Bien que co-créée par le fondateur de Lala et soutenue par d’importants fonds d’investissements, l’application Color a bien du mal à décoller. Son ergonomie n’est pas évidente et sa levée de fonds importante ne sera pas de trop pour inverser la tendance. Car les ennuis semblent s’accumuler.

La concurrence est déjà rude et s’annonce encore plus féroce : Google, Facebook, et peut être même Apple, beaucoup d’acteurs majeurs sont prêts à se lancer dans la course. Et même en interne, tout ne semble pas rose : certaines expériences ont eu peu de retombées, Peter Pham, un des cofondateurs de Color, a quitté la startup mi juin, et les annonces concernant les perspectives de croissance ont du mal à convaince.

Et voilà que Color montre à nouveau sa forte fébrilité : ses avocats ont envoyé une « ordonnance de cessation et d’abstention » à Instacolor pour que celle-ci change « instantanément » de nom. La startup ne s’arrête pas là : en plus du nom qui serait trop proche, elle reproche à l’application son mimétisme et craint la confusion entre sa propre application et Instacolor – renommé Instalook suite à la plainte. Pourtant, l’applicaiton en question est intrinsèquement liée à Instagram, proposant des fonctions supplémentaires pour améliorer l’application de partage photo. Ce n’est d’ailleurs pas le premier service lié à Instagram que crée Rakshith Krishnappa, créateur d’Instacolor Instalook : il est également derrière Gramfeed. Le développeur a donc rapidement changé le nom de son application, mais il se défend vivement d’avoir copié le « look and feel » de Color. Pourquoi est-ce Color qui montre les dents si agresivement ? Le service serait-il si mal en point ?

Les médias US eux ne sont pas tendres : très critique, TechCrunch par exemple remet une couche dans son show Fly or Die, comparant le service au flop réalisé par le film Ishtar. Même le NY Times n’y va pas par quatre chemins : « Que se passerait-il si vous organisiez une soirée à 41 millions de dollar et que personne ne venait ? C’est ce que vit la startup Color. »

Finalement, Color aurait peut être dû accepter les 200 millions offerts par Google… Espérons que la startup arrivera à nous surprendre et à inverser la tendance !