Adobe vient de dévoiler une importante série de mises à jour portant sur les différentes versions de Lightroom. Lightroom, Lightroom Classic et les versions pour iOS et Android reçoivent ainsi un certain nombre de nouvelles fonctionnalités, portant notamment sur l’intégration d’un ensemble de tutoriels interactifs. Un nouvel outil, baptisé Texture, fait également son apparition.

Lightroom perd le « CC »

Un détail, qui nous a échappé au premier abord, c’est le changement de nom : Lightroom Classic CC, anciennement Lightroom 6, devient Lightroom Classic. Quand à Lightroom CC, la version dans le Cloud et disponible sur smartphone, tablette, ordinateur et le web, s’appelle désormais Lightroom. La disparition de la mention CC (pour Creative Cloud) qui encombrait quelque peu le nom des logiciels, est un détail important à nos yeux, car Adobe place désormais « Lightroom » sous le même nom que l’ancien Lightroom – vous nous suivez ?

Autant dire que la version basée sur le Cloud avec notamment la sauvegarde automatique, qui reçoit de version en version des outils hérités de la version Classic, est de plus en plus complète et semble sur le chemin pour remplacer peut-être très bientôt – en fonctionnalités – Lightroom Classic, avec quelques avantages intéressants comme le marquage intelligent des images (plus besoin d’ajouter un mot-clé « chien » ou « mer » pour retrouver toutes les images de Médor ou de ses vacances à la mer) grâce à l’IA, la sauvegarde et synchronisation automatique dans le Cloud et donc l’accès sur tous ses appareils.

Nouvel outil Texture : le complément naturel de l’outil Clarté

Pour la première fois depuis 2015 – et l’apparition de l’outil de suppression (ou d’ajout) de brume atmosphérique, nommé Dehaze en anglais – un nouvel outil fait son apparition au sein de Camera Raw, de Lightroom et de Lightroom Classic.

Baptisé Texture, il permet de lisser ou d’accentuer les détails des textures présentes sur une image : la peau d’une personne, les poils d’un animal, la végétation d’un paysage… À la manière de l’outil Clarté, celui-ci se présente sous forme d’un curseur : le déplacer vers la gauche permet de lisser les texture, et le pousser vers la droite accentue les détails d’une texture. L’outil Texture joue sur l’intensité des contrastes sans modifier la couleur ou la tonalité de la photo. Il peut également être appliqué de manière sélective grâce à l’emploi du pinceau de réglage local ou via un filtre radial ou gradué.

La nouvelle version de Lightroom Classic (version 8.3) inclut ce nouvel outil dans le module « Développement », et vient le placer en complément des outils Clarté, Dehaze, ainsi que des curseurs relatifs à la vibrance et à la saturation de l’image.

Lightroom : tutoriels interactifs, albums collaboratifs et modifications par lots sur Android

Lightroom, la version basée sur le Cloud, passe en version 2.3 sur ordinateur et en version 4.3 pour iOS et Android.

Au cours d’une présentation organisée à Hanovre, l’équipe d’Adobe a particulièrement mis l’accent sur l’apprentissage de la photographie et de la retouche photo. Le but : permettre aux utilisateurs de Lightroom de devenir de meilleures photographes – et ce grâce à l’intégration d’un certain nombre de tutoriels vidéo et interactifs au sein de l’application.

Tutoriels interactifs

Destinés aussi bien aux novices qu’aux photographes expérimentés, des tutoriels interactifs permettent de découvrir les différentes étapes utilisées pour l’amélioration d’une photo. Adobe met particulièrement l’accent sur l’utilisabilité de son produit pour « offrir la même expérience aux nouveaux utilisateurs et aux experts », et à « inviter les photographes à aller plus loin avec le logiciel ».

Dans la pratique, ces nouveaux tutoriels sont accessibles via le menu Aide sur la version desktop et via une nouvelle icône « maison » sur les versions mobile. Une fois le tutoriel lancé, une infobulle contextuelle vous invite à effectuer une étape après l’autre, et vous explique pourquoi utiliser tel slider plutôt qu’un autre. De nombreuses spécialités photographiques sont proposées : vous pourrez ainsi apprendre (ou vous perfectionner) à la retouche de photos de portraits, de paysages, d’architecture, d’urbex… Cette nouvelle partie se veut particulièrement exhaustive, et sert également d’atout différenciateur à la solution d’Adobe.

