manuel.

Test-35mm-Tamron-Phototrend-6-2

La vitesse de mise au point est rapide, avec peu d’aller-retour au moment de la mise au point. Malgré tout, sur le Nikon D800, l’autofocus se lance entendre, ce qui, comme expliqué dans la partie vidéo, peut poser problème si vous pensez filmer en suivi autofocus avec cet objectif et le micro interne du boîtier.

Un mot sur la concurrence

Avant de refermer ce test, nous souhaitions parler un peu de la concurrence sur cette focale. Canon, Nikon et Sony, les montures pour lesquelles ce 35mm est disponible, proposent chacun plusieurs versions de leurs 35mm.

Attention, parmi la concurrence, seule la version Canon EF 35mm f/2 IS USM bénéficie d’une stabilisation optique comme le Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD, mais l’optique est bien moins lumineuse avec une construction et une qualité optique moins bonne.

Chez Canon, la version EF 35mm f/1.4L II USM est la Rolls du constructeur, avec un poids en conséquence. L’objectif en série L pèse 760g et dispose d’une finition tout temps. Si sa qualité optique n’est pas à remettre en cause, son encombrement et surtout son prix de plus de 2000€ le disqualifient aisément par rapport à Tamron et Sigma. L’autre version, le Canon EF 35mm f/2 IS USM, dispose de la stabilisation optique. Moins lumineux avec une ouverture max de f/2, il est également plus léger et moins cher (500€) mais n’est pas tropicalisé et offre une MAP minimale plus longue (24 cm vs 20 cm).

Canon EF 35mm f/1.4L II USM

Canon EF 35mm f/1.4L II USM

Nikon propose deux versions : le AF-S NIKKOR 35MM F1.4G et le AF-S NIKKOR 35MM F/1.8G. La version f/1.4 est encombrante et lourde, mais délivre une belle qualité d’image, à un prix proche de 1900€. La version f/1.8 est plus compacte et aussi plus abordable, à 499€, mais n’est pas stabilisée et est une gamme en dessous par rapport au Tamron (pas de stabilisation, pas de tropicalisation, qualité optique inférieure). Une version f/1.8 DX, pour capteur APS-C, existe également avec un encombrement record et un petit prix de 199€.

Nikon AF-S NIKKOR 35MM F1.4G

Nikon AF-S NIKKOR 35MM F1.4G

Enfin, Sony propose lui aussi deux modèles pour sa monture E et FE (Sony Alpha), les Sony Zeiss 35mm f/1.4 et Sony Zeiss 35mm f/2.8. Le premier, ouvrant à f/1.4, est tropicalisé et bien construit avec un poids de 600g (un peu lourd pour un boîtier léger). L’objectif est vendu aux environs de 1600€. L’autre, le Sony Zeiss 35mm f/2.8, est également compatible avec le plein format de Sony, mais n’ouvre qu’à f/2.8. Il est donc moins lumineux, mais beaucoup plus compact et également moins cher, aux environs de 720€. Aucune des deux optiques n’est stabilisée, mais chez Sony, c’est le capteur du boîtier qui stabilise l’optique dans ce cas.

Sony Zeiss 35mm f/1.4

Sony Zeiss 35mm f/1.4

Face aux optiques ouvrant à f/1.8 ou f/2 présentées dans cet aperçu de la concurrence, le Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD a l’avantage d’être stabilisé, de disposer d’une meilleure construction et d’une meilleure qualité d’image.

Sigma 35mm f/1.4 DG HSM ART, le concurrent direct

Comme vous pouvez le voir, il n’y a pas de véritable concurrent direct chez les constructeurs comme Nikon, Canon ou Sony. La concurrence est à voir du côté de Sigma et de son 35 mm f/1.4 DG HSM ART.

Sigma35mm-ART

La gamme ART de Sigma offre des objectifs disposant d’une excellente qualité optique et généralement d’une très grande ouverture.

Le 35mm f/1.4 DG HSM ART est le concurrent direct du Tamron. Cette version n’est pas stabilisée, mais ouvre à f/1.4, ce qui permet d’offrir plus de lumière, un bokeh plus présent et une profondeur de champ plus faible, utile notamment pour du portrait. Comme on a pu le voir plus haut, l’objectif de Sigma est plus encombrant que celui de Tamron, est également plus lourd et ne dispose pas de protection contre les intempéries. La qualité optique absolue semble légèrement supérieure chez Sigma, mais Tamron offre un objectif plus compact, léger et facile à prendre en main grâce à la stabilisation. Dans les faits, la différence de qualité optique ne se voit pas à l’oeil nu.

Si l’on devait confronter les deux objectifs, on pourrait dire que Sigma s’adresse véritablement aux amoureux de l’optique et de la qualité, alors que Tamron vise davantage les photographes souhaitant emporter leur objectif hors des sentiers battus, là où la tropicalisation et la stabilisation optique sont plus importantes qu’une ouverture plus importante.

