À l’occasion de son X-Summit Global 2021, Fujifilm revient sur le devant de la scène et dévoile un nouvel hybride APS-C, le Fujifilm X-E4. Particulièrement compact, il vise particulièrement les photographes de rue. Pour l’accompagner, la marque japonaise présente aussi un nouvel objectif, le XF 27 mm f/2,8 R WR. L’ensemble doit ainsi un former un duo ultra-compact, prêt à vous accompagner partout.

Fujifilm X-E4 : le plus compact des boîtiers APS-C de Fuji se met à jour

Trois ans et demi après le X-E3, Fujifilm dévoile son successeur, le X-E4. Très attendu par de nombreux photographes, ce boîtier se veut à la fois plus fin, plus discret, mais également plus performant. « More with less » (plus avec moins) : tel est d’ailleurs le slogan de ce nouvel hybride.

Pesant 364 grammes (avec batterie et carte SD), le X-E4 est le plus léger des boîtiers Fujifilm à capteur APS-C. Ses dimensions sont particulièrement réduites : comptez 121,3 mm de large, 72,9 mm de haut pour 32,7 mm d’épaisseur. Il pourra donc se glisser facilement dans une poche de veste ou dans n’importe quel sac. Ainsi, sa philosophie est très similaire à celle du récent X100V – mais cette fois avec un objectif interchangeable.

Couplé à le zoom compact XC 15-45 mm f/3,5-5,6 OIS PZ, le duo pèsera seulement 499 g. Associé à la nouvelle focale fixe XF 27 mm f/2,8 R WR (voir ci-après), le tandem affiche 449 g.

À l’intérieur, le X-E4 hérite du tandem capteur + processeur des X-T3 et X-T4. À la manœuvre, on retrouve donc le capteur CMOS X-Trans 4 de 26,1 Mpx, accompagné du processeur X-Processor 4. On peut donc s’attendre à une belle qualité d’image. La sensibilité ISO native va de 160 à 12800 ISO, et peut être étendue de 80 à 51200 ISO. Malheureusement, le X-E4 fait l’impasse sur la stabilisation du capteur sur 5 axes – sans doute pour éviter d’alourdir le boîtier.

Du côté de l’autofocus, le X-E4 se pare d’un AF hybride (détection de phase et de contrastes) couvrant 100 % du capteur, sensible jusqu’à -7 IL. D’après Fujifilm, les algorithmes de suivi ont été optimisés fin de suivre plus efficacement les sujets en mouvement. De même, la mise au point peut être effectuée en 0,02s. Le viseur, quant à lui, est composé d’un écran OLED de 0,39 pouce cadencé à 120 Hz, couvrant 100 % de la scène, avec un agrandissement de 0,62x. Ce viseur n’est donc pas énorme, mais il permet au X-E4 de rester particulièrement fin.

Le X-E4 muni de la poignée « MHG-XE4 », compatible Arca-Swiss

La partie supérieure, constitue de magnésium, accueille toujours 2 molettes manuelles, dédiées à la compensation d’exposition et à la vitesse d’obturation. Toutefois, cette dernière intègre un Mode P (programme) pour gagner en facilité d’utilisation.

À l’instar de ses prédécesseurs, le nouveau X-E4 adopte un design minimaliste – qui rappelle furieusement celui des boîtiers argentiques compacts. Toutefois, il délaisse le léger grip à l’avant et opte pour une face avant totalement plate. Pour améliorer l’ergonomie, Fujifilm propose deux accessoires : un repose-pouce (TR XE4) et un mini-grip (MHG-XE4).

À l’arrière, on retrouve l’écran de 3 pouces comptant 1,62 millions de points. Cependant, ce dernier est tactile et monté sur une double-charnière et peut pivoter à 180° vers le haut. Pratique pour cadrer au ras du sol, mais également pour les vlogs. Le design de la face arrière reprend également celui du X-E3, avec seulement 5 boutons et un joystick.

En vidéo, le nouveau X-E4 est capable de filmer en 4K à 30 i/s en 4:2:0 8 bits en interne, et en 4:2:2 10 bits via la sortie HDMI du boîtier. Dans la pratique, le boîtier filme en 6K ; les images sont « oversamplées » pour augmenter la qualité des images en 4K. Un mode slow motion est également présent, et permet de filmer à 240 i/s.

Fidèle à ses bonnes habitudes, Fujifilm intègre 18 simulations de films. On retrouve le film Eternal Bleach Bypass, que nous avions déjà croisé lors de notre test du X-T4.

La connectique de ce boîtier n’a pas été négligée : le X-E4 s’équipe d’un port USB-C 3.2 de dernière génération, d’un port micro-HDMI (type D), et d’une prise jack 3,5 mm pour micro externe ou une télécommande. Pour brancher un casque, il faudra passer par l’adaptateur USB-C – jack fourni.

Point notable : le boîtier est rechargeable en USB… ce qui permet à Fujifilm de faire l’impasse à la fois sur le chargeur mural et sur le chargeur USB. Certes, le X-E4 peut être rechargé via l’adaptateur d’un smartphone, mais cette omission pourrait passer pour une petite radinerie de la part du constructeur japonais.

