Au 1er janvier 2021, la division image d’Olympus devient OM-Digital Solutions Corporation. Un changement qui officialise sa revente au fond d’investissement Japan Industrial Partners (JIP) avec une nouvelle structure organisationnelle et de nouvelles solutions dans le secteur de la photo mais aussi des enregistreurs audio et des jumelles. Que signifie réellement ce changement pour la marque photo Olympus et quelle sera sa nouvelle stratégie ? Voici notre éclairage.

OM-Digital Solutions : la transition achevée de la division image d’Olympus

La vente de la division Imagerie d’Olympus n’est pas une surprise, puisqu’elle avait déjà été annoncée l’été dernier, faisant suite aux difficultés financières du fabricant dans ce secteur, en baisse depuis les 3 dernières années.

Rachetée par le fond d’investissement Japan Industrial Partners (JIP), l’annonce de la vente de la photo chez Olympus avait toutefois fait parlé dans le monde de la photographie, touchant l’un des acteurs historiques de la photographie et soulevant plusieurs questionnements quant à l’avenir de la marque.

Vente de la division Imagerie d’Olympus : quelles perspectives pour le marché de la photographie ?

Nouveau nom, nouvelle identité ?

Depuis le 1er janvier 2021, le fabricant voit donc officiellement disparaître son nom de marque originel pour devenir la société OM-Digital Solutions. Un nom qui reprend toutefois les lettres du célèbre système reflex OM (pour Olympus et Maitani, le nom du designer de nombreux appareils photo Olympus) développé spécifiquement dans les années 1970 pour faire face aux problèmes de taille, de poids, de bruit et de tremblement causé par l’obturateur des reflex.

Avec l’avénement du numérique, le système OM est devenu OM-D (D pour Digital) et les versions numériques et hybrides Micro 4/3 intègrent depuis les technologies redoutables du fabricant, telles que la stabilisation d’image très efficace, des objectifs compactes de haute qualité et des innovations comme la fonction High-Res Shot qui permet d’enregistrer des images très haute définition.

OM-D E-M1 Mark III

Le terme Digital Solutions intègre quant à lui la volonté du fond d’investissement JIP de relever le défi du numérique en continuant à développer des produits capables de répondre aux exigences du marché, voire de les dépasser.

L’avenir incertain de l’appareil photo « Olympus »

Si la plupart des appareils restent disponibles et qu’il n’est pas prévu d’interrompre l’utilisation de la marque Olympus immédiatement après la fin du transfert, nous n’avons toutefois aucune certitude concernant l’utilisation de ce nom sur le long terme. La marque Olympus ne fait pas partie de l’accord. OM-D Solutions semble avoir obtenu une licence pour continuer à utiliser la marque Olympus pour ses produits dans « un futur proche », notamment pour les produits déjà sortis ou annoncés, mais cela ne devrait être que temporaire.

D’autant que c’est officiel : OM-Digital Solutions est indépendante d’Olympus Corp et peut désormais décider elle-même ce qu’il adviendra de la désignation de ses futurs produits, même si la société se veut rassurante. Nous avons déjà vu cela avec le rachat de VAIO Corporation par JIP, ancienne branche d’ordinateurs portables de Sony qui n’est pas venue avec la licence de la marque.

La fabrication des produits photo d’OM-D Solutions se fera au Vietnam, la nouvelle entité reprenant l’outil de production fraîchement transféré de la Chine au Vietnam en 2019.

La disparition complète du mot Olympus sur les futurs produits optiques ou boîtiers eux-mêmes marquerait donc une transition bien plus nette, faisant disparaître un nom historique du monde de la photographie,  représentant du fabricant d’appareils photo depuis 1936.

Les marques OM-D, PEN et M.Zuiko renforcées

Malgré une nouvelle structure organisationnelle inévitable suite au rachat, c’est toutefois l’ancien responsable de l’imagerie Shigemi Sugimoto qui a été nommé directeur délégué et président d’OM-Digital Solutions. De quoi nous rassurer un peu quant à l’avenir de la marque et des marques photo OM-D, PEN et M.Zuiko, qui elles, sont censées être renforcées dans le futur.

Shigemi Sugimoto, directeur délégué et président d’OM-Digital Solutions

D’après le communiqué, OM-Digital Solutions compte donc bel et bien continuer à lancer et produire des appareils photo innovants, reprenant aussi le développement d’autres produits tels que les enregistreurs audio et les jumelles. De plus, les feuilles de route restent inchangées pour le moment, d’après le porte-parole d’Olympus.

« Les services, les réparations et les garanties continueront, et les clients bénéficieront également d’une assistance complète pour les achats futurs. »

Olympus au CP+ 2019 : « Nous nous concentrons sur le format Micro 4/3 »

Rien n’indique clairement non plus si OM-Digital Solutions changera les plans de la division Image qui avait exprimé à plusieurs reprises sa volonté de se concentrer uniquement sur le format micro 4/3.

Lors de notre dernier entretien avec Olympus Corp., il a été rappelé que le format micro 4/3 représentait les valeurs fondamentales de la photo chez Olympus : « la compacité et la légèreté, une stabilisation de l’image très puissante et des objectifs de très bonne qualité, offrant un système unique sur le marché ».

Malgré tout, le marché de la photo – poussé par le smartphone – semble prendre le chemin des gros capteurs, y compris pour Panasonic, son partenaire histoire sur la monture micro 4/3, qui a lancé ses premiers hybrides plein format en mars 2019.

Masanori Sako, Olympus : « nous ne pensons pas que les photographes recherchent tous du plein format »

 

D’un autre côté, c’est aussi l’absence de diversification d’Olympus – concentré sur le micro 4/3 – qui a grandement participé à sa fragilisation, et cela malgré de nombreux efforts pour renforcer leur position sur le marché du micro 4/3. Un changement de stratégie pourrait donc logiquement amener la nouvelle société à étendre son horizon vers de nouvelles tailles de capteur, le marché de la photo étant en pleine mutation.

Une mutation à suivre

Si ce rachat par JIP tend à insuffler une nouvelle dynamique financière et productive, espérant faire sortir la tête de l’eau de la division Image d’Olympus, les interrogations concernant l’avenir du nom et de la représentation de la marque sont encore incertaines. Le téléobjectif Olympus M.Zuiko Digital ED 150-400 mm f/4,5 TX 125 IS Pro marquera-t-il l’histoire de la marque comme le dernier produit Olympus ? L’OM-Digital Solutions Corporation continuera-t-elle à développer uniquement le format Micro 4/3 ou se ralliera-t-elle au secteur du plein format ? Affaire à suivre.