Au cours de sa dernière keynote, Apple a levé le voile sur deux nouvelles tablettes. D’un côté, l’iPad de 8e génération (le nouvel iPad), une évolution en douceur du modèle d’entrée de gamme. De l’autre, l’iPad Air 4, qui arbore une nette ressemblance avec l’iPad Pro. Petit tour d’horizon de ces deux nouveaux iPad – et des nouvelles fonctionnalités d’iPadOS 14.

iPad Air 4 : comme un goût d’iPad Pro

L’iPad Air 4 (ou iPad Air 2020) est sans doute le plus intéressant des 2 modèles dévoilés par Apple. À l’inverse de ses prédécesseurs, il abandonne le design « traditionnel » des iPad. Exit donc les traditionnelles bordures latérales et bonjour à un grand écran (presque) sans bords, comme sur l’iPad Pro. Ce changement de format permet une hausse de la taille de l’écran, qui passe de 10,5 pouces à 10,9 pouces.

Seulement voilà : là où les iPad Pro peuvent être déverrouillés grâce à la reconnaissance faciale (Face ID), le nouvel iPad Air de 2020 a recours à l’empreinte digitale grâce à un lecteur placé… sur la tranche de l’appareil, au sein du bouton d’allumage.

Un point qui n’est pas sans nous rappeler certains smartphones du monde d’Android, chez Sony notamment. Ce « nouveau » mode de déverrouillage fera-t-il également son apparition au sein des prochains iPhone ? Pas impossible.

iPad Pro 2020 : Apple fait (encore) tomber le mur entre tablette et ordinateur

Le nouvel iPad Air 4 adopte au millimètre près les dimensions de l’iPad Pro 11 pouces, et mesure donc 178,5 mm de large, 247,6 mm de long et seulement 6,1 mm d’épaisseur. Le tout pour un poids de 458 g pour la version Wifi (et de 460 g pour la version Wifi + Cellular).

La différence entre l’iPad Air et l’iPad Pro commencent à se creuser avec leur écran. Ainsi, l’iPad Pro 11 pouces garde l’avantage au niveau de la fréquence de rafraîchissement (120 Hz contre 60 Hz) et de la luminosité maximale (600 nits contre 500).

De même, l’iPad Pro affiche une dalle légèrement plus grande : 11 pouces contre 10,9 pouces, la faute à des bordures un poil plus épaisses sur l’iPad Air. D’une manière assez marginale, la résolution de l’écran de l’iPad Pro est un chouïa supérieure à celle du nouvel iPad Air : 2388 x 1668 pixels contre 2360 x 1640 pixels.

Cependant, les deux modèles sont dotés d’une dalle IPS (et non OLED).

Bon point pour les créatifs : ce nouvel iPad Air est compatible avec l’Apple Pencil de 2e génération, de la même manière que les derniers iPad Pro. Cet ajout séduira évidemment les utilisateurs d’Adobe Photoshop ou de Fresco – et ils sont nombreux.

Toujours au rayon de la productivité, ce nouvel iPad Air peut lui aussi être accompagné du Magic Keyboard, se transformant ainsi en véritable station de travail nomade.

Côté photo, ce nouvel iPad Air 4 joue la carte de la sobriété. Ici, point de double-module photo, ni de capteur LiDar. Apple opte pour un unique capteur dorsal de 12 Mpx, surmonté par une optique ouvrant à f/1,8.

L’ensemble doit être capable de filmer en 4K à 24, 30 ou 60 i/s, avec 2 modes de ralenti à 120 ou 240 i/s. Une configuration que l’on retrouvait déjà sur l’iPad Pro… de 1e génération.

La caméra frontale, quant à elle, affiche 7 Mpx, et est accompagnée par un objectif ouvrant à f/2. Il permet de filmer en Full HD (1080p) à 60 i/s. Selon Apple, ce module doit être plus performant lorsque la luminosité vient à diminuer. À noter que l’iPad Air 4 ne dispose pas du mode Portrait avec la caméra avant – ce qui est pourtant le cas avec l’iPad Pro.

Pour propulser son nouvel iPad Air, Apple l’équipe de sa toute nouvelle puce A14 – là où les iPad Pro du printemps 2020 doivent se content d’une « vieille » puce A12Z. Ce nouveau processeur devrait offrir un très haut niveau de performances. Il devrait d’ailleurs être de la partie dans les prochains iPhone de 2020, qu’Apple doit annoncer lors d’un événement en octobre prochain.

Last but not least, l’iPad Air abandonne le traditionnel port Lightning, et opte (enfin !) pour un connecteur USB Type C. De fait, il devrait donc être possible de connecter un écran USB-C à l’iPad Air. Ce modèle est également compatible avec le Wifi 6.

