Guides d’achat photo 2020 : les meilleurs reflex full frame (ou plein format)

Guide d’achat mis à jour le 4 février 2020

Après vous avoir présenté les meilleurs reflex APS-C, voici notre guide d’achat destiné aux reflex numériques plein format.

Les boîtiers reflex plein format disposent d’un capteur 24×36 mm pour une qualité d’image supérieure et ce sont également des boîtiers taillés pour la performance dans la durée.

Ils restent une valeur sûre de par leur qualité d’image, leurs fonctionnalité et leur prise en main rassurante. Toutefois, ils sont de plus en plus concurrencés par les hybrides plein format – un segment où la quasi-totalité des constructeurs sont aujourd’hui présents. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre guide d’achat dédié aux hybrides full frame

Pourquoi acheter un boitier reflex plein format ?

Avant de vous présenter les différents modèles, revenons sur les éléments qui font du reflex full frame un appareil photo dont les qualités ne sont plus à démontrer.

Tout d’abord, la surface du capteur d’un reflex full frame est plus de deux fois plus grande que celle d’un capteur APS-C (24 x 36 mm contre 16 x 24 mm). Cela permet à la fois d’y mettre plus de pixels pour une plus grande résolution (comme avec les 45,7 Mpx du Nikon D850) et également d’obtenir une meilleure qualité d’image. En effet, à définition égale, plus un capteur photo est grand et plus les photosites (pixels du capteur) sont étendus sur la surface du capteur. De cette manière, ils peuvent absorber plus de photons durant l’exposition, obtenant une meilleure sensibilité et une dynamique accrue.

Avec un boîtier full frame, la profondeur de champ est également plus courte, et vous obtiendrez un bokeh (flou artistique) beaucoup plus harmonieux sur vos images.

Au-delà des différences du capteur, les boîtiers full frame disposent d’un viseur plus grand et plus agréable, permettant d’apprécier au mieux la mise au point et la profondeur de champ de l’image (pensez à utiliser le testeur de profondeur de champ). La qualité de fabrication du boîtier est également souvent bien supérieure aux boîtiers reflex APS-C, avec une coque robuste (parfois en métal, même si les nouveaux reflex full frame utilisent des matériaux plus légers comme le polycarbonate ou le carbone), une tropicalisation avancée et un obturateur endurant testé pour des centaines de milliers de déclenchements.

Enfin, il existe une large gamme d’objectifs pour ces boitiers, qui peuvent potentiellement utiliser toutes les optiques de nos anciens boîtiers argentiques 35mm. Potentiellement, car pour certains la mise au point sera manuelle, ou alors ils ne seront pas adaptés pour les derniers capteurs numériques et ne donneront pas une image très piquée. Mais une chose est sûre : avec un reflex plein format, il n’y a pas de facteur multiplicateur sur les optiques.

Plein-format-vs-APS-C

Avec un capteur plein format, on obtient des photos avec un plus grand angle à objectif égal

Un 50mm reste un 50mm, alors que sur un APS-C cela devient un 85mm. C’est un avantage pour utiliser des optiques grand-angles, mais cela devient un inconvénient si vous faites de la photographie animalière ou de sport, car un 200mm donnera une focale de 200mm et non un 300mm. Si vous choisissez un boîtier Nikon, sachez également qu’il est possible d’utiliser les optiques APS-C (nommées DX) au prix d’un recadrage dans l’image. Les autres constructeurs ne proposent malheureusement pas encore cette fonction. À noter pour finir que les optiques compatibles avec un capteur plein format sont plus chères que celles compatibles uniquement pour APS-C : vous pouvez en lire plus dans notre guide d’achat dédié aux objectifs.


Les reflex plein format « accessibles » : le Canon EOS 6D Mark II et le Nikon D750

Si les boîtiers plein format restent relativement chers, ils n’ont jamais été aussi abordables qu’aujourd’hui, même neufs. On trouve ainsi des boîtiers à partir de 1500 euros, voire moins en cherchant bien.

