DLSP est une rubrique qui vous permet de découvrir les « setups » photo de photographes, professionnels ou amateurs, connus ou anonymes, afin de dévoiler ce qu’il se cache dans leurs sacs photo. Proposer mon « setup » photo.

Dans le DLSP #8, Mathieu Chouchane nous présente un sac photo pour les balades en ville.


Je fais principalement de la photographie d’art de rue (et de rue) et de judo. J’ai récemment expérimenté la photo d’exploration urbaine et je m’intéresse à la pose longue. En résumé, je dirais que je suis un photographe amateur qui expérimente et tente de progresser. Je donne ici la configuration de mon sac lorsque je vais me balader en ville. Pour couvrir les compétitions de judo, la configuration est différente (autre sac, deuxième boîtier).

Voici le matériel que j’emporte habituellement :

  • Lowepro Tahoe BP 150 : Il s’agit pour le moment du sac qui me convient le mieux pour les sorties photos « classiques ». Il est suffisamment spacieux et modulable pour contenir mon matériel. Son seul inconvénient est de ne pas être fourni avec une housse pour le protéger en cas de pluie.
  • Canon EOS 5D Mark III : mon boîtier
  • Canon EF 70-200 f/4 L : c’est mon objectif fétiche pour le judo, en attendant de pouvoir acheter la version avec une ouverture f/2.8. Il me sert aussi pour la photo de rue si je veux rester loin ou pour le street art pour les oeuvres en hauteur.
  • Tamron SP 24-70 mm f/2,8 DiVC USD : c’est le bon complément à mon 70-200 mm pour la photo de rue et d’art de rue ainsi que pour des photos en intérieur.
  • Canon EF 50 mm f/1.4 USM ou Sigma 35 mm f/1.4 DG HSM Art : optionnel, choix de l’objectif en fonction de l’évènement. C’est l’objectif lumineux qui me sauve lorsque la lumière manque, lors de vernissages, de soirées ou même au judo. Le vignetage de ces deux optiques peut même me servir au judo.
  • iPhone 6s : c’est le smartphone avec lequel je prends les photos que je poste sur Instagram. Il me permet aussi d’avoir un aperçu de ce qu’une photo pourrait donner.
  • Carte mémoire CF : même si j’ai toujours une carte SD dans mon reflex en cas de besoin, je travaille avec des cartes CF. Lorsque je sais que je peux manquer d’espace ou que je ne peux pas me permettre d’avoir un problème de carte, je prends une seconde carte avec moi.
  • Montre GPS Geonaute ONmove 100 : j’utilise une montre GPS sportive d’entrée de gamme pour enregistrer mon parcours lorsque je pars photographier du street art. Il me suffit ensuite d’importer ce parcours dans Lightroom pour géolocaliser mes photos. Auparavant, je faisais ça manuellement, avec l’aide des photos des plaques de rues, de ma mémoire, et de Google Street View.
  • Filtres polarisants : un de 82 mm de diamètre pour le 24-70 et un autre de 67 mm pour le 70-200 ou le 35 mm. Ils me sont particulièrement utiles lorsque je prends en photo des murs ou des paysages avec un ciel lumineux.
  • Chiffon en microfibre, portefeuille et carte de transport
  • Optionnel : une batterie supplémentaire. Généralement, une batterie chargée et en bon état me suffit amplement pour la journée.
© Mathieu Chouchane

© Mathieu Chouchane

© Mathieu Chouchane

© Mathieu Chouchane

© Mathieu Chouchane

© Mathieu Chouchane


Vous pouvez retrouver Mathieu Chouchane sur Flickr avec son compte général et son compte dédié au Judo ainsi que sur son blog.