Depuis plusieurs années, la photo est devenue l’un des principaux atouts différenciateurs des smartphones haut de gamme. Il y a tout juste un an, Huawei avait fait sensation avec les P20 et P20 Pro, dotés d’un triple capteur photo dorsal. Et il y a six mois, la firme de Shenzhen frappait fort avec son Mate 20 Pro, doté de trois optiques offrant une polyvalence inédite. Aujourd’hui, Huawei vient de dévoiler ses nouveaux modèles, les P30 et P30 Pro, mettant fin à plusieurs mois de rumeurs et de fuites en tout genre. Triple, voire quadruple module dorsal conçu avec Leica, zoom x10… la conférence inaugurale de ces nouveaux terminaux a été dominée par la partie consacrée à la photographie. Petit tour des caractéristiques techniques de ces nouveaux terminaux résolument orientés photo.

Caractéristiques techniques des Huawei P30  et P30 Pro:

Huawei P30 : 

  • Écran : OLED, 6,1 pouces
  • Résolution : 1080 x 2340 pixels
  • Module photo dorsal :
    • Capteur principal équivalent 27mm 1/1,7 pouce : 40 Mpx, f/1,8, PDAF/Laser AF
    • Ultra grand-angle équivalent 16mm : 16 Mpx, f/2,2, mode macro à 3,8cm, PDAF/Laser AF
    • Téléobjectif équivalent 80mm (zoom x5): 8 Mpx, f/2,4, stabilisation optique, PDAF/Laser AF
  • Appareil photo frontal : 32 Mpx, f/2,0
  • OS : Android 9.0, surcouche EMUI 9.1
  • Processeur : Kirin 980
  • Mémoire vive : 6 Go
  • Stockage : 128 Go (extension par carte Nano-Memory (NM) jusqu’à 256 Go)
  • Batterie : 3650 mAh
  • Résistance à l’eau : norme IP53
  • Dimensions : 149,1 x 71,4 x 7,6 mm
  • Poids : 165 g

Huawei P30 Pro : 

  • Écran : OLED, 6,47 pouces
  • Résolution : 1080 x 2340 pixels
  • Module photo dorsal :
    • Capteur principal équivalent 27mm 1/1,7 pouce : 40 Mpx, f/1,6,stabilisation optique, PDAF/Laser AF
    • Ultra grand-angle équivalent 16mm : 20 Mpx, f/2,2, mode macro à 2,8 cm, stabilisation optique, PDAF/Laser AF
    • Téléobjectif équivalent 125mm : 8 Mpx, f/3,4, stabilisation optique, PDAF/Laser AF
  • Appareil photo frontal : 32 Mpx, f/2,0
  • OS : Android 9.0, surcouche EMUI 9.1
  • Processeur : Kirin 980
  • Mémoire vive : 6 ou 8Go
  • Stockage : 128 ou 256 Go (extension par carte Nano-Memory (NM) jusqu’à 256 Go)
  • Batterie : 4200 mAh
  • Résistance à l’eau : norme IP68
  • Dimensions : 158 x 73,4 x 8,4 mm
  • Poids : 192 g
Phototrend Huawei P30 Pro 5

Huawei P30 Pro et son encoche

Huawei P30 : le haut de gamme (presque) accessible

Si le P20 était « seulement » doté d’un double module dorsal, le P30 est paré d’un triple module photo dorsal, conçu en partenariat avec Leica.

A l’instar des précédents modèles haut de gamme lancés par Huawei, celui-ci est basé sur un capteur principal de 40 millions de pixels. Toutefois, celui-ci se montre plus grand (1/1,7 pouce), afin de capturer plus de lumière. Il est surmonté d’une optique grand-angle de 27 mm avec ouverture à f/1,8. Il est secondé par un module ultra grand-angle (16 mm) avec ouverture à f/2,2, qui fera le plaisir des amateurs de photo de paysage et d’architecture, et qui repose sur un capteur de 16 millions de pixels.

Phototrend Conference Huawei P30 Pro 35

Richard Yu, CEO Huawei Consumer Business Group

Enfin, contrairement aux P20 et Mate 20, le P30 s’équipe d’un zoom optique x5 (équivalent 80 mm) avec ouverture f/2,4, basé sur un capteur de 8 millions de pixels. Le mécanisme d’intelligence artificielle maison de Huawei est également de la partie, et permet au P30 de reconnaître 1500 types de scènes répartis en 25 catégories.

