Mise à jour du 15 septembre 2020 : les inscriptions sur le site du Salon de la Photo sont clôturées et le Salon a pris la décision d’annuler l’édition 2020 :

Salon de la Photo : édition 2020 annulée en raison de la Covid-19

Cette année, le Salon de la Photo 2020 doit se dérouler du 5 au 9 novembre prochain à Paris. Véritable événement pour les amateurs, débutants et professionnels de la photo, le Salon de la Photo semble cependant menacé par l’épidémie de Covid-19 qui empêche l’organisation de grands événements. Est-ce que le Salon de la Photo aura lieu cette année ? La question a le mérite d’être posée alors que tous les événements photo majeurs ont dû être annulés depuis le début de la pandémie.

CP+, Photography Show, NAB Show, Photokina : le coronavirus fait mal aux salons photo

Salon de la Photo, l’événement majeur de la photo en France

En France, le Salon de la Photo représente l’événement majeur pour les constructeurs photo et pour le public, qui se retrouvent chaque automne à la Porte de Versailles. En 2019, le Salon de la Photo a reçu plus de 61 000 visiteurs, une fréquentation légèrement en hausse par rapport à l’édition précédente.

Stand Canon au Salon de la Photo 2019

Organisé sur 5 jours, ce salon permet tant aux amateurs qu’aux professionnels de venir découvrir les dernières nouveautés matérielles, rencontrer les constructeurs, tester et découvrir les produits ainsi qu’assister à des expositions et conférences qui animent l’événement.

Organisation menacée par la Covid-19

Alors qu’à l’étranger, plusieurs salons photo ont été annulés en raison de la Covid-19, notamment le CP+ au Japon, le Photography Show à Birmingham ou encore le NAB Show et la Photokina, le Salon de la Photo de Paris est la première rencontre majeure qui semblait suffisamment écartée de l’annulation en raison de sa date relativement éloignée – en novembre 2020 – alors que la majorité des événements se tenaient au printemps, moment où la pandémie de Covid-19 forçait les pays à se confiner.

Conférence durant le CP+ 2019

Le 11 août 2020, le Premier ministre Jean Castex a cependant prolongé jusqu’au 30 octobre prochain l’interdiction des événements de plus de 5 000 personnes, indiquant que la situation épidémique en France s’était dégradée depuis le déconfinement.

Pour le moment, le Salon de la Photo – ainsi que d’autres événements comme Paris Photo – n’est pas concerné par cette annonce puisqu’organisé en novembre, mais une épée de Damoclès semble être suspendue au-dessus de la majorité des grands événements organisés en automne, même si les préfets pourront déroger à la règle après « vérification du strict respect des consignes sanitaires ». Organisé dans un lieu clos, le Salon de la Photo devra présenter des gages solides en termes de distanciation et de respect des gestes barrières.

Repenser le Salon de la Photo ?

On l’a vu, plusieurs événements ont dû se repenser, certains passant au tout digital avec des conférences en ligne et autres formats numériques. Mais si chaque exposant du Salon de la Photo peut envisager cela pour ses propres événements – notamment les conférences de lancement de produit ou d’ambassadeurs qui se tiennent déjà en ligne depuis le printemps, difficile d’envisager un transfert pur et simple du Salon de la Photo dans un format numérique, d’autant plus que l’attrait principal de l’événement est de pouvoir toucher et essayer les nouveaux produits.

Sur le stand Sigma, au Salon de la Photo 2019

Certains salons, plus professionnels, comme l’IFA de Berlin, ont décidé de recentrer leur organisation sur la presse et les professionnels, en conservant des événements « live » complétés d’extensions « virtuelles » organisées en ligne. Cette année, le grand public ne sera pas convié, histoire de ne pas saturer les allées du Salon.

Est-ce que cela est envisageable pour le Salon de la Photo de Paris ? C’est possible, même si le salon semble être un rendez-vous bien plus orienté grand public et amateurs avertis que professionnels. Ces derniers font cependant également le déplacement pour assister à des conférences dédiées et faire le tour des stands de constructeurs, notamment dans une période où le marché de la photo se concentre.

L’équivalent japonais du Salon de la Photo, le CP+, qui se tient à Yokohama chaque année fin février, avait pris la décision publique seulement deux semaines avant l’ouverture d’annuler l’événement.

Pour le moment, aucune information n’a été donnée par les organisateurs du Salon, même si certains constructeurs et exposants commencent à envisager son annulation ou indiquent leur volonté de ne pas participer à l’édition 2020.

Contacté, Com’Exposium, l’organisateur du salon n’a pas souhaité communiquer d’informations sur le sujet. Espérons qu’un Salon de la Photo réinventé prendra forme cette année, pour ne pas laisser un grand vide dans le paysage photographique français.