Dévoilé en 2018, le zoom ultra-grand-angle Fujinon XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR complète la trinité de zooms à ouverture f/2,8 pour boîtiers hybrides APS-C Fujifilm, composée des XF 50-140 mm f/2,8 R LM OIS WR (sorti en 2014) et XF 16-55 mm f/2,8 R LM WR (sorti en 2015). Proposé à 1889 €, cet objectif de la gamme XF de Fujifilm ne cache pas son positionnement premium.

Pour séduire les photographes, ce zoom ultra-grand-angle met de sérieux arguments dans la balance : une plage focale 8-16 mm ultra-courte, une ouverture très lumineuse à f/2,8 et une construction optique avancée. Véritable objectif professionnel, il vise à offrir une qualité d’image stratosphérique, au centre comme sur les bords, en toute circonstance. Tient-il ses promesses ? Nous avons pu tester l’objectif XF 6-18 mm f/2,8 R LM WR sur l’île de Majorque et voici notre compte-rendu complet.

Phototrend Test Fujinon XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR

Présentation du Fujinon XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR

Fujifilm a abordé le marché des appareils photo hybrides très différemment de la plupart des autres fabricants. Évitant de se confronter frontalement à Canon, Nikon ou Sony sur le marché des boîtiers plein format, Fujifilm a fait très tôt le pari de développer une offre APS-C très complète. Il en résulte une alternative qualitative à ceux qui ne souhaitent tolérer ni l’encombrement ni le coût de capteurs plus larges.

Jusque 2018, la solution grand angle dans la gamme XF se matérialisait par le Fujinon XF 10-24mm f/4 R OIS. Si cette optique s’est rapidement imposée comme une solution très qualitative, l’ouverture f/4 sur un capteur APS-C limitait certains cas d’usage.

Phototrend Test Fujinon XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR

Le Fujinon XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR est ainsi sorti en 2018 avec l’ambition de corriger ces manquements. La plage focale proposée est significativement plus courte. Là où un 10-24 mm permet, à fond de zoom, d’obtenir une focale équivalente à un 35 mm (en full frame), ce 8-16 mm permet de voir moins loin, mais (beaucoup) plus large. Au grand-angle, il offre une focale équivalente à un 12 mm.

Son ouverture lumineuse et la promesse d’une qualité d’image impeccable sur toute la largueur de l’image viennent mettre de nombreux arguments de poids dans la balance. Cette optique vise  ainsi à séduire les photographes de paysage, d’architecture… mais aussi d’astrophotographie, grâce à son ouverture à f/2,8.

Le Fujinon XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR est un concentré de technologie. Les 20 éléments optiques répartis en 13 groupes – dont 4 lentilles asphériques et 6 verres ED pourraient résumer l’ambition de la marque. Cette formule optique dispose d’un revêtement Nano-Gi pour offrir une résistance au flare de premier ordre. Le diaphragme possède 9 lamelles circulaires pour un bokeh crémeux, bien que moins visible en ultra-grand-angle.

Le Fujinon XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR se veut ambitieux et a les mensurations qui vont avec. Affichant 122 mm de long, 88 mm de diamètre et un poids de 805 grammes, cet objectif est deux fois plus encombrant que son cadet, le XF 10-24mm f/4 R OIS WR. Il dispose d’un pare-soleil intégré qui protège sa lentille frontale bombée. La distance minimale de mise au point est de 25 cm, soit un rapport de grossissement maximal de 0,10x.

Enfin, la construction tropicalisée alliant métal et plastique rigide confère à l’ensemble une impression de qualité et robustesse. La seule absence notable au chapitre des spécifications est la stabilisation optique. Ce choix est regrettable mais nous reconnaissons que ceci est moins pénalisant depuis l’arrivée de boitiers comme les X-H1X-T4 et X-S10. Qui plus est, la longueur focale très courte rend la stabilisation moins indispensable que sur un téléobjectif.

