DxO PureRAW 2 : l’outil d’amélioration des fichiers RAW en un clic prend en charge les boîtiers Fujifilm

DxO PureRAW passe la seconde. L’éditeur français vient de dévoiler la 2e version de son outil d’amélioration des fichiers RAW avant la retouche. Cette nouvelle version vise à apporter plus de fluidité, ainsi qu’une meilleure intégration au sein de votre flux de travail. Sans oublier la prise en charge des fichiers RAW des boîtiers Fujifilm à capteur X-Trans (et Bayer). Retour sur toutes les nouveautés de DxO PureRAW 2.

Au printemps 2021, DxO avait fait sensation en lançant PureRAW, un nouveau logiciel de dématriçage RAW assisté par son IA maison nommée DeepPrime. Son but : supprimer le bruit numérique de nos photos, et corriger les principaux défauts optiques (aberrations chromatiques, vignetage, distorsions, manque de piqué).

Lors de notre test, nous avions particulièrement apprécié les performances du logiciel, qui permettent de « sauver » des photos très bruitées. Si vous disposer d’un nombre conséquent d’images capturées à haut ISO, l’outil vous deviendra rapidement indispensable.

Les boîtiers Fujifilm à capteur X-Trans (enfin) pris en charge

L’une des principales nouveautés de cette 2e version de DxO PureRAW est certainement la prise en charge des fichiers RAW de Fujifilm. Après DxO PhoLab 5, c’est au tour de PureRAW d’offrir ce support très attendu.

Le logiciel est ainsi compatible avec les fichiers RAW générés par les boîtiers APS-C Fujifilm à capteur X-Trans (série X-T, X-Pro, X100, etc.) mais aussi le GFX 50S II. Nous avons effectué quelques tests avec des fichiers capturés avec un Fujifilm X-E4, et le résultat est largement à la hauteur de nos espérances, avec une disparition quasi-totale du bruit numérique et une (très) nette amélioration du niveau de détails.

À noter que le logiciel se montre aussi très utile sur des images présentant une forte dynamique, afin d’accroître la sensation de piqué et pour supprimer les défauts optiques comme le vignetage.

De la même manière, de nombreux boîtiers sont maintenant pris en charge par le logiciel, à l’instar des Canon EOS R3 et Nikon Z 9, du DJI Mavic 3 / Mavic 3 Ciné, des Leica M10-R et SL2 / SL2-S,  du Ricoh GRIIIx ou encore des Sony A7 IV, A7R IIIA et A7R IVA et FX3.

Pour retrouver la liste complète des boîtiers pris en charge, rendez-vous sur le site de DxO.

Meilleure intégration à Lightroom et à l’explorateur de fichiers

Cette nouvelle version permet à DxO d’améliorer l’intégration de PureRAW au sein de votre flux de travail. Concrètement, DxO PureRAW devient accessible en faisant un simple clic droit dans Lightroom Classic, dans l’Explorateur Windows (PC) ou dans le Finder (Mac).

L’intégration au sein de Lightroom Classic est assurément une bonne nouvelle, puisqu’elle évite de devoir sortir du logiciel pour opérer le traitement via DeepPrime. Désormais, l’opération s’effectue en 3 clics, et un nouveau fichier DNG linéaire optimisé est créé et réimporté directement, sans avoir à quitter l’interface de Lightroom. À la clé, un net gain en termes de productivité.

L’éditeur boulonnais indique également avoir optimisé les performances de son logiciel. Les temps de traitement et d’exportation ont ainsi été considérablement raccourcis – surtout si vous travaillez sur un Mac doté d’une puce M1.

Prix et disponibilité de DxO PureRAW 2

DxO PureRAW 2 est disponible dès maintenant pour Windows et macOS au tarif de 129 €. La mise à jour depuis la 1e version du logiciel est proposée à 79 €.

Une version d’essai complète de 30 jours est également disponible sur le site de l’éditeur.

Notre premier avis sur DxO PureRaw 2

DxO PureRAW nous revient en grande forme avec la 2e version de son logiciel phare de restauration d’image. Toujours aussi efficace, il nous permet désormais de sauver les photos de nos boîtiers Fujifilm. Et surtout, l’intégration au sein de Lightroom facilite grandement l’utilisation du logiciel, l’opération devenant quasi-transparente pour l’utilisateur.

Malgré tout, la mise à jour à 79 € risque de faire râler les utilisateurs ayant acheté la version 1 à son lancement, il y a moins d’un an.

Responsable éditorial

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Tout à fait d’accord, 79€ la mise à jour pour un produit aussi récent c’est totalement abusé. DXO baisse largement dans mon estime alors que j’avais un avis très positif sur cette marque depuis des années. Je vais donc rester sur Pure Raw 1.5 que j’ai acheté il y a à peine 10 mois et tant pis pour la mise à jour.

  2. PURE RAW est un Super outil; mais je vais attendre la prochaine grande évolution pour le mettre à jour … ( Vu le prix )

  3. Imposer de débourser 79 euros pour une mise à jour qui en fait ne fait guère que corriger les lenteurs et lacunes de la version 1 « vieille » de moins d’un an, est abusif et digne d’une politique commerciale pour le moins douteuse.
    J’étais jusqu’alors un fan de DXO. Je viens d’en être dégouté … !

  4. Abusé. Du vol manifeste. Si dxo ne revoit pas son offre commerciale pour les détenteur de la RAW 1. Ild m’auront perdu comme client. Je pense que je ne serai pas le seul.

  5. Bonjour

    J’essaie d’optimiser mes photos avec PureRAw version 2 : boitier : nikon z9, objectif : 100_400 mm Nikon. Cet objectif est-il supporté par PureRAw version 2 car je trouve que cette dernière version lisse beaucoup les photos.

    Merci pour votre aide.

    Bien cordialement.

    Evelyne

  6. 79 euros pour une mise à jour: cher ? pas trop cher ?
    Chacun voit les choses à sa façon…
    Mais la version 2, installée comme plug-in de Lightroom, est vraiment du grand confort: quand les fichiers sont sélectionnés, en 2 ou 3 clics, le traitement est lancé. Après un « certain » temps (nombre de photos, puissance de la machine), on retrouve les photos traitées dans le catalogue, prêtes pour la suite sous LRC.
    Et pendant ce temps, LRC n’est pas bloqué !
    Si je me souviens bien car je n’utilise plus la version 1 depuis que la 2 est parue, il fallait indiquer un répertoire de destination, et puis importer manuellement les photos traitées. Plus rien de commun donc.