En 2021, Panasonic célèbre les 20 ans de la marque Lumix. Le constructeur japonais en profite pour annoncer aujourd’hui le lancement du Lumix GH5 Mark II ainsi que le développement de son prochain hybride micro 4/3 haut de gamme, le GH6. Le GH5 Mark II (ou GH5M2) dispose d’un couple capteur/processeur revu, permet l’enregistrement C4K 60p 10 bit sans recadrage ainsi que de nouvelles fonctionnalités de streaming vidéo sans fil. Retour les nouveautés du GH5 Mark II.

Lumix GH5 Mark II, inspiré du GH5

Lumix ne s’en cache pas : son GH5 Mark II est très proche du GH5, raison pour laquelle il conserve le même nom. Dans la gamme, il vient ainsi se positionner au-dessus du GH5, mais un peu en deçà du GH5S, qui lui sera remplacé par le prochain GH6 dont le développement a également été annoncé aujourd’hui.

Le GH5 II est doté d’un capteur stabilisé Live MOS type 4/3 de 20,3 Mpx, comme le GH5, mais ce dernier dispose d’un traitement AR (anti-reflets) qui permet, selon le constructeur, de réduire les effets de ghosting ou de flare obtenus en photographiant des sources lumineuses. Sur le capteur, le filtre passe-bas a également été retiré, ce qui permet d’obtenir davantage de détails dans l’image.

Ce nouveau capteur est accompagné par le processeur Venus Engine, déjà présent depuis le GH5, mais qui a été amélioré – sans plus de détails – pour offrir davantage de performances et une meilleure qualité d’image photo et vidéo. A la clé, Panasonic annonce un gain en termes de plage dynamique et une plus grande richesse des couleurs, mais aussi un meilleur traitement de réduction du bruit pour des rendus plus naturels à hauts ISO. Cette mise à jour processeur également de réduire l’effet de rolling shutter en vidéo.

La stabilisation capteur du GH5 II est compatible Dual I.S. 2 de Panasonic, ce qui permet d’obtenir un gain jusqu’à 6,5 stops avec les objectifs compatibles en combinant la stabilisation 5 axes du capteur à celle de l’optique sur 2 axes. Panasonic indique également avoir utilisé l’algorithme du S1H pour obtenir un enregistrement vidéo plus fluide, même lorsque vous faites des panoramas ou des mouvements de caméra.

Niveau autofocus, Panasonic reprend la technologie à détection de contraste DFD à 225 zones et l’améliore grâce à de nouveaux algorithmes autofocus issus du Lumix S5. A la clé, une meilleure reconnaissance des sujets, notamment l’ajout de la détection du corps, de la tête ou des animaux (chien, chat et oiseau) en plus de la détection du visage et des yeux, qui devient également plus rapide. Cela permet d’effectuer un suivi plus intelligent de son sujet lorsque ce dernier se trouve à une plus grande distance.

Interface remise au goût du jour

Le Lumix GH5 II reprend également les nombreuses nouveautés d’interface introduites sur les autres boîtiers Panasonic depuis sa sortie, notamment avec le Lumix G100 et les différents indicateurs visuels. On retrouve ainsi le cadre coloré placé en bordures de l’image qui permet d’indiquer l’enregistrement vidéo (en rouge) ou le streaming (en bleu).

Il est également possible de placer en superposition de l’image un cadre prédéfini (du format 16:9 au 9:16) pour faciliter le cadrage (fonction Frame Marker). L’appareil est également capable de détecter l’orientation de l’appareil à la vertical (si activé dans les options) pour la captation de vidéos verticales à destination des réseaux sociaux notamment.

Dans les menus, le choix du niveau de qualité vidéo peut désormais se faire à l’aide de filtres, pour par exemple filter par une certaine fréquence d’image, résolution, codex, VFR et HLG, ce qui permet de n’afficher que les réglages compatibles. Il est également désormais possible de conserver dans une liste les qualités vidéo « favorites » pour les utiliser de manière plus rapide. Utile si vous utilisez toujours 2-3 réglages vidéo et voulez vous débarrasser du reste. Ces favoris peuvent être placés dans « Mon Menu » pour un accès rapide.

Enfin, l’appareil dispose d’un outil de mesure spot du niveau de luminance, utile pour vérifier un gris moyen en V-Log L. Le GH5 II dispose également des zebras, d’un moniteur de forme d’onde et de tous les outils utiles pour les vidéastes.

Le boîtier dispose également du profil V-Log L préinstallé pour filmer en flat avec une plage dynamique de 12 stops et faciliter l’étalonnage des couleurs en post-production. L’appareil dispose également de 35 LUTs de conversion VariCam ainsi qu’une LUT de conversion V-709 qui permet de simuler un rendu cinématique dès la capture sur site. Les profils Cinelike D2 et V2 issus de la caméra cinéma BGH1 sont également présents.

Vidéo : jusqu’en Cinéma 4K 60p 4:2:0 10 bit et 30p 4:2:2 10 bit

Le successeur du GH5 était forcément attendu en vidéo, et ce GH5 Mark II vient améliorer le côté vidéo, même s’il ne dépasse la définition C4K. Désormais, tous les modes vidéo disposent d’un temps d’enregistrement illimité et l’ensemble de la surface du capteur est utilisée pour filmer, ce qui évite les recadrages et permet d’utiliser la focale de l’objectif.

Le GH5 II permet de filmer jusqu’en C4K et 4K 60p en 4:2:0 10 bit en interne, tout en offrant la possibilité de sortir du 4:2:2 10 bit en simultané via HDMI (limité à 30p).

En mode Quick and Slow – pour les ralentis ou les accélérés – l’autofocus est désormais disponible avant enregistrement. Il est possible de filmer jusqu’en 180p en Full HD.

Fidèle à ses origines, le GH5 II est également capable de filmer en anamorphique 6K/4K en format 4:3 jusqu’en 4:2:0 10 bit LongGOP en 30p pour une qualité d’image optimale. Il est également possible d’activer une stabilisation d’image selon le niveau de grossissement de l’objectif, de 1,30x à 2x, et les vidéos peuvent être « desqueezées » au format cinescope directement à l’écran pour avoir un meilleur aperçu du rendu.

Streaming en direct, la nouvelle marotte des constructeurs

Alors que les différents confinements ont entrainé une explosion des visios et autres vidéos en direct, Panasonic compte bien offrir de nouveaux outils de live streaming à ses utilisateurs avec le GH5 Mark II. Ce dernier permet ainsi de réaliser des diffusions en direct sans fil à l’aide de l’application mobile Lumix Sync jusqu’en Full HD 60p, rendant possible la diffusion en direct sur différents sociaux dont Youtube, Facebook ou en RTMP/RTMPS. Ainsi, vous pouvez diffuser en streaming de n’importe où via un réseau cellule (4G ou 5G), mais aussi via un routeur Wifi.

Le livestreaming reste possible en HDMI (jusqu’en 4K60p selon l’adaptateur) mais nécessite un ordinateur. Il est également possible de transformer le GH5 II en webcam ou d’utiliser OBS ou Lumix Tether en USB.

Et la photo ?

Si le GH5 Mark II ne vise clairement pas les photographes – qui se tourneront davantage vers le Lumix G9 et son potentiel successeur – ce boîtier reste capable de réaliser des images fixes de qualité et tire parti de la compacité du système micro 4/3.

La sensibilité ISO va de 200 à 15600, avec la possibilité de l’étendre jusqu’à 100 ISO. L’obturateur peut aller à des vitesses jusqu’à 1/8000 s en mécanique et 1/16 000 s en électronique.

Le boîtier dispose d’une rafale jusqu’à 12 i/s en AF-S, que ce soit avec obturateur mécanique et électronique, et est capable de réaliser des séquences en AF-C jusqu’à 9 i/s avec un buffer de plus de 108 images en RAW ou RAW+JPEG (et 999 en JPEG). L’AF est également sensible jusqu’à -4 IL.

Bien entendu, le GH5 II reprend les modes de rafales continue Photo 6K (30 i/s) et Photo 4K (60 i/s) ainsi que le Post Focus et le Focus Stacking.

Ergonomie : le jeu des différences

Le GH5 II ressemble à s’y méprendre au GH5, et c’est tant mieux. Ainsi, Panasonic permet aux utilisateurs du GH5 de passer de manière simple au GH5 II sans devoir se rééquiper de cages ou autres accessoires, comme le grip tropicalisé DMW-BGGH5, le module XLR DMW-XLR1 ou encore la poignée-trépied DMW-SHGR1E.

Les yeux fermés, il vous sera d’ailleurs difficile de différencier les deux puisque les GH5 et GH5 II ont un gabarit strictement identique. Son poids eset de 725 g pour des dimensions de 138,5 x 98,1 x 87,4 mm (L x H x P). Le boîtier dispose toujours d’une construction en alliage de magnésium ainsi que d’une conception étanche pour un usage dans des conditions extrêmes.

Le GH5 II offre donc la même ergonomie que le GH5, à quelques petites différences, comme un bouton de déclenchement vidéo bien plus visible sur le dessus du boîtier – tout de rouge – ainsi qu’un profil Custom 4 supplémentaire sur la molette de sélection de mode. Le bouton Fn1 a également été remplacé par un bouton « Photo Style » qui permet de choisir un filtre d’image. Deux nouveaux styles d’images font d’ailleurs leur apparition : les L.Monochrome S (Soft) et L.Classic Neo.

On retrouve donc la double molette de réglage, le joystick et la roue codeuse à l’arrière ainsi que le commutateur de sélection des modes AF-S, AF-C et MF ainsi que le bouton AF-ON.

Le boîtier reprend l’écran tactile orientable sur rotule très utile, mais celui-ci a un peu rétrécit (3 pouces contre 3,2 pouces) mais gagne en définition avec 1,84 million de points et une plus grande luminosité pour un meilleure visibilité, notamment en extérieur. Le viseur reste le même : un EVF OLED de 3,68 millions de points avec un grossissement 0,76x et une vitesse de rafraîchissement jusqu’à 120ips.

Pour alimenter le tout, le GH5 II inaugure une nouvelle batterie BLK22 (2200 mAh), la même que le Lumix S5, qui permet de conserver la même autonomie, avec jusqu’à 400 images avec visée LCD et EVF, et jusqu’à 1200 images en mode économie d’énergie. Heureusement, le GH5 Mark II reste compatible avec la batterie du GH5.

Niveau connectique, le boîtier dispose toujours d’un double slot mémoire SD UHS-II, d’un port microHDMI Type A, d’une prise télécommande 2,5 mm, de prises casques et micro en 3,5 mm ainsi qu’une prise USB 3.1 Type C PD qui permet désormais de recharger et alimenter l’appareil de manière permanente. Le boîtier est compatible Bluetooth 4.2 et Wifi 5 et 2,4 GHz.

Mise à jour firmwares et objectifs

A peine sorti, Panasonic indique déjà qu’une mise à jour logicielle sera proposée pour le Lumix GH5 II d’ici la fin d’année 2021. Celle-ci apportera trois améliorations :

  • tethering via USB à un smartphone 4G ou 5G pour le streaming vidéo
  • streaming IP RTP/RTSP filaire en LAN à un ordinateur pour une qualité image et son optimale
  • fonction Live View Composite pour faciliter la capture d’image en pose longue tels que le lightpainting, les feux d’artifice, les filés d’étoile, etc.

Les objectifs Lumix G/Leica DG seront également mis à jour dès le 8 juin 2021 pour permettre de choisir entre un contrôle linéaire ou non linéaire de la bague de mise au point, permettant un réglage précis de la MAP manuelle.

Voici la liste des objectifs concernés : H-E08018, H-X1025, H-ES12060, H-FS12060, H-XA025, H-ES200, HHSA12035, H-HSA35100, H-FSA45200, H-ES50200, H-FSA100300 et H-RS100400.

Enfin, Panasonic a également indiqué que le GH5S disposerait d’une mise à jour firmware à venir le 9 juin prochain, offrant l’enregistrement 4K 12 bit en Pro Res RAW en HDMI via un Atomos Ninja V.

Prix et disponibilité du Lumix GH5 Mark II

Le Lumix GH5 Mark II sera disponible début juillet 2021 au tarif de 1699 € nu.

Deux kits sont également proposés :

  • Lumix GH5M2 M-kit (+ Lumix G 12-60mm F3.5-5.6) : 1899 €
  • Lumix GH5M2 L-kit (+ Leica DG 12-60mm F2.8-4.0) : 2299 €

L’appareil est déjà disponible en précommande chez Digit-Photo, Miss Numérique et  Photo-Univers.

Panasonic propose également une offre de lancement du 25 mai au 31 juillet. Pour tout achat d’un Lumix GH5 II, Panasonic vous offre l’objectif 25 mm f/1,7 ainsi qu’une seconde batterie, d’une valeur de 285 €. L’offre est notamment disponible chez Miss Numérique et Photo-Univers.

Notre premier avis sur le Lumix GH5 Mark II

Panasonic a pris son temps pour dévoiler le successeur du GH5, et ce boîtier pourrait sembler être une évolution mineure pour de nombreux vidéastes. En effet, le GH5 Mark II reprend peu ou prou les caractéristiques du GH5, mais à chaque fois avec quelques améliorations. Le capteur semble le même, mais dispose d’un traitement anti-reflets bienvenu. Le processeur Venus Engine est ici encore identique, mais Panasonic annonce de meilleures performances, en partie liées à de meilleurs algorithmes.

Si la qualité des vidéos est en augmentation, avec notamment la possibilité d’enregistrer en C4K/4K en 4:2:0 10 bit à 60p en interne et en simultanée en 4:2:2 10 bit en 30p via HDMI, certains se diront que cette évolution est bien maigre. Les fonctionnalités de live streaming sans fil sont également bienvenues pour les créateurs de contenu qui repartent sur le terrain, mais est-ce suffisant pour faire évoluer son GH5 ? On apprécie cependant la continuité dans l’ergonomie, avec notamment l’ajout de l’alimentation en continu via USB-C, et les raffinements ergonomiques qui ont été apportées par les récents boîtiers dévoilés par Panasonic, dont le Lumix G100.

Une chose est sûre : le Lumix GH5 Mark II, proposé à 1699 € nu, soit seulement 100 € de plus que le GH5 actuellement (pour rappel, le GH5 est sorti à 1999 €), devrait mettre à la retraite son successeur, et trouver logiquement sa place en attendant l’arrivée du GH6 plus tard cette année.

Vidéos réalisées avec le Lumix GH5 Mark II (source Panasonic)

Panasonic annonce le développement du Lumix GH6 et d’un zoom Leica DG 25-50 mm f/1,7