Tutoriels vidéo

En parallèle, Lightroom intègre de nouveaux tutoriels vidéo élaborés par des professionnels de l’image. Ceux-ci viennent compléter les tutoriels interactifs en proposant des vidéos détaillant étape par étape les différentes modifications apportées à la photo. Au cours de sa présentation, Adobe expliquait vouloir donner la possibilité aux utilisateurs de rester au sein de l’application pour trouver toutes les explications dont ils ont besoin… et ainsi mieux contrôler la véracité des informations ainsi communiquées. Enfin, les différentes modifications apportées à l’image pourront être téléchargées sous forme de Paramètres Prédéfinis afin d’être appliquées rapidement à vos photos.

Albums partagés

La possibilité de partager des albums avec d’autres utilisateurs n’est pas une nouveauté. Toutefois, Adobe souhaite aller plus loin dans Lightroom et permet maintenant d’inviter différentes personnes à ajouter leurs photos à un album, lui conférant ainsi une dimension collaborative.

Auparavant, la fonction de partage créait un lien partagé : toute personne en possession de ce lien pouvait accéder aux photos du dossier partagé. La nouvelle version de Lightroom ajoute une certaine granularité à cette fonction : à la manière de Dropbox ou de Google Drive, vous pouvez entrer l’adresse email des personnes que vous souhaitez inviter – elles seules seront alors en mesure d’accéder à l’album partagé, de consulter les photos en pleine résolution – ainsi qu’aux fichiers bruts – et d’y contribuer. Cette nouvelle fonctionnalité est disponible sur la version desktop de Lightroom, ainsi que sur les applications mobiles pour iOS et Android.

Édition par lots

La version Android de Lightroom bénéficie en avant-première d’une nouvelle fonctionnalité de retouche par lots, dont le fonctionnement est analogue à la version desktop de Lightroom et Lightroom Classic.

Vous pouvez ainsi appliquer vos retouches sur un ensemble de photos en copiant les modifications apportées à une image et en les collant aux photos désirées. Pour l’heure, seule la version pour Android permet de profiter de cette fonction fort utile, aucune date pour la version iOS n’ayant été évoquée.

Menu d’aide amélioré

Le menu « aide » de Lightroom Classic connaît un certain nombre de modifications. Celui-ci se veut plus contextualisé, apportant aux utilisateurs les informations les plus pertinentes au bon moment. Ainsi, le logiciel propose différents tutoriels en fonction du module que vous utilisez ; de même, il vous permettra de consulter une aide interactive adaptée aux outils que vous pourriez exploiter pour retoucher votre photo.

Lightroom

A : icône du menu d’aide ; B : tutoriels généraux ; C : tutoriels contextualisés ; D : tutoriels interactifs

Outil de correction de frange

En plus de l’outil Texture évoqué plus haut, Lightroom se dote d’un outil de correction de frange (intitulé defringe en anglais). Situé dans le panneau dédié aux correction optiques, il permet de réduire plus finement les aberrations chromatiques et les artefacts colorés créés par certains objectifs. Il vise ainsi à compléter l’outil « traditionnel » de suppression des aberrations chromatiques, et ajoute un curseur et une pipette permettant de spécifier une plage de couleur à atténuer ou à supprimer de la photo.

Petit à petit, Lightroom intègre des fonctions issues de Lightroom Classic.

Lightroom Classic

Si la présentation des nouveautés de Lightroom a surtout porté sur la version « orientée vers le nuage » de Lighroom, la version Classic n’est pas ne reste pour autant.

Correction de champ plat

Au-delà du nouvel outil « Texture » évoqué plus haut, Lightroom Classic intègre une nouvelle fonctionnalité, nommée « Correction de champ plat ». Celle-ci vise à corriger un ensemble d’aberrations optiques qui entraînent l’apparition d’ombres colorées et d’un vignettage asymétrique.

