Tamron 17-70 mm f/2,8 Di III-A VC RXD Fuji X, pour le plus grand bonheur des Fujistes

La suite après cette publicité

1 an et demi après avoir dévoilé son zoom transstandard APS-C lumineux en monture Sony E, Tamron décline son objectif 17-70 mm f/2,8 Di III-A VC RXD pour les hybrides Fujifilm en monture X. Reprenant la même “recette”, cet objectif dispose d’une ouverture constante f/2,8, d’une stabilisation optique et mise sur l’IA en vidéo. Le tout dans un format compact et léger. Retour sur cette nouvelle option de Tamron en monture Fuji X.

Monture Fujifilm X, l’ouverture

Et de deux ! Après le 18-300 mm f/3,5-6,3 Di III-A VC VXD, Tamron dévoile son second objectif à destination de la monture Fujifilm X.

Cet intérêt soudain pour la monture X est tout sauf illogique, puisque Fujifilm a annoncé l’ouverture de sa monture X en mai 2020, permettant aux constructeurs d’optiques tiers de plancher sur les spécifications techniques de cette dernière afin de proposer leurs propres objectifs.

Ainsi, Tamron compte bien compléter la gamme d’objectifs Fujifilm déjà disponibles, avec deux atouts : l’envie de concevoir des objectifs “uniques”, qui viennent boucher les trous dans la raquette de la gamme Fujifilm, ou bien offrir d’autres propositions, plus attractives.

Ici, le Tamron 17-70 mm f/2,8 Di III-A VC RXD vient fournir une alternative intéressante au Fujinon 16-55 mm f/2,8 R LM WR, tout en se montrant plus léger, plus polyvalent grâce à sa stabilisation et moins cher.

Présentation du Tamron 17-70 mm f/2,8 Di III-A VC RXD

Le Tamron 17-70 mm f/2,8 Di III-A VC RXD (modèle B070X) offre une plage focale 17-70 mm (équivalent à un 25-105 mm en plein format) avec une ouverture constante f/2,8, en faisant le premier objectif pour hybride APS-C à ouverture f/2,8 à dépasser le rapport de zoom 4,1 x.

Voici les caractéristiques du Tamron 17-70 mm f/2,8 Di III-A VC RXD :

  • plage focale : 17-70 mm (équivalent 25-105 mm en plein format)
  • objectif pour capteur APS-C
  • ouverture maximum : f/2.8
  • ouverture minimale : f/22
  • construction optique : 16 lentilles réparties en 12 groupes, dont deux lentilles GM et 1 lentille asphérique hybride
  • diaphragme : 9 lamelles circulaires
  • rapport de grossissement maximal : 0,21x (à 17 mm) et 0,19x (à 70 mm)
  • angle de champ : 79° 55′-23° 00′ (APS-C)
  • distance de mise au point minimale : 19 cm (à 17 mm) et 39 cm (à 70 mm)
  • diamètre du filtre : 67 mm
  • tropicalisation : oui, 7 joints d’étanchéité et rêvetement au fluor sur la lentille avant
  • autofocus : oui, moteur RXD (Rapid eXtra-silent stepping Drive)
  • poids : 530 g
  • pare-soleil : oui, amovible
  • stabilisation : oui, VC
  • dimensions : 74,6 x 119,6 mm (D x L)
  • monture compatible : Fuji X

Stabilisation optique optimisée pour la photo et la vidéo

En plus de son ouverture constante f/2,8, cet objectif intègre une stabilisation optique VC, qui vient ainsi compléter la stabilisation du capteur des hybrides Fujifilm les plus récents comme le X-T4, le X-S10 ou le récent X-H2S.

Mécanisme de stabilisation optique

Il pourra bien entendu fonctionner avec les boîtiers plus anciens qui en sont dépourvus comme le Fuji X-T3. Cet objectif intègre également un processeur dédié à la stabilisation. Tamron ne donne cependant pas de gain en termes de stop.

La puce dédiée à la stabilisation

Tamron indique qu’une technologie basée sur l’intelligence artificielle permet d’améliorer grandement les performances de stabilisation lors de la capture vidéo. Grâce à un gyroscope intégré et de l’IA, l’objectif est capable de détecter la “signature” de 6 scènes (trépied, main levée, marche à pied, oscillation, pente, diagonale), permettant une meilleure adaptation de la stabilisation. Lors de notre test de la version pour Sony, la stabilisation en image fixe était redoutable. En vidéo, l’effet de la stabilisation était palpable, mais ne comptez pas remplacer l’usage d’une gimbal pour des plans ultra-fluides.

Le focus breathing est également présenté comme maîtrisé par Tamron, permettant de ne pas changer l’angle de vue en fonction de la distance de mise au point.

