Votez pour la série « Coexistence » de Pierre-Louis Ferrer aux Zooms 2024 du Salon de la Photo
Nikkor Z 26 mm f/2,8

Nikkor Z 26 mm f/2,8 : objectif pancake premium en monture Nikon Z

Nikon dévoile une focale fixe ultra-légère et compacte en monture Z. De par sa longueur focale et son ouverture à f/2,8, le Nikkor Z 26 mm f/2,8 s’avère très proche de l’objectif Z 28 mm f/2,8 déjà proposé par la marque. Cependant, il doit s’en distinguer par sa compacité extrême et en offrant de meilleures performances optiques. Retour sur ses caractéristiques.

Nikkor Z 26 mm f/2,8

Nikkor Z 26 mm f/2,8 : nouvelle focale fixe grand-angle

Si vous suivez de près l’actualité de Nikon, vous vous souvenez sans doute que la marque avait annoncé le développement de deux nouvelles focales fixes en janvier dernier. Aux côtés du Nikkor Z 85 mm f/1,2 S, la marque dévoile donc un nouvel objectif en monture Z : le Nikkor Z 26 mm f/2,8.

Il vise à répondre aux besoins des photographes de rue, de paysage ou de voyages, ayant besoin d’une focale fixe mariant adroitement légèreté et qualité d’image.

D’une manière assez étonnante, ce dernier vient se ranger aux côtés du Nikkor Z 28 mm f/2,8, en apparence assez similaire. Comme ce dernier, le nouveau Nikkor Z 26 mm f/2,8 est pensé pour être utilisé sur les hybrides plein format (FX). Mais aussi – et surtout – sur un hybride APS-C (DX), où il offrira une focale équivalent 39 mm.

Mais selon Nikon, ces deux objectifs 26 et 28 mm ne visent pas à répondre aux mêmes besoins. D’une part, ce nouveau Nikkor Z 26 mm f/2,8 se montre encore plus compact et léger. Mais aussi, il doit offrir des performances optiques supérieures, grâce à une formule optique optimisée pour obtenir la plus haute résolution possible. De quoi justifier un tarif plutôt salé ? C’est ce que nous tenterons de décrypter.

Retrouvez ci-dessous la liste des caractéristiques du Nikkor Z 26 mm f/2,8 : 

  • focale : 26 mm (39 mm en APS-C)
  • objectif pour capteur plein format
  • ouverture max : f/2,8
  • ouverture min : f/16
  • angle de champ :  57° (FX), 79° (DX)
  • construction optique : 8 lentilles en 6 groupes (dont 3 lentilles asphériques)
  • diaphragme : circulaire, 7 lamelles
  • distance minimale de mise au point : 20 cm
  • stabilisation d’image : non
  • tropicalisation : résistant à la poussière et aux gouttes d’eau
  • grossissement max : 0,19x
  • mise au point :  oui, moteur STM
  • diamètre du filtre : 52 mm
  • dimensions : ø 70 x 23,5 mm (D x L)
  • poids : 125 g
  • accessoires fournis : bouchons avant et arrière, pare-soleil
  • monture compatible : Z

Un objectif pancake pour les hybrides Nikon en monture Z

Au-delà de sa plage focale, le Nikkor Z 26 mm f/2,8 se distingue en devenant le plus petit et le plus léger des objectifs de la monture Z. Jugez plutôt : l’objectif affiche seulement 2,35 cm de long pour un poids de seulement 125 g. À titre de comparaison, le Nikkor Z 28 mm f/2,8 mesure 4,3 cm de long et pèse 155 grammes.

Nikkor Z 26 mm f/2,8

Couplé à un Nikon Z 6II, le duo affiche 830 g sur la balance. Monté sur un Nikon Z fc, le tandem ne fait que 570 g et montre toute sa pertinence. Il pourra également intéresser les possesseurs du Nikon Z30, pensé pour le vlogging.

