La World Press Photo voyage dans plus de cent villes au cours de l’année et s’installe pour la 11ème fois au Marché Bonsecours à Montréal à partir du 31 août 2016. Produite par Arkar et de nombreux autres partenaires, l’exposition se caractérise comme le rendez-vous culturel de la rentrée et accueille cette année le travail d’Anaïs Barbeau-Lavalette, porte-parole de l’exposition.

©André Turpin, Anaïs Barbeau-Lavalette

Anaïs Barbeau-Lavalette, auteure et réalisatrice, a reçu une carte blanche pour la présentation de la World Press Photo 2016 de Montréal. Artiste engagée, elle a décidé de monter une exposition sur les réfugiés syriens arrivés depuis peu à Montréal et ainsi valoriser la solidarité créée au sein de la ville. Ce travail est réalisé en collaboration avec le photographe québécois Guillaume Simoneau.

« La mission et la portée du World Press Photo touchent plusieurs de mes préoccupations, tant comme citoyenne que comme artiste. C’est pourquoi je suis particulièrement heureuse d’avoir l’occasion de collaborer à l’événement en intégrant au contenu une perspective à la fois complémentaire, locale et universelle » indique Anaïs Barbeau-Lavalette.

©Sergey Ponomarev, Reporting Europe Refugee Crisis

©Sergey Ponomarev, Reporting Europe Refugee Crisis

La fondation World Press Photo, créée en 1955, ne cesse de promouvoir le photojournalisme depuis plus d’un demi-siècle. Le prestigieux concours et l’exposition qui en est issue représentent chaque année le rendez-vous des photographes professionnels dans les domaines du photojournalisme, photoreportage et documentaire.

Voir la photo de l’année du World Press Photo réalisée par Warren Richardson

Informations utiles
World Press Photo Montréal
Tous les jours du 31 août au 2 octobre 2016, au Marché Bonsecours (Vieux-Montréal)
De 10 h à 22 h : lundi, mardi, mercredi et dimanche
De 10 h à minuit (nocturnes) : jeudi, vendredi et samedi
plus d’infos sur www.wppmtl.com