Compact, léger et tropicalisé

L’objectif mesure 11,96 cm de long lorsque le zoom n’est pas sorti et ne pèse que 530 g. C’est certes un peu plus long que le XF 16-55 mm f/2.8 R LM WR de Fujifilm, mais l’optique est plus légère de 125 g. La stabilisation optique ne se fait ainsi pas sentir ici, au contraire. L’objectif utilise un diamètre de filtre 67 mm, une habitude désormais sur de nombreuses optiques Tamron.

Ce zoom 17-70 mm f/2,8 dispose de 16 lentilles réparties en 12 groupes, dont deux lentilles GM (Glass Molded Aspherical) ainsi qu’une lentille asphérique hybride pour assurer une haute résolution sur toute l’image et corriger les aberrations chromatiques. L’objectif est également compatible avec les corrections intégrées au boîtier.

Le Tamron 17-70 mm f/2,8 Di III-A VC RXD est également pensé pour le terrain, avec une construction résistante à la poussière et à l’humidité grâce à 7 joints d’étanchéité. À cela s’ajoute une lentille frontale dotée d’un revêtement au fluor.

Ce zoom transstandard utilise un moteur pas-à-pas RXD (Rapid eXtra-silent stepping Drive) pour un autofocus rapide, précis et silencieux, et qui sera grandement utile en vidéo. La mise au point minimale est de 19 cm au grand angle et de 39 cm en position télé, ce qui devrait offrir des possibilités de plans rapprochés intéressantes.

Adaptation nécessaire à la monture X

Cet objectif, déjà disponible en monture Sony E, pourrait être une copie conforme, avec une baionnette différente. Pourtant, ce n’est pas le cas, comme l’explique Tamron.

A chaque adaptation de monture, le constructeur doit en effet adapter son objectif à la philosophie de cette dernière. La communication entre l’optique et le boîtier est différente, tout comme la façon de contrôler l’AF ou la stabilisation.

Version Sony E (à gauche) et Fujifilm X (à droite)

Au niveau physique, Tamron a dû adapter son objectif car la monture Fujifilm X est plus étroite que la monture Sony E, et la forme de l’optique autour de la monture est différente.

Tamron a également dû redessiner son circuit électrique à partir de zéro, et proposer un nouveau circuit imprimé pour faire tenir tous les composants sur cette version.

“Le développement de cet objectif s’est vraiment fait à partir de zéro, équivalent au développement d’un seul nouvel objectif”, conclut Tamron.

Notre test du Tamron 17-70 mm f/2,8 Di III-A VC RXD en monture Sony E

Comme on peut le voir, cet objectif est très semblable à la version Sony E dévoilée il y a 1 an et demi et que nous avons testé sur Phototrend.

Pour résumer, au terme de ce test nous avons noté que le Tamron 17-70 mm f/2,8 Di III-A VC RXD nous laissait une impression fort positive. Compact, léger, agréable à utiliser, l’objectif nous a marqué par sa polyvalence, supérieure à celle d’un 18-55 mm « classique ».

De même, son ouverture lumineuse à f/2,8 est un énorme atout, qui permet de jouer aisément avec la profondeur de champ et permet de capturer de belles, voire de très belles images en toute circonstance. La stabilisation de l’optique, en photo comme en vidéo, est également très efficace.

Et vu sa plage focale très étendue (de 17 à 70 mm, tout de même), ce Tamron 17-70 mm f/2,8 Di III-A VC RXD offre un très bon rapport qualité-prix.

Véritable couteau suisse, cette optique est prête à vous accompagner partout, au quotidien comme en voyage.

Voici une sélection de photos réalisées avec le Tamron 17-70 mm f/2,8 Di III-A VC RXD (source Tamron) :

Prix et disponibilité du Tamron 17-70 mm f/2,8 Di III-A VC RXD

Le Tamron 17-70 mm f/2,8 Di III-A VC RXD est disponible en monture Fuji X à partir du 8 juillet au tarif de 899 €, soit le même que le modèle en monture Sony E à sa sortie (désormais disponible à 799 €).

L’objectif est disponible en précommande chez Miss Numérique, Digit-Photo et IPLN.

Notre premier avis sur le Tamron 17-70 mm f/2,8 Di III-A VC RXD en monture Fuji X

Tamron arrive de la plus belle des manières sur la monture Fuji X avec un nouveau zoom transstandard lumineux f/2,8. Offrant une plage focale plus longue que le traditionnel 18-55 mm en APS-C, ce 17-70 mm f/2,8 dispose également d’une stabilisation optique, gage de netteté pour les boîtiers Fuji qui ne sont pas dotés d’un capteur stabilisé. Il intègre également la stabilisation assistée par IA en vidéo, pour des plans plus fluides.

En outre, Tamron réussit à proposer un objectif plus léger (et quasiment aussi compact) que le XF 16-55 mm f/2.8 R LM WR, son concurrent direct, à un prix plus doux de 899 € (contre 1299 €).

Après avoir testé (et approuvé) cet objectif en monture Sony E, il nous tarde de voir ce que cela donnera en monture X.