Rumeur : le Nikon Z6 III sera-t-il plus qu’un Z f redessiné ?

Le Z6 III, la future coqueluche des Nikonistes ?

À l’approche du CP+ 2024, les rumeurs enflent autour d’un potentiel Nikon Z6 III. Un APN plein format qui s’inspirerait beaucoup du Nikon Z f, tout en récupérant certaines fonctions et options d’ergonomie du Z8, notamment pour la rafale ou le moniteur. Il offrirait aussi de la vidéo 6K. Un boîtier hybride à plus d’un titre ?

Nikon Z6 III
Rendu 3D d’un potentiel Nikon Z6 III © Nikon Rumors

Fin février 2024 se tiendra la grand-messe de la photo lors du CP+ de Yokohama. À cette occasion, les constructeurs devraient lever le voile sur certaines des nouveautés très attendues. Ainsi, du côté de Canon, les rumeurs vont bon train pour l’annonce du très probable EOS R1, le futur hybride sportif / pro de la marque. Pour Nikon, les bookmakers, tablent sur la révélation du Nikon Z6 III.

Alors que d’aucuns pouvaient espérer un héritier au Z7 II, il semblerait que Nikon – pour l’instant – couvre le secteur de la haute définition avec son duo Z8 / Z9 dotés de capteur 45 Mpx. On aurait pu penser que le remplaçant du Z6 II s’appelle Nikon Z ƒ, l’appareil ayant été lancé presque 3 ans, jour pour jour, après le Z6 II. Mais le Z6 III devrait bien arriver prochainement.

Un capteur de 24,5 Mpx et une rafale à 40 i/s ?

Ainsi, d’après les informations (pas toujours fondées) glanées par des sites de rumeurs, le Z6 III (ou Z 6III si l’on suit la « logique » de Nikon) récupèrerait un capteur 24×36 BSI CMOS de 24,5 Mpx. Il serait semblable à celui de ses « cousins », mais en plus rapide.

Nikon Z6 III
Le capteur plein format de 24,5 Mpx du Nikon Z f

Associé au désormais classique processeur Expeed 7, cela permettrait au boîtier d’encaisser des rafales de 20 i/s en RAW (14 bits) et même 120 i/s en JPEG – de 11 Mpx, comme le Z8 ? Il ferait alors mieux que le Z f qui voit sa rafale plafonner à 14 i/s en RAW et 30 i/s en JPEG.

D’autres informations donnent même une rafale de 40 i/s plein cadre et jusqu’à 120 i/s avec un recadrage APS-C. Des performances impressionnantes qui placeraient le Z6 III entre un Canon EOS R6 Mark II et un Sony A9 III, rien que ça.

Le capteur bénéficierait d’une stabilisation sur 5 axes, pour un gain théorique maximal de 8 stops en photo, comme le Z f. Le Z6 III intégrerait aussi les dernières avancées autofocus de Nikon, avec une reconnaissance et un suivi de sujets variés (humains, animaux, véhicules, etc.). On pourrait jouer avec environ 300 collimateurs autofocus.

Le Z6 III, le roi de la vidéo chez Nikon ?

Par ailleurs, l’appareil se distinguerait aussi du Z f en vidéo en proposant des séquences en 6K 60 fps, au format N-RAW et 4:2:2 12 bits et le tout en interne. On pourrait aussi opter pour de la 4K 60 fps et en ProRes oversamplée depuis la 6K pour une qualité d’image supérieure. Tout cela se ferait sans recadrage, sauf en 4K 120 fps qui nécessiterait un crop DX APS-C. Il disposerait aussi de nouvelles fonctions pensées pour la vidéo.

Un mini Z8

En ce qui concerne le châssis du Z6 III, le gabarit se situerait à mi-chemin entre un Z6 II et un Z8. Un appareil un peu plus imposant que le Z6 II donc, approximativement 5 mm plus large, 3 mm plus haut et à peine plus épais. Le boitier serait ainsi plus lourd d’une trentaine de grammes.

Nikon Z6 III
Le Nikon Z6 II et le Nikon Z8 © Camera Size

Cette différence serait principalement due au nouvel écran tactile. Ce dernier serait proche de celui installé sur le Z8 – 8 cm et 2,1 Mpts. Point de rotule donc, mais une orientation verticale ET horizontale. L’écran sur rotule resterait alors l’apanage des Z f, Z fc et Z 30. Le viseur électronique connaîtrait une jolie hausse de définition à 5,76 Mpts, contre 3,68 Mpts pour l’ensemble des hybrides plein format de Nikon à l’heure actuelle.