Test du Fujifilm X-T4 : l’hybride APS-C expert en photo et vidéo

Voici les caractéristiques complètes de l’objectif Fujinon XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR :

  • Plage focale : 8-16 mm (équivalent 12-24mm en plein format)
  • Ouverture maximum: f/2,8
  • Ouverture minimale: f/22
  • Construction optique: 20 éléments répartis en 13 groupes dont 4 lentilles asphériques et 6 verres ED
  • Diaphragme: 9 lamelles circulaires
  • Rapport de grossissement maximal: 0,1 x
  • Distance de mise au point minimale: 0,25 m
  • Diamètre du filtre: Non compatible
  • Tropicalisation: Oui
  • Autofocus: Oui
  • Poids: 805 g
  • Pare-soleil: Oui; intégré
  • Stabilisation: non
  • Dimensions: 122 x 88 mm
  • Monture compatible: Fuji X
  • Accessoires fournis : bouchon arrière, cache objectif

Prise en main du Fujinon XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR

La prise en main de cet objectif est assez différente de la majorité des propositions de la marque. 805 grammes, c’est assez lourd et c’est d’autant plus pénalisant sur des boitiers de la gamme X-T ou X-Pro qui n’ont pas une poignée proéminente.

Phototrend Test Fujinon XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR

Sur notre X-T3 de test, l’ensemble pique du nez et il est important de bien le tenir pour ne pas laisser échapper l’appareil. Ceci devient vite inconfortable en balade mais nous imaginons que l’objectif n’est pas forcément conçu pour cela. Cela étant, nombreux sont les accessoires qui permettent d’augmenter la taille de la poignée des boîtiers Fujifilm. Avec cet objectif, ils ne seront pas de trop.

En cas d’utilisation du grip vertical ou sur un boitier comme le X-H1, la prise en main est nettement plus confortable et s’assimile à ce qui se pratique sur reflex. Quoi qu’il en soit, on ne choisit pas le Fujinon XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR pour sa légèreté.

Sur cet objectif, la lentille frontale bombée est protégée par un pare-soleil fixe en pétale de fleur. Ceci n’est pas inhabituel pour les focales de cette largeur. Cependant, ce choix impose à toute personne intéressée par l’usage de filtres un investissement additionnel entre 300 et 400 € pour disposer d’un porte filtre adapté + filtre ND 150 x 150 cm comme ceux commercialisés par les marques Haida ou Nisi Filters. Le coût n’est pas neutre à la suite d’un investissement initial déjà conséquent, l’encombrement dans le sac du photographe non plus.

Source: Haidaphoto.com

Une fois familiarisé avec le poids et la conception de cette lentille avant, la copie rendue est quasi-parfaite. La finition de l’ensemble est luxueuse et conçue pour durer. La bague d’ouverture graduée est plus rigide qu’à l’accoutumée, corrigeant ainsi un point négatif sur d’autres optiques Fujinon, où il était aisé de changer de position par inadvertance. Celle-ci ne dispose pas d’un mode sans clic permettant de changer d’ouverture de manière silencieuse.

La bague de zoom offre elle aussi une très bonne résistance. Sa course est assez courte. La bague de mise au point offre quant à elle une sensation opposée : elle est beaucoup plus souple et l’impression de contrôle n’est pas idéale.

On notera que l’optique est à encombrement constant. Au grand-angle (16 mm), la lentille est considérablement en retrait au sein du barillet ; cet espace peut être une bonne protection en cas de chute sur une surface lisse. La mise au point se fait de manière interne, sans déplacement de la lentille frontale.

Cet objectif étant dépourvu de stabilisation, il n’y a aucun commutateur sur le fût pour l’activer. De même, l’objectif fait l’impasse sur le commutateur AF/MF. Pour passer en mise au point manuelle, cette opération devra être faite sur le boitier. Un joint de caoutchouc figure à la base de cet optique, témoin de la construction tout temps.

Avec ce 8-16 mm, Fujifilm reste fidèle à une qualité de fabrication irréprochable et une finition très soignée.

Phototrend Test Fujinon XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR

Qualité d’image du Fujinon XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR

Nous avons testé cet objectif sur un Fujifilm X-T3 de 26,2 Mpx. Vous pouvez cliquer sur chaque image pour la voir en meilleure qualité.

Phototrend Test Fujinon XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR

Fujifilm X-T3 – XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR – ISO 1000 – 16mm – f/4 – 1/250s

Fujifilm X-T3 – XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR – ISO 320 – 16mm – f/5,6 – 1/60s

Fujifilm X-T3 – XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR – ISO 640 – 10mm – f/4 – 1/15s

Les performances optiques de cet objectif n’invitent que très peu de critiques. Nous notons un comportement cohérent, quelle que soit la longueur focale. Traditionnellement, les zooms sont un peu moins performants aux extrémités de leur plage focale, mais ce n’est pas le cas ici, ou si peu.