Canon EOS 6D

Lire notre test du Canon EOS 6D Mark II

Sur le segment du full-frame grand public, le Canon 6D Mark II s’avère très séduisant et a tout pour plaire pour débuter en plein format. Proposé à 1499 € nu et à 1899 € avec l’objectif Canon EF 24-105 mm f/4, il est doté d’un capteur full-frame de 26,2 Mpx et se démarque par le GPS présent sur le boîtier. On aime aussi beaucoup son écran tactile monté sur rotule, qui offre un confort non-négligeable.

Il dispose aussi d’un autofocus Dual Pixel réactif et précis. Son viseur « n’est que de » 98% et comme souvent chez Canon, le boîtier ne propose pas de flash intégré. Accompagné d’une optique de qualité (comme le Canon EF 24-105 mm f/4 L IS USM II), il permet toutefois d’obtenir des images de très belle facture et gère très bien la montée en ISO.

S’il n’est pas exactement destiné à un usage sportif, son processeur d’image Digic 7 lui permet d’assurer une cadence d’acquisition montant à 6,5 i/s. En vidéo, l’appareil permet de capturer des séquences en Full HD à 60 i/s. Hélas, point de 4K à l’horizon sur ce modèle – sans doute pour ne pas faire de concurrence au 5D Mark IV.

L’une des alternatives au Canon EOS 6D Mark II est incarnée par son cousin, le Canon EOS RP. Hybride plein format abordable du constructeur japonais, il offre de sérieux arguments (dont un poids particulièrement réduit) est proposé au tarif plancher de 1499,99 €.

Lire notre test du Nikon D750

Du côté Nikon, la situation a quelque peu évolué depuis la précédente version de ce guide d’achat. Ainsi, le Nikon D610 n’est plus proposé à la vente par le constructeur, mais reste une excellente affaire sur le marché de l’occasion, sa côte étant actuellement aux alentours de 530 €. À la place de ce modèle, nous vous recommandons le Nikon D750, qui est une valeur sûre.

Doté d’un capteur de 24 Mpx très performant, il profite d’une rafale à 6,5 i/s, d’un autofocus rapide et sensible (jusqu’à -3IL), d’un déclenchement (presque) silencieux, d’un écran orientable à 90° et d’une connectivité Wifi. Couplé au processeur Expeed 4, il offre une excellente qualité d’image jusqu’à 12 800 ISO. Concernant l’autonomie, l’appareil peut prendre plus de 1000 photos sur une seule batterie : Nikon a ici fait le choix d’utiliser la batterie EL-EN15 déjà en place dans nombre de ses boîtiers, un bon point si vous en possédez plusieurs.

En vidéo, il permet de capturer des séquences en Full HD à 60 i/s et offre deux profils vidéo FLAT, deux micros pour enregistrer en stéréo et des fonctions logicielles dédiées aux vidéastes comme le mode zebra.

L’appareil bénéficie aujourd’hui d’un tarif très raisonnable, étant disponible à 1300 € nu et à 1900 € avec l’objectif Nikkor 24-120 mm f/4. Ce reflex 24×36, sous ses airs de reflex tranquille, pourrait être l’alchimie parfaite entre D610, D850 et D4s. Nikon aurait-elle trouvé son nouveau fer de lance polyvalent, digne successeur du D700 ?

Si vous mettez à jour votre matériel en passant à un boîtier full frame, n’oubliez pas de vérifier que vos objectifs sont compatibles et de bonne qualité, ces boîtiers étant extrêmement exigeants (gros capteurs et de nombreux mégapixels).


Des appareils full frame pour les plus exigeants : le Canon 5D Mark IV et le Nikon D850

Si vous êtes exigeant et souhaitez utiliser un boîtier full frame sans concession sur la qualité et la réactivité, voici une sélection de boîtiers taillés pour la performance.

Successeur du 5D Mark III, le Canon 5D Mark IV a été lancé en août 2016 et  est l’un des meilleurs boîtiers plein format actuellement disponibles sur le marché, très apprécié par les adeptes du reportage. Il est doté d’un capteur plein format de 30,4 Mpx et d’un processeur Digic 6+, qui permet d’obtenir une rafale à 7 i/s et de très belles images en toute circonstance.