Côté connexion sans-fil, le X-E4 est compatible Wifi (IEEE 802.11 b/g/n) et Bluetooth 4.2 Low Energy. Côté stockage, le boîtier comprend un unique slot SD compatible UHS-I.

 

Le Fujifilm X-E4 est alimenté par la batterie NP-W126S de 1140 mAh. Pour mémoire, cette dernière équipait déjà le X-E3, ainsi que les X-T2 et X-T3, X-E3 et X-S10. Pratique pour les utilisateurs disposant déjà d’un stock de batteries. Selon Fujifilm, l’autonomie atteint 380 clichés. En vidéo, le X-E4 doit pouvoir filmer jusqu’à 45 minutes en 4K, et 50 minutes en Full HD.

Nouvel objectif Fujifilm XF 27 mm f/2,8 R RW ultra-compact

En parallèle de son nouveau X-E4, Fujifilm dévoile une nouvelle version de son objectif phare XF 27 mm f/2,8 R WR. Équivalent 40 mm en plein format, cette focale ultra-polyvalente permet d’immortaliser une grande variété de sujets.

 

Ultra-léger et ultra-fin (84 g et 23 mm d’épaisseur), il reprend le format « pancake » qui avait fait le succès de son ainé, sorti il y a 5 ans. Selon son constructeur, ce nouvel objectif doit offrir une qualité d’image optimale. Toutefois, la formule optique est identique à celle de la version précédente : comptez 7 lentilles réparties en 5 groupes, dont une lentille asphérique pour accroître la qualité des bords de l’image. La lentille frontale, quant à elle, possède un diamètre de filtre de 39 mm. La distance minimale de MAP est toujours de 34 cm.

Voici les caractéristiques détaillées de ce nouvel objectif XF 27 mm f/2,8 R WR : 

  • Plage focale : 27 mm (équivalent à 40,5 mm en plein format)
  • Angle de champ : 55°
  • Ouverture max : f/2.8
  • Ouverture min : f/16
  • Formule optique : 7 éléments répartis en 5 groupes dont une lentille super ED
  • Nombre de lamelles : 7
  • Distance minimale de mise au point : 0,34 m
  • Stabilisation d’image : non
  • Tropicalisation : oui
  • Grossissement max : 0,1x
  • Monture compatible : X
  • Mise au point : autofocus ou manuelle
  • Diamètre du filtre : 39 mm
  • Dimensions : 62 x 23 mm
  • Poids : 84 g

Malgré son format réduit, ce nouvel objectif opte pour une bague d’ouverte manuelle. Une position « Auto » permet de profiter de l’autofocus du boîtier. D’après Fujifilm, l’optique possède un moteur DC optimisé pour de meilleures performances. On notera également la présence de 7 joints d’étanchéité, permettant à ce nouveau 27 mm de porter la mention « WR » pour « Weather Resistant ».

Couplé au nouveau Fujifilm X-E4, l’ensemble ne pèse que 448 grammes et pourra donc être emporté partout.

Prix et disponibilité du Fujifilm X-E4 et de l’objectif XF 27 mm f/2,8 R WR

Le Fujifilm X-E4 sera disponible vers la fin février/début mars 2021 au tarif de 899 € nu. Deux coloris seront proposés : noir et argent.

Deux packs seront proposés. Le 1er inclut le boîtier, un repose-pouce et une poignée et sera vendu au tarif de 999 €.

Le second regroupe le X-E4 et le nouvel objectif pancake XF 27 mm f/2,8 R WR, et sera proposé au tarif de 1049 €.

Enfin, l’optique XF 27 mm f/2,8 R WR sera vendue seule au tarif de 499 €.

Notre premier avis sur le Fujifim X-E4 et l’objectif XF 27 mm f/2,8 R WR

Avec son nouvel X-E4, Fujifilm donne (enfin) un successeur au vieillissant X-E3. Toujours aussi compact et séduisant, il embarque les dernières technologies de Fujifilm, et hérite du couple capteur + processeur du X-T4. La principale différence avec ce dernier se situe certainement au niveau de la stabilisation du capteur, le X-E4 faisant l’impasse sur ce dispositif pourtant très appréciable. Cependant, le dernier-né de Fujifilm s’avère séduisant, grâce à une fiche technique complète et un design très sobre et agréable à l’œil.

Couplé au nouvel objectif XF 27 mm f/2,8 R WR, l’ensemble s’avère d’une remarquable légèreté : seulement 448 grammes sur la balance ! Les photographes de rue ou de voyage pourront donc disposer d’un duo à la fois compact, discret et polyvalent, prêt à les accompagner dans toutes leurs aventures photo et vidéo.

Voici les autres annonces faites durant ce X-Summit Global 2021 :

Fujifilm GFX 100s : un capteur moyen format 102 Mpx dans un boîtier compact pour 5999 €

Fujifilm lance son nouveau téléobjectif polyvalent XF 70-300 mm f/4-5,6 R LM OIS WR