Phototrend Test Tamron 70-300 mm f/4,5-6,3 Di III RXD

Tamron 70-300 mm f/4,5-6,3 Di III RXD en monture Z : pour la plus grande joie des nikonistes

Mise à jour 6 septembre 2021 : l’objectif Tamron 70-300mm f/4,5-6,3 Di III RXD sera disponible à partir du 29 septembre 2022 au tarif de 799 €.

Avis aux Nikonistes : Tamron arrive sur la monture Nikon Z ! L’opticien japonais vient d’annoncer le lancement du Tamron 70-300mm f/4,5-6,3 Di III RXD, un téléobjectif très compact et polyvalent, pour les hybrides Nikon plein format. Ce dernier déjà disponible depuis 2 ans pour les hybrides Sony en monture E

Tamron 70-300mm F/4.5-6.3 Di III RXD Nikon Z

Nikon Z : l’ouverture tant attendue arrive enfin

En matière d’écosystème hybride, la richesse (et le dynamisme) du parc optique de chaque monture est un excellent indicateur. Or, à ce petit jeu, Canon et Nikon figuraient parmi les 2 dernières marques à refuser d’ouvrir leur « nouvelle » monture hybride. Une situation qui prend fin aujourd’hui côté Nikon, avec l’arrivée de ce premier objectif signé Tamron. 

Tamron 70-300mm F/4.5-6.3 Di III RXD Nikon Z

D’une manière générale, on observe la stratégie de Tamron, qui diversifie son portfolio de manière très judicieuse. Après s’être largement concentrée sur la monture E de Sony, l’opticien a dévoilé cette année deux objectifs conçus pour la monture Fuji X

Et maintenant, l’arrivée de cette première optique en monture Nikon Z est assurément une excellente nouvelle. Cependant, certains esprits futés se rappelleront l’étrange similarité entre le Nikkor Z 28-75 mm f/2,8 lancé en décembre 2021 – et un certain… Tamron 28-75 mm f/2,8 Di III RXD

De fait, si le Tamron 70-300mm f/4,5-6,3 Di III RXD est (officiellement) le premier objectif lancé par Tamron pour la monture Z, il est fort possible que la collaboration entre les deux marques ait débuté bien avant. 

Phototrend Test Tamron 70-300 mm f/4,5-6,3 Di III RXD

Présentation du Tamron 70-300mm f/4,5-6,3 Di III RXD

Le Tamron 70-300mm f/4,5-6,3 Di III RXD offre une plage focale très classique 70-300 mm. L’objectif est ainsi d’une rare polyvalence, et peut convenir pour un très grand nombre de sujets. Photographe de portrait, de paysage, de sport, d’animaux ou même d’architecture ou d’urbex : difficile de ne pas y trouver son bonheur. 

Voici les caractéristiques techniques du Tamron 70-300 mm f/4,5-6,3 Di III RXD (Modèle A047Z) :

  • Plage focale (en équivalent 35mm) : 70-300 mm
  • Angle de champ : 8°15′-34°21′
  • Ouverture max : f/4,5-6,3
  • Ouverture min : f/22-32
  • Formule optique : 15 éléments répartis en 10 groupes (dont 1 élément ED)
  • Nombre de lamelles : 7, diaphragme circulaire
  • Distance minimale de mise au point : 0,8 m (à 70 mm), 1,5 m (à 300 mm)
  • Stabilisation d’image : non
  • Tropicalisation : construction résistante à l’humidité et à la poussière grâce à 6 joints d’étanchéité
  • Grossissement max : 1:9.4 (à 70 mm) / 1:5.1 (à 300 mm)
  • Monture compatible : Nikon Z
  • Mise au point : autofocus ou manuelle
  • Diamètre du filtre : 67 mm
  • Dimensions : 77 x 150,3 mm (D x L)
  • Poids : 580 g
Tamron 70-300mm F/4.5-6.3 Di III RXD Nikon Z

Un télézoom très compact et performant

Les esprits le plus sagaces noteront d’emblée l’ouverture glissante f/4,5-6,3 – assurée par un diaphragme circulaire à 7 lamelles. Certes, cette ouverture n’est pas particulièrement lumineuse (surtout à fond de zoom). Mais elle est commune sur ce type de zoom 70-300. 

Tamron 70-300mm F/4.5-6.3 Di III RXD Nikon Z
Bokeh vélib – Sony A7 III, Tamron 70-300 mm f/4,5-6,3 Di III RXD, 272 mm, f/6,3, 1/800s, 200 ISO

Et surtout, elle permet à Tamron d’offrir un rapport poids / encombrement / prix particulièrement pertinent. En effet, l’objectif se montre étonnamment léger et compact. Pesant 580 g, il peut vous suivre dans toutes vos aventures, au quotidien comme en voyage. Mesurant 150,3 mm de long (pour un diamètre maximal de 77 mm), l’objectif s’avère très équilibré et offre une excellente prise en main. 

En termes techniques, l’objectif est composé de 15 éléments répartis en 10 groupes. Il inclut une lentille LD à faible dispersion, conçue pour limiter les aberrations chromatiques. De plus, les différents éléments bénéficient d’un traitement BBAR antireflets, prévu pour réduire les effets de flare et de ghosting. Enfin, différents joints d’étanchéité protègent l’objectif de l’humidité et de la poussière.

