photojournalisme

Visite du Toit de L’Arche de la Défense, un espace de 1200m² dédié au photojournalisme

L'espace d'exposition de la Grande Arche de La Défense met en avant la photographie de reportage et d'actualité en présentant le travail de longue haleine de photojournalistes qui produisent des reportages exceptionnels. L'"Arche du photo journalisme" accueillera chaque année 4 expositions de grands reporters français et internationaux qui dureront chacune 3 mois sous la direction artistique de Jean-François Leroy, directeur et fondateur du Festival Visa pour l'Image.

Que sont devenues les célèbres agences de presse photo Gamma, Sygma et Sipa ?

Ces trois agences de presse avaient fait de Paris la « capitale du photojournalisme » dans les années 70 à 90. Les banques d'images ou grosse agences de presse type AFP, AF ou Reuters, sont aujourd'hui dominantes sur le marché de la presse. Les anciennes et prestigieuses agences de presse qui mettaient en avant le travail de grands photographes ont eu du mal à se maintenir face à cette concurrence et à l'arrivée du numérique. Un nouveau modèle d'agences de presse et de collectifs a aujourd'hui émergé, basé sur Internet et sur le numérique.
7.8

Revue de livre : Afghanistan de Steve McCurry

Edité chez Taschen, Afghanistan est une nouvelle monographie consacrée au travail de long-terme de Steve McCurry dans ce qui est surnomme "le pays de la rébellion". L'ayant sillonné pendant plus de 40 ans, il recueille de nombreuses images dont plus de 140 sont compilées dans les 256 pages de cet imposant ouvrage qui fait office d'un panorama complet.

Epic Stories #12 : la fin d’une belle aventure

Epic Stories venait d’avoir 3 ans d’existence en ce début d’année, mais 2017 marque l’arrêt définitif de ce projet ambitieux. La fin de ce magazine trimestriel a été annoncée en mars par son fondateur Jean-Matthieu Gautier après la sortie de son 12ème et dernier numéro.

Le dessous des images : l’enfant réfugié de la guerre du Kosovo

Cette photo a été prise le 3 mars 1999 par la photoreporter américaine Carol Guzy lors de la guerre du Kosovo opposant l’armée yougoslave à l’armée de libération du Kosovo épaulée par les forces de l’OTAN. Représentant le petit Agim Shala, 2 ans, venant de retrouver ses grands-parents dans un camp de réfugiés, elle symbolise l'espoir des retrouvailles mais aussi et surtout les épreuves endurés par ceux forcés à l'exil.