Dans le petit monde des smartphones, la gamme des Samsung Galaxy S tient une place prépondérante. Lancée en 2010, ses différents modèles ont marqué leur époque en jouant le rôle de porte-étendard du constructeur coréen… et en incarnant le principal concurrent des iPhone.

Au cours d’un événement qui s’est tenu à San Francisco le 20 février dernier, Samsung vient de dévoiler trois nouveaux smartphones, les S10, S10 Plus et S10e, mettant fin à plusieurs mois de rumeurs. Au programme de ces nouveaux modèles : plus de puissance, de plus grands écrans… et plus d’appareils photo. Petit tour d’horizon des trois nouveaux terminaux haut de gamme de Samsung.

Samsung Galaxy S10 et S10 Plus : les nouveaux flagships du constructeur coréen

Samsung Galaxy S10 et S10 Plus

Dans la lignée des récents modèles de la marque, les Samsung Galaxy S10 et S10 Plus tendent à limiter le plus possible la présence des bordures. Le but : optimiser le ratio entre la taille de l’appareil et la place occupée par l’écran. Ces deux nouveaux modèles affichent des mensurations confortables, avec des écrans de 6,1 pouces pour le Galaxy S10 et de 6,4 pouces pour le Galaxy S10 Plus. Si la taille de ces deux nouveaux smartphones diffère assez peu de leurs prédécesseurs, la taille de leur écran fait un bond en avant.

Les afficheurs des S10 et S10 Plus partagent les mêmes caractéristiques techniques : tous deux sont de type « Dynamic Amoled », promettant des couleurs riches et des contrastes infinis. Ils affichent une résolution Quad HD+ (1440 x 3040 pixels) et un ratio de 19:9, et sont compatibles avec la norme HDR10+. A l’instar des derniers modèles de la marque, les bords de l’écran sont incurvés et rejoignent le cadre en aluminium de l’appareil.

Samsung Galaxy S10 Plus Écran

Le (très) grand écran du Samsung Galaxy S10 Plus intègre un « poinçon » plus allongé que celui du S10, permettant d’intégrer un double module photo frontal.

Enfin, les écrans des Galaxy S10 et S10 Plus ont tous les deux un petit trou destiné au module photo frontal, évitant à Samsung de devoir intégrer la traditionnelle encoche dont beaucoup de téléphones de 2018 étaient équipés. Le Galaxy S10 Plus possède un trou plus allongé, de par la présence d’une double caméra frontale. Ce design particulièrement original (même si le Honor View 20, qui présente la même spécificité, lui a volé la vedette) permet à l’écran d’occuper 93% de la face avant, un record. On remarquera toutefois la présence d’une bordure légèrement plus épaisse sur la tranche inférieure de l’écran.

Caractéristiques techniques du Samsung Galaxy S10 :

  • Écran : Dynamic AMOLED, 5,8 pouces de 1440 x 3040 pixels
  • Module photo dorsal :
    • Capteur principal équivalent 26 mm 1/2,55 pouces : 12 Mpx, f/1,5-f/2,4, Dual Pixel PDAF, stabilisation optique
    • Télézoom x2 équivalent 52 mm 1/3,6 pouces : 12 Mpx, f/2,4, stabilisation optique
    • Ultra grand-angle équivalent 12 mm : 16 Mpx, f/2,2 (non stabilisé, pas d’autofocus)
  • Appareil photo frontal : 10 Mpx, f/1,9
  • OS : Android 9.0, surcouche One UI
  • Processeur : Exynos 9820 (Snapdragon 855 aux États-Unis)
  • Mémoire vive : 8 Go
  • Stockage : 128 ou 256 Go (extension par carte Micro-SD jusqu’à 512 Go)
  • Batterie : 4100 mAh
  • Résistance à l’eau : norme IP68
  • Dimensions : 149,9 x 70,4 x 7,8 mm
  • Poids : 157 g

Caractéristiques techniques du Samsung Galaxy S10 Plus :

