L’histoire de Color est mouvementée ces derniers temps. Après avoir fait parlé d’elle lors de son lancement qui s’accompagnait d’une levée de fonds de 41 millions de dollars, Color peine à convaincre les utilisateurs de l’utilité de son service (encore faut-il qu’ils comprennent le fonctionnement de l’application). A cela s’ajoute le départ (ou licenciement, comme indiqué dans l’article cité plus bas) de l’un des cofondateurs, Peter Phan, après seulement quelques mois.

Il n’y a pas à dire, Color est en mauvaise posture, mais ne compte pas s’arrêter là. Aujourd’hui, lors d’une interview donnée au NY Times, Bill NGuyen, fondateur de Color, a donné quelques pistes sur l’avenir de Color. Et il ne va pas sans dire que beaucoup de choses vont changer, à commencer par l’application elle-même.

Avec un peu moins de 41 millions de dollars en banque, l’équipe de Color ne va pas s’arrêter là et risque de pivoter. Pour Michael Krupka, directeur général chez Bain Capital Ventures et investisseur de Color, le montant levé par la startup n’est pas de trop lorsque l’on sait que ces derniers ne souhaitent pas se limiter à un service de partage de photo.

Pour rappel, Color se présente actuellement comme un réseau social géolocalisé permettant aux utilisateurs de téléphones mobiles de partager leurs photos avec les utilisateurs présents dans les environs. Cela peut facilement marcher lorsque de nombreux utilisateurs se retrouvent, comme lors de concerts ou de représentations sportives, mais dans la vie de tous les jours, l’application manque d’intérêt pour l’utilisateur lambda.

Mais à présent, le vent à tourné. Bill Nguyen souhaiterait s’attaquer à des grosses cibles comme Apple, Google et Facebook en créant un produit à plusieurs facettes. La nouvelle version de son application devrait tourner autour de la messagerie groupée, de la recherche locale basée sur les recommendations de ses amis (Foursquare ?) pour laquelle ils comptent mettre en place un système de publicité (avec un système de deals à la Groupon Now).

La seule chose qui ne changerait pas par rapport à Color, c’est la manière de créer son noeud d’ami de manière spontanée, en fonction de la localisation de ces derniers. Tout cela serait possible en utilisant le Social Graph de Facebook et la géolocalisation afin de réunir des personnes qui auraient des intérêts communs, ou auraient par exemple grandi dans la même ville. Mais quand on sait que Facebook serait en train de construire des concurrents sérieux à des services comme Instagram (avec son application photo secrète), Foursquare ou Groupon, on a du mal à comprendre quelle est la stratégie de Color sur ce point.

Exit donc la fonctionnalité de partage de photo, qui risque de disparaître pour laisser place à ces nouveaux développements.

C’est donc peut-être le dernier article à propos de Color sur ce blog, nous espérons qu’ils garderont un petit peu de photo pour que l’on puisse continuer de suivre l’aventure.