Après plusieurs mois de suspense et de (très) nombreuses fuites, Samsung vient de dévoiler le successeur du Galaxy Note 9, sorti l’année dernière. Mais cette année, ce ne sont pas un mais deux nouveaux représentants de la gamme Note qui ont été annoncés par le constructeur coréen. Immense écran de 6,25 et 6,75 pouces, triple module photo à double ouverture… retour sur les caractéristiques des nouveaux Samsung Galaxy Note 10 et Note 10+.

Deux nouveaux représentants de la gamme Note

C’est en 2011 qu’est apparu le Samsung Galaxy Note de première génération. Lors de sa sortie, ce modèle avait fait couler beaucoup d’encre de par le gigantisme de son écran de 5,3 pouces (!) : à cette époque, son « petit frère » le Galaxy S II était équipé d’une dalle de 4,27 pouces, tandis que l’iPhone 4S arborait fièrement un afficheur de… 3,5 pouces ! Il misait également sur son stylet, qui est devenu l’une des principales caractéristiques des modèles Note.

Le Samsung Galaxy Note premier du nom, dévoilé par le constructeur coréen il y a tout juste 8 ans

Côté photo, ce premier représentant dans la gamme Note s’équipait d’un capteur de 8 millions de pixels… dont les performances étaient assez représentatives des smartphones de cette époque.

Si l’iPhone a marqué son époque en étant le premier véritable smartphone, le Galaxy Note et ses successeurs ont inauguré le concept de « phablette » (contraction de phone et de tablet) et ont ouvert la voie aux téléphones à (très) grands écrans, qui sont aujourd’hui devenus la norme.

Samsung Galaxy Note 10 et Note 10+ : deux nouveaux modèles aux écrans géants

À l’image des Galaxy S10 et S10 Plus, annoncés en février dernier, les derniers-nés du constructeur coréen se dotent d’un très grand écran de type AMOLED. Ils se dotent d’un poinçon central qui abrite la caméra frontale.

Mesurant respectivement 6,3 et 6,8 pouces, ils optent pour une résolution de 2280 x 1080 pixels pour le Samsung Galaxy Note 10 et de 3040 x 1440 pixels pour le Note 10+. Tous deux sont compatibles avec la norme HDR 10+.

Les dimensions des deux appareils sont impressionnantes : 151 x 71,8 x 7,9 mm pour le Samsung Galaxy Note 10, et 162,3 x 77,1 x 7,9 mm pour le Galaxy Note 10+. De par ses dimensions, ce dernier est donc le véritable héritier du Galaxy Note 9.

Quasiment dénués de bordures, ces deux nouveaux venus peuvent se vanter d’un ratio boîtier/écran de 92,2 % : à titre de comparaison, les S10 et S10 Plus, le Huawei P30 Pro ou encore le OnePlus 7 Pro ne peuvent prétendre qu’à un ratio de 88% environ.

Nouveau triple module photo

Les Galaxy Note 10 et Note 10+ se dotent d’un triple module photo intégrant un grand-angle classique, un ultra grand-angle et un zoom optique x2. Couvrant une plage focale s’étendant de 12 à 52 mm, les derniers modèles de Samsung peuvent prétendre à une très grande polyvalence, tout en restant légèrement en retrait par rapport au Huawei P30 Pro au niveau du zoom optique – ce dernier offrant un télézoom x5 équivalent 135 mm.

Ce triple module dorsal se trouve placé à la verticale sur le côté droit de la face arrière : un point qui n’est pas sans analogie avec les Huawei P20 Pro et P30 Pro, eux-mêmes fortement inspirés par l’iPhone X.

Ce module se décompose ainsi en trois capteurs distincts :

  • Un capteur principal de 12 Mpx de 1/2,55 pouces à détection de phase, dont les pixels mesurent 1,4 µm, surmonté d’une optique stabilisée équivalent 26 mm avec un mécanisme de double ouverture : f/1,5 et f/2,4 ;
  • Un capteur secondaire de 16 Mpx, dont les pixels mesurent 1,0 µm, couplé à une optique ultra grand-angle équivalent 12 mm avec ouverture à f/2,2 ;
  • Un troisième capteur de 12 Mpx de 1/3,6 pouces, dédié au zoom x2 stabilisé équivalent 52 mm avec ouverture à f/2,1.

Là encore, Samsung semble avoir davantage concentré ses efforts sur l’intégration logicielle de son nouveau module photo plutôt que sur la course au nombre de mégapixels. Cela étant, nous sommes surpris de ne pas retrouver le capteur Isocell Bright GW1, doté d’une définition de 64 millions de pixels, et dévoilé par Samsung en mai dernier.

Petite particularité du Galaxy Note 10+ : ce dernier se dote d’un capteur TOF (Time of Flight), à l’instar du Huawei P30 Pro. Dans la pratique, l’appareil envoie un faisceau infrarouge vers le sujet et effectue un mapping 3D. Résultat : l’algorithme de l’appareil photo doit être capable de détourer plus efficacement le sujet– un point qui devrait notamment intéresser les portraitistes, aussi bien en photo et en vidéo.

