Amelie Satzger est une jeune Allemande de seulement 23 ans qui finit ses études de photo cette année à l’université de Munich. Elle nous présente son travail essentiellement composé de portraits et d’autoportraits.

Amelie Satzger

Time Dilation © Amelie Satzger

Après ses 18 ans, Amelie a fait une pause dans ses études, ne sachant pas quoi faire du reste de sa vie. Suite à ce changement, beaucoup d’amitiés se sont brisées et la jeune fille s’est retrouvée seule avec pas mal de temps libre.

Amelie Satzger

Distortion of Reality © Amelie Satzger

C’est à ce moment délicat de sa vie qu’elle a découvert la photographie : « À ce moment-là, je me sentais vraiment perdue et j’avais beaucoup de temps libre, alors, juste pour me tenir occupée et me débarrasser des mauvais sentiments, j’ai commencé à faire des autoportraits. J’ai eu l’impression qu’avec mon appareil photo, j’ai gagné un nouvel ami et j’ai rapidement découvert que c’était le bon moyen pour moi de transporter mes pensées et mes sentiments. »

Amelie Satzger

Expansion © Amelie Satzger

Amelie Satzger s’est donc lancée dans un bachelor en photographie. Le portrait est encore sa marque de fabrique, et les couleurs vives sont ses moteurs de création. Ce qu’elle veut capturer, c’est l’humain dans toute sa splendeur : « Dans mes photos, je veux capturer des émotions et des histoires. »

Amelie Satzger

A Duett about Distance II © Amelie Satzger

L’inspiration, Amelie la trouve dans la musique et dans les livres : « Quand j’écoute une musique et l’histoire qu’elle raconte, je commence à visualiser les mots et la chanson commence à créer un petit film ou des images dans mon esprit. »

Amelie Satzger

Cosmic Microwave Background Radiation © Amelie Satzger

Cette technique fonctionne également avec les livres qu’elle lit. Stephen Hawking avec « Une brève histoire du temps » et « Y a-t-il un grand architecte dans l’univers ? » l’ont également beaucoup influencée.

Amelie Satzger

Dimensions © Amelie Satzger

Ses portraits paraissent venir d’une autre planète, avec des couleurs explosives et des expressions inexistantes. Le message ne doit pas transparaitre dans les yeux des modèles, c’est au spectateur de le chercher : « J’aime souvent dépersonnaliser les personnes dans mes images, le message ne doit pas être sur un joli visage, mais les spectateurs doivent creuser un peu plus profond. »

Amelie Satzger

Expansion of the Universe © Amelie Satzger

Pour fournir ce travail, Amelie Satzger s’est servie d’un Canon 5D MIII avec les objectifs Canon 35mm 2.0, 85mm 1.2 et 50mm 1.8. Pour son dernier projet, elle a également utilisé un PhaseOne XF 100 MP, un moyen format qu’elle trouve « vraiment sympa ».

Amelie Satzger

Black Holes © Amelie Satzger

Le choix de l’autoportrait n’est pas anodin. Il donne à l’artiste une liberté totale dans son travail : « être mon propre modèle rend les choses tellement plus faciles et plus spontanées. »

La jeune photographe a également l’habitude de demander de poser des passants dans la rue ou des internautes qu’elle a repérés. Parfois, c’est aussi son petit-ami ou ses amis qui posent devant son objectif.

Amelie Satzger

Gravity © Amelie Satzger

Pour découvrir plus de photographies de l’artiste n’hésitez pas à visite son site. Suivez également cette jeune photographe talentueuse qui n’a pas fini de nous impressionner en la suivant sur 500px.