Leica, Panasonic et Sigma annoncent aujourd’hui leur partenariat : la « L-Mount Alliance », qui signifie littéralement : l’alliance de la monture L. Cette monture a été inaugurée avec le Leica T (Typ 701), premier hybride à capteur APS-C de la marque allemande. Cette alliance stratégique permettra, entre autres, à Panasonic et Sigma de développer des appareils photo et des objectifs compatibles.

Sigma : Kazuto Yamaki; Leica : Andreas Kaufmann; Panasonic : Junichiro Kitagawa

En ce qui concerne Sigma nous ne sommes pas vraiment surpris, le fabricant étend logiquement son panel de compatibilité, notamment d’un point de vue optique et mise sur le bénéfice client de Panasonic et Leica. Peut-être que le constructeur profitera également des compétences techniques de ses partenaires pour la conception d’un boitier ?

Leica compte compte également tirer profit de la clientèle de ses partenaires, plus axée sur le grand public, dans le but de cibler de nouveaux utilisateurs.

Du côté de Panasonic, ce virage stratégique est significatif d’une nouvelle ère. Panasonic ne se contente plus du grand public et cible désormais les professionnels. Nous l’avons vu avec la sortie des appareils G9, GH5 et GH5S par exemple. Pour Panasonic, cette alliance est une accélération stratégique vers un développement des boîtiers haut de gamme de la marque, notamment avec la rumeur et maintenant l’annonce de deux nouveaux mirrorless S1R et S1 qui sortiront en 2019.

La monture L, cœur de l’alliance

Développée en 2014 et lancée sur le Leica T (Typ 701), la monture L a été conçue spécialement pour les appareils à objectifs interchangeables de la marque. Le but était clair : se diversifier et proposer une nouvelle gamme pour suivre les tendances du marché, dont la montée des appareils photo hybrides.

Leica T, premier hybride à capteur APS-C à monture L du constructeur allemand.

D’un point de vue technique, la monture L présente un diamètre de 51,5 mm. Elle est compatible avec les appareils APS-C, mais également à capteur 24 x 36 mm (que l’on retrouve sur le Leica SL par exemple). Son tirage mécanique est relativement faible : 20 mm, dans le but de fabriquer des objectifs relativement compacts. La baïonnette est fabriquée en acier inoxydable et la bande de contacts standardisée de la monture L assure la communication entre les composants électroniques de l’objectif et de l’appareil photo ou encore pour la mise à jour firmware des différents produits.

Voici les nouvelle contraintes techniques à prendre en compte pour les deux partenaires Sigma et Panasonic qui peuvent à présent développer des produits compatibles.

Leica entend d’ailleurs accélérer le développement de ses objectifs. Cinq objectifs lumineux à focale fixe standard sont en cours de développement, comme le montre la roadmap ci-dessous, visible à l’occasion de la conférence de presse de Leica à la Photokina.

Panasonic et Leica, un partenariat de longue date

Panasonic, Leica ; Leica, Panasonic, c’est une histoire de longue date. C’est en 2001, que Leica Camera et Matsushita (ancien nom de la maison mère) concluent leur première alliance qui consiste à un « échange » de marques et de technologies. Ainsi, Panasonic appose la marque Leica sur les objectifs de sa nouvelle gamme Lumix. Une aubaine pour le constructeur au vu de l’excellente réputation du fabricant allemand en matière d’optiques. Panasonic est l’un des rares constructeurs à produire entièrement les différents composants de ses objectifs, mais s’octroie le contrôle qualité de Leica et grappille au passage le nom, symbole de qualité. Le transfert de technologies a également lieu entre les deux fabricants.

Panasonic LX100, Objectif DC-Vario Summilux signé Leica

À l’occasion de cette annonce, M. Tetsuro Homma, Senior Managing Executive Officer, Panasonic Corporation évoque d’ailleurs la fierté de cette nouvelle collaboration :

« Panasonic  a toujours eu comme principal objectif de révolutionner le marché des appareils photo et de faire avancer les choses en vue de simplifier la vie des photographes. Notre partenariat avec Leica, vieux de plusieurs années, a abouti à de nombreux appareils numériques performants qui allient l’incomparable technologie optique de Leica aux technologies numériques de Panasonic. Ce partenariat nous a permis de faire progresser le développement de produits d’exception destinés à la photographie numérique. La «L-MountAlliance » avec Leica et Sigma exprime parfaitement la force motrice de notre collaboration. Réunissant des entreprises solides, cette alliance va modifier fondamentalemeUnnt l’avenir du secteur de la photographie ».

Une nouvelle ère pour Panasonic ?

Canon et Nikon ont récemment dévoilé leur nouvelle monture à l’occasion de la sortie de leurs appareils photos hybrides à capteur 24 x 36 mm respectifs Canon EOS R et Nikon Z6 et Z7. L’arrivée de cette nouvelle monture L, compatible avec les appareils à capteur APS-C et 24 x 36 mm présage donc l’arrivée d’un nouvel appareil photo chez Panasonic. Les rumeurs sont déjà de mises concernant l’arrivée d’un hybride Panasonic à capteur plein format, mais l’on peut à présent aussi envisager un boitier à capteur APS-C. Cette alliance est un marqueur fort qui laisse peu de doute sur l’entrée de Panasonic dans le monde des appareils à grands capteurs.

De nombreuses questions nous taraudent alors : Panasonic développera-t-il lui-même un nouveau capteur ? Profitera-t-il de l’alliance pour utiliser le capteur conçu par Leica ? Qu’adviendra-t-il du format Micro 4/3 ? Panasonic fera-t-il évoluer conjointement ses deux montures Micro 4/3 et L ? Panasonic est-il déjà en train de plancher sur un produit en monture ? Apparemment oui. Un produit sera sans doute présenté d’ici l’été prochain.

Mise à jour : Panasonic a annoncé le Panasonic S1 et S1R, deux boîtiers mirrorless plein format de 47 et 24 Mpx en monture L. 

Lumix S1 et S1R : les deux hybrides plein format Panasonic en développement

Un aperçu du Lumix S1R

Il ne nous reste plus qu’à attendre d’observer l’impact de cette alliance rebelle sur le marché et sur le développement des technologies photographiques.