  • Écran : Dynamic AMOLED, 6,4 pouces de 1440 x 3040 pixels
  • Module photo dorsal :
    • Capteur principal équivalent 26 mm 1/2,55 pouces : 12 Mpx, f/1,5-f/2,4, Dual Pixel PDAF, stabilisation optique
    • Télézoom x2 équivalent 52 mm 1/3,6 pouces : 12 Mpx, f/2,4, stabilisation optique
    • Ultra grand-angle équivalent 12 mm : 16 Mpx, f/2,2 (non stabilisé, pas d’autofocus)
  • Appareil photo frontal :
    • Capteur principal : 10 Mpx, f/1,9
    • Capteur de profondeur de champ : 8 Mpx, f/2,2
  • OS : Android 9.0, surcouche One UI
  • Processeur : Exynos 9820 (Snapdragon 855 aux États-Unis)
  • Mémoire vive : 8 ou 12 Go
  • Stockage : 128, 512 Go ou 1 To (extension par carte Micro-SD jusqu’à 512 Go)
  • Batterie : 4100 mAh
  • Résistance à l’eau : norme IP68
  • Dimensions : 157,6 x 74,1 x 7,8 mm
  • Poids : 175 g, 198 g avec dos en céramique

Point notable, le lecteur d’empreinte digitale, qui était installé au dos de l’appareil depuis le Galaxy S8, migre sous la dalle. Selon les dires de Samsung, ce lecteur d’empreintes est censé être « le plus avancé du marché ». Reposant sur l’utilisation d’ultrasons, ce capteur doit se montrer à la fois plus fiable, plus sécurisé que les dispositifs utilisés par la concurrence. Le OnePlus 6T et le Huawei Mate 20 Pro disposent eux aussi d’un capteur d’empreinte intégré à l’écran, mais ce dernier manque de précision : souhaitons à Samsung que son lecteur se montre plus performant. Toutefois, les amateurs de la reconnaissance faciale seront déçus : les nouveaux modèles de Samsung n’intègrent aucun mécanisme sécurisé analogue à Face ID (Apple) ou Bio ID (Huawei).

Samsung Galaxy S10 Ultrasonic Fingerprint Scanner

Les capteurs d’empreinte à ultrasons des Samsung Galaxy S10 et S10+ sont censés être plus performants que les capteurs « classiques » actuellement disponibles

À l’avant du Galaxy S10 Plus, on note la présence d’un capteur principal de 10 Mpx avec ouverture à f/1,9 et autofocus Dual-Pixel, secondé par un capteur de profondeur de champ de 8 Mpx. Contrairement aux derniers Google Pixel, Samsung n’a pas intégré de module grand-angle à l’avant de son S10 Plus. Le Galaxy S10, quant à lui, opte pour un seul capteur de 10 Mpx avec ouverture à f/1,9.

A l’arrière, Samsung inaugure un nouveau triple module dorsal avec stabilisation optique, que l’on retrouve aussi bien sur le Galaxy S10 que sur le S10 Plus. On trouve ainsi un module « standard » de 12 Mpx (avec le mécanisme de double ouverture à f/1,5 et f/2,4, que nous avions déjà rencontré sur les Galaxy S9 et S9 Plus).

Samsung Galaxy S10 double ouverture

Le mécanisme de double-ouverture des Samsung Galaxy S10, S10 Plus et S10e

Il est secondé par un capteur de 12 Mpx surmonté d’un télézoom équivalent à 52 mm avec ouverture à f/2,4, et par un capteur de 16 Mpx doté d’un ultra grand-angle offrant un angle de vue de 123 degrés et une ouverture focale à f/2,2… et qui n’est pas équipé de l’autofocus, contrairement aux deux autres objectifs du trio.

Cette combinaison d’objectifs est une des grandes nouveautés de ces Samsung Galaxy S10 et S10 Plus. Toutefois, on ne pourra s’empêcher de faire le parallèle avec la concurrence, qui propose un triple module photo depuis quelques temps déjà : on pense ainsi au LG V40, présenté à la fin de l’année 2018, mais également aux deux derniers terminaux haut de gamme de Huawei, le P20 Pro et le Mate 20 Pro : ce dernier embarque lui aussi un ultra grand-angle, un objectif « standard » et un télézoom… tout en basant son module sur un capteur de 40 millions de pixels. Samsung semble avoir davantage concentré ses efforts sur l’intégration logicielle de son nouveau module photo plutôt que sur la course au nombre de mégapixels.

Les Galaxy S10 et S10 Plus intègrent tous deux un nouveau mécanisme de reconnaissance de scènes, nommé « Scene Optimizer », censé identifier jusqu’à 30 catégories de sujets et optimiser le rendu des photos grâce à sa puce NPU intégrée (Neural Processor Engine). De même, un nouveau mode « Shot Suggestion » vise à aider les photographes amateurs à mieux cadrer leurs clichés. Nous reviendrons plus en détail sur les nouveautés logicielles de caméra de ces nouveaux modèles. Faisons également mention du nouveau mode Super Sight, visant à améliorer substantiellement la qualité des clichés nocturnes en capturant simultanément 7 images différentes. Un procédé que l’on retrouve également sur les récents Pixel 3 et 3 XL, ou sur le Huawei Mate 20 Pro.