Nouveau module à double ouverture

Le module photo des Samsung Galaxy Note 10 et Note 10+ se distingue par l’intégration du mécanisme de double-ouverture, s’inscrivant dans la lignée des Galaxy S9 et S10.

Décryptage : les Samsung Galaxy S9 et S9+ et leur optique à double ouverture

Ce faisant, Samsung tente donc une approche orientée matériel, quand d’autres (comme Huawei notamment) dopent leur appareil à l’intelligence artificielle pour en accroître l’efficacité.

En fonction de la luminosité de la scène, les nouveaux Note 10 et Note 10+ devraient être capable de basculer entre f/2,4 et f/1,5. Le but : accroître la qualité des images produites avec ses smartphones en augmentant la quantité de lumière reçue par le capteur. Sur le terrain, l’appareil capturerait les photos de jour à f/2,4, et utiliserait l’ouverture à f/1,5 en basses lumières.

IA à bord

Succombant à la tendance actuelle, les Samsung Galaxy Note 10 et Note 10+ font appel à un mécanisme d’intelligence artificielle pour améliorer la capture des photos. S’appuyant sur une puce NPU (Neural Processor Unit), les deux nouveaux modèles du coréen intègrent un système de reconnaissance de scène, nommé « Scene Optimizer » – que nous avions déjà croisé sur les S10 et S10 Plus. Il est ainsi capable d’identifier jusqu’à 30 catégories de sujets et optimiser le rendu des photos.

Le mode « Scene Optimizer », basé sur l’IA, propose des suggestions de cadrage

Par ailleurs, il intègre un mode « shot suggestion », qui vient aider les photographes amateurs à mieux cadrer leurs images. Dans la pratique, l’appareil identifie la scène et suggère un cadrage plus approprié. Idéal pour éviter les photos de travers ou les portraits rognés.

Enfin, les Note 10 et 10+ font également appel au mode Super Sight – analogue aux procédés des Google Pixel 3 et 3XL, qui visent à améliorer la qualité des clichés nocturnes en capturant simultanément 7 images différentes.

Retrouvez ci-dessous une sélection de photos réalisées avec le Galaxy Note 10+ (fournies par Samsung) :

Capteur frontal de 10 Mpx

À l’avant, les Samsung Galaxy Note 10 et Note 10+ se parent tous deux d’un capteur de 10 Mpx, doté de pixels de 1,22 µm. Ce dernier est surmonté d’une optique équivalent 26 mm avec ouverture à f/1,6.

Vidéo : 4K à 60 fps et super ralenti vidéo à 960 fps

Comme leurs grands frères les S10 et S10 Plus, les derniers modèles de la gamme Note sont capables d’enregistrer des vidéos en 4K UHD à 60 fps. Notons la présence du mode « Super Steady Video », qui vise à réduire de manière très efficace les tremblements de la caméra.

Dans la pratique, les vidéos capturées dans ce mode ne doivent pas être rognées de manière excessive, l’appareil tirant parti de l’objectif ultra grand-angle pour stabiliser l’image. Mentionnons également la présence du mode « super slow motion », qui permet de capturer des ralentis en 960 fps – toutefois limités à une résolution de 720p.

Notons également la possibilité d’ajouter un effet de profondeur de champ – le fameux bokeh – a posteriori, lors de l’édition des vidéos. À ce titre, Samsung a particulièrement mis l’emphase sur les nouvelles fonctionnalités d’édition vidéo, qui permettent de monter des séquences complexes – et qui ne sont pas sans analogie avec des applications comme Luma Fusion, disponible sur iOS.

Déverrouillage sécurisé : capteur d’empreinte intégré à l’écran

Les nouveaux Galaxy Note 10 et Note 10+ intègrent tous deux un capteur d’empreinte digitale intégré à leur écran. Ce faisant, Samsung réemploie le capteur à ultrasons des S10 et S10 Plus : celui-ci est censé se montrer plus fiable et plus sécurisé que les lecteurs optiques employés par la concurrence. Dans la pratique, ce système est également utilisé par le Huawei P30 Pro, qui se montre particulièrement efficace.

Cela étant, Samsung ne propose pas de solution sécurisée de reconnaissance faciale, l’appareil faisant l’impasse sur un mécanisme analogue à Face ID (Apple) ou à Bio ID (Huawei), du fait de l’absence de capteur infrarouge – lequel aurait nécessité une encoche beaucoup plus large que le petit poinçon dédié à la caméra frontale.

Le capteur ultrasonique de Samsung, ici vu sur le Galaxy S10

Les autres caractéristiques des Samsung Galaxy Note 10 et Note 10+

Les deux smartphones de Samsung sont propulsés par Android 9.0, qui revêt la nouvelle interface de Samsung. Nommée One UI, cette dernière intègre beaucoup plus de fonctionnalités que la version « stock » d’Android, que l’on retrouve notamment sur les Google Pixel.

