Le célèbre festival international de photojournalisme de Perpignan, Visa pour l’Image, a attribué le Visa d’Or News au photographe grec Aris Messinis de l’Agence France Presse (AFP), dimanche 4 septembre dernier.

Pour la seconde année consécutive, c’est un photographe de l’AFP qui remporte le Visa d’Or avec une série de photos sur la crise migratoire en Europe. Le lauréat de l’année 2015, Bulent Kiliç, s’était concentré sur la thématique des frontières et du passage entre la Syrie et la Turquie, son pays natal. C’est un tout autre reportage qui obtient le meilleur prix cette fois-ci, la dimension terrestre est laissée au profit de la mer et de l’arrivée des migrants par bateau sur l’île de Lesbos.

© Aris Messinis, AFP

© Aris Messinis, AFP

Aris Messinis a intitulé son reportage « Scènes de guerre en zone de paix ». Après avoir couvert la guerre de Lybie en 2011 pour l’AFP, il témoigne à propos du nouveau sujet pour lequel il a été récemment primé, « ce qui me choque le plus dans cette couverture, c’est de me dire qu’on n’est pas en zone de guerre. Qu’on travaille en zone de paix. Mais les émotions qui passent par mon objectif sont dignes d’une scène de guerre. »

© Aris Messinis, AFP

© Aris Messinis, AFP

Le reportage réalisé par Aris Messinis est fort, troublant par la puissance émotionnelle qu’il dégage, allant de l’euphorie au désespoir. En accompagnant les migrants au quotidien, même lors de situations de sauvetage, le photographe offre un travail qui va bien au-delà de celui de photographier derrière son objectif. L’appareil photo s’apparente ici à une main tendue, un regard humain pour venir en aide à l’autre.

© Aris Messinis, AFP

© Aris Messinis, AFP

Ce reportage est un témoignage sur la vie, la volonté de s’en sortir et de croire en un avenir meilleur. Avec ce Visa d’Or, Aris Messinis offre à ces migrants et aux bénévoles de Lesbos une visibilité internationale d’une situation dont il ne faut cesser de se préoccuper.

© Aris Messinis, AFP

© Aris Messinis, AFP

Visa pour l’Image est ouvert au grand public jusqu’au 11 septembre, retrouvez toutes les informations sur les différentes expositions sur le site officiel du festival.