L’autofocus est assuré par une motorisation RXD (Rapid eXtra-silent stepping Drive), qui se montre rapide et silencieuse. En revanche, l’objectif fait l’impasse sur la stabilisation optique – et se repose donc sur la stabilisation des hybrides Nikon plein format. Une manière de préserver la légèreté et la compacité de l’optique

La nécessaire adaptation à la monture Nikon Z

Ce nouvel objectif pourrait être une copie carbone de la version déjà disponible en monture Sony E. Mais ce n’est pas le cas : « pour chaque nouvelle monture, un développement particulier est nécessaire », nous explique Tamron. 

À chaque changement de monture, le constructeur doit adapter l’objectif à la philosophie de cette dernière. Les protocoles de communication entre le boîtier et l’objectif sont totalement différents. Ainsi, rendre l’AF (et, la stabilisation le cas échéant) compatibles demande un indispensable travail d’ingénierie. 

Tamron 70-300mm F/4.5-6.3 Di III RXD Nikon Z

On constate également de très légères différences physiques entre les deux versions de l’objectif. Un point qui s’explique facilement. Le diamètre et le tirage optique (l’espace entre le capteur et la lentille arrière de l’objectif) sont différents entre la monture Sony E et la monture Nikon Z. Ainsi, le 70-300 mm de Tamron est très légèrement plus long en monture Z (150,3 mm vs 148 mm), et un chouïa plus lourd (580 g vs 545 g). 

Tamron en profite pour rajouter un port USB-C sur le fût de l’objectif. On peut ainsi connecter l’objectif directement à un ordinateur, afin de personnaliser son fonctionnement grâce au logiciel Tamron Lens Utility. Un point que l’on retrouve d’ailleurs sur le récent Tamron 50-400 mm f/4,5-6,3 Di III VC VXD.

Notre test du Tamron 70-300mm f/4,5-6,3 Di III RXD en monture Sony E

Sur le terrain, le Tamron 70-300mm f/4,5-6,3 Di III RXD permet d’obtenir de très belles images. Lors de notre test de la version en monture Sony E, nous avions particulièrement apprécié sa polyvalence, ainsi que la sensation de piqué au centre de l’image dès la pleine ouverture. De même, la gestion des aberrations chromatique et du vignettage est très bonne.

Enfin, grâce au diaphragme à 7 lamelles – et à l’emploi des longues focales – il est très facile de jouer avec la profondeur de champ. Le rendu du bokeh est très réussi. Et l’on apprécie la souplesse des transitions entre le sujet et l’arrière-plan. 

Take me to Japan – Sony A7 III, Tamron 70-300 mm f/4,5-6,3 Di III RXD, 300 mm, f/11, 1/320s, 125 ISO

En revanche, l’ouverture maximale à f/6,3 à fond de zoom peut être un léger frein pour les images nocturnes – sauf à monter très haut dans les ISO. Dans ce cas de figure, l’emploi d’un trépied est à recommander. 

Hommage aux rames de banlieue Z6400 de la gare Saint-LazareSony A7 III, Tamron 70-300 mm f/4,5-6,3 Di III RXD, 91 mm, f/14, 2s, 1000 ISO

Quoi qu’il en soit, le choix de cet objectif pour les débuts de Tamron sur la monture Z est particulièrement judicieux. Léger, compact, polyvalent et abordable, le Tamron 70-300mm F/4.5-6.3 Di III RXD est en effet un véritable couteau suisse, que l’on prend plaisir à utiliser. 

Prix et disponibilité du Tamron 70-300mm f/4,5-6,3 Di III RXD en monture Nikon Z

Le Tamron 70-300mm f/4,5-6,3 Di III RXD sera disponible à partir du 29 septembre prochain, au tarif indicatif de 799 €

Notre premier avis sur le Tamron 70-300mm F/4.5-6.3 Di III RXD en monture Nikon Z

L’arrivée de Tamron sur le terrain de la monture Z est assurément une bonne nouvelle pour les propriétaires d’un hybride Nikon plein format. D’emblée, le Tamron 70-300mm f/4,5-6,3 Di III RXD devient le téléobjectif le moins onéreux de la monture Z (loin devant le Nikkor Z 70-200 mm f/4 S et ses 1099 €). Polyvalent, léger et assez abordable, ce télézoom coche de nombreuses cases pour séduire les nikonistes ayant fait le saut vers l’hybride.

On apprécie également de voir l’arrivée des objectifs Tamron sur d’autres montures que celle de Sony. Après Fujifilm, c’est (enfin !) au tour de Nikon d’ouvrir – en catimini – sa monture hybride, permettant aux photographes de profiter d’optiques avec un bon rapport qualité-prix. En revanche, on déplore la différence de tarif de 300 € (!) entre les deux versions de cet objectif…

Après avoir testé (et approuvé) cet objectif en monture E, il nous tarde de voir ses performances en monture Nikon Z. Et il nous sommes également (très) impatients de voir cet objectif arriver en monture Canon RF – la marque rouge et noire étant bel et bien la dernière à verrouiller sa monture hybride…