Le centre est très piqué à la pleine ouverture, les coins sont un peu en retrait à 8 mm mais de meilleures factures à 16 mm. À mesure que l’on ferme le diaphragme, les bords s’améliorent… sans jamais totalement rattraper le centre. L’homogénéité maximale est atteinte entre f/5,6 et f/8. Il faut attendre f/11 pour voir s’amorcer un timide début de diffraction mais l’image reste correcte jusqu’à f/16.

Fujifilm X-T3 – XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR – ISO 80 – 14mm – f/11 – 20s

Le choix de l’ouverture sera davantage dicté par votre besoin de profondeur de champ que par la recherche du piqué tant il est satisfaisant en toute circonstance.

Les objectifs dotés d’une lentille frontale bombée ont généralement la caractéristique de moins souffrir du vignettage, mais d’être plus sensible au flare. Là encore, ceci se vérifie avec ce 8-16 mm de Fujifilm. Nous n’avons pas noté de dégradation trop importante des coins introduite par une correction d’exposition.

Notre appréciation du flare est plus mitigée. Il est étonnement bien contenu lorsqu’une source lumineuse est centrale et proéminente, ou même dans un coin.

Si toutefois, celle-ci est légèrement en dehors du cadre, on peut noter l’apparition de petits artefacts. Ils s’invitent régulièrement et sont difficiles à anticiper lorsque l’on photographie des scènes à la volée. Ceci laisse penser que le pare soleil n’est peut-être pas assez large. Nous sommes toutefois heureux de noter que ces taches demeurent très discrètes.

La correction des distorsions est prise en charge par le boitier. Elle peut être visible lorsque l’on compose à travers le viseur mais les RAW et JPEG produits sont parfaitement corrigés.

Fujifilm X-T3 – XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR – ISO 640 – 10mm – f/2,8 – 1/250s

Nous n’avons pas noté de manifestation d’aberrations chromatiques lors de ce test.

Les opportunités de créer du bokeh avec un ultra-grand-angle sur un capteur APS-C ne sont pas nombreuses. Il faut être très près de son sujet et dans ce cas, une petite capacité de séparation est visible. Le flou d’arrière-plan est très harmonieux, et les transitions sont des plus douces.

Autofocus du Fujinon XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR

Fujifilm X-T3 – XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR – ISO 160 – 14mm – f/4 – 1/1400s

Le Fujifilm 8-16 mm f/2.8 XF R LM WR est équipé d’un autofocus « Linear Motor » que l’on retrouve aussi dans le XF 50-140 mm f/2,8 OIS WR. Cette motorisation offre une réactivité sans faille, quelles que soient les conditions lumineuses. Le tout dans un parfait silence.

Le mouvement des lentilles est à peine perceptible. Si vous l’utilisez de concert avec l’obturateur électronique, on peut penser que le boitier est éteint, tellement l’ensemble est discret. En faible luminosité, de faibles cliquetis sont audibles mais tant qu’il y a suffisamment de contrastes, la rapidité n’est pas à remettre en question. Une focale aussi large n’est probablement pas la plus difficile à gérer en termes de profondeur de champ mais en tout état de cause, la performance de mise au point est remarquable.

Fujifilm X-T3 – XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR – ISO 160 – 8mm – f/2,8 – 1/900s

Quelles sont les alternatives au Fujinon XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR ?

L’absence de constructeurs tiers majeurs sur la monture X n’offre pas énormément d’options aux utilisateurs Fujifilm qui souhaiteraient un zoom ultra-grand-angle doté d’un autofocus.

À gauche, le Fuji XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR ; à droite, le Fuji XF 10-24 mm f/4 R OIS. La différence de taille entre ces deux optiques est notable.

L’unique véritable alternative est le XF 10-24 mm f/4 R OIS WR, seul autre ultra-grand-angle proposé par la marque – et récemment revisité. Commercialisé à 999 €, il reste relativement coûteux pour un zoom ouvrant à seulement f/4. Toutefois, la compatibilité avec des filtres standard, la tropicalisation et la stabilisation optique sont autant d’arguments pertinents.

