Sony est l’un des constructeurs phares dans l’univers des hybrides plein format. Il est d’ailleurs le premier fabricant à avoir dévoilé un hybride 24 x 36 mm lors de la sortie de l’Alpha 7 en monture E en 2013, et d’une version parallèle haute définition Alpha 7R. Depuis, le constructeur a largement étoffé sa gamme et fait évoluer ses boîtiers à chaque génération. Mais alors quel boîtier hybride plein format Sony choisir en fonction de sa pratique photographique ? Dans ce dossier, nous vous guidons pour choisir le boîtier le plus adapté à votre usage.

Composition de la gamme hybride plein format Sony

La gamme hybride plein format Sony a débuté avec trois familles phares : la famille A7, la famille A7R et A7S. Les A7 (tout court) sont les boîtiers les plus traditionnels et standards, les A7R pour « Resolution » sont pourvus d’un capteur ultra-haute définition. Les A7S pour « Sensitive Mastered » se destinent à l’enregistrement vidéo et à la photographie nocturne grâce à une plage de sensibilité élevée.

Plusieurs générations de boîtiers plus tard, nous en sommes aujourd’hui aux versions Sony A7 III, A7R IV et A7S II. En 2017, Sony a ajouté une quatrième famille destinée à la photographie sportive via un boîtier réactif et véloce : l’Alpha 9 qui compte actuellement sa deuxième version A9 II.

S’il est parfois difficile de se repérer dans les gammes des fabricants photo, chez Sony, c’est finalement assez simple. Le constructeur segmente ainsi sa gamme en mettant l’accent sur un aspect spécifique à chaque fois : la polyvalence, la haute définition, la sensibilité élevée ou la réactivité, permettant à chacun de choisir plus aisément le produit adapté à sa pratique. Détaillons ensemble les boîtiers dernière génération pour mieux comprendre leur orientation.

Le Sony A7 III : pour tous les usages

Le Sony A7 III – lire notre test – est présenté comme le plein format polyvalent de la gamme. Équipé d’un capteur de 24 millions de pixels, cette troisième version a amélioré de nombreux aspects de la version A7 II. De la prise en main à la qualité d’image en passant par la réactivité et le mode vidéo de l’appareil, cet A7 III est en effet redoutablement efficace. Nous avons d’ailleurs toujours beaucoup de mal à le classer au rang de boîtier basique puisque ses performances techniques lui assurent une polyvalence indéniable. Les vidéastes comme les photographes s’y retrouveront grâce à une belle qualité d’image via une dynamique exceptionnelle à 15 IL et une montée ISO homogène dont la plage est extensible de 50 à 204 800 ISO et ce, quelle que soit la pratique. Si la réactivité de l’appareil est un critère important, vous pouvez aussi compter sur l’A7 dont l’autofocus a été amélioré, directement inspiré de l’A9.

Pour nous, grâce à cette version très réussie, l’A7 III est la référence centrale de la gamme Sony plein format autour de laquelle se déclinent les autres familles, plus spécifiques.

En ce moment, bénéficiez d’une batterie offerte pour l’achat d’un Sony A7 III chez Photo-Univers.

 

Test Sony A7 III : l’hybride plein format « basique » qui cache bien son jeu

L’A7R IV : pour les adeptes de la précision

Tandis que nous attendions l’arrivée d’un A7S III, c’est la famille A7R qui s’est récemment agrandie avec l’arrivée de sa quatrième version A7R IV, qui repousse encore un peu plus les limites en matière de définition. En effet, son capteur sans filtre-passe bas rétroéclairé et stabilisé sur 5 axes comptabilise 61 millions de pixels, détrônant les reflex Canon EOS 5DSR et Nikon D850 avec leur 50,6 et 45,4 millions de pixels respectifs. L’A7R IV introduit également un mode « Pixel Shift » impressionnant qui permet de capturer des images de 240 millions de pixels via l’enregistrement et à la fusion de 16 images haute résolution.

Outre un rendu d’image extrêmement précis et défini, l’appareil est pourvu de fonctionnalités évoluées aussi bien en photo qu’en vidéo, comprend un viseur électronique OLED de 5,76 millions de pixels et un autofocus réactif via une rafale jusqu’à 10 images de 61 Mpx par seconde et jusqu’à 200 images par seconde à 26 Mpx !

Vous l’avez compris, l’A7RIV ne fait pas dans la mesure. Mais à qui donc se destine un boîtier aussi défini ? Aux professionnels de l’image en quête de détails et de précision, aux photographes de studio pour la réalisation de prises de vue type packshot par exemple, à ceux qui veulent recadrer leurs images sans arrière-pensée avec l’assurance d’une qualité d’image à la hauteur, comme les photographes animaliers qui ne peuvent pas toujours être près du sujet.