Nikkor Z 26 mm f/2,8

Contrairement au 28 mm f/2,8 mentionné plus haut, la baïonnette n’est pas en plastique mais en métal. On apprécie également la possibilité de monter un pare-soleil (fourni dans la boîte).

Sans surprise, l’habituelle bague de mise au point se transforme en « bague à tout faire ». Par défaut, elle permet de régler la mise au point en mode MF. Mais elle peut également servir de bague de contrôle, permettant de régler facilement l’ouverture, l’exposition ou la sensibilité ISO.

Enfin, l’objectif est muni de plusieurs joints d’étanchéité. Il doit ainsi être protégé contre les gouttes d’eau et la poussière. En revanche, Nikon se garde bien de le présenter comme étant « tropicalisé ».

Nikkor Z 26 mm f/2,8 : 3 lentilles asphériques !

Pour parvenir à un gabarit aussi maîtrisé – tout en maximisant la qualité d’image, Nikon semble avoir grandement optimisé sa formule optique. L’objectif est composé d’un total de 8 lentilles réparties en 6 groupes. Point notable, l’objectif réussi à intégrer pas moins de 3 lentilles asphériques. Une prouesse assez remarquable compte tenu de la très faible longueur de l’objectif.

Nikkor Z 26 mm f/2,8

En revanche, Nikon n’a pas précisé si les lentilles bénéficient d’un traitement optique avancé, afin de réduire les aberrations chromatiques ainsi que les effets de flare et de ghosting. Seul un test terrain nous permettra donc de juger des performances de l’objectif en la matière.

L’ouverture à f/2,8 est assurée par un diaphragme circulaire à 7 lamelles. De quoi assurer un bokeh assez doux. Certes, quelques photographes pourraient regretter que l’objectif ne soit pas plus lumineux. Mais dans ce cas, il aurait sans doute été plus volumineux. Mais dans tous les cas, certains pourraient appeler de leurs vœux un objectif Z 28 mm f/1,8 S, aujourd’hui absent du catalogue de Nikkor.

On notera aussi la distance minimale de mise au point assez courte : 20 cm seulement par rapport au capteur. Le grossissement maximal est de 0,19x. De quoi permettre de capturer des photos en gros plan assez intéressantes.

Enfin, l’objectif s’équipe d’une motorisation AF STM. Cette dernière fois se montrer à la fois rapide, précise et silencieuse. À ce titre, Nikon indique avoir veillé à réduire au maximum l’effet de focus beathing. Une délicate attention à l’égard des vidéastes.

Retrouvez ci-dessous une sélection de photos capturées avec le Nikkor Z 26 mm f/2,8 (fournies par la marque) :

Prix et disponibilité du Nikkor Z 26 mm f/2,8

Le nouvel objectif Nikkor Z 26 mm f/2,8 est disponible au tarif de 589 €.

Le Nikkor Z 26 mm f/2,8 est disponible chez Digit-Photo, IPLN, Miss Numérique ainsi que dans les magasins photo spécialisés.

Notre premier avis sur le Nikkor Z 26 mm f/2,8

Avec ce nouvel objectif atypique, Nikon vise à marier adroitement une haute qualité d’image et un gabarit riquiqui. Dans l’absolu, l’attention est louable, et l’objectif pourrait séduire les street photographers ou les vloggers.

Mais par sa focale et son tarif, l’objectif risque de souffrir sérieusement de la concurrence du Nikkor Z 28 mm f/2,8. Certes, ce dernier n’est pas aussi compact, et peut-être pas aussi performant. Mais il demeure 2 fois moins cher (!) que ce nouveau 26 mm, tout en offrant la même ouverture à f/2,8.

Toutefois, si la qualité d’image vantée par Nikon est au rendez-vous, cet objectif ultra-compact pourrait séduire bon nombre de photographes cherchant une optique polyvalente, pertinente à la fois en plein format et en APS-C.