À l’instar du nouvel outil d’accentuation des détails – introduit dans la mise à jour de février dernier, et basée sur l’emploi d’Adobe Sensei – cette fonctionnalité est accessible à partir du panneau Bibliothèque et repose sur l’utilisation de plusieurs photos pour déterminer les images à corriger (la première photo servant de référence).

Une fenêtre permet de sélectionner plus finement la manière dont le logiciel doit procéder à la retouche ainsi que les types de fichiers devant être utilisés. Les images sont alors automatiquement alignées et un nouveau fichier DNG est créé. Pour plus d’informations sur le fonctionnement de ce nouvel outil, vous pouvez consulter l’aide en ligne sur le site d’Adobe.

Amélioration de l’importation des photos à partir d’un périphérique externe

L’importation de photos depuis une carte SD voit son fonctionnement légèrement modifié. En effet, les images sont sélectionnées par défaut à partir de la section « Fichiers ». Auparavant, celle-ci s’effectuait dans la catégorie « Appareils ». Avec ce nouveau paradigme, le logiciel doit permettre de retrouver plus facilement le dossier dans lequel sont stockées les photos (généralement nommé DCIM). À la manière d’un explorateur de fichiers standard, il permet également de naviguer à travers les différents dossiers de la carte pour importer les photos.

Nouvel emplacement de la correction automatique des images

Afin d’améliorer le positionnement de la commande de retouche automatique de l’image, celle-ci est maintenant située à côté de la section « Tonalité » dans la section « Réglages de base ». Son fonctionnement n’est en rien modifié. 

Nouveaux boîtiers et objectifs supportés

Lightroom Classic, Lightroom mais également Camera Raw supportent de nouveaux boîtiers et objectifs, dont certains étaient particulièrement attendus. Ainsi, les nouvelles versions de Lightroom supportent (enfin !) les fichiers CR3 générés par les hybrides EOS R et EOS RP : jusqu’à présent, leurs propriétaires étaient obligés d’avoir recours au logiciel maison Digital Photo Professional, d’exporter les fichiers RAW au format TIFF et de les ouvrir dans Camera Raw ou Lightroom. De la même manière, les RAW du Canon EOS 250D sont également supportés.

Mais c’est du côté des smartphones que les ajouts se font plus nombreux : on notera, entre autres, la possibilité de traiter les fichiers DNG générés par les Google Pixel 3 et 3XL, par le Nokia 9 Pureview, ainsi que par le LG V40 Thinq.

Enfin, notons que Camera Raw et Lightroom sont maintenant capables de traiter les fichiers DNG des Ricoh GR III et Theta Z1, ainsi que les fichiers ARW du Sony RX0 II. Pour vérifier la compatibilité de Lightroom et de Camera Raw avec les images de votre boîtier, n’hésitez pas à consulter la liste exhaustive présente sur le site d’Adobe.

Du côté des objectifs, la liste des matériels supportés s’accroît surtout du côté de Canon. Ainsi, les logiciels intègrent un profil de correction pour le Canon EF 70-200 mm f/2,8 L IS III USM, le Canon EF 400 mm f/2,8 L IS III USM ou encore le Canon EF 600 mm f/4 L IS III USM (nus ou munis d’une extension de focale 1,4 III ou +2x III). Les objectifs Pentax DA 11-18 mm f/2,8ED DC AW et FA 35 mm f.2 font également leur apparition, ainsi que plusieurs optiques Sigma (28 mm, 40 mm, 60-600 mm) et Sony. Là aussi, n’hésitez pas à vous référer à la liste exhaustive présente sur le site d’Adobe.

Disponibilité des nouvelles versions de Lightroom

La version 2.3 de Lightroom, la version 8.3 de Lightroom Classic et la version 11.3 de Camera Raw sont d’ores et déjà disponible au téléchargement via l’outil Adobe Creative Cloud. Si vous aviez activé cette option, le téléchargement est automatique et vous bénéficierez directement des nouvelles versions des logiciels.

Du côté des version mobiles, la version 4.3 de Lightroom pour iOS et Android est à retrouver sur l’App Store et sur Google Play.

Pour en savoir plus sur l’offre Creative Cloud pour la Photographie, rendez-vous sur le site d’Adobe.