Très réactif, l’appareil tire parti du système autofocus Dual Pixel (en live View), permettant une mise au point ultra rapide. En visée optique, l’appareil se base sur 61 collimateurs dont 41 en croix. Le 5D Mark IV bénéficie également du RAW à Double Pixel, une technologie qui permet d’ajuster la zone de mise au point en post production ou de réduire les reflets parasites.

Au-delà, on apprécie particulièrement son grand écran tactile, ainsi que la présence du Bluetooth, du NFC et du Wifi – qui permettront de partager les images et de contrôler l’appareil à distance grâce à l’application Canon Camera Connect. En vidéo, l’appareil est capable de filmer en 4K à 60 i/s (contrairement au 6D Mark II mentionné ci-dessus). La capture de séquences en HDR est également proposé en Full HD à 30 i/s.

Au final, le Canon 5D Mark IV est un boîtier extrêmement qualitatif. On lui reprochera seulement l’absence d’écran inclinable ou orientable (que certains professionnels considéraient encore récemment comme une véritable hérésie), un poids conséquent et… un tarif assez élevé : comptez 2999 € pour cet excellent reflex.

Annoncé pour les 100 ans de Nikon, le D850 est un boîtier abouti et polyvalent qui produit à coup sûr des images de qualité et servira à de nombreux photographes professionnels. Comme l’explique Nikon, le D850 offre « la polyvalence de trois appareils photo » en un seul modèle. Il combine définition, sensibilité et rapidité pour être utilisé aussi bien en photographie studio qu’en photo de sport. Ce boîtier est dans le sillage du D5 en reprenant son nouveau processeur EXPEED 5, une sensibilité ISO allant de 64 à 25 600 ISO et surtout le système AF ultra performant du D5, capable d’accrocher jusqu’à -4 IL – soit des conditions lumineuses très faibles.

Qu’est-ce qui fait de ce boîtier un modèle très polyvalent ? Il allie à la fois la définition (capteur plein format de 45,7 Mpx), la vitesse (AF ultra performant et rafale de 7 i/s voire 9 i/s avec le grip) et la sensibilité (un capteur rétroéclairé et le dernier processeur d’images Expeed 5). Le Nikon D850 répond ainsi aux attentes des professionnels ainsi que des amateurs passionnés qui veulent ce qu’il se fait de mieux en matière de qualité d’image.

Le Nikon D850 est disponible à partir de 3099 euros boîtier nu. Pour en savoir plus sur ce boîtier, vous pouvez consulter notre article sur le Nikon D850.


Sony et sa gamme A7, des hybrides full frame séduisants ?

Depuis avril 2013, Sony est venu chambouler les acteurs établis avec un boîtier doté d’un capteur plein format dans le format d’un hybride numérique.

SonyA7lineup

La gamme Sony A7

Le trio A7 III/A7S II/A7R IV est prometteur et nous en parlons plus en détail dans le guide d’achat sur les appareils hybrides. Full-frames de 12, 24 ou 61 Mpx selon la version, le tout dans un boîtier très compact, ils représentent une belle concurrence à ces reflex établis. Vous pouvez consulter notre test du Sony A7 III, la version disposant d’un capteur de 24 Mpx. Sony a également sorti son nouveau Sony A9 II, un concurrent féroce sur le marché des plein format dédié à la photographie sportive grâce à un AF et une rafale sans commune mesure.


Comme vous pouvez le constater, le marché des reflex continue d’être occupé par d’excellents appareils… mais ces derniers sont de plus en plus concurrencés par les hybrides plein format. La photographie sportive reste toutefois le créneau où les reflex plein format continuent de garder leur domination. Ainsi, Canon et Nikon ont tous deux confirmé l’arrivée prochaine de deux appareils reflex aux caractéristiques hors norme : les Canon EOS-1D X Mark III et Nikon D6, résolument destinés aux professionnels de l’image en vue des Jeux Olympiques de Tokyo.

Dans le prochain guide d’achat, nous parlons des objectifs indispensables à avoir : un guide indispensable pour accompagner ces reflex !

Les autres guides d’achat photo