Le Z6 III reprendrait aussi la disposition des boutons du Z8 au niveau de la poignée, mais le reste des commandes serait très similaires au Z6 II. D’autres changements marginaux impliqueraient un déplacement du logo Z6. Le stockage des images passerait toujours par un slot pour CFexpress type B et un emplacement pour carte SD UHS-II. Le Z6 III utiliserait aussi les mêmes batteries EN-EL15c.

Un boîtier alléchant, mais, quid de son positionnement ?

Sur le papier, le Nikon Z6 III pourrait être un appareil très intéressant. Évidemment, il ne s’agit encore que de rumeurs et il faut prendre chaque donnée avec des pincettes. Néanmoins, si ces informations se révélaient véridiques, Nikon nous gratifierait d’un boîtier se démarquant nettement du Z f, sans pour autant trop empiéter sur le Z8.

L’appareil semblerait très performant, mais l’intégration d’une très forte rafale soulèverait les mêmes problématiques qu’avec le Canon EOS R6 Mark II. Nikon chercherait peut-être à faire du Z6 III, le boîtier secondaire ou tertiaire d’un possesseur de Z8 / Z9.

Nikon Z6 III

Aussi, les fonctionnalités vidéo feraient de l’appareil une caméra très fonctionnelle. Le Z6 III pourrait être alors le premier hybride plein format de Nikon spécialement pensé pour l’image en mouvement.

Se pose enfin la question du prix. Si l’on suit l’inflation des prix et au regard des caractéristiques potentielles de ce Z6 III, il paraîtrait logique que le futur boîtier soit affiché aux alentours de 2900 €, comme le Canon EOS R6 Mark II.

Néanmoins, Nikon propose ordinairement ses appareils à des tarifs plus attractifs que la concurrence, nous pensons notamment aux tarifs « agressifs » des Z8 / Z9. Pour rappel, le Nikon Z6 avait été lancé à l’automne 2018 pour 2299 €. Fin 2020, le Z6 II était proposé pour 2199 €. Quant au Nikon Z f, il est commercialisé à 2499 €. Peut-être que le Z6 III restera aussi sous la barre des 2500 € ?

Ne reste donc plus qu’à attendre encore quelques semaines avant de pouvoir découvrir le prochain hybride polyvalent de Nikon.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Et quid d’un Z50 mk2 avec un capteur stabilisé, 24 ou 26Mpx, les derniers algorithmes d’autofocus, pour la chasse photos, les oiseaux, et une poignée grip en option ?

    Que dit la boule de cristal de Phototrend ?

    1. La question d’un (hypothétique) hybride APS-C sportif (qui rivaliserait avec le Canon EOS R7 ou le Sony A6700) a le mérite d’être posée, en effet ! Mais pour le moment, difficile à prédire est le futur…

  2. Yep … Pour la macro également (la vraie, proche rapport 1:1 et au-delà), les APS-C à définition « standard » (type 20 Mpx comme le Z50) sont déjà infiniment préférables aux Full Frame peu définis (type 24 Mpx comme les Z6/Z6II et probablement le Z6III), qui chutent à 10 Mpx voire moins une fois cropés (au format APS-C, au hasard). On peut certes tenter d’éviter le recadrage en augmentant le rapport de grandissement via diverses techniques, mais alors une foule de contraintes optiques surviennent (distance de travail réduite, zone de netteté diminuée, risque de flou de bougé accru…). Les FF bien définis (type 45 Mpx) tirent bien mieux leur épingle du jeu lors du même exercice (il reste environ 19 Mpx chez Nikon) mais ils demeurent bien en-deça des APS-C à définition élevée (Canon R7 : 32,5 Mpx). En bref, je plussoie : please, Nikon, un Z50 II à 24 Mpx et/ou un authentique challenger du Canon R7 (le chimérique Z90 ?).

  3. Prêt à acquérir le ZF (1er plein format pour moi et « abordable »),je suis du coup hésitant avec l’arrivée prévue du Z6III.
    Alors oui impatient de votre retour , de son prix et de sa dispo

  4. Bonjour,

    Ayant un Z9 et un ZF je ne pense pas acquérir un Z6III bien qu’il soit sûrement plus ergonomique que le ZF. Mais j’avais bien conscience lors du changement que je devrais faire des impasses, mais à ce jour j’ai appris à faire avec, et malgré tout le ZF est un très bon boitier pour ce que je lui demande faire.( Photos de concerts dans des locaux non appropriés; bars et salles de restaurant, peu d’éclairage). J’avais auparavant un D5 et un D6. Si il avait été proposé avant le ZF je l’aurai pris pour remplacer mon Z6II. Je suis juste amateur photo depuis plus balais.