Lorsque nous avons abordé la technique du lightpainting dans un de nos Mercredi Pratique, nous vous avions présenté quelques artistes, dont Jadikan.

Jadikan, qui veut dire « créer, faire, transformer, modifier, devenir » en malaisien, est un photographe français noctambule, qui explore les friches industrielles ou autres bâtiments abandonnés à la recherche d’un cadre pour ses créations lumineuses. Ce photographe autodidacte, qui a découvert le lightpainting avec le mouvement d’un mégot de cigarette capturé par hasard sur une pose longue, en a fait son activité à temps plein après avoir exposé ses images au Centre de création numérique Le Cube à Issy-les-Moulineaux en 2008.

Un livre photo présentant son travail sur le lightpainting vient de paraître dans la série Opus Délits des éditions Critères Éditions : Lightning Project. Les textes sont de Frédéric-Charles Baitinger et la préface de Gilles Ouaki. Ce livre est composé de deux parties : les Territoires Visuels et la Nuit Éclairée.

Dans les Territoires Visuels, les friches et autres bâtiments industriels servent de décor au light painter, tandis que dans la Nuit Éclairée, le photographe évolue dans des paysages urbains, ruraux ou même népalais.

On retrouve également dans ce livre une interview de Jadikan qui explique entre autre comment il a découvert le lightpainting, de quoi est faite une séance photo type, et ce qui le sépare des autres artistes urbains, comme les graffeurs avec qui il partage souvent ces lieux de l’ombre. En légende de chaque photo, vous trouverez la durée de la pose longue (en secondes) pour vous faire une idée du travail qu’il y a derrière chaque image.

Si vous voulez en savoir plus sur le travail de Lightpainting de Jadikan, je vous conseille ce livre. Par contre, le format 15 x 15 cm est un peu petit pour apprécier correctement les peintures de lumière de ce photographe, mais c’est un format qui a le mérite de ne pas être trop encombrant.

Le livre est disponible sur Amazon.fr.