Une autre différence : le Sigma sera plus à l’aise pour les situations où vous avez besoin du maximum de lumière avec des sujets en mouvement, alors que le Tamron sera plus utile si vous devez photographier en basse lumière, mais des sujets qui bougent peu ou pas.

Le Sigma 35mm f/1.4 DG HSM ART est vendu aux alentours de 800€ en monture Canon et Nikon.

A qui s’adresse le Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD ?

La focale de 35mm est intéressante sur plusieurs points. Elle offre un angle de vue proche de l’oeil humain et permet de photographier son sujet avec un champ suffisamment large pour intégrer l’environnement aux alentours.

24012017-_DSC0159

Le 35mm permet de réaliser des portraits environnementaux très intéressants, surtout monté sur un reflex plein format. Sur APS-C, il est l’équivalent d’un 50mm, ce qui le destine davantage aux portraits un peu plus serrés. Il peut également servir en reportage comme objectif polyvalent.

Nikon D800 - Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD - 1/400s - f/1.8 - ISO 200

Nikon D800 – Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD – 1/400s – f/1.8 – ISO 200

Le Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD, en étant à la fois tropicalisé et stabilisé, s’adresse avant tout aux photographes baroudeurs qui utiliseront cet objectif en balade, en randonnée photo voire même en voyage. Partir uniquement avec un 35mm est d’ailleurs une solution que de nombreux photographes envisagent. Dans ce cas, autant emporter un objectif fait pour le terrain. On pense également à la photographie de paysage, ou le flou de bougé du photographe est assez gênant si vous n’utilisez pas de trépied.

Test-35mm-Tamron-Phototrend-25-2

On peut même faire du paysage avec cet objectif

Test-35mm-Tamron-Phototrend-28-2

Synthèse des points forts et des points faibles du Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD

Nous avons décidé, pour simplifier la lecture de nos tests et faciliter la comparaison, de conclure nos articles par une synthèse des points forts et faibles des produits testés, puis d’une note sur 10. Certains points sont objectifs, d’autres plus subjectifs : nous n’avons pas LA réponse, mais vous proposons notre vision. N’hésitez pas à la compléter dans les commentaires !

Points forts :

  • stabilisation optique
  • tropicalisation
  • qualité de fabrication et de finition
  • très bon piqué et homogénéité de l’image
  • faible distorsion
  • poids de 480g
  • distance de mise au point minimale de 20 cm pour de la photo proxy
  • prix accessible pour une optique de qualité pro
  • compatible console TAP-in

Points faibles :

  • quelques aberrations chromatiques
  • ouverture à « seulement » f/1.8

Test-Phototrend-Tamron-35mm-SP_8

Test terrain de l’objectif Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD
27 février 2017
8/10

Le SP 35 mm f/1,8 Di VC USD de Tamron est un objectif coup de coeur. Si vous aimez la focale de 35mm pour vos portraits, vos reportages voire vos photos de rue, ce 35mm est un excellent choix. Tropicalisé et stabilisé, il bénéficie d’une construction de qualité qui montre une fois encore que Tamron développe énormément sa gamme SP. La qualité d’image est très bonne, et l’usage de la stabilisation optique est un réel plus pour être à l’aise avec les faibles vitesses ou bien pour annuler tout flou de bougé.


Le Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD est disponible sur les trois montures Canon EF, Nikon F et Sony A (sans stabilisation) aux environs de 799€.

8 Note globale
Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD : le 35mm pour photographe baroudeur

Le SP 35 mm f/1,8 Di VC USD de Tamron est un objectif coup de coeur. Si vous aimez la focale de 35mm pour vos portraits, vos reportages voire vos photos de rue, ce 35mm est un excellent choix. Tropicalisé et stabilisé, il bénéficie d’une construction de qualité qui montre une fois encore que Tamron développe énormément sa gamme SP. La qualité d’image est très bonne, et l’usage de la stabilisation optique est un réel plus pour être à l’aise avec les faibles vitesses ou bien pour annuler tout flou de bougé.


Le Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD est disponible sur les trois montures Canon EF, Nikon F et Sony A (sans stabilisation) aux environs de 799€.

Promo Peak Design avril 2017

Articles qui pourraient vous intéresser

  • Hervé BRIANDET

    On va pas trop se faire une idée avec de la street declenchée sur le ventre à f8

    • Et pourquoi pas ? 😀

    • Pour être plus sérieux, j’ai mis d’autres photos prises à f/1.8, ça permet de se faire déjà une bonne une idée.

  • Jonathan Ventat

    Super article (une constante sur phototrend.fr d’ailleurs). Je pense qu’il y a juste une petite erreur dans l’avant-dernier paragraphe du comparatif avec le sigma art f/1.4, les objectifs sigma et tamron ont été inversés dans les justificatifs d’usage. Je pense que bon nombre des lecteurs l’auront compris.

    • J’ai vérifié et non tout me semble bon 😉

  • Peak Design 300 x 250