Début novembre, Yahoo annonçait le programme Wall Art de Flickr, permettant aux utilisateurs de la plateforme de partage photo de commander un tirage de leurs photos Flickr monté sur cadre. Quelques semaines plus tard, ce programme s’étendait à une sélection de photographies choisies par la plateforme ainsi que pour toutes les photos publiées sous licence Creative Commons avec utilisation commerciale (les licences BY, BY-SA et BY-ND pour être précis).

Des photos utilisées sans rémunérer leurs auteurs

Ce dernier point nous semblait intéressant dans l’idée où Yahoo proposait de partager les revenus générés par les ventes de tirages photo (51% pour le photographe), mais il s’avère que le partage ne fonctionne qu’avec les photographes que Flickr aura sélectionné « à la main », alors que toutes les photos sous licences BY, BY-SA et BY-ND peuvent être utilisées pour des tirages sans que Flickr ne rétribue leurs auteurs. Il s’agit de plusieurs dizaines de millions de photos, et les utilisateurs ont réagi fortement et très rapidement pour protester contre cette décision.

Flickr dans son bon droit

Malheureusement, Flickr était dans son droit de proposer ces photos à la vente, car les images sous licence Creative Commons avec utilisation commerciale sont justement libres d’être utilisées, par n’importe quelle personne, y compris Flickr.

Imaginons qu’un site de tableaux veuille utiliser des illustrations sur Flickr pour sa base de données, il peut choisir ces images et les proposer à la vente, sans être dans l’illégalité vis-à-vis de Flickr et de ses utilisateurs.

Le problème est plutôt du côté des utilisateurs qui n’ont pas compris (ou n’ont pas été suffisamment éduqué) le concept de licences Creative Commons, et surtout leur implication forte en terme d’utilisation de leurs images. Si vous ne souhaitez pas que vos photos soient utilisées pour vendre quelque chose sans contrepartie pour vous, utilisez les licences Creative Commons correspondantes, comme celles clairement marquées « pour utilisation non-commercial ».

Flickr, attaqué, fait marche arrière

Un article du Wall Street Journal (Fight Over Yahoo’s Use of Flickr Photos, payant), dans lequel des photographes ainsi que le co-fondateur de Flickr, Stewart Butterfield, critiquaient le choix du site de privilégier les profits plutôt que la marque Flickr, aura mis le feu aux poudres.

Après quelques jours sans réponse, Flickr a annoncé le 18 décembre qu’ils retiraient toutes les images Creative Commons du pool de photos disponibles pour le programme Wall Art, évitant ainsi de faire couler plus d’encre sur ce problème.

Cela ne veut pas dire que l’histoire est terminée, car Bernardo Hernandez, VP de Flickr, indique que Flickr « travaille en étroite collaboration avec Creative Commons pour proposer des programmes qui correspondent mieux aux valeurs de la community [de Flickr]. »