Du côté de l’enregistrement vidéo, les Galaxy S10 et S10 Plus sont capables d’enregistrer en 4K UHD, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. On notera l’apparition d’un nouveau mode, baptisé « Super Steady Video » pour réduire les tremblements de la caméra. D’après Samsung, les vidéos capturées dans ce mode ne devraient pas être rognées de manière excessive, l’appareil tirant parti de l’objectif ultra grand-angle pour stabiliser l’image. Ainsi dotés, les deux portes-drapeau de Samsung ambitionnent de détrôner les capacités vidéo des iPhone, qui sont de plus en plus utilisés par les entreprises pour les tournages en situation de mobilité. Enfin, on notera la possibilité de filmer de courtes séquences en « super slow motion», l’appareil capturant les vidéos en 960 fps.

Samsung Galaxy S10 Super Steady High Quality Video Recording

Vidéo promotionnelle du mode Super 10 Super Steady High Quality Video Recording

Les Galaxy S10 et S10 Plus sont tous deux animés par le dernier processeur de Samsung, l’Exynos 9820, gravé en 8 nm pour optimiser les performances et l’autonomie des appareils (aux Etats-Unis, ils sont dotés d’un processeur Snapdragon 855). Le processeur est accompagné de 8 ou 12 Go de mémoire vive. Du côté du stockage, les S10 et S10 Plus sont dotés d’un minimum de « seulement » 128 Go… mais le S10 Plus peut embarquer jusqu’à 1 To de données (cette version intègre 12 Go de RAM). Fidèle à ses habitudes, Samsung intègre un port pour cartes micro-SD, permettant d’étendre encore davantage la capacité de ses téléphone (jusqu’à 512 Go).

Pour ces deux nouveaux terminaux, Samsung a choisi d’embarquer une batterie de 3400 mAh pour le Galaxy S10 et de 4100 mAh pour le Galaxy S10 Plus. Ils intègrent tous deux la charge rapide filaire et la charge sans fil réversible : ils peuvent tous deux alimenter un autre appareil à partir de leur propre batterie, comme les nouveaux écouteurs Galaxy Buds. Là encore, le parallèle avec le Mate 20 Pro semble inévitable…

Pour finir, la liste des spécifications de notre duo inclut également la résistance prolongée à l’eau et à la poussière (IP68) et… une prise jack 3,5 mm, qui est toujours bienvenue sur nos terminaux mobiles. En revanche, point de compatibilité avec les réseaux 5G : ceci restera l’apanage d’une version qui sera lancée ultérieurement. Les Galaxy S10 et S10 Plus seront tous deux animés par Android 9.0, qui revêt la nouvelle interface de Samsung, nommée One UI.

Samsung Galaxy S10e : l’alternative (presque) complète et abordable

Aux côtés des Galaxy S10 et S10 Plus, Samsung a choisi de développer un troisième appareil, le Galaxy S10e. Afin de proposer cet appareil à un prix plus raisonnable, ce modèle fait l’impasse sur certaines des fonctionnalités présentes sur ses grands frères.

Le Galaxy S10e se dote d’un grand écran OLED Full HD de 5,8 pouces – lui aussi poinçonné – mais dénué de bordures incurvées. De même, le lecteur d’empreintes n’est pas intégré à l’écran, mais trouve place au sein du bouton Power, situé sur le côté droit de l’appareil (à l’image de certains smartphones Sony d’il y a quelques années). L’écran occupe la totalité de la face avant, et permet à l’appareil de rester assez compact, à l’image de l’iPhone XS. Comparé à bon nombre de smartphones Android, ce Galaxy S10e est à la fois plus petit… et se montrera sans doute plus facile à manipuler d’une seule main.

Le Galaxy S10e fait également un compromis au niveau de l’appareil photo dorsal. A la place du triple module de ses grands frères, le S10e n’embarque « que » deux capteurs. Le premier compte 12 Mpx avec autofocus Dual Pixel et est surmonté d’une optique « standard » (26 mm). Celle-ci dispose du mécanisme de double-ouverture à f/1,5 et f/2,4. Il est accompagné d’un capteur de 16 Mpx doté d’un objectif ultra grand-angle (12 mm) avec ouverture à f/2,2. Le S10e fait donc l’impasse sur le télézoom présent sur les deux autres modèles, mais les amateurs de photo de groupe, d’architecture et de paysage seront ravis de retrouver l’optique ultra grand-angle.