One UI intègre ainsi un grand nombre d’options de personnalisation et permet notamment l’intégration du stylet… tout en se montrant beaucoup plus légère que l’ancienne surcouche Touchwiz. Elle s’avère également beaucoup plus simple et minimaliste que l’interface EMUI qui équipe les smartphones de Huawei.

Les nouveaux Note 10 et Note 10+ sont animés par le processeur maison Exynos 9825 – une évolution de l’Exynos 9820 équipant les récents S10 et S10 Plus. Toutefois, ce nouveau processeur est gravé en 7 nm, permettant d’accroître les performances et l’autonomie de l’appareil. Aux États-Unis, c’est toutefois le processeur Snapdragon 855  qui sera à la manœuvre.

Le processeur est couplé à 8 Go de RAM (Note 10) ou 12 Go (Note 10+), ainsi qu’à 256  ou 512 Go de stockage UFS 3.0. Fidèle à ses bonnes habitudes, Samsung intègre un port pour cartes micro-SD, permettant d’étendre encore davantage la capacité de ses téléphone (jusqu’à 512 Go supplémentaires).

Lors de sa conférence inaugurale, Samsung a mis l’accent sur la productivité, misant notamment sur le fameux stylet, véritable marque de fabrique de la gamme Note. L’entreprise coréenne a également inauguré un nouveau partenariat avec le géant américain Microsoft, à travers les applications Office et la plateforme cloud OneDrive. À ce titre, mentionnons l’intervention de Satya Nadella, CEO de Microsoft, qui est monté sur scène lors de la présentation des nouveaux terminaux de Samsung.

Du côté de l’autonomie, le Galaxy Note 10 est équipé d’une batterie de « seulement » 3500 mAh, qui devrait lui offrir une durée de vie d’environ 2 jours. De son côté, le Note 10 plus se dote d’un accumulateur de 4300 mAh – une capacité supérieure aux 4000 mAh de la batterie du Galaxy Note 9, dont l’autonomie était particulièrement impressionnante.

À l’image d’autres modèles haut de gamme, les derniers-nés de Samsung intègrent la charge rapide filaire et la charge sans fil réversible : ils peuvent tous deux alimenter un autre appareil à partir de leur propre batterie, comme les écouteurs Galaxy Buds ou la nouvelle montre connectée Galaxy Watch Active 2.

Enfin, notre duo inclut également la résistance prolongée à l’eau et à la poussière (IP68) … mais fait (hélas) l’impasse sur la prise jack 3,5 mm : une première pour Samsung, qui avait continué à intégrer ce connecteur alors que ce dernier devenait de plus en plus rare depuis l’iPhone 7.

Prix et disponibilité des Galaxy Note 10 et Note 10+

À l’image des smartphones haut de gamme de ces dernières années, les tarifs des Samsung Galaxy Note 10 et Note 10+ s’avèrent particulièrement élevés :

Deux coloris sont proposés : Argent stellaire et Noir Cosmos. Les deux nouveaux modèles seront disponibles à partir du 23 août prochain, et sont proposés dès à présent en précommande sur le site de Samsung et auprès des revendeurs participants.

Notre premier avis sur les Galaxy Note 10 et Note 10+

Les Galaxy Note 10 et Note 10+ se montrent particulièrement ambitieux, représentant la quintessence du savoir-faire de Samsung. Ils viennent s’intégrer sur le secteur ultra-concurrentiel du haut de gamme, dominé par les appareils d’Apple, mais également de Huawei.

Les iPhone Xs et Xs Max sont certes vendus plus cher (respectivement 1155,28€ et 1255,28€ sur la boutique en ligne Apple), mais l’image de marque des terminaux mobile de la pomme croquée reste encore particulièrement porteuse. En dévoilant ses nouveaux Note 10 et Note 10+ en ce mois d’août 2019, Samsung devance de quelques semaines son grand rival Apple, ce dernier devant annoncer une nouvelle génération d’iPhone au début du mois de septembre.

Mais les nouveaux Note 10 et Note 10+ devront également affronter la concurrence des appareils chinois, à commencer par ceux de Huawei. La firme chinoise avait frappé un grand coup en ce début d’année avec le P30 Pro, particulièrement réussi ; néanmoins, le géant de Shenzhen s’apprête également à dévoiler prochainement les Mate 30 et Mate 30 Pro, qui visent directement les derniers appareils de Samsung et d’Apple.

Cela étant, la copie rendue par le géant coréen s’avère particulièrement complète et aboutie. Ces deux nouveaux modèles devraient offrir un très haut niveau de performance : mentionnons notamment le triple module photo qui propose un nouveau mécanisme de double ouverture, pour une qualité photo devant dépasser celle de la concurrence. Les Galaxy Note 10 et Note 10+ deviendront-ils les meilleurs photophones de la fin de l’année 2019 ? C’est que nous ne manquerons pas de vérifier lors d’un prochain test photo !