Voici un comparatif des caractéristiques de l’iPad Air 4, de l’iPad Pro (2020) et de l’iPad de 8e génération : 

 iPad 8iPad Air 4iPad Pro 11 pouces
Écran10,5 pouces10,9 pouces11 pouces
Résolution2160 x 1620 pixels2360 x 1640 pixels2388 x 1668 pixels
Capteur photo arrière8 Mpx, f/2,412 Mpx, f/1,8Grand angle : 12 Mpx, f/1,8
Ultra grand-angle : 10 Mpx, f/2,4
Capteur photo avant1,2 Mpx, f/2,87 Mpx, f/27 Mpx, f/2,2
VidéoFull HD, 30 i/s4K jusqu’à 60 i/s4K jusqu’à 60 i/s
OSiPadOS 14iPadOS 14iPadOS 14
ProcesseurA12A14A12Z
Stockage32 Go, 128 Go64 Go, 256 Go128 Go, 256 Go, 512 Go, 1 To
WifiWifi 5Wifi 6Wifi 6
BluetoothBluetooth 4.2Bluetooth 5.0Bluetooth 5.0
ConnecteurLightningUSB-CUSB-C
Dimensions174,1 x 250,6 x 7,5 mm178,5 x 247,6 x 6,1 mm178,5 x 247,6 x 5,9 mm
Poids490 g458 g471 g
Compatibilité Apple Pencil1e génération2e génération2e génération

iPad 8 : allegro moderato

De son côté, l’iPad d’entrée de gamme (simplement iPad 8) connaît une évolution assez modérée. Point de changements d’ampleur, mais une (légère) remise au goût du jour.

Cet iPad de 8e génération continue donc d’arborer le design « classique » aux grosses bordures et au traditionnel bouton Home. L’écran continue d’afficher 10,2 pouces de diagonale, et offre une résolution de 2160 x 1620 pixels très honorable.

Malheureusement, Apple creuse l’écart assez artificiellement entre l’iPad 8 et ses modèles plus haut de gamme. En effet, l’iPad 8 est compatible avec l’Apple Pencil, mais seulement de… 1e génération. Une manière pour Apple de pousser les créatifs à opter pour les modèles au-dessus.

Côté photo, l’iPad Air opte pour un module de 8 Mpx avec une optique ouvrant à f/2,8, capable de filmer en Full HD (1080p) à 30 i/s. La caméra frontale est en net retrait, avec un capteur de seulement 1,2 Mpx ouvrant à f/2,4, filmant seulement en HD (720p). Des caractéristiques assez indigestes pour un modèle de 2020… et qui pourraient être assez handicapantes pour les visioconférences, par exemple.

Pour propulser sa nouvelle ardoise, Apple recycle sa puce A12 Bionic, inaugurée avec l’iPhone Xs de 2018. Grâce à ce processeur, doté d’un réseau neuronal intégré, l’iPad 8 est censé se montrer 2 fois plus puissant que son prédécesseur, et devrait sans doute se montrer plus à l’aise dans les usages les plus gourmands.

Du côté de l’autonomie, ce nouvel iPad doit offrir jusqu’à 10 heures d’autonomie – et 9h pour la version compatible 4G.

Prix et disponibilité du nouvel iPad Air (2020) et de l’iPad 8

Le nouvel iPad Air 4 est proposé en argent et en gris sidéral. Mais aussi en 3 coloris pastel : or rose, vert et bleu ciel. 2 capacités de stockage sont disponibles : 64 et 256 Go. Comme d’habitude, nous vous recommandons d’opter pour la version la plus capacitaire afin de ne pas vous retrouver trop vite à court d’espace libre. Malgré tout, on regrettera peut-être qu’Apple ne propose pas de version 512 Go ou 1 To, réservées à l’iPad Pro, ni même 128 Go.

Pour son nouvel iPad Air 4, Apple opte pour des tarifs « presque » abordables :

  • Version Wifi, 64 Go de stockage : 669 €
  • Version Wifi, 256 Go de stockage : 829 €
  • Version Wifi + 4G, 64 Go de stockage : 809 €
  • Version Wifi + 4G, 256 Go de stockage : 979 €

Il sera disponible à partir du mois d’octobre 2020.

De son côté, l’iPad de 8e génération est proposé en gris sidéral, en argent et en or rose. Là aussi, deux capacités de stockage sont disponibles : 128 Go et… 32 Go seulement. Alors que les contenus photo, vidéo et les jeux vidéo sont de plus en plus gourmands, ce choix est assurément une manière pour Apple de pousser les consommateurs à opter pour la version 128 Go, vendue 100 € plus cher.

Malgré tout, les tarifs de ce nouvel iPad s’avèrent très raisonnables (pour Apple) :

  • Version Wifi, 32 Go de stockage : 389 €
  • Version Wifi, 128 Go de stockage : 489 €
  • Version Wifi + 4G, 32 Go de stockage : 529 €
  • Version Wifi + 4G, 128 Go de stockage : 629 €

Il sera disponible à partir du 18 septembre prochain.