À l’avant, le S10e se dote d’un capteur de 10 Mpx (surmonté d’une optique équivalent 26 mm avec ouverture à f/1,9) intégré à l’écran – ce dernier étant « poinçonné » à cette fin. Les modes « Shot Suggestion » et « Scene Optimizer » sont également présents sur le S10e, apportant ainsi la reconnaissance de scène et des suggestions de cadrage des photos. Ce modèle est lui aussi capable d’enregistrer en 4K et en HDR+, et dispose du mode « super steady video ».

A l’image des S10 et S10 Plus, le Galaxy S10e dispose d’une prise jack 3,5 mm, et est propulsé par le processeur Exynos 9820 et par 6 ou 8 Go de mémoire vive. Le téléphone sera livré avec 128 ou 256 Go de stockage, là aussi extensible grâce à une carte Micro-SD. La batterie, quant à elle, n’est « que » de 3100 mAh (même si l’intégration d’un écran Full HD et non Quad HD devrait permettre à l’appareil de se montrer moins énergivore). Malgré tout, il est dommage que Samsung n’ait pas réussi à intégrer une batterie plus capacitaire…

Caractéristiques techniques du Samsung Galaxy S10e :

  • Écran : Dynamic AMOLED, 5,8 pouces de 1080 x 2280 pixels
  • Module photo dorsal :
    • Capteur principal équivalent 26 mm : 12 Mpx, f/1,5-f/2,4, Dual Pixel PDAF, stabilisation optique
    • Ultra grand-angle équivalent 12 mm : 16 Mpx, f/2,2
  • Appareil photo frontal : 10 Mpx, f/1,9
  • OS : Android 9.0, surcouche One UI
  • Processeur : Exynos 9820 (Snapdragon 855 aux États-Unis)
  • Mémoire vive : 6 ou 8Go
  • Stockage : 128 ou 256 Go (extension par carte Micro-SD jusqu’à 512 Go)
  • Batterie : 3100 mAh
  • Résistance à l’eau : norme IP68
  • Dimensions : 142.2 x 69.9 x 7.9 mm
  • Poids : 150 g

Un nouveau partenariat avec Instagram et Adobe

Autre nouveauté introduite avec la nouvelle génération des Galaxy S, Samsung inaugure un partenariat avec Instagram. Celui-ci prend place directement au sein de l’application photo des trois nouveaux smartphones, sous la forme d’un nouveau « mode Instagram », disponible de la même manière que le mode Pro ou le mode Panorama. Ce mode Instagram permet aux utilisateurs de prendre une photo et de l’uploader directement sur Instagram sous forme de story ou de publication « classique ».

Les amateurs du genre pourront ajouter les traditionnels stickers, filtres, hashtags, etc. L’intégration d’Instagram au cœur de l’application photo des trois nouveaux smartphones permettra à la fois de gagner en performances mais aussi d’accroître la qualité des images prises avec l’appli Instagram, en exploitant pleinement les multiples capteurs photo des appareils.

Samsung Galaxy S10 Instagram Mode

Les nouveaux Samsung Galaxy S10 intègrent un nouveau mode Instagram directement au sein de l’appli photo

Dans la même lignée, Samsung a annoncé ouvrir les bases techniques de son application photo (sous forme d’un Open SDK) afin que les développeurs puissent tirer parti des capacités de l’application photo au sein de leurs propres applis. Pour le moment, seuls Snapchat, Lime et Snow (une appli photo embarquant des effets d’embellissement des portraits) ont annoncé un partenariat avec Samsung.

Enfin, Samsung a dévoilé un nouveau partenariat avec Adobe. Le but : développer une version inédite de l’application Premiere Rush CC pour permettre d’éditer plus efficacement les vidéos produites avec les trois nouveaux smartphones. Car s’il existe de nombreuses applications de retouche photo professionnelles pour nos terminaux mobiles, la même qualité peut difficilement être retrouvée pour l’édition vidéo. Premiere Rush CC sur les Galaxy S10 ouvre ainsi la porte au montage vidéo pro sur smartphone.