Les trois capteurs du P30 sont équipés d’un système de mise au point laser. Par ailleurs, ils sont basés sur la technologie Dual Pixel pour une MAP encore plus rapide. Le nombre de pixels du capteur hébergé sur la partie frontale fait également un bond en avant : celui-ci compte 32 millions de pixels (ouverture à f/2,0).

Grand écran, mini encoche et capteur d’empreinte digitale intégré à l’écran

La face avant du P30 n’est pas sans analogie avec le Mate 20. Contrairement aux récents Galaxy S10 de Samsung, le dernier modèle de Huawei ne cède pas à la tendance des écrans percés, mais est muni d’une encoche en forme de goutte d’eau. Cet afficheur est de type OLED, et affiche une taille de 6,1 pouces (la même diagonale que le récent iPhone Xr). La résolution, quant à elle, est de 1080 x 2340 pixels. Seule la bordure inférieure affiche une très légère protubérance, les autres s’avérant quasi invisibles.

Phototrend Conference Huawei P30 Pro 18

Le mode pose longue à main levée pour obtenir un rendu soyeux sur l’eau

Enfin, faisons mention du capteur d’empreinte digitale intégré à l’écran, à l’image du récent Mate 20 Pro (pourtant vendu beaucoup plus cher). Espérons toutefois qu’il se montrera plus rapide et plus fiable que ce dernier.

Les autres caractéristiques techniques du Huawei P30

A l’image du P20 qui embarquait le processeur du Mate 10, le P30 reprend le même processeur que le Mate 20 Pro, le Kirin 980, annoncé il y a six mois. Gravée en 7 nanomètres, cette puce s’avère particulièrement efficace et permet de gérer le multitasking sans ralentissements. Par ailleurs, elle se dote d’une puce NPU (Neural Processor Engine), qui permet de propulser le mécanisme d’intelligence artificielle dont est doté l’appareil.

Le Huawei P30 est équipé de 6 Go de mémoire vive et de 128 Go de stockage, auxquels les utilisateurs pourront ajouter jusqu’à 256 Go. Toutefois, point de micro-SD : à l’image des Mate 20 et Mate 20 Pro, Huawei tente d’imposer son nouveau format propriétaire, nommé Nano-SD. Le port dédié à cette carte peut également accueillir une seconde carte SIM. Le terminal est doté d’une batterie de « seulement » 3650 mAh et du mécanisme de charge rapide à 22,5W. Enfin, notons le grand retour de la prise jack 3,5 mm, qui se faisait de plus en plus rare sur les appareils haut de gamme.

Huawei P30 Pro : le fleuron photographique de la marque chinoise

Fidèle à ses habitudes, la déclinaison Pro représente la quintessence du savoir-faire du constructeur chinois. Il mise sur des caractéristiques techniques très fournies pour s’imposer sur un segment particulièrement concurrentiel, incarné notamment par les derniers appareils Samsung S10 et S10 Plus et les iPhone Xs et Xs Max.

Du point de vue du design, le Huawei P30 Pro reprend les bases du P20 Pro, tout en y apportant quelques évolutions. Son écran incurvé, par exemple, n’est pas sans analogie avec le Mate 20 Pro… Ou les appareils Samsung lancés depuis le Galaxy S8.

Phototrend Huawei P30 Pro 3

Comme sur le P30, l’écran de 6,47 pouces du P30 Pro est muni d’une encoche en forme de goutte d’eau. Mais contrairement au Mate 20 Pro, ce modèle n’est pas muni du mécanisme de reconnaissance faciale 3D maison, nommé Bio ID (l’équivalent du Face ID des derniers iPhone). Ceci est bien dommage, car ce mécanisme était l’un des vrais points forts du Mate 20 Pro. Toutefois, le P30 Pro se dote, lui aussi, d’un lecteur d’empreinte intégré à l’écran.

L’afficheur en lui-même est lui aussi de type OLED, et présente une résolution de 1080 x 2340 pixels. Il est également compatible avec la norme HDR10. Notons également la certification IP68 du P30 Pro, qui lui permettra de résister à l’eau et à la poussière.

Côté photo, le P30 Pro ambitionne de « réécrire les règles de la photographie », selon son constructeur. Pour ce faire, il est lui aussi équipé d’un module conçu en partenariat avec Leica, et s’appuie sur un grand capteur principal de 1/1,7 pouce comptant 40 millions de pixels, et surmonté d’une optique grand angle avec ouverture à f/1,6. Il s’agit d’un capteur plus grand que les versions 1/2,55 pouce que l’on trouve habituellement sur smartphone.