En ce moment, bénéficiez de la garantie 5 ans offerte et d’un bonus de reprise de 300€ pour l’achat d’un Sony A7R IV chez Photo-Univers.

 

L’A7S II : pour les vidéastes et les oiseaux de nuit

Les A7S sont les boîtiers les moins définis puisqu’ils comptent « seulement » 12 millions de pixels. Nous sommes bien loin des 60 millions de pixels de l’A7R VI. Ce capteur est néanmoins associé au processeur Bionz X sur l’A7S II, lui permettant d’améliorer la dynamique du capteur sur toute la plage ISO qui s’étend de 50 à 409 600 ISO, rien que ça.

C’est le principal intérêt de l’A7S II, qui mise sur sa très haute sensibilité et sur sa bonne gestion du bruit permettant ainsi aux vidéastes et aux photographes nocturnes de grimper aisément en ISO. L’arrivée du capteur stabilisé sur 5 axes facilite également la tâche via des couples d’exposition plus adaptés et permet d’obtenir une image nette même en faible vitesse.

L’A7S était le premier hybride Sony à intégrer l’enregistrement 4K, mais uniquement via un enregistreur externe. L’A7S II embarque désormais l’enregistrement interne et de nombreuses fonctionnalités professionnelles, le destinant ainsi plus spécifiquement aux vidéastes et aux photographes de nuit, du moins à ceux qui souhaitent repousser les limites du capteur en basse lumière.

En ce moment, bénéficiez de la garantie 5 ans offerte pour l’achat d’un Sony A7S II chez Photo-Univers.

 

Un premier long métrage filmé entièrement au Sony A7S II

L’A9 II : un boîtier réactif pour les photographes sportifs et événementiels

Avec son Alpha 9 II, Sony se concentre sur la réactivité. Grâce au duo Bionz X et Exmor RS, l’hybride est capable d’enregistrer une rafale jusqu’à 20 images par seconde en continu et en obturation électronique sans voile noir et jusqu’à 10 images par seconde en obturation mécanique. L’obturateur mécanique permet de déclencher à 1/8000 s au maximum et l’obturateur électronique monte jusqu’à 1/32 000 s en déclenchement silencieux.

Outre une rafale attrayante, l’A9 II peut compter sur un système autofocus hybride AF 4D Focus à 693 points à détection de phase et 425 à détection de contraste. La présence des fonctionnalités de suivi « Real-time Eye AF » et « Real-time Tracking » activables en photo, mais aussi en vidéo sont également un atout complémentaire pour toujours plus de précision. Sony a également mis l’accent sur la connectivité de son A9 II pour permettre aux professionnels d’envoyer rapidement et facilement leurs fichiers.

Grâce à se réactivité accrue, l’A9 II se destine aux professionnels de l’image tels que les photographes habitués aux événements sportifs ou divers, qui souhaitent déclencher facilement, rapidement et toujours garder à l’œil leur sujet. Il conviendra également très bien aux photographes animaliers de l’extrême qui souhaitent capturer des moments très vifs.

En ce moment, bénéficiez de la garantie 5 ans offerte pour l’achat d’un Sony A9 II chez Photo-Univers.

 

Et du côté des objectifs Sony ?

Coupler son boîtier plein format à un bon objectif est essentiel. Comme pour l’appareil, il convient de l’adapter à sa pratique. La gamme optique Sony est suffisamment complète pour que chacun trouve chaussure à son pied. N’hésitez pas à vous intéresser également aux premières versions des objectifs, au tarif souvent plus intéressant.

Sony FE 24-70 mm f/2.8 GM : le zoom idéal

L’objectif 24-70 mm est un incontournable, polyvalent et adapté à tous types de prise de vue. Avec une ouverture constante lumineuse f/2.8 sur toute la plage focale, il autorise une exposition homogène que ce soit au grand-angle ou à fond de zoom. Un zoom idéal à coupler avec l’A7 III et à emporter partout avec soi, d’autant qu’il profite d’une construction résistante à la poussière et à l’humidité. Vous pouvez également opter pour une alternative beaucoup moins onéreuse, mais moins lumineuse via le Sony FE 28-70 mm f/3.5-5.6 OSS.

 

Test du Sony FE 24-70 mm f/2.8 GM : le zoom sans compromis destiné aux professionnels

Sony FE 135 mm f/1.8 GM : le choix du portraitiste

Le Sony FE 135 mm f/1.8 GM est une focale fixe de la gamme G Master conçue pour fournir un niveau de détails précis et une netteté extrême. Elle se couple parfaitement avec l’A7R IV qui demande un certain niveau d’exigence optique. Cette optique est composée de verres Super ED  et ED à très faible dispersion et d’éléments asphériques XA (asphérique extrême).

