Panasonic met fin aux spéculations et annonce le développement de deux hybrides à capteur 24 x 36 mm : Les Lumix S1 et S1R en monture L, concrétisant au passage l’alliance avec Leica et Sigma révélée un peu plus tôt dans la journée. Ces deux hybrides seront commercialisés dès le printemps 2019. Bienvenue à Panasonic dans le monde des hybrides à grands capteurs qui marque la Photokina 2018 avec cette forte annonce et fête au passage ses 100 ans d’existence. Voici ce que nous savons du développement de ces deux boîtiers plein format.

100 ans : Panasonic entre dans la cour des grands

Panasonic Corporation célèbre cette année ses 100 ans d’existence. Et il y a 10 ans déjà, le constructeur révélait le premier mirrorless : le G1. En 2018, c’est au tour de ses deux premiers hybrides à capteur 24 x 36 mm d’être annoncés.

Qui n’a pas encore son hybride à capteur 24 x 36 mm ? La course folle a récemment été rejointe par Canon et Nikon, bons retardataires face à Sony et Fujifilm qui a lui fait le pari du mirrorless moyen format. Panasonic, qui se targuait de l’exclusivité de sa monture Micro 4/3 (avec Olympus), décide finalement de rentrer dans les rangs. Nous l’avons compris lors de l’annonce de l’alliance « L-Mount Alliance », le but est précis et tend à accélérer le développement de boitiers haut de gamme pour cibler les experts et les professionnels. C’est à présent chose faite : les S1 et S1R arrivent et comptent bien balayer sur leur chemin ses concurrents.

S1 et S1R : deux déclinaisons de capteurs 24 x 36 mm

Maintenant que la question de la taille du capteur est réglée, concentrons nous sur le programme de Panasonic. Le S1 embarquera un capteur d’une définition de 24 Mpx et le S1R, une déclinaison haute définition, un capteur de 47 Mpx, rien que ça ! De quoi faire du coude à coude avec le Sony A7R III qui grimpe jusqu’à 42,3 Mpx et le Nikon Z7 jusqu’à 45,7 Mpx. Voilà, le ton est donné.

Voici les caractéristiques des futurs Lumix S1 et S1R, qui partage une grande partie de leur fiche technique :

  • vidéo 4K 60P
  • autofocus rapide et précis
  • double stabilisation
  • obturateur à grande vitesse
  • EVF large et à haute résolution (« le viseur le plus précis de l’industrie, proche de la vision humaine »)
  • double slot XQD et SD
  • écran LCD inclinable sur 3 axes
  • tropicalisation, obturateur mécanique robuste et résistance contre les températures extrêmes

Si cette fiche technique est évasive, c’est parce que Panasonic n’a pas encore dévoilé les spécifications techniques précises de ces boîtiers. Le constructeur en garde encore sous le coude et est sûrement en train d’affiner sa copie.

Voici des photos du prototype du Lumix S1R que nous avons pu prendre en main sur le stand de Panasonic :

La vidéo, point fort de Panasonic

Panasonic met en avant l’un de ses points forts : la vidéo. Résolu à conquérir l’univers des experts avec ses hybrides GH5 et GH5S, le constructeur ne compte pas s’arrêter là. En tête de liste dans les points révélés par Panasonic : l’enregistrement vidéo 4K à 60p/50p. Les S1 et S1R seront ainsi les premiers hybrides à capteur 24 x 35 mm à être équipés d’une telle définition à une telle cadence. En face, l’hybride Fujifilm X-H1 est équipé d’un mode 4K Ciné 4 096 x 2 160 px à 24p et UHD à 25p.

Panasonic a également dévoilé la direction donnée pour la vidéo sur ses boîtiers, avec un horizon à 2020 pour les Jeux Olympiques de Tokyo où la 8K est attendue.

En prime, la double stabilisation

Panasonic équipera ses hybrides de la double stabilisation Dual IS, un système qui a fait ses preuves et qui permet de limiter les tremblements, qui favorise l’utilisation de l’appareil en conditions difficiles et qui autorise des réglages d’expositions plus souples.

Un double slot de cartes pour les cartes mémoire XQD et les cartes mémoire SD est aussi annoncé, ainsi que l’arrivée d’un écran à inclinaison triaxiale pour faciliter les cadrages complexes en photo comme en vidéo.

Et les objectifs dans tout ça ?

Nouvelle monture, nouveaux capteurs, nouvelles possibilités, certes, mais quid des objectifs ? Pour le moment, l’on peut compter sur les objectifs Leica, compatible avec la monture L des futurs S1 et S1R et qui comprend 5 objectifs à focales fixes et 3 zooms.

Parallèlement, Leica a annoncé une accélération du développement de ses objectifs via cinq nouvelles focales fixes à venir d’ici 2020. Nous comptons sur Panasonic (ou bien Sigma) pour nous dévoiler d’autres zooms standards compatibles d’ici là. Panasonic prévoit cependant 3 objectifs pour le lancement des S1 et S1R : un 50 mm f/1.4, un 24-105 mm et un 70-200 mm. D’ici fin 2019, 7 autres objectifs seront disponibles.

La monture Micro 4/3 fait de la résistance

Nous nous interrogions quant à l’avenir de la monture Micro 4/3. Pour le moment, Panasonic apaise nos craintes et dévoile un objectif LEICA DG VARIO-SUMMILUX 10-25mm à ouverture constante f/1,7 équivalent à un 20-50 mm au format 24 x 36 mm, compatible avec tous ses hybrides à capteur de type 4/3″.

Voici un mockup présenté sur le stand de Panasonic :

Quant à la stratégie entre MFT et FF, Panasonic joue l’équilibriste en indiquant que la monture micro 4/3 est adaptée à la mobilité et à la réactivité alors que ses boîtiers plein format sont eux plus adaptés pour des travaux où la qualité d’image et la créativité sont importantes. Nous tenterons d’y voir plus clair durant la Photokina, mais Panasonic n’a sûrement pas tourné la page du format Micro 4/3, notamment parce qu’elle équipe ses hybrides GH5, GH5S et G9 récemment sortis.

Il ne manque plus que le prix des Lumix S1 et S1R

Nous attendons à présent les informations de prix concernant l’arrivée de ces deux hybrides Lumix S1 et S1R de Panasonic afin de jauger de leur positionnement tarifaire face à la concurrence. Panasonic est capable de sortir des appareils photo avec un excellent rapport qualité/prix, permettant à plusieurs de ses appareils de rester longtemps sur le marché (tel que le GX80). Comment les prix vont-ils fluctuer en vue de l’alliance faite avec Leica et Sigma ? Nous le saurons sans doute très rapidement.