Au cours de sa conférence, Huawei a indiqué avoir retravaillé la matrice de Bayer : les pixels verts ont été remplacés par du jaune (RJB au lieu de RGB). A la clé, 40% de lumière capturée en plus, selon le constructeur chinois.

Comme sur le Mate 20 Pro, on retrouve un module ultra grand-angle équivalent à 16 mm (avec ouverture à f/2,2), basé sur un capteur de 20 millions de pixels. Celui-ci permet notamment une distance de mise au point de seulement 3,8 cm. Idéal pour des photos en macro.

Le télézoom équivalent à 135 mm est basé sur l’emploi d’un objectif dit « télescopique », particulièrement novateur. Celui-ci, placé perpendiculairement au dos de l’appareil, joue sur la position des lentilles pour ajuster le niveau de zoom. Un dispositif inédit, qui permet de capturer des sujets placés très loin du photographe.

Cette optique est montée sur un capteur de 8 millions de pixels, et offre un zoom optique stabilisé x5, ainsi qu’un zoom « hybride » x10. Nous avions déjà rencontré le zoom « hybride » sur les P20 Pro et Mate 20 Pro ; toutefois, celui-ci était limité à un grossissement x5. En outre, ce système montrait rapidement ses limites en fournissant des images présentant un lissage et une perte de détails très importants. Gageons que Huawei aura su perfectionner ce mécanisme, fort utile au demeurant. Faisons aussi mention du zoom numérique, qui permet de grossir jusqu’à 50 fois les détails de la scène.

Enfin, notons la présence d’un quatrième capteur au dos du Huawei P30 Pro : celui-ci est de type TOF (Time of Flight), et permet de capturer les informations 3D de la scène et d’opérer un meilleur détourage du sujet en mode Portrait. A l’avant, on retrouve le même capteur de 32 millions de pixels que sur le P30, lui aussi assisté par l’IA pour améliorer l’image en temps réel. La capture en mode HDR+ est également de la partie. Par ailleurs, Huawei mis l’accent sur l’ISP Kirin, qui intervient également dans le traitement de l’image afin d’optimiser le rendu et la netteté des photos.

Le constructeur met également en avant la possibilité en vidéo d’exploiter simultanément deux capteurs des nouveaux P30 et P30 Pro. En divisant l’écran en deux parties, ce système permet à l’utilisateur d’enregistrer à la fois une vue d’ensemble de la scène, mais aussi d’une vue zoomée, pour bénéficier de plus de détails. Une fonctionnalité qui pourrait s’avérer très pratique lors d’événements sportifs, par exemple.

Au cours de sa présentation, Huawei a vanté les performances du P30 Pro en s’appuyant sur les chiffres fournis par DxOMark : si les P20 Pro et Mate 20 Pro arrivaient tous deux 1er ex aequo avec un score global de 109, le P30 Pro prend la tête du classement avec une note globale de 112 (119 en photo et 97 en vidéo).

Les autres caractéristiques techniques du Huawei P30 Pro

A l’image du P30, le P30 Pro s’appuie lui aussi sur le processeur Kirin 980, qui est accompagné de 6 Go ou 8 Go de mémoire vive selon les versions. Plusieurs capacités de stockage seront également proposées : 128 ou 256 Go seront offerts aux utilisateurs pour stocker leurs données. Cette capacité pourra aussi être étendue grâce au port Nano-SD intégré.

Le Huawei P30 Pro est également doté d’une batterie de 4200 mAh, ce qui devrait lui assurer une autonomie d’environ 2 jours en conditions réelles. Par ailleurs, il est muni de la charge rapide 40W et de la charge sans-fil réversible (comme le Mate 20 Pro), l’appareil étant capable de recharger d’autres périphériques (un autre téléphone, une montre Huawei Watch ou encore des écouteurs sans fil). Par contre, pas de prise jack 3,5 mm mais des écouteurs en USB-C fournis avec le smartphone.

Coloris, prix et disponibilité des Huawei P30 et P30 Pro

Sur les précédents modèles de Huawei (et de sa filiale Honor), nous avions pu apprécier les effets colorés offerts par le dos en verre (qui permet aussi la recharge sans fil). Quatre coloris seront proposés pour les P30 et P30 Pro : Aurora (bleu), Breathing Crystal (bleu clair), Black et une nouvelle nuance rouge-orangée (qui n’est pas sans nous rappeler la version RED proposée sur certains iPhone)

Les deux téléphones sont d’ores et déjà disponibles en précommande, et arriveront en rayon à partir du 5 avril prochain. Comptez 799€ pour le Huawei P30 et 999€ pour le Huawei P30 Pro. Pour le lancement, une enceinte Sonos One est offerte à l’achat ces smartphones jusqu’au 4 avril 2019.

Vendu à presque 800€, le prix du P30 reste « relativement » contenu compte tenu de ses caractéristiques. En revanche, celui du P30 Pro tend à s’envoler, atteignant la barre symbolique des 1000€ (à l’image du Mate 20 Pro). Huawei joue aussi la carte du semi-luxe en proposant une coque qui intègre des diamants Swarovski.

Avec ces deux nouveaux modèles, Huawei vise clairement à devancer Apple et Samsung sur leur propre terrain. De subtiles (ou pas) références aux deux concurrents ont d’ailleurs été disséminées dans la présentation des P30 et P30 Pro. En 2018, le fabricant chinois a devancé Apple en devenant le 2e constructeur mondial de smartphones. Le signal est ici d’une grande clarté : Huawei veut détrôner le coréen Samsung et s’arroger la place de leader des téléphones intelligents.

Toutefois, ces nouveaux terminaux devront également affronter la concurrence venue des flagship killers : ces terminaux incorporant des composants dignes des smartphones hauts de gamme… tout en étant vendus quasiment deux fois moins cher. On pense notamment aux téléphones de la marque OnePlus, mais aussi de son compatriote Xiaomi. Celui-ci avait récemment dévoilé son Mi 9, lui aussi doté d’un triple module dorsal. La marque avait d’ailleurs tenté de profiter du buzz généré sur Twitter par les P30 et P30 Pro.

L’avis de la rédaction de Phototrend

Nous avons eu l’opportunité de prendre en main le Huawei P30 Pro, et ainsi nous faire une première idée sur le dernier-né du constructeur chinois.

A l’image du Mate 20 Pro, ce nouveau smartphone paraît (très) grand, mais s’avère agréable à utiliser. Son design est particulièrement soigné, aussi bien pour son dos en verre que pour la face avant, marquée par l’écran aux bords incurvés et à la mini-encoche en forme de goutte d’eau. Celle-ci s’avère d’ailleurs beaucoup plus petite que sur le Mate 20 Pro, ce qui permet à l’écran de gagner en surface d’affichage. Faisons également mention du lecteur d’empreinte : intégré en bas de la face avant du P20 Pro, il est maintenant intégré à l’écran, permettant à ce dernier de recouvrir la quasi-totalité du téléphone.

Côté photo, c’est évidemment le quadruple module photo qui a retenu notre attention. En effet, celui-ci propose une plage focale inédite (de 16 à 1343 mm selon Huawei, qui prend en compte le zoom numérique x50). Mais c’est aussi la prouesse technologique du zoom, avec son objectif télescopique. Celui-ci n’est pas sans nous rappeler ceux de la firme Light (qui travaille notamment avec Xiaomi, Sony et Nokia). De forme carrée, ce téléobjectif devrait permettre de capturer des sujets particulièrement lointains dans de bonnes conditions, d’autant qu’il est assisté d’un mécanisme de stabilisation optique et numérique (grâce à l’IA embarquée).

Nous sommes également intrigués par la modification de la matrice Bayer (RYYB au lieu de RGGB) : selon les dires de Huawei, le P30 Pro devrait être capable de produire d’excellents clichés, même lorsque la lumière est quasi-nulle. Par ailleurs, la firme met en avant une montée en sensibilité du capteur jusqu’à 409 600 ISO. Au-delà du nombre marketing, le dernier terminal de Huawei place la barre très haut… et vise directement, sans le nommer, le Pixel 3 de Google, dont les performances en basses lumières sont très impressionnantes.

Les ISO max, c’est bien, mais ce n’est pas forcément un gage de qualité d’image, rappelons-le à Huawei

Enfin, la charge rapide et la recharge sans fil réversible sont toujours particulièrement appréciables : l’un permet de redonner des couleurs à la batterie en seulement quelques minutes, tandis que l’autre offre la possibilité de recharger smartphones et accessoires extrêmement facilement.

Au final, Huawei livre une copie d’une surprenante maturité, aussi attrayant à l’œil qu’au niveau de ses caractéristiques techniques. Saura-t-il s’imposer comme le meilleur photophone de cette première moitié de l’année 2019 ? Réponse dans un prochain test photo !