Les lentilles XA, le contrôle de l’aberration sphérique, et l’ouverture très lumineuse f/1.8 sont conçues pour optimiser le rendu du bokeh afin d’obtenir un effet d’arrière-plan esthétique grâce à un diaphragme circulaire à 11 lamelles. Avec le capteur de 60 millions de pixels de l’A7R IV, il sera facile de mettre en avant le sujet principal. L’objectif est également équipé d’un autofocus à moteurs linéaires XD de sorte à conserver la mise au point sur les sujets de portrait en mouvement, et d’avoir une mise au point rapide et silencieuse. La mise au point s’effectue d’ailleurs à une distance minimale de 0,7 m. Enfin, ce 135 mm profite d’une bague manuelle d’ouverture qui dispose d’un crantage de la bague désactivable pour un meilleur contrôle en photo et un silence d’utilisation en vidéo.

 

Sony FE 24 mm f/1.4 GM : le roi du paysage

La focale 24mm est un standard, très appréciée pour la photographie de paysages. Particulièrement léger (445 grammes), le Sony FE 24 mm f/1.4 GM se couple bien avec les boîtiers hybrides et permet de conserver un rapport poids/encombrement appréciable pour être emporté partout avec soi. Avec sa grande ouverture f/1.4, son diaphragme circulaire à 11 lamelles et une mise au point minimale de 24 cm, il assure un bokeh doux et permet de photographier aisément en basse lumière, de quoi convenir aussi pour une pratique photographique nocturne.

Ce 24 mm est équipé d’un système autofocus qui assure une mise au point rapide et silencieuse, idéal pour la réalisation de prises de vues de type reportage ou pour de la vidéo qui s’accordent également très bien avec cette focale.

 

Sony FE PZ 28-135 mm f/4 G OSS : l’optique vidéo

Sony n’a pas encore beaucoup d’optiques spécialement conçues pour l’enregistrement vidéo, mais propose néanmoins ce 28-135 mm à ouverture f/4 qui intègre un zoom motorisé et une stabilisation optique, en plus d’une ergonomie dédiée à la vidéo via diverses bagues manuelles crantées pour un rendu fluide. Il se couplera très bien avec l’A7S II.

 

Sony FE 70-200 mm f/4 G OSS : il tient la distance

Ce téléobjectif relativement abordable et polyvalent s’adapte aux prises de vue sportives, à la photographie animalière et aux sujets éloignés. Cette version profite d’une ouverture lumineuse constante f/4, mais il existe aussi la version GMaster qui ouvre à f/2.8 sur toute la plage focale. Les photographes sportifs et animaliers peuvent également miser sur des téléobjectifs encore plus puissants tels que le FE 200-600 mm f/5,6-6,3 G OSS ou pourquoi pas, l’ultime FE 600 mm f/4 GM OSS au tarif de 14 000 €.

Test du Sony FE 70-200 mm f/4 G OSS, le téléobjectif pro accessible pour hybrides Sony

Offres commerciales du moment

Du 8 janvier au 4 février 2020, Sony propose une offre de remboursement avec jusqu’à 250€ remboursés sur une sélection de boîtiers Alpha 7 III et le Sony FE 24-70mm f/4 :

La liste des offres et les modalités sont disponibles sur le site de photo-univers.fr.

La boutique Photo-Univers propose également des offres sur les différents boîtiers :

  • la garantie 5 ans offerte pour l’achat d’un A7 III, A7R III, A7R IV, A7S II ou A9 II nu ou en kit,
  • ainsi qu’une batterie offerte pour l’achat d’un A7 III ou d’un A7R III,
  • et un bonus de reprise de 300€ pour l’achat d’un A7R IV.

Conclusion

La segmentation de la gamme hybride plein format chez Sony permet de trouver facilement le boîtier qu’il vous faut. Ainsi, l’A7 III se destine au plus grand nombre, professionnels et amateurs avertis grâce à sa polyvalence, l’A7R IV aux férus d’ultra-haute résolution, l’A7S II aux vidéastes et aux oiseaux de nuit et l’A9 II aux photographes sportifs. Quelques subtilités techniques et tarifaires peuvent toutefois vous orienter vers un boîtier plutôt qu’un autre et nous recommandons de toujours regarder les caractéristiques techniques complètes des produits avant de vous lancer.


Contenu réalisé en collaboration avec Photo-Univers.fr
Il s’agit d’un contenu original créé par Phototrend avec nos critères de qualité pour présenter les différentes gammes Sony Alpha et les offres chez Photo-Univers.fr.