Pour l’heure, aucun modèle d’iPad ne propose de connexion 5G – sachant que ce standard n’est pas encore proposé par les opérateurs français.

Les principales nouveautés d’iPadOS 14

Au cours de sa dernière keynote, Apple a également officialisé l’arrivée d’iPadOS 14, disponible dès le 16 septembre.

Avec cette nouvelle version, les iPad doivent offrir une meilleure reconnaissance du texte manuscrit. Ainsi, iPadOS intègre une nouvelle fonctionnalité, appelée « Griffonner« . Elle vous permet de saisir du texte manuscrit dans n’importe quel champ avec l’Apple Pencil, et l’OS le convertira automatiquement en texte.

De la même manière, vos notes peuvent être converties automatiquement en texte dactylographié lorsque vous les collez dans une autre app, comme Pages par exemple. De même, l’IA doit être capable de reconnaître les adresses, les numéros de téléphone et les adresses emails présentes dans un texte manuscrit. Pratique pour les convertir en événements dans un calendrier, par exemple. Pour l’heure, seuls l’anglais et le chinois (simplifié ou traditionnel) sont pris en charge par cette fonctionnalité, en apparence très prometteuse.

Au-delà, iPad OS doit afficher les notifications d’appel d’une manière moins intrusive, afin de moins vous distraire pendant votre travail. Seule une petite barre grise s’affiche en haut de l’écran.

Au niveau de la sécurité, Apple semble mettre un point d’honneur à proposer une meilleure gestion de vos données – une manière plus ou moins subtile de tacler Google. iOS 14 et iPadOS 14 doivent ainsi offrir une gestion fine du traçage de vos données par les applications, vous demandant votre autorisation expresse avant de procéder au « tracking » de votre activité.

De la même manière, l’App Store doit offrir plus de clarté quant aux autorisations demandées par les applications. iOS 14 et iPadOS 14 inaugurent également une nouvelle vérification de l’intégrité des mots de passe. Dans la pratique, l’OS vous informe si un mot de passe stocké dans iCloud a été compromis, lors du piratage d’un site par exemple. Enfin, l’OS permet également de partager sa localisation approximative – et non sa localisation précise. Largement suffisant pour recevoir les prévisions météo, par exemple.

iPad OS est disponible dès maintenant, et est compatible avec tous les modèles à partir de l’iPad Air 2 (lancé à l’automne 2014), de l’iPad 5 et de l’iPad Mini 4. Il est également compatible avec tous les iPad Pro.

Notre premier avis sur ces 2 nouveaux iPad

Avec ces 2 nouvelles ardoises, Apple confirme sa position quasi-hégémonique sur le marché des tablettes tactiles.

Ce nouvel iPad Air est assurément le plus intéressant des 2 modèles dévoilés le 15 septembre par Apple. Avec son nouveau design (presque) borderless, il vient marcher sur les plates-bandes de l’iPad Pro. Une impression confirmée, si besoin en était, par sa compatibilité avec l’Apple Pencil de 2e génération et le Magic Keyboard, qui font de l’iPad une véritable station de travail mobile et connectée.

Mais au-delà, ce nouvel iPad Air a de quoi intriguer. Ainsi, on notera le lecteur d’empreinte digitale intégré au bouton d’allumage, une nouveauté que l’on espère bien retrouver dans les prochains iPhone – surtout en cette période où le port du masque est de vigueur.

Mentionnons aussi (et surtout) le nouveau processeur A14 – première puce du marché gravée en 5 nanomètres – qui offre plus de puissance que « l’antique » puce A12Z des derniers iPad Pro, pourtant lancés au printemps dernier. Pour les futurs acquéreurs de l’iPad Air, cette nouvelle puce est un atout indéniable. En revanche, elle risque de laisser un goût un peu amer aux propriétaires des iPad Pro de 2020…

Malgré ces importantes similarités entre le nouvel iPad Air et les iPad Pro, ce dernier garde l’avantage en proposant une taille supérieure (12,9 pouces) là où l’iPad Air reste cantonné à 10,9 pouces « seulement » ainsi que des capacités de stockage bien supérieures (jusqu’à 1 To).

Enfin, l’iPad de 8e génération affiche certes un tarif très intéressant. Malgré tout, il souffre de certains compromis – qui sont autant de manières, pour Apple, d’amener les consommateurs à opter pour un modèle plus haut de gamme… et plus onéreux.

Rendez-vous en octobre prochain pour la suite des nouveautés Apple, avec notamment les nouveaux iPhone et, potentiellement, des annonces sur les Macs à puce mobile ARM.