Premiere Rush CC avait été dévoilé en octobre dernier pour ordinateurs et appareils fonctionnant sous iOS (voir animation ci-dessus) : l’annonce de cette version pour Samsung augure sans doute un déploiement plus large pour Android. Les utilisateurs pourront ainsi couper et monter leurs vidéos, mais également corriger la colorimétrie et ajouter des titres. Mais l’application entend aussi (et surtout) répondre à un enjeu technique de taille : l’édition sur smartphones des vidéos tournées en 4K. En tirant parti des nouveaux processeurs intégrés au sein des Galaxy S10, Adobe Premiere Rush CC doit permettre d’éditer des séquences en 4K HDR10+, et ce directement sur le smartphone. Les vidéos pourront ensuite ainsi être partagées sur les réseaux sociaux, et stockées sur le Cloud d’Adobe.

Pour le moment, ni Adobe ni Samsung n’ont précisé le type d’optimisation apportés à Premiere Rush CC pour les nouveaux Galaxy S10. Nous ignorons également si cette version sera différente de celle qui sera prochainement annoncée pour les autres terminaux Android. De même, les deux firmes n’ont pas précisé si les utilisateurs des nouveaux terminaux Samsung bénéficieront d’un tarif spécial sur l’application Premiere Rush CC.

Prix et disponibilités des Galaxy S10

A l’instar des smartphones haut de gamme sortis ces dernières années, les tarifs des Samsung Galaxy S10 et S10 Plus s’avèrent particulièrement élevés : à partir de 909€ pour le S10 et 1009€ pour le S10 Plus. Trois coloris sont proposés : Noir Prisme, Blanc Prisme et Vert Prisme. On notera un coloris spécifique au S10 Plus, nommé Noir Céramique en raison du matériau utilisé sur la face arrière de l’appareil. Les deux appareils sont actuellement disponibles en précommande, et seront livrés à partir du 8 mars prochain.

Si les prix n’augmentent pas par rapport à la génération précédente, ces deux nouveaux modèles auront fort à faire pour s’imposer sur un segment ultra concurrentiel. Les iPhone Xs et Xs Max sont certes vendus plus cher (respectivement 1155,28€ et 1255,28€ sur la boutique en ligne Apple), mais l’image de marque des terminaux mobile de la pomme croquée reste encore particulièrement porteuse. Mais les nouveaux S10 et S10 Plus devront également affronter la concurrence des appareils chinois, et notamment ceux de Huawei. La firme chinoise avait frappé un grand coup à la fin de l’année dernière avec le Mate 20 Pro ; mais elle s’apprête également à dévoiler prochainement les P30 et P30 Pro, qui visent directement les derniers appareils de Samsung.

Mais n’oublions pas le « petit dernier » du trio, le Galaxy S10e. Celui-ci propose un rapport qualité-prix particulièrement intéressant. Il fait certes l’impasse sur le 3e capteur photo, mais il embarque le même processeur que les S10 et S10 Plus, tout en se montrant plus compact. Son positionnement marketing pourrait s’avérer particulièrement judicieux, en ciblant (entre autres) l’iPhone Xr, le modèle « abordable » de la firme californienne. Toutefois, le Galaxy S10e met dans la balance un écran de meilleure qualité (AMOLED vs IPS, 1080p contre 720p), un double module photo avec ultra grand-angle… et un form factor rivalisant directement avec l’iPhone Xs. Le Samsung Galaxy S10e est proposé en blanc, en noir et en vert, et est actuellement disponible en précommande à 759€ pour une livraison le 8 mars.

À noter que pour toute précommande de l’un de ces trois nouveaux modèles du 20 février au 7 mars, Samsung offre une paire d’écouteurs sans fil Galaxy Buds, d’une valeur de 149€.

Notre premier avis

À la rédaction de Phototrend, nous sommes impatients de pouvoir tester les capacités de ces trois nouveaux modèles, qui s’avèrent particulièrement ambitieux sur la partie photo et vidéo. L’utilisation des terminaux mobiles s’avérant toujours plus soutenue, nous serons également très attentifs à l’autonomie des trois Galaxy S10. A l’heure actuelle, le Galaxy Note 9 et le Mate 20 Pro sont les meilleurs élèves de la catégorie, permettant à leurs propriétaires de rester plus de deux jours loin d’une prise secteur. D’une manière plus globale, les Samsung Galaxy S10, S10 Plus et S10e parviendront-ils à s’imposer comme les meilleurs photophones de ce début d’année 2019 ? C’est ce que nous ne manquerons pas de vérifier lors d’un prochain test !