photo de Iko

Grâce au numérique, c’est bien connu, on ne compte plus le nombre de déclenchements effectués lors d’une sortie photo. Même si grâce au dernier Mercredi Pratique sur le stockage vous y voyez plus clair, ce n’est pas une raison pour céder à la boulimie photographique.

Aujourd’hui, je vais partager une expérience que j’ai eu, et vous proposer quelques règles simples à suivre lorsque vous partez en rando photo :

  • Ne partez pas trop chargé en octets : limitez vous dans le nombre de cartes mémoires que vous emportez. Par exemple, si vous partez pour un après-midi photo, inutile d’emmener 8 Go. Je dis ça mais vous savez quoi, j’ai 2 cartes 4 Go qui me suivent partout, et c’est une mauvaise habitude à ne pas prendre. En effet, moins vous aurez de place pour stocker vos photos, moins vous allez en prendre. Et c’est mathématique ! Au final, vous verrez que vous porterez plus d’attention à ce que vous aller photographier.
  • Il faut retrouver la rareté de la photo : pour continuer par rapport au conseil ci-dessus, je vous invite à faire un petit exercice lors de votre prochaine sortie. Fixez vous un nombre de photos maximums (disons 20 et seulement 20 !). En rentrant avec vos 20 photos, comparez les avec vos précédents clichés. Normalement, ces 20 photos devraient être 20 clichés réussis ! Pourquoi ça ? Tout simplement parce que vous avez porté un peu plus d’importance à ces photos, contrairement aux 100 photos que vous auriez prises si jamais vous n’aviez pas freiné votre frénésie de déclenchements. Cet exercice est difficile, j’en suis conscient, mais attendez de voir le résultat !
  • Prendre moins de photos, c’est avoir la possibilité de mieux les organiser. Combien de temps vous avez déjà passé devant vos clichés, à faire le tri et en supprimer une grande partie ? Trop à mon avis, alors il est temps de se concentrer lors de la prise de vue, et ne pas espérer qu’avec une rafale de photos, la bonne sera dans le tas ! Ça peut vous paraître anodin à votre niveau, mais je suis sûr que si vous travailliez comme photographe professionnel, vous seriez plus efficace.

Bref, tout ces petits conseils pour vous dire qu’aujourd’hui, on apprécie de moins en moins la qualité des photos au profit de la quantité (et je suis le premier à parfois confondre les deux).

Donc un peu de discipline s’il vous plaît !