Enfin, son poids de moins de 400 g en font une alternative plus polyvalente, sans doute plus attractive pour le grand public. La formule optique reste identique à la première version que nous avons testée. Elle demeure donc très qualitative… mais globalement moins piquée sur les bords que le XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR à toutes les ouvertures.

Test du zoom ultra grand-angle Fujifilm Fujinon XF 10-24mm f/4 R OIS

À qui s’adresse le Fujinon XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR ?

Proposé à 1889 €, le XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR ne cache pas son positionnement premium. La qualité de fabrication et les performances optiques sont de premier plan. Cependant, la formule optique complexe impose un poids élevé. Un élément dont il faudra être conscient. Ainsi, les photographes de rue ou de voyage pourraient se sentir limités à la fois par le gabarit de l’optique, mais aussi par le relatif manque de discrétion.

Cet objectif est plus attractif pour les photographes de paysage. Il est plus piqué sur les bords que le XF 10-24mm F4 R OIS WR, et l’ouverture f/2.8 autorise quelques incursions en astrophotographie. Certains photographes pourraient éventuellement regretter l’encombrement additionnel d’un système porte filtre, indispensable au vu de la lentille frontale bombée.

Fujifilm X-T3 – XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR – ISO 8000 – 8mm – f/2,8 – 30s

Cet objectif se montre intéressant pour la photographie évènementielle. La combinaison d’un autofocus vif et efficace et d’une ouverture f/2.8 lui permettent de faire face aux situations de basse lumière qui nécessitent une vitesse d’obturation élevée (photographie nocturne, salle de spectacle ou église peu éclairée).

Fujifilm X-T3 – XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR – ISO 6400 – 10mm – f/2,8 – 1/500s

Par ailleurs, cet objectif devrait séduire les photographes d’architecture et d’immobilier. Ces derniers sauront pleinement tirer parti de la largeur du champ de cette optique. En travaillant essentiellement sur trépied, ils seront peut-être moins affectés par l’encombrement de l’optique, ou par l’absence de stabilisation. Enfin, ils apprécieront certainement la quasi-absence de distorsion, s’offrant une base idéale pour la correction de lignes convergentes.

Fujifilm X-T3 – XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR – ISO 200 – 9mm – f/2,8 – 1/15s

Une dernière catégorie d’utilisateurs qui saura valoriser cet objectif sont les vidéastes qui travaillent sur stabilisateur externe. Les boitiers récents de la marque offrent une 4K très qualitative et cet objectif a l’un des meilleurs autofocus Fujifilm. Le zoom du XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR est à encombrement constant : aussi, il ne nécessitera pas de rééquilibrer son stabilisateur en changeant de focale. Cerise sur le gâteau, l’objectif ne présente pas ou peu de focus breathing.

Fujinon XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR : du lourd mais des performances de premier plan

Avec le XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR, Fujifilm signe un objectif offrant une qualité de construction irréprochable et une performance optique de premier plan. On pourrait retenir que la plage focale n’a pas la polyvalence du XF 10-24mm f/4 R OIS WR, ou que la formule optique complexe impose un gabarit impressionnant.

Phototrend Test Fujinon XF 8-16 mm f/2.8 R LM WR

Cependant, cet objectif complète admirablement le parc optique de la monture XF. Il répond à une niche précise d’utilisateurs qui pouvaient se sentir limités par l’ouverture f/4 ou le manque de piqué dans les bords du zoom 10-24 mm. Malgré un encombrement inhabituel sur APS-C et un tarif très élevé, ces photographes sauront apprécier ses nombreuses qualités. Fujifilm tient sa promesse : celle de nous livrer un zoom ultra-grand-angle lumineux à l’autofocus impeccable et offrant un piqué sans compromis.

Le Fujifilm XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR est disponible au tarif de 1889 € chez Digit-Photo, Miss Numérique, Digixo, Camara, à la Fnac et sur Amazon.

Test Fujinon XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR : le zoom ultra-grand-angle pro APS-C de Fujifilm
Ouverture à f/2.8Très bon piquéTropicalisationBelles finitionsBague d’ouverture de meilleure résistance que sur les autres objectifs de la gammeBokeh qualitatif
Le prixLe prixPoids élevé Absence de stabilisationLentille frontale bombée pénalisant l’usage de filtresAvons-nous mentionné le prix ?
8.2Note finale
Fabrication / Finitions9
Qualité d'image8.